people

Publié le 8 Octobre 2019

Réputé pour son franc-parler, le sympathique humoriste Jeanfi Janssens amuse régulièrement les auditeurs de l'émission "Les Grosses Têtes", sur RTL. Le 3 octobre, il a ainsi raconté sa petite aventure sur une croisière avec ses camarades...

Ce n'est pas un secret pour ses fans : Jeanfi Janssens a déjà une sacrée liste de conquêtes. L'ancien stewart d'Air France, reconverti avec succès en comique et comédien, en a récemment accroché une de plus à son tableau de chasse. Un amour éphémère grâce... aux Grosses Têtes !

Le 3 octobre 2019, dans l'émission animée par Laurent Ruquier sur RTL, Jeanfi Janssens a raconté les coulisses de la récente croisière effectuée avec ses camarades. "C'est plein de surprises cette croisière ! Le premier jour où tu arrives, tu es un peu surpris parce que c'est une croisière un peu luxe, un peu chère, donc les gens qui ont de l'argent c'est des gens qui ont épargné donc en général ils sont vieux. (...) Après, au bout de trois jours, c'est comme quand tu es sur une île déserte, tu te dis : 'Si y a que ça...'", a-t-il commencé par raconter.

Et l'humoriste de 45 ans de poursuivre en révélant avoir fini par trouver un homme à son goût. "Je regardais tous les moussaillons. Je me suis fait toucher le pompon. J'ai eu une petite amourette, ça faisait longtemps que ça m'était pas arrivé. Parce que un plan cul c'est facile, mais là on m'a fait la cour pendant trois jours ! Là c'était on discute, très romantique, je me prête au jeu, j'essaye de retrouver le mode d'emploi, il me raccompagne à ma cabine et il me fait un bisou devant ma porte et me dit : 'Je te laisse, j'ai du travail demain.' (...) J'avais déjà la main dans la culotte moi. Bon. Deuxième soir il rentre dans ma chambre, progression. On se met sur le lit, on se fait des petites papouilles, un flirt, tout bien et, d'un coup, il se lève et dit qu'il faut qu'il aille se coucher ! Le troisième jour je me dis que s'il se passe rien, je fais un scandale. Et alors ça s'est passé ! Sur la terrasse du bateau", a-t-il relaté. Un Titanic version X...

Par Thomas Montet pour purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 8 Octobre 2019

De passage dans "C à vous" (France 5) pour faire la promotion de son dernier album, "My Name Is Michael Holbrook", Mika a fait de précieuses confidences sur son couple avec Andy, son compagnon depuis près de douze ans. L'occasion pour l'artiste de 36 ans d'évoquer sa famille, notamment l'accident de sa soeur Paloma.

Mika est en pleine tournée des médias pour faire la promotion de son nouvel album, My Name Is Michael Holbrook. Un disque résolument plus intime, avec les voix de sa mère et sa soeur posées sur quelques titres. À 36 ans, il y aborde des thèmes qu'il n'avait jusqu'alors pas osé évoquer : la maladie de sa mère, son compagnon Andy, mais aussi sa soeur, Paloma.

Comme il l'avait déjà raconté à Paris Match, Mika a connu une brève séparation avec son homme, c'est finalement sa mère qui avait fait pression pour recoller les morceaux. Questionné sur ce sujet sur le plateau de C à vous, le 7 octobre 2019, l'artiste s'est lancé sur une drôle de révélation. "Oui on s'est séparés... Ma soeur Paloma va me tuer parce que je vais dire un truc... On est cinq et, au départ, quand ils ont découvert que j'ai rencontré Andy, c'est ce qui m'a donné la confiance de parler et de confirmer avec qui j'étais. Confirmer ma sexualité et tout ça", explique Mika, un peu hésitant. Il avait d'ailleurs déjà raconté l'épisode touchant de son coming out dans les pages de Paris Match : "Andy a une relation très forte avec ma mère. C'est avec lui que j'ai révélé mon homosexualité à ma famille. Nous étions assis dans la cuisine. Ma mère m'a dit : 'Au fond, quelle différence cela fait-il ? Je l'ai toujours su. Si toi, tu ne le savais pas, c'est ton problème."

"À la fin, je suis avec lui depuis douze ans, je suis le plus traditionnel de ma famille. Ils sont tous des désastres dans la famille. Ils sont tous partout, en train de changer... Et moi, je suis avec Andy depuis douze, treize ans. Donc c'est moi qui gagne ! C'est moi, le traditionnel", blague-t-il dans C à vous, sous les rires des chroniqueurs.

Sa famille, justement, a été bouleversée par l'accident de sa soeur Paloma, drame dont il parle peu. "Pendant que j'écrivais cet album, je sentais que c'est comme si les choses que je cachais depuis un certain moment devenaient des évidences pour devenir des textes dans l'album. (...) Paloma a eu un grand accident, elle est tombée d'une fenêtre, du quatrième étage, sur des barreaux. Je l'ai vue. Il était 4h du matin et elle a survécu. Elle a mis des années à s'en sortir", déplore Mika. Aujourd'hui sortie d'affaire, c'est elle qui reprend le travail de momager de sa maman, atteinte d'un cancer "agressif" du cerveau et qui n'est donc plus en état de s'occuper de la carrière de son fils.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 8 Octobre 2019

L'homme ayant faussement accusé Pierre Palmade de viol a été condamné mardi 8 octobre 2019 à trois mois de prison avec sursis et à 500 euros d'amende pour avoir dégradé, sous l'emprise de cocaïne, l'appartement de l'humoriste, a appris l'AFP.

Le tribunal confirme les conclusions de l'enquête de police : Pierre Palmade était la seule victime dans ce dossier. Mardi 8 octobre 2019, l'homme ayant faussement accusé l'humoriste de viol en juin dernier a été condamné à trois mois de prison avec sursis et à 500 euros d'amende pour avoir dégradé, sous l'emprise de cocaïne, son appartement.

Les accusations portées contre Pierre Palmade étaient donc fausses, même si les faits de "dénonciations calomnieuses" n'ont pas été retenus contre ce jeune homme de 20 ans. Cet homme sans emploi vivant dans un squat de Seine-Saint-Denis n'était pas présent lors de l'audience, au cours de laquelle il était jugé pour des faits de "dégradations de biens appartenant à autrui" et usage "illicite de stupéfiant".

 

Du côté des représentants de l'artiste, on se réjouit de l'issue de ce procès. "Le plus important est que cette affaire soit close et que mon client soit reconnu comme victime même s'il aurait voulu des excuses de la part du prévenu", a déclaré à l'issue de l'audience Sabine Kuster, l'avocate de Pierre Palmade, lui aussi absent mardi. "Le plus dur pour lui a été la médiatisation de sa garde à vue pour des faits de nature criminelle", a-t-elle ajouté. L'humoriste de 51 ans peut donc se réjouir de la fin de ces légers déboires judiciaires.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 4 Octobre 2019

Le rappeur Lil Nas X a révélé dans une interview à la télévision américaine qu'il s'était longtemps débattu avec son orientation sexuelle et avait beaucoup prié pour devenir hétéro avant de s'accepter.

Le célèbre rappeur de 20 ans s'est confié sur la chaîne CBS sur les difficultés de se découvrir homosexuel dans un monde où "il y a encore beaucoup de chemin à parcourir" pour l'acceptation des personnes LGBT. 

Le rappeur a fait la une des journaux à travers le monde quand il a fait son coming-out sur Twitter le 30 juin de cette année.

Source e-llico

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 4 Octobre 2019

Jeudi 3 octobre 2019, Bilal Hassani fête la sortie de son premier livre, "Singulier". Une autobiographie dans laquelle l'artiste de 20 ans évoque son parcours, sa construction mais aussi son intimité, dont sa première fois alors qu'il n'était qu'en classe de 5e.

Bilal Hassani ne cesse de surprendre ses fans. Après une année chargée marquée par son passage à l'Eurovision, la sortie de son premier album, Kingdom, et une tournée française, le jeune artiste de 20 ans dévoile aujourd'hui son premier ouvrage, Singulier (éd. Plon). Dans cette autobiographie sortie le 3 octobre 2019, le meilleur ami de Léna Situations se livre comme rarement sur son intimité, son parcours singulier, mais aussi son enfance, sa construction en tant qu'adulte.

 


 

 

Bilal Hassani raconte notamment l sa première fois lorsqu'il avait 13 ans. Une histoire dont il avait déjà parlé sur sa chaîne YouTube en juin 2018 et qui l'avait mené à se faire exclure de son établissement scolaire. À sa demande, Bilal arrive en 5e dans cet internat catholique de Saint-Tropez, où il avait "beaucoup d'amis". "On allait à la messe tous les jeudis. (...) J'avais pas trop dit aux gens du collège que j'étais gay", avait-il expliqué dans sa vidéo.

 

 

"COMME JULIA ROBERTS DANS PRETTY WOMAN"

Parmi ses amis, un certain Jacob (comme il l'avait surnommé dans sa storytime). Un mec "beau, musclé, un dieu grec à la peau noire", qui était de surcroît le "garçon le plus populaire du collège, toutes les filles étaient amoureuses de lui", dont ses copines, raconte-t-il dans son livre. Alors que les vacances de février arrivent, Bilal et ses amis prévoient de jouer à un "action ou vérité entre mecs". "Ce qu'il se passe dans les internats reste dans les internats", avait-il blagué sur YouTube. Ses autres amis s'étant défilés, Bilal invite Jacob à venir dans sa chambre pour faire un action ou vérité : "Il ouvre la porte et on se regarde. On s'est embrassés, je vais pas raconter la suite parce que..."

"C'est la première fois qu'un garçon m'embrasse. Ce premier baiser, j'en ai tellement rêvé. (...) J'ai 13 ans et je sens monter en moi un amour effrayant", se rappelle aujourd'hui Bilal Hassani dans Singulier, comme l'a repéré Gala. Après un tendre clin d'oeil échangé dans les couloirs le matin suivant, Bilal Hassani doit faire face à la déception quand il apprend que Jacob s'est finalement mis en couple avec une de ses amies à son retour de vacances. De quoi se sentir "comme Julia Roberts dans Pretty Woman".

"Il m'a mangé cru. Il a fait avec moi ce que sa copine ne lui laissait pas faire. Il a couché avec moi parce qu'il n'osait pas le faire avec elle. Il a essayé son truc, je n'en avais pas envie, mais je me suis laissé faire, parce que je n'avais que ça, que lui. J'étais fou amoureux de lui et je me suis retrouvé dans un truc un peu sale, bien nul", explique-t-il dans son livre.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 30 Septembre 2019

 

Présents au diner national de l’association LGBT Human Rights Campaign à Washington D.C., le chanteur Ricky Martin et son mari, Jwan Yosef, ont annoncé attendre leur quatrième enfant.

Ça s’agrandit un peu plus chez les Martin-Yosef. Alors qu’ils étaient présents au diner national de la Human Rights Campaign dans la capitale étasunienne, les deux hommes ont annoncé qu’un quatrième marmot viendra s’ajouter à la famille. C’est lorsque le chanteur de 47 ans est monté sur scène pour accepter une récompense pour sa défense des droits LGBT+, qu’il a fait l’annonce. « Ma famille est là« , s’est-il réjouit montrant toute sa bande. « Mon mari Jwan, je t’aime, mes magnifiques jumeaux, Valentino et Matteo, sont aussi là, je vous aime de tout mon cœur, vous êtes ma force et vous m’inspirez tous les jours, vous me motivez à continuer ce que je fais et vous êtes des enfants géniaux«, s’est-il exprimé. « Et au fait, je dois annoncer que nous attendons un enfant«, a t-il ajouté avant que l’audience l’acclame.

 « J’ai toujours voulu une grande famille »

Alors qu’il faisait partie des remettants lors de la cérémonie des Golden Globes en 2018, Ricky Martin avait raconté, pour le magazine américain, People, avoir toujours souhaité une grande famille. « Je veux quatre autres paires de jumeaux« , avait-il déclaré sur le tapis rouge. « J’aimerais avoir une grande famille, mais il se passe beaucoup de choses en ce moment, beaucoup de travail, de mariage«. « C’est beaucoup de choses, on va donc d’abord mettre les choses en ordre, puis nous allons nous préparer pour beaucoup plus d’enfants« , a déclaré Ricky Martin. Chose faite, apparemment.

« Les filles arrivent »

Le couple ayant recours à une mère porteuse, peut faire le choix du sexe de leur futur enfant. « C’est drôle car la manière dont nous avons des enfants nous permet de choisir le sexe« , avait déclaré le chanteur. « Alors définitivement, les filles arrivent !«. On peut donc supposer que l’enfant qui va agrandir les rangs de la famille soit une fille, ou comme le chanteur l’a précédemment déclaré, une paire de jumelles. En décembre dernier, les deux pères ont eu leur première fille, Lucia.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homoparentalité

Repost0

Publié le 30 Septembre 2019

La famille Adu est en joie. Izaak, le fils de 23 ans de la chanteuse Sade, a subi son opération de réattribution sexuelle. Le jeune homme peut désormais vivre sa vie comme il la rêve depuis tant d'années...

La chanteuse Sade a de quoi être fière. Le mercredi 25 septembre 2019, son enfant unique est finalement devenu lui-même. Izaak, 23 ans, a subi sa chirurgie de réattribution sexuelle et peut désormais vivre sa vie comme il l'entend. "Ça a été un long chemin, mais on l'a parcouru, écrit le jeune homme sur son compte Instagram. On rentre à la maison ! Merci d'être restée à mes côtés pendant les six derniers mois, maman. Merci de t'être battue avec moi pour que je devienne complètement l'homme que je suis. Merci pour tes encouragements quand les choses étaient compliquées pour moi, pour l'amour que tu me donnes. Tu as le coeur le plus pur. Je t'aime tellement. La reine des reines."

Izaak est le seul enfant de Sade Adu, en couple à l'époque avec le musicien reggae Bob Morgan. Né le 21 juillet 1996, il aura attendu ses 20 ans pour finalement révéler qu'il était transgenre. Mais son expérience personnelle a été semée d'embûches. Lors de ce long parcours, il avait révélé depuis son lit d'hôpital ses craintes et ses doutes. "Je me demande parfois 'Mais pourquoi est-ce que je dois endurer tout ça pour être qui je suis ?' Mais au final, c'est le chemin qui était tracé pour moi et j'irai jusqu'au bout." Voilà qui est fait !

QUE DEVIENT LA CHANTEUSE SADE ?

Elle est bien loin de n'être que la chanteuse d'un seul et unique titre. Si son Smooth Operator résonne encore dans toutes les meilleures soirées à thématiques eighties, la chanteuse née au Nigeria et naturalisée britannique a continué à vivre de sa passion et enregistré un album live en 2011. En 2018, elle a participé à la bande originale du film féerique Un raccourci dans le temps – avec la présentatrice Oprah Winfrey, Reese Witherspoon et Mindy Kaling à l'affiche – en enregistrant le titre Flower of the Universe. Depuis quelques années, Sade est relativement irrégulière quant à la sortie de ses albums. Une pause de huit ans séparait Love Deluxe (1992) de Lovers Rock (2000). L'espoir est donc encore permis !

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 29 Septembre 2019

La star de Batwoman , Ruby Rose, a révélé qu'elle avait eu besoin d'une intervention chirurgicale à la nuque après qu'un accident lors d’une cascade l'ait laissée avec deux hernies discales qui lui avaient presque sectionné la colonne vertébrale.


 Une hernie discale se produit lorsque le disque caoutchouteux situé entre les vertèbres de la colonne vertébrale se rompt ou gonfle. Si elle n'est pas traitée, une hernie discale dans la mauvaise partie de votre colonne vertébrale peut entraîner des lésions nerveuses chroniques ou une paralysie.


L'actrice, mannequin et DJ a révélé qu'elle souffrait de douleur chronique avant l'opération et qu'elle ne pouvait plus sentir ses bras. 
Elle a confié à ses fans: «À tous ceux qui se posaient des questions sur ma nouvelle cicatrice sur mon cou… Il y a quelques mois, on m'a dit que j'avais besoin d'une intervention chirurgicale d'urgence ou je risquais d’être paralysée. Merci Dr Bray pour tout ce que vous avez fait et pour m'avoir permis de continuer à travailler et à faire ce que j'aime"
Ruby a révélé en 2018, qu'elle souffrait d'une maladie de la colonne vertébrale depuis 10 ans et qu'elle avait besoin d'une intervention chirurgicale à la colonne vertébrale pour y remédier.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #lesbien

Repost0

Publié le 27 Septembre 2019

Marina Foïs n'a jamais caché son agacement à la moindre action ou remarque homophobe. Et pour cause. Ayant quitté le foyer familial à l'âge de 16 ans, la comédienne a trouvé refuge auprès de la communauté LGBT+.

Elle est sans doute le plus bel atout de la communauté LGBT+. Entre deux rôles Irréprochables, du Grand Bain à Polisse, Marina Foïs n'hésite jamais à partager son Intime conviction. C'est d'ailleurs ce qu'elle raconte dans les colonnes du magazine Grazia. "Moi, j'ai été élevée par des pédés, se souvient-elle. Je suis partie de chez moi à 16 ans, j'ai vécu dans une maison communautaire peuplée de gouines et de pédés... Ça fait partie de mon histoire. Je suis née en 1970, j'ai vécu les années sida, j'ai lu Guibert à 20 ans, j'ai joué Copi : pour moi, cette culture n'est pas un sujet. Elle m'est familière, c'est quasi la mienne."

Au moindre sursaut d'homophobie, Marina Foïs brandit l'étendard de son indignation. En novembre 2018, elle avait notamment épinglé Philippe Lacheau et Tarek Boudali pour l'humour polémique qu'ils diffusaient dans Épouse-moi mon pote – "Un film qui véhicule des clichés éculés sur des homos et un Marais qui n'existent plus". Elle s'était également battue contre la charte Instagram, qui avait supprimé l'une de ses publications montrant deux hommes parce que celle-ci avait été "signalée" par ses followers. Quant à ses propres éléments de langage, elle les explique en toute simplicité : "Si je ne suis pas toujours sûre de mon discours à voix haute, je le suis à l'intérieur. Par exemple : quand je dis 'pédé', ça choque, il faudrait dire 'gay'. Mais les pédés de mon époque s'appelaient eux-mêmes comme ça. Je m'en fous, c'est une question de forme, pas de fond."

 

 

D'où je m'autorise à avoir un avis ?

Marina Foïs est actuellement à l'affiche de la série Les Sauvages, de Sabri Louatah et Rebecca Zlotowski, diffusée sur Canal+. Si elle défend farouchement ses opinions, la maman de 49 ans précise toutefois qu'elle n'en fait pas une passion. "D'abord, je ne m'exprime pas tant que ça sur les réseaux car ce sont des raccourcis de pensée, poursuit-elle. Et puis, je n'aime pas faire la guerre à qui que ce soit. Certains ont très peur d'être bousculés par la sexualité de quelqu'un d'autre ? Mais d'où ? Une femme entièrement voilée, qu'est-ce que ça peut me faire ? D'où je m'autorise à avoir un avis ?" Une chance qu'à chaque fois qu'elle le fait, elle tape dans le mille...

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Marina Foïs dans le magazine Grazia, numéro 508 du 27 septembre 2019.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homophobie

Repost0

Publié le 25 Septembre 2019

Alors qu'il revient dans les bacs avec le disque "My Name Is Michael Holbrook", disponible dès le 4 octobre 2019, le populaire chanteur Mika se livre dans les pages du magazine "Paris Match", dont il fait la couverture. Il se livre notamment sur sa belle histoire avec Andy...

En 2012, Mika faisait son coming out en pleine apogée de sa carrière. Depuis, le sympathique chanteur de 36 ans a rendu publique son histoire d'amour avec Andy, de son vrai nom Andreas Dermanis. Dans les pages de Paris Match, il évoque son couple avec ses hauts et ses bas... Un entretien mené par Marc-Olivier Fogiel.

De son amoureux, âgé de 34 ans et réalisateur de documentaires et clips, Mika dit le plus grand bien. "C'est une personne face à laquelle j'oublie tout. Les succès, les échecs, la pression, l'avenir", a-t-il confié. Les deux hommes, qui doivent gérer la distance en raison des voyages aux quatre coins du monde du chanteur pour les concerts, la promo ou la télévision, sont en couple depuis une dizaine d'années. Si aujourd'hui tout va bien entre eux, il y a cependant eu des cailloux sur la route... "Il y a eu un moment où Andy et moi nous sommes séparés brièvement. Et c'est elle [sa mère, NDLR] qui s'est battue pendant deux mois pour le faire revenir", a-t-il ajouté. Nul doute qu'il doit être reconnaissant envers sa maman d'avoir mis son nez dans ses affaires.

Si Mika est heureux et assume aujourd'hui pleinement son homosexualité, il y a encore des membres de sa famille qui ne lui parlent plus. Son coming out auprès de ses proches a heureusement été plus simple, notamment avec sa maman. "Andy a une relation très forte avec ma mère. C'est avec lui que j'ai révélé mon homosexualité à ma famille. Nous étions assis dans la cuisine. Ma mère m'a dit : 'Au fond, quelle différence cela fait-il ? Je l'ai toujours su. Si toi, tu ne le savais pas, c'est ton problème'", s'est-il souvenu.

Le nouveau disque de Mika, My Name Is Michael Holbrook, sortira le 4 octobre et il est d'ores et déjà défendu par le premier single intitulé Ice Cream.

 

Par Thomas Montet pour purepeople

L'interview intégrale de Mika est à retrouver dans Paris Match dans les kiosques le 26 septembre 2019.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0