people

Publié le 27 Mars 2021

Joe Exotic est au plus mal après que Dillon Passage, son mari depuis deux ans et demi, l'a quitté par téléphone. Depuis la prison, l'ancien gardien de zoo a exprimé son grand mal-être. Une décision "difficile" à prendre, a tristement expliqué le jeune homme sur Instagram, le 26 mars 2021.

Après avoir goûté à la prison et à la Covid-19, Joe Exotic découvre la saveur âpre du célibat. Comme le révèle TMZ.com, citant l'avocat de la star de Tiger King, son époux Dillon Passage veut divorcer. Le passionné de grands félins a reçu un appel de Dillon en prison, lui disant son intention de rompre. Depuis, Joe Exotic est décrit comme "désemparé et bouleversé", comme si "on lui arrachait son estomac".

 

Désormais, l'ancien patron de zoo s'apprête à déclarer une véritable guerre juridique à Dillon Passage, qu'on aperçoit dans le documentaire Netflix. Son but : déposer une demande de divorce avant son ex. Une information confirmée par Dillon Passage lui-même sur Instagram, le vendredi 26 mars 2021.

 

"Oui, Joe et moi allons divorcer. Ce n'était pas une décision facile à prendre mais Joe et moi comprenons que cette situation n'est juste ni pour lui, ni pour moi... Nous sommes toujours en bons termes et j'espère que ça restera comme ça. Je vais continuer de l'avoir dans ma vie et de faire de mon mieux pour le soutenir alors qu'il poursuit son combat judiciaire pour améliorer sa situation", a tristement annoncé le jeune homme de 23 ans.

 

Pour rappel, Dillon et Joe Exotic (58 ans) s'étaient rencontrés en novembre 2017 alors que celui qui était un adolescent "traversait une phase difficile" de sa vie. Très vite, ils se marient. Après seulement neuf petits mois de relation, Joe a été arrêté et condamné à 22 ans d'emprisonnement pour avoir engagé un tueur à gage afin d'éradiquer sa rivale, Carole Baskin (toujours en vie). De plus, 17 chefs d'accusations pour cruauté envers les animaux (reproductions, euthanasie, conditions de vie misérable...) ont été ajoutés à sa peine.

Après deux ans et demi de relation épistolaire, Dillon Passage et Joe Exotic mettent ainsi fin à leur mariage.

Source purepeople.com 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #mariage gay

Repost0

Publié le 26 Mars 2021

Venu faire la promotion de son nouvel album "À tous les bâtards" le vendredi 26 mars 2021, Eddy de Pretto a été questionné sur les grands thèmes de son nouvel opus. L'artiste de 27 ans a tendrement confirmé être en couple.

Invité de l'émission Laissez-vous tenter de RTL, Eddy de Pretto a été décrit comme "plus solaire, assouvit, apaisé". D'après le chroniqueur musical Steven Bellery, l'artiste venu faire la promotion de son deuxième album À tous les bâtards aurait retrouvé l'amour. Voilà de quoi rendre l'énergie positive dont le coeur d'Eddy de Pretto avait tant besoin.

 

"Peut-être est-ce dû au fait que l'an dernier, vous êtes tombé amoureux ? Vous le dites dans la chanson Nu", poursuit le journaliste, lançant au passage quelques vers du titre. "T'as creusé au plus plus près du coeur que j'avais bétonné (...) Je suis à nu, à vu, sans même plus une armure qui m'aille, prêt à prendre toutes tes balles. À nu, à vu, regarde c'est déjà trop tard, t'as vu mon coeur qui baille", chante Eddy de Pretto dans son nouvel album.

Est-ce que l'amour ça apaise, Eddy ?", questionne Steven Bellery. "Ahaha, rit l'artiste, un peu embarrassé. Ah apparement ! Regardez la chanson. Elle est très douce." Eddy de Pretto confirme ainsi être bel et bien amoureux d'un homme qui fait battre son coeur. "Oui c'est une des belles choses de 2020. Parfois ça arrive... ça fait du bien", admet l'interprète de Quartier des lunes. Assez discret lorsqu'il s'agit d'évoquer ses histoires d'amour, Eddy de Pretto n'en dira pas plus sur son amour naissant.

En y regardant d'un peu plus près, Eddy de Pretto semble avoir déjà dévoilé des photos de son homme. Sur son compte Instagram, l'artiste avait déjà posé quelques fois au bras d'un bel inconnu au cours de l'année 2020. Serait-ce son nouveau compagnon ? Pour l'heure, rien ne permet de le confirmer.

 

Source purepeople.com 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 22 Mars 2021

Entre l'âge de 15 et 18 ans, Benoît Berthe a été forcé par ses parents à suivre des thérapies de conversion pour combattre son homosexualité. Aujourd'hui sorti d'affaire après trois dépressions, il se livre sur cette terrible période.

"C'est des méthodes de Moyen-âge qui manipulent complètement les textes de la Bible pour leur faire dire n'importe quoi et qui détruisent complètement la vie des gens", témoigne Benoît dans une vidéo de Brut. vue près de deux millions de fois. Il y raconte la douloureuse histoire d'un jeune garçon obligé de subir des retraites de "redressement", contraint par des parents qui n'acceptent pas leur fils tel qu'il est. Venant d'une famille catholique pratiquante "sans être intégriste" comme il le précise pour Closer, Benoît explique que sa famille voyait l'homosexualité comme une déviance que seule la religion pouvait guérir.

Des retraites humiliantes et éreintantes

Ses parents décident donc de l'envoyer dans des retraites entouré de prêtres à qui il doit confier ses pensées les plus intimes. "Le pire était de subir leurs questions humiliantes, comme savoir si je me masturbais et en pensant à quoi ? Je préfère ne pas savoir ce que certains religieux troublés faisaient de mes confidences...", relate-t-il.

 

Le jeune garçon vit un véritable calvaire durant ces sessions de "redressement" où il a interdiction de communiquer avec les autres pensionnaires. "Ça prenait différentes formes, mais globalement il y avait beaucoup de prières, beaucoup de temps où l'on était dans le silence. On n'avait pas le droit de parler pendant plusieurs jours", précise Benoît. Les thérapies se déroulaient généralement les week-ends ou durant les vacances.

Pour tenter d'arriver à leurs fins, les prêtres n'hésitaient pas à mentir aux jeunes enfants. "On m'a raconté que les personnes homosexuelles se faisaient souvent recoudre l'anus", raconte le jeune homme.

Une seule solution, le départ

Une situation qui perdure jusqu'à ses 18 ans, moment où il choisit de partir faire une école d'art à Paris. Un déclic qui va lui faire comprendre que la situation qu'il a subi pendant plus de trois ans n'est pas normale. "Ces thérapies là induisent une homophobie extrêmement forte en fait, explique Benoît. Ça laisse des traces et j'ai eu énormément de mal à faire le pas, à rencontrer des personnes homosexuelles ensuite, parce que j'avais tout simplement peur."

Sorti de ce calvaire, le jeune homme part vivre à Londres où il s'épanouit désormais et apprend à pardonner à ses parents. C'est finalement un évènement terrible qui va rapprocher Benoît de ses parents, les attentats du Bataclan. " Mes parents m'ont demandé pardon et ma mère a courageusement témoigné contre les "thérapies de conversion" dans un documentaire", dévoile le jeune homme de 32 ans qui travaille dans le cinéma d'animation.

Désormais militant, le cofondateur du collectif Rien à guérir, soutient pleinement la démarche des députés Laurence Vanceunebrock (LREM) et Bastien Lachaud (LFI) qui se battent actuellement pour faire interdire ce type de pratiques en France.

Source Purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homophobie

Repost0

Publié le 16 Mars 2021

*Dans une longue interview auprès du "Times" parue le mardi 16 mars 2021, Elliot Page se confie pour la première fois depuis son coming out. L'acteur y détaille ce qui a changé depuis sa transition, comment la chirurgie l'aide à enfin s'accepter et revient sur son divorce récent.

Elliot Page a toujours su. Dès sa plus tendre enfance, il savait qu'il était né dans le mauvais corps. Ne supportant pas ses cheveux longs ni quelconque vêtement féminin, l'acteur a pourtant dû construire sa carrière dès l'âge de 10 ans avec le mauvais genre. Désormais âgé de 34 ans, il a pu faire son coming out et enfin apprécier son véritable genre. Un parcours qui s'inscrit aussi dans une transformation physique nécessaire, comme il l'a confié au Times le 16 mars 2021.

Faisant la couverture du magazine, Elliot Page se dévoile entièrement au grand jour. Il est fier de parler de son opération de chirurgie, l'ablation de sa poitrine. Au cours de l'entretien, on apprend qu'il se remettait tout juste de l'intervention chez lui à Toronto lorsqu'il a fait son coming out, sujet le plus discuté dans une vingtaine de pays. Pour Elliot Page, l'ablation de sa poitrine était une manière d'enfin se reconnaître lorsqu'il se regarde dans le miroir. "Ça a complètement changé ma vie. Tant d'énergie était dépensé en me sentant profondément dérangé dans mon corps. Maintenant j'ai récupéré cette énergie", confie l'acteur de Juno, qui se rappelle de "l'enfer" qu'a été la puberté.

 

L'année 2020 aura complètement bousculé la vie de l'acteur nommée aux Oscars. Alors qu'Elliot Page était en plein bouillonnement mental concernant son changement de genre, sa relation avec son épouse Emma Portner s'est dégradée, notamment à cause du confinement. Séparés depuis l'été, ils avaient annoncé leur divorce au début de l'année 2021. "Nous sommes restés très amis", a-t-il confié.

"J'ai eu beaucoup de temps seul pour me concentrer sur ses choses que j'évitais, inconsciemment (...) J'ai finalement été capable de m'assumer en tant que transgenre et m'autoriser à être pleinement moi-même", se souvient Elliot Page. Véritable inspiration pour tant de personnes qui se sentent comme lui emprisonnées dans le mauvais corps, l'acteur fait la fierté de ses proches, notamment de sa mère. "Je suis si fière de mon fils", a confié cette fille de prêtre, née dans les 1950. Une belle leçon d'acceptation.

Source purepeople.com 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 14 Mars 2021

Premier animateur gay à faire la couverture de "Paris Match" avec son compagnon en 2017, Stéphane Bern avait révélé tout le courage qu'il lui avait fallu pour faire son coming out des années plus tôt. Très fleur bleue, l'animateur dévoile également les dessous de ses histoires sentimentales souvent passionnées.

Le spécialiste des têtes couronnées et animateur Stéphane Bern faisait son coming out en 2009 dans le magazine Têtu. Neuf ans plus tard, le présentateur de Secrets d'Histoire confiait comment il avait annoncé à ses parents son homosexualité lors d'une interview avec Marc-Olivier Fogiel. Un souvenir toujours vivace dans la mémoire de Stéphane. "Je tournais autour du pot et mon père m'a dit : 'Il n'y a rien que l'on puisse me dire sur toi que je ne sache déjà... Ce qui compte, c'est que tu sois heureux.' J'ignorais que j'avais un père si ouvert. Je pensais même le contraire", expliquait-il avec tendresse.

En revanche, la mère de Stéphane n'a jamais voulu accepter la sexualité de son fils. "Impossible. Ma mère était fermée sur la question. Même si elle s'en doutait. Régulièrement, elle me faisait des piques assez violentes. (...) Nos rapports étaient trop compliqués, trop passionnels", expliquait-il. Pour autant, il confiait avoir toujours gardé un lien très fort avec elle, et ce malgré leurs divergences : "Elle reste très présente dans ma vie. C'est très facile d'aimer les gens quand ils ont disparu. J'ai adoré ma mère, mais elle était très dure avec elle-même et avec les autres. Je l'aurais déçue, forcément." Pire, l'auteur de Sagas indiquait que sa mère aurait sûrement préféré ne pas avoir de fils qu'un enfant homosexuel. "Elle me disait, et je pense qu'elle ne le pensait pas, enfin j'espère, qu'elle préférerait me voir mort qu'homosexuel", déclarait Stéphane sur RTL en 2018.

 

Quant à son éducation sexuelle, elle s'était faite "avec des mecs", comme il le confiait à Têtu en 2021, avec lesquels il a toujours gardé de très bons rapports. "Je suis resté ami avec toux ceux qui ont vraiment compté – il y en a trois. Quand on aime quelqu'un un jour, on l'aime pour toujours", confiait l'animateur décidément très sentimental.

Après une relation de dix ans avec un architecte d'intérieur nommé Cyril Vergniol, Stéphane était tombé amoureux de Lionel. Ensemble, ils avaient fait la couverture de Paris Match en 2017, devenant ainsi le premier couple gay à la Une de l'hebdomadaire.

Le numéro s'est vendu à neuf cent mille exemplaires. (...) Mais cette couverture a eu un effet que je n'avais pas escompté : ruiner ma vie privée. C'est violent pour l'autre d'être ainsi exposé", confiait-il à Télérama en septembre 2019. Quelques mois plus tard effectivement, le couple se sépare. "Il faut reconnaître qu'être exposé malgré vous quand vous êtes le compagnon d'une célébrité, ça fait des ravages", déplorait-il auprès des journalistes de Télé Poche.

Depuis, Stéphane reste discret. "Amoureux" comme il le révélait récemment à Têtu, l'animateur n'a pour autant pas souhaité en dire plus sur son nouveau compagnon...

Source purepeople.com 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Coming out

Repost0

Publié le 3 Mars 2021

Le 2 mars, Laurent Ruquier a fait une nouvelle confidence sur son couple, dans "Les Grosses Têtes", sur RTL. L'animateur a évoqué leurs nuits agitées à cause d'un détail qui a son importance pour Benoît Petitjean.

Le 2 mars 2021, Laurent Ruquier était aux commandes d'une nouvelle émission des Grosses Têtes, sur RTL. Il était notamment entouré de Stéphane Plaza, Philippe Manoeuvre et Isabelle Mergault. Et il s'est autorisé quelques rares confidences sur son couple avec Benoît Petitjean.

Benoît Petitjean connaît des nuits quelque peu agitées avec Laurent Ruquier. Mais pas dans le bon sens du terme ! En cours d'émission (vers la 49e minutes), l'animateur de 58 ans et ses chroniqueurs ont eu un débat sur les boules Quies. C'est alors que l'homme aux commandes des Grosses Têtes a révélé : "Moi je ronfle, je vous le dis. Je tiens à l'avouer, je ronfle." Une situation qui, sans surprise, perturbe les nuits de son compagnon avec lequel il est pacsé. Cela peut donc créer quelques tensions. "Mais en même temps, celui qui reproche à l'autre de ronfler ronfle aussi. Moi je lui dis toujours : 'Tu n'as qu'à dormir, tu ne m'entendrais pas ronfler. Il faut s'endormir le premier !'" a-t-il plaisanté. Des confidences qui ont amusé son équipe.

D'ordinaire, Laurent Ruquier ne parle pas de sa vie privée. Mais en ce moment, les auditeurs de RTL peuvent remarquer qu'il en dit un peu plus sur son couple. Pour preuve, il a évoqué le sujet le 26 février pour en dire plus sur l'idée inattendue de son compagnon pour son anniversaire. "Pour tout vous dire, comme c'était mon anniversaire cette semaine, quelques amis ont demandé qu'est-ce qu'on pouvait me faire comme cadeau... Et mon compagnon a répondu : une robe de chambre. Quelqu'un a répondu : et pourquoi pas une place dans un Ehpad aussi", s'était-il amusé.

Cela fait près de vingt ans que Laurent Ruquier est un homme amoureux. Benoît Petitjean et lui se sont rencontrés en 2002. A l'époque, le présentateur était aux commandes d'On a tout essayé (France 2). En 2012, à l'occasion du documentaire de Gérard Miller qui lui était consacré, baptisé On ne demande qu'à le connaître, il avait expliqué : "On nous propose souvent de faire des unes de journaux. Je refuse toujours ! Non pas parce que nous sommes deux garçons, mais parce que je refuse d'exposer ainsi ma vie privée. Je n'ai pas envie de parler de ça pour me faire de la promo." avait-il expliqué.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 1 Mars 2021

Luc Laversanne est l'un des nouveaux Talents de "The Voice". À 30 ans, il rêve d'une vie d'artiste après de longues années de galère rythmées par un passage dans la rue après avoir été viré de chez lui. Pour le magazine Closer, il raconte.

Les téléspectateurs ont fait la connaissance de nouveaux Talents samedi soir dans The Voice. Parmi eux figure Luc Laversanne. Il a rejoint l'équipe de Marc Lavoine après avoir interprété avec émotion et engagement Le chant des partisans, d'Yves Montand. Ce jeune tromboniste de 30 ans a certainement également marqué les esprits avec son histoire de vie poignante. En effet, en coulisses, Luc a révélé avoir vécu six ans dans la rue après avoir fait son coming-out auprès de sa mère. Il n'avait alors que 19 ans.

"Déjà, je ne m'y attendais pas. Quand je lui ai dit que j'étais homosexuel, elle m'a immédiatement demandé de faire mes valises et de partir, a-t-il confié dans les pages de Closer. (...) Je ne lui pardonnerai jamais". À ce moment-là, Luc Laversanne n'a pu compter que sur lui-même, ayant été "trahi" dans la foulée par son grand-frère. "(Il) est venu me chercher en voiture et m'a proposé de venir avec lui dans une maison à Valence. On a roulé toute la nuit. Le lendemain matin, je me suis rendu compte que j'étais dans un squat avec plein de SDF. Mon frère est parti au bout de quelques jours avec toutes mes affaires, tout ce que j'avais de plus précieux", a-t-il relaté.

Quant à son père, ce dernier n'était déjà que très peu présent dans sa vie avant même qu'il ne devienne SDF. "Mes parents étaient divorcés. J'aurais aimé qu'il soit là pour moi. Il m'a contacté une fois seulement, pour savoir si je souhaitais qu'il me ramène des affaires à Valence. J'ai refusé, je ne voulais pas qu'il sache que je vivais dans la rue", a expliqué le candidat.

Dans son malheur, Luc Laversanne a eu la chance de tomber sur des personnes bienveillantes qui l'ont aidé à reconstruire sa vie. "J'ai été hébergé par les Restos du coeur, puis j'ai réussi à trouver un travail dans la restauration. Mon patron, Eric, m'a tendu la main et m'a fait confiance alors que je m'étais présenté devant lui en sarouel avec des cheveux hyper-longs ! Je lui en suis reconnaissant car j'ai toujours trouvé du travail depuis", s'est-il réjouit. Désormais, Luc Laversanne espère vivre de sa passion : la musique. Avec The Voice, il se rapproche en tout cas un peu plus de son rêve.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #people

Repost0

Publié le 1 Mars 2021

Depuis New York, Los Angeles ou depuis leur salon, les stars étaient au rendez-vous dimanche soir pour la 78e édition des Golden Globes. Une cérémonie virtuelle qui a mis à l'honneur le film "Nomadland", le défunt Chadwick Boseman ou encore Rosamund Pike.

Meilleure actrice dans un film dramatique: Andra Day ("Billie Holiday, une affaire d'Etat")

Meilleure actrice dans une comédie ou un film musical: Rosamund Pike ("I Care a Lot")

Meilleure actrice dans un second rôle: Jodie Foster ("Désigné Coupable")

Meilleure série musicale ou comédie: "Schitt's Creek"

Meilleure mini-série ou téléfilm: "The Queen's Gambit"

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Golden globes 2021

Repost0

Publié le 1 Mars 2021

Le baiser de la victoire ! Dimanche soir, Jodie Foster a remporté son 4e Golden Globe, dans la catégorie du Meilleur second rôle féminin. L'actrice suivait la cérémonie en pyjama avec son épouse, qu'elle a tout de suite embrassé à l'annonce de son nom.

Jodie Foster possède une filmographie et un palmarès impressionnants ! Elle y a ajouté un award supplémentaire ce week-end, un nouveau Golden Globe pour lequel elle a été félicitée par son épouse, Alexandra Hedison. À l'annonce de son nom comme lauréate, les deux femmes sont embrassées, sous les applaudissements des concurrentes de l'actrice.

La 78e édition des Golden Globes a eu lieu ce dimanche 28 février 2021. Plutôt que de se rendre au Rockfeller Center à New York, lieu de la cérémonie, Jodie Foster l'a suivie de son domicile. En pyjama et pieds nus, assise à côté de son épouse Alexandra Hedison et de leur chien, la comédienne de 58 ans est apparue sur les écrans à l'annonce de la catégorie du Meilleur second rôle féminin dans un film, dans laquelle elle était nommée.

 

Glenn Close, Olivia Coleman, Amanda Seyfried et Helena Zengel étaient également en lice pour ce Globe. Jamie Lee Curtis, remettante solaire dans sa robe jaune, a bien annoncé le nom de Jodie Foster comme gagnante. Stupéfaite, l'actrice a regardé son épouse et l'a tout de suite embrassée. Les autres nommées, fair-play, l'ont chaleureusement applaudie.

Jodie Foster a reçu ce Golden Globe pour son rôle dans Désigné coupable, réalisé par Kevin Macdonald. Elle en partage l'affiche avec Tahar Rahim et Shailene Woodley. Le film, dont la sortie est attendue pour le 7 avril 2021, raconte l'histoire vraie de Mohamedou Ould Salahi, un Mauritanien soupçonné d'être membre de l'organisation Al-Qaïda et détenu pendant 14 ans à Guantanamo, sans mise en examen ni procès.

Le précédent Golden Globe de Jodie Foster date de 2013. La comédienne avait alors reçu le Cecil B. DeMille Award, un prix honorifique attribué par la Hollywood Foreign Press Association (HFPA) pour l'ensemble de sa carrière. Jodie Foster avait alors profité de son discours de remerciements pour faire son coming out.

Jodie et Alexandra Hedison se sont mariées en 2014. L'actrice est maman de deux enfants, Charles et Kit (22 et 19 ans). L'identité du ou des papas n'est pas connue.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #lesbien, #Golden globes 2021

Repost0

Publié le 26 Février 2021

Alors que les cinémas sont toujours fermés, Vincent Dedienne prend les devants en faisant la promotion de son prochain film "L'étreinte". Il s'est ainsi livré dans les pages de "Psychologies Magazine". Faisant le lien entre son personnage et lui, il a notamment évoqué sa sexualité.

Quand les salles obscures pourront de nouveau ouvrir leurs portes, il risque d'y avoir des embouteillages de films à l'affiche. Le grand public pourra notamment retrouver Vincent Dedienne, qui donnera la réplique à Emmanuelle Béart dans L'étreinte. Il incarnera le personnage d'Aurélien, un homme gay qui partage une complicité de vie et une forme d'amour chaste avec Margaux, jouée par sa partenaire.

Dans les pages de Psychologies magazine, Vincent Dedienne a fait le lien sur ce qui le rattache intimement à son personnage. "Le fait qu'Aurélien soit gay permet cette ambiguïté, parce qu'elle enlève le poids de la séduction. J'ai toujours noué de grandes amitiés avec les filles et je suis très content que la question du désir n'ait jamais eu à se poser : ça allège tout, ça approfondit tout. J'aurais détesté avoir à me bagarrer avec ça dans mes rapports avec les femmes. Je vois des copains se battre contre eux-mêmes, contre une espèce d'instinct de mâle dominant (...) Et, moi, je ne sais pas quel hétéro j'aurais été. Mais être gay m'a sauvé la vie !", clame le comédien et humoriste âgé de 34 ans.

Une déclaration pas banale tant les personnes LGBT vivent souvent très mal la découverte de leur sexualité puis la peur de le dire et d'être rejeté. Sans compter les discriminations, les clichés... Vincent Dedienne reconnait que, dans son cas précis, le fait d'avoir très jeune fait du théâtre avait beaucoup aidé car, dans ce monde-là, "l'homosexualité n'a rien d'exotique." Mettant en avant une sexualité festive et libérée, avec la chance d'être issu de la génération d'après sida - "on est les pédés d'après l'hécatombe" -, Vincent Dedienne n'a jamais ressenti la moindre honte. Même d'un point de vue familial, celui qui a été adopté enfant n'a jamais connu le rejet de ses parents... qui ont appris son homosexualité lors de son premier spectacle !

Psychologies Magazine, édition du 24 février 2021.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0