people

Publié le 10 Décembre 2019

Invités du podcast "Histoires de Couples", Cyril, ancien candidat de "Koh-Lanta", et son chéri Thomas sont revenus sur leur histoire d'amour. Des débuts légers à l'amour fou, en passant par la terrible agression de l'ex-aventurier, ils racontent tout !

Candidat phare de la dernière saison de Koh-Lanta, baptisée La guerre des chefs, Cyril a été éliminé aux portes de la finale. Depuis la fin de l'émission, l'ex-aventurier est très actif sur les réseaux sociaux. Il partage notamment au quotidien des moments de vie et d'amour sur son compte Instagram. D'amour justement, parlons-en. En couple avec son chéri Thomas depuis plusieurs années, il était avec lui l'invité du podcast Histoires de couples, du magazine Rockie, le 9 décembre 2019.

Complices, les deux tourtereaux sont revenus sur leur rencontre. "C'était une rencontre 2.0 puisque c'était sur les réseaux sociaux, sur un site de rencontre, je pense que c'est assez courant maintenant..., déclarent-ils un peu gênés. Avant de préciser, en rigolant : "C'était pas très romantique d'ailleurs, on s'est rencontrés et on a couché ensemble !"

 

Au départ, les deux hommes étaient d'accord : aucun des deux ne recherchait une relation sérieuse. "On ne s'est pas revu pendant un an ! Mais au fur et à mesure on a commencé à se reparler, à se dire qu'il fallait qu'on se revoie, enfin c'était l'idée...", déclare Cyril. Il évoque ensuite la violente agression physique qu'il a subie : "Mais je suis parti à New York et je me suis fait agresser. J'ai subi un traumatisme un peu grave, j'ai failli en mourir et c'est vrai que quand je suis revenu à Paris je n'étais plus du tout dans une optique de rencontre. J'avais besoin de me reconstruire, de me sentir bien..."

Ca a participé à construire notre histoire au départ

Malgré ce désir de se retrouver en sécurité, entouré de ses proches, et de prendre du temps pour lui, Cyril a fini par de nouveau succomber aux avances de Thomas. "Il a vraiment insisté et finalement je me suis laissé convaincre, je me suis dit qu'il avait de bons arguments", avoue Cyril, toujours en rigolant. Immédiatement, Thomas tient à préciser qu'il ne l'a pas harcelé : "Je ne connaissais pas du tout l'histoire de New York, simplement on se croisait de temps en temps en soirée et oui c'est vrai à un moment donné j'ai peut-être été un petit peu plus insistant, mais on s'est revus et à partir de là on a commencé à construire quelque chose, mais oui c'est vrai que la première fois c'était comme on dit chez nous un one-shot", plaisante Thomas.

"L'amour peut arriver partout (...) même si on n'est pas prêt personnellement, finalement il n'y a pas de loi, conclut Cyril, qui a mis plus d'un an à se remettre de son agression. "J'étais en reconstruction, j'avais perdu beaucoup de poids, j'étais faible physiquement...", se remémore-t-il.

Heureusement, Thomas a su se montrer attentionné et trouver les mots pour rassurer Cyril. "Tout naturellement, j'ai eu envie d'être là, mais je ne me suis pas mis la pression non plus car on ne se connaissait finalement pas plus que ça... Mais je pense que ça a participé à construire notre histoire au départ et ça a été un moment fort pour lui et pour moi", explique Thomas.

Aujourd'hui, les deux amoureux vivent ensemble à Paris et mènent une vie entre voyages et train-train quotidien. Cyril est designer et Thomas travaille dans la communication dans le secteur de la santé. Depuis quelque temps, les deux hommes ont un désir d'enfant, qu'ils ne peuvent pour l'instant pas concrétiser en raison des nombreuses démarches administratives très contraignantes.

Source purepople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 9 Décembre 2019

Quelques jours avant le couronnement tant attendu de Miss Univers, Swe Zin Htet, Miss Myanmar, a fait son coming out. Une première dans l'histoire du concours où personne n'avait encore proclamé ouvertement son homosexualité.

C'est un grand coup de poing sur la table que vient de taper Swe Zin Htet. Cette Birmane qui a représenté son pays au concours de Miss Univers vient de publiquement faire son coming out. Un acte pas si banal dans un pays où être homosexuel(le) reste un crime.

Miss Myanmar s'est confiée au site Missosology, ce 29 novembre, sur son homosexualité, quelques jours avant l'édition 2019 du concours de beauté. Un acte quasiment politique quand on sait que la communauté LGBTQ est ostracisée dans son pays et que de nombreuses personnes ont été arrêtées. Pour People, elle est revenue sur le sujet : "J'ai une plateforme via laquelle, si je déclare que je suis lesbienne, cela aura un impact fort sur la communauté LGBTQ en Birmanie, a-t-elle expliqué. Mais ce qui est compliqué, c'est qu'en Birmanie, les personnes LGBTQ ne sont pas acceptées, elles sont regardées de haut par les autres et discriminées."

Ce coming out, Swe Zin Htet le considère comme "un nouveau chapitre dans sa vie" et ce sera sans doute également le cas pour sa petite amie puisqu'elle a également dit être en couple depuis trois ans avec la chanteuse birmane Gae Gae. Consciente de son orientation sexuelle depuis l'âge de 16 ans, Swe Zin Htet a mis du temps à comprendre ce qu'il lui arrivait mais "après quelque temps" elle s'est "vraiment sentie gay" et s'est acceptée. Pour ses parents, ça n'a pas été si simple. D'abord "en colère", ils ne l'acceptaient pas. "Mais plus tard, au fil du temps, ils se sont davantage renseignés sur la communauté LGBTQ et ils ont fini par m'accepter telle que je suis", conclut-elle.

Le dimanche 8 décembre à Atlanta, Swe Zin Htet a été éliminée aux portes des finales alors qu'elle était l'une des grandes favorites de ce concours. C'est Zozibini Tunzi, Miss Afrique du Sud, qui a remporté la couronne. Maëva Coucke, qui représentait la France, est tout de même dans le top 10, malgré sa chute en direct.

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #lesbien

Repost0

Publié le 5 Décembre 2019

Enquêteur de l'émission "Mask Singer" sur TF1, Jarry a dévoilé ses secrets au magazine Gala. L'humoriste dévoile cette phrase d'une ex-petite amie qui aurait pu lui faire gagner du temps pour faire son coming out.

Actuellement membre (à part entière) du jury de l'émission Mask Singer sur TF1, Jarry s'est confié au magazine Gala sur son parcours et notamment sur sa sexualité. Papa de jumeaux avec son compagnon, il révèle avoir été hétérosexuel jusqu'à ses 27 ans. Il raconte : "J'ai retrouvé une ex à la fin d'un spectacle. Elle m'a dit qu'elle s'était toujours doutée que je préférais les hommes. Je lui ai répondu qu'elle aurait pu me le dire avant, on aurait tous gagné du temps."

Être en couple avec un homme lui semblait jusqu'alors un tabou, une possibilité qu'il ne pouvait pas envisager. Pour son nouveau spectacle, Jarry débute son show par son coming out et assume désormais fièrement son homosexualité. Il confie : "Il y a seulement sept ans, tout le monde me disait que je ne remplirais pas en province car personne ne viendrait voir un un humoriste gay. L'inverse s'est produit !"

 

Aujourd'hui papa comblé, il évoquait la naissance de ses jumeaux en octobre 2018 avec Thierry Ardisson : "Quand on se découvre homosexuel, on se dit que ça nous est interdit... et moi depuis que j'étais tout petit je m'imaginais papa. Le 30 juin 2016, ils sont nés. Ça a été un cri et une blessure et je le souhaite à tout le monde, vraiment, d'être papa. Je suis tellement fier d'être papa." Jarry (de son vrai nom Anthony Lambert) a eu recours à une GPA aux États-Unis pour devenir papa. "Je tiens à préciser que ce n'est pas par choix. J'avais engagé une adoption avec mon compagnon. Il faut savoir qu'adopter dans ce pays pour un couple homosexuel, c'est encore plus long (que pour des hétérosexuels)", a souligné le comédien en novembre 2019 dans l'émission Ça ne sortira pas d'ici sur France 2.

Ma mère a débarqué à mon premier Olympia en chaussons

Issu d'une famille de viticulteurs d'Angers, Jarry avait décidé d'aller à Paris pour devenir comédien. En 2001, il a intégré la compagnie Entrées de jeu dirigée par Bernard Grosjean avant d'être repéré par Didier Bourdon dans le film Bambou en 2009. En 2007, il avait écrit son premier one-man show, Atypique, se faisant par la suite repérer par Jamel Debbouze, qui l'invita pour la tournée du Jamel Comedy Club en 2014. Depuis, Jarry participe à plusieurs émissions en tant qu'animateur ou amuseur, comme dans Vendredi tout est permis d'Arthur.

Sa maman est sa première fan et il entretient une relation fusionnelle avec celle-ci. Courageuse et source d'inspiration pour son fils, il a d'ailleurs pris son nom de jeune fille comme nom de scène. Amusé, il raconte à Gala : "Ma mère a débarqué à mon premier Olympia en chaussons, mon monde ne l'impressionne absolument pas." Une femme de caractère qui inspire le comédien pour chacun de ses spectacles.

 

Source purepeople 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Coming out

Repost0

Publié le 2 Décembre 2019

Laurent Kerusoré est de nouveau un coeur à prendre. Alors qu'on le pensait heureux avec son nouveau compagnon, l'acteur de "Plus belle la vie" vient d'annoncer sa rupture. Une séparation qui semble bien douloureuse...

En septembre dernier, Laurent Kerusoré présentait son nouveau compagnon au grand public. Sur Instagram, l'acteur emblématique de Plus belle la vie (France 3) postait une photo de lui en compagnie de celui pour qui il avait craqué et se disait sur un petit nuage. "C'est si bon ! #amour #amoureux #pourtoujours #bonheur", pouvait-on lire.

A 45 ans, et après de nombreuses déceptions amoureuses, Laurent Kerusoré semblait donc avoir trouvé l'amour avec un grand A. Seulement voilà, lundi 2 décembre 2019, l'interprète de Thomas Marci a finalement révélé qu'il n'en était rien et qu'il était de nouveau célibataire. Pour ce faire, il a publié une vidéo de lui où l'on peut voir comme de la pluie couler sur son visage. En légende, il raconte : "Humeur du jour... quand tu saisis que tomber amoureux peut faire très mal. Je vous souhaite malgré tout une belle semaine. La mienne risque d'être morose. Rassurez-vous je m'en remettrai comme toujours. C'est juste qu'à mon grand âge, la cicatrisation reste beaucoup mais alors beaucoup plus longue. Je vous embrasse et vive la vie après tout ! Car je vous ai vous ! Et ça ce n'est pas rien."

 

En hashtags, il a joint les mots "chagrin d'amour" et "triste", de quoi inquiéter les internautes. Ces derniers se sont alors empressés de le consoler avec des messages de soutien. "Courage à vous Laurent", "Sache que tu n'es pas seul, on t'aime", "Un gros câlin virtuel mais réconfortant", lit-on.

Cette douloureuse rupture survient alors que Laurent Kerusoré est accaparé par la sortie de son premier livre autobiographique, A pleine vie, et bien sûr par les tournages de la fiction de France 3. Heureusement, le comédien est certain de retrouver le sourire grâce à son entourage, dont sa meilleure amie Laetitia Milot et ses fidèles compagnons à quatre pattes.

Source purepeople 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 1 Décembre 2019

© Christophe Clovis/Bestimage
Les fans l'attendaient depuis longtemps, elle est enfin disponible : Two Spirits, la collection de Bilal Hassani en collaboration avec Jennyfer est sortie ce vendredi 29 novembre 2019. Après une soirée de lancement intimiste, l'artiste a été touché par l'enthousiasme de ses fans face à cette collection unisexe.

Jeudi 28 novembre 2019, Bilal Hassani dévoilait sa collection très attendue avec la marque Jennyfer intitulée Two Spirits. Après sa collaboration avec Léna Situations, qui a connu un grand succès, la marque de prêt-à-porter a laissé libre court à l'imagination du talentueux artiste, qui a créé des pièces unisexes. Quelques privilégiés pouvaient découvrir la collection "Bilal Hassani x D.C.M Jennyfer" lors d'une intimiste soirée de lancement, à la galerie Joseph, à Paris.

De jolies photographies de Bilal Hassani portant ses pièces étaient exposées comme des oeuvres d'art dans cette galerie minimaliste aux grands espaces. "Ce soir petite soirée de lancement pour ma collection est le mot d'ordre est : minimaliste. J'ai dis je veux : un peu de rien, avec un zeste de rien et beaucoup de rien. Avec très peu d'invités, je pense qu'ils vont s'éclater", avait tweeté l'interprète de Monarchie Absolue.

Plusieurs de ses amis avaient répondu présent, à l'image du vidéaste Anthonin ou encore Paola Locatelli (Paola Lct) et le créateur de mode Fahaid Sanober. Des représentants de Jennyfer étaient également de la partie, à l'image de Chloé Ortiz, la directrice communication ou encore Sébastien Bismuth, président associé de la marque.

Sacs, sweats, chaussettes, ceintures... En tout, une quarantaine de pièces sont disponibles à des prix très accessibles, allant de 6,99 euros pour un t-shirt "Bonsoir Paris" à 59,99 euros pour une grosse veste hivernale en fausse fourrure. De quoi susciter un très bel entrain de la communauté du chanteur. Le hashtag #TWOSPIRITS était d'ailleurs en tendance Twitter France vendredi matin, jour du lancement de sa collection en ligne et en magasins. Plusieurs personnes attendaient d'ailleurs devant les boutiques Jennyfer pour se procurer des pièces en premier. Déjà un joli succès.

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 1 Décembre 2019

Les apparitions de la princesse Charlène de Monaco sont de plus en plus rares. Bonne surprise donc de retrouver l'épouse du prince Albert II de Monaco lors de la présentation de la nouvelle exposition de l'incomparable Boy George.

Le 15 novembre dernier, le tout Monaco s'était donné rendez-vous à la galerie G&M Design pour l'inauguration de la première exposition de sérigraphies du chanteur (et artiste!) Boy George. Le leader du groupe Culture Club, évidemment présent pour cette grande occasion, a eu la bonheur (et l'honneur) de voir débarquer le prince Albert II accompagné de son épouse, la ravissante Charlene.

Pour l'occasion, la princesse était de toute beauté dans un look des plus naturels. Cheveux lâchés et ondulés, elle avait opté pour une tenue sobre comprenant une veste colorée sur un simple pull col roulé noir. L'ancienne nageuse, qui a récemment fait une apparition à la fête nationale de Monaco, a pu croiser lors de ce vernissage la bombe Victoria Silvstedt et l'héritière Chloe Green - fille de Sir Philip Green, homme d'affaires milliardaire britannique et président du groupe Arcadia - accompagnée de sa maman Tina, la propriétaire de la galerie.

Boy George a accordé une interview exclusive à Monaco Matin lors de son passage sur le Rocher. L'occasion pour l'interprète des tubes Do You Really Want To Hurt Me et Karma Chameleon de s'interroger sur son statut d'icône : "Dans les années soixante-dix, j'étais un gars des clubs, j'avais un visage connu mais je n'étais pas célèbre. Puis, je suis devenu connu, puis méconnu. Et maintenant, je suis une légende. Beaucoup de personnes s'autoproclament icône mais ce n'est pas quelque chose que tu peux déclarer toi-même. C'est impossible".

Le chanteur explique également pourquoi il ne peint que des visages :"C'est la partie la plus importante du corps. On peut dire tellement de choses avec des expressions faciales. (...) Ce qui m'amuse, c'est de faire quelque chose de différent. Si quelqu'un a un gros nez, je le reproduirai encore plus grand. J'aime exagérer les traits. Tous ont des visages un peu tordus car ils sont tous un peu bourrés".

L'exposition de Boy George, intitulée Scarman & Other Imperfections est à découvrir jusqu'au 1er février 2020 à la galerie G&M Design, 11 avenue Princesse-Grace, à Monaco.

Source purepeople 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 1 Décembre 2019

Quelques semaines après la sortie de son cinquième opus, le chanteur Mika revient sur son coming out, privé d'une part et public de l'autre, dans les pages de "TÊTU". Il y évoque aussi sa première fois avec un garçon. Interview à coeur ouvert.

Alors que son nouvel album My Name is Michael Holbrook est sorti le 5 octobre 2019, Mika , chanteur pop libano-britannique, mais aussi profondément engagé, s'exprime dans TÊTU sur son coming out. Une interview intime et intimiste dans laquelle il revient sur des moments parfois douloureux de sa vie.

 

Car ce coming out, il n'y était pas forcément préparé. Dans la sphère privée, auprès de sa famille, c'est son partenaire Andy qui lui a permis de faire cette grande annonce. "Avec l'amour, j'ai trouvé la confiance", dit-il. Il a parlé à sa mère d'abord, "qui le savait depuis toujours et qui s'en foutait", puis à ses soeurs, "qui ont eu beaucoup plus de mal à accepter". Mais la douleur et la "déception" viennent des médias qui essaient de lui arracher des confessions. "C'était atroce, se souvient-il, poursuivre un artiste pour lui arracher cette vérité intime, c'est dégueulasse."

Parce que pour le chanteur, tout ceci n'est pas nouveau, il attend juste d'atteindre "une paix avec lui-même". "J'ai compris que j'étais gay dès l'âge de 8 ans", raconte-t-il au magazine. Mais ce n'est qu'à l'âge de 15 ans qu'il passe le pas des rapports physiques. Un "désastre" selon lui : "La première fois que j'ai couché avec un garçon, c'était un désastre ! Humiliant ! J'avais 15 ans - je crois - et je ne comprenais rien." Si cette anecdote peut faire sourire, elle met surtout en lumière le manque d'information sur les relations entre hommes, tabou encore présent dans notre société. "On devrait dire plus souvent que le sexe gay n'est pas facile. Maintenant j'en rigole, mais ce n'a pas toujours été le cas !"

Mika a évoqué médiatiquement son homosexualité en 2012 et est en couple avec le réalisateur Andy Dermanis depuis 2007. Au fil de ses interviews, le coach de The Voice a distillé quelques confidences sur son amoureux. On a ainsi appris qu'Andy vivait à Londres et que la distance était parfois difficile à gérer dans leur couple.

Source purepeople 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 28 Novembre 2019

Il lui aura fallu cinq ans pour le convaincre ! Heureux en amour, Augustin Trapenard a retrouvé l'amour... dans le passé, en se remettant avec son ex. Une histoire qui devrait bientôt connaître une suite digne d'un véritable conte de fées.

Il est homme de lettres et homme de coeur. Augustin Trapenard, qui fait rêver bon nombre de célibataires avec ses 21cm – c'est le titre de son émission sur Canal+ ! – n'est malheureusement pas libre. Et on peut dire qu'il aura sué à grosses gouttes avant d'obtenir satisfaction puisque l'heureux élu n'est autre que... son ex, qu'il est parvenu à re-séduire des mois et des mois après leur rupture. "En amour, je suis nul, explique-t-il dans les colonnes de Têtu. Je reviens de loin. Ma vie est un éternel rattrapage : je rate, je recommence, je fais mieux. Ça me vaut le surnom de 'warrior'. Quand mes amis me présentent, ce n'est pas 'Augustin de France Inter', non, c'est 'Augustin, l'homme qui a reconquis son ex !'

 

Il aura effectivement fallu cinq années pour qu'Augustin Trapenard parvienne à convaincre son ancien partenaire. "C'est ma vie, poursuit-il. Je fais des erreurs, alors j'essaie de rattraper les choses. Parce que je suis un pro pour délibérément, monumentalement, rater mes histoires d'amour." Comme quoi il a bien fait d'insister, le journaliste aux yeux azur a désormais des projets plein la tête. En ligne de mire, un mariage et peut-être même des enfants : "J'y pense beaucoup, surtout en ce moment." Il va bien falloir que quelqu'un se décide à poser, tôt ou tard, le genou au sol...

 

 

AUGUSTIN TRAPENARD, RETOUR SUR SON COMING-OUT MÉDIATIQUE

Critique littéraire dans la presse et à la radio, Augustin Trapenard a attendu d'atteindre la case télé avant de parler davantage de sa vie privée. En 2012, quand il intègre l'équipe du Grand Journal, il joue carte sur table. "Têtu avait même fait un article qui disait 'Augustin Trapenard est ouvertement open', se souvient le journaliste de 40 ans. C'était très clair. J'en parle très facilement, même si cela reste un combat. Être dans une marge, avoir fait l'expérience de la marge au moins une fois dans sa vie, c'est quelque chose de politique." Lui qui a particulièrement souffert au moment du débat sur le mariage gay s'apprête donc à passer à l'étape supérieure...

 

Yohann Turi

 

Retrouvez les interviews intégrales d'Augustin Trapenard dans le magazine GQ, numéro 136 du mois de décembre 2019, et dans le magazine Têtu, numéro 221 du 27 novembre 2019.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 28 Novembre 2019

Dans les colonnes de TÊTU, le chanteur de pop Mika ouvre son coeur sur sa rencontre avec Andy, l'homme qui partage sa vie depuis 13 ans, et son (sale) caractère quand il est en couple.

Alors qu'il vient de sortir son cinquième album, My name is Michael Holbrook, le chanteur libano-britannique Mika revient après quatre ans d'absence. Il lui fallait au moins ça pour proposer un opus honnête, libre et militant. L'occasion pour lui pour revenir sur son couple, dans les pages de TÊTU, qui lui consacre sa couverture.

Depuis treize ans, Mika partage la vie du même homme, Andy Dermanis, envers qui il est "extrêmement reconnaissant". En couple, il se définit sans mal comme "fou jaloux", "paranoïaque, même". "C'est la merde de vivre avec moi (...) Il y a un Mika combattant. Je veux défendre mes points de vue. Je m'enrage tout seul. Et je ne lâche pas, jamais", confie-t-il au magazine.

 

 

Mais avec Andy, ce n'est pas pareil. "On se fait confiance", assène-t-il. D'habitude si discret sur sa vie privée et sa relation amoureuse, Mika raconte une histoire tellement romanesque et mignonne qu'on la croirait tout droit sortie d'une comédie romantique britannique.

Juste avant de croiser la route d'Andy, Mika était dans une relation "très courte mais très intense" avec un homme d'Irlande du Nord. "Un personnage de Trainspotting. Très beau." Mika dit avoir été "dingue" de lui mais "lui pas du tout". "Une nuit, il a pété un plomb et m'a foutu dehors à 4 h du matin. J'étais en caleçon dans le quartier de Shepherd Bush, à Londres". Le chanteur de Relax, Take it Easy dit avoir été tellement choqué qu'il en a vomi. Le lendemain, il se remet de ses émotions devant une bière dans un pub. "Andy était là. On accroche bien (...) alors je propose de le raccompagner en taxi à la gare de Victoria." Puis, au moment de séparer, Andy dit : "Je veux rester avec toi." "Tu veux dire ce soir ?" répond Mika. "Non, pour toute la vie", rétorque Andy. Mika n'est pas intéressé, Andy est convaincu. "Andy a cru pour nous deux à notre histoire", résume le chanteur.

Ça fait treize ans que cela dure entre les tourtereaux et même si Mika avoue sans mal être "toujours entre deux avions et trois pays", son couple, surnommé "Mikandy" par les fans, est très solide et très traditionnel.

Source purepeople 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 28 Novembre 2019

Dans une biographie écrite par un proche et parue le 26 novembre, l'acteur emblématique de la saga Le Seigneur des anneaux s'est exprimé sur sa sexualité. Et il explique notamment pourquoi il a caché, pendant 49 ans, son homosexualité au regard du public.

Dans la biographie écrite par l'auteur Garry O'Connor, on apprend beaucoup de choses sur Ian McKellen. Aujourd'hui âgé de 80 ans, l'acteur a joué dans de nombreux films, particulièrement connu pour ses rôles dans X-Men et Le Seigneur des anneaux. Néanmoins, on ne connaît que peu de choses de sa vie privée. Au fil de sa vie et sa longue carrière, il se dévoile un peu plus.

 

S'il est désormais un fervent défenseur de la cause LGBT, cela n'a pas toujours été le cas. Durant 49 ans, il a en effet gardé secrète son homosexualité aux yeux du public - seuls ses proches et quelques acteurs du théâtre et du cinéma étaient au courant. Dans cette biographie rédigée par un homme de confiance, il dévoile les raisons qui l'ont poussé à faire son coming out et surtout il explique pourquoi il a eu peur de parler durant autant d'années.

Source Purepeople 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Coming out

Repost0