people

Publié le 17 Juillet 2019

Heureuse nouvelle pour Jean-Baptiste Marteau ! Le joker de Marie-Sophie Lacarrau au 13 heures de France 2 a célébré son mariage avec son compagnon Bruno. Les amoureux ont scellé leur amour après des années de vie à deux.

Carnet blanc ! Jean-Baptiste Marteau a célébré son mariage avec son amoureux Bruno. C'est lors d'une interview récemment accordée à nos confrères du magazine Télé Loisirs que le journaliste de France 2 a annoncé l'heureuse nouvelle. Un premier extrait de cet entretien a été dévoilé.

Très discret sur sa vie privée, Jean-Baptiste Marteau, questionné sur ses amours, a tout simplement glissé avoir dit "oui" à sa moitié. "Je viens juste de me marier avec Bruno, mon compagnon depuis huit ans", a-t-il déclaré. Alors que très peu d'informations ont fuité sur l'identité de son compagnon et désormais mari Bruno, l'écrivain politique de 36 ans a poursuivi : "Il travaille dans le milieu de la télé, comme producteur de divertissements."

Durant la cérémonie, les jeunes époux ont pu compter sur la présence de Karima Charni qui a partagé un joli souvenir photo de cette belle journée. Aux côtés de l'animatrice télé, Jean-Baptiste Marteau et Bruno se sont montrés très élégants en costumes bleus, cravate bordeaux pour le journaliste et marine pour son mari.

Une heureuse nouvelle pour le couple. Toujours auprès de nos confrères, Jean-Baptiste Marteau révèle avoir la chance de ne pas faire partie de "ceux qui souffrent d'homophobie". "Je suis un privilégié", estime-t-il. Très investi dans l'association Le Refuge, soutien des jeunes victimes d'homophobie, le journaliste est aussi le cofondateur d'une association LGBT au sein du groupe France Télévisions.

Rappelons que c'est en octobre dernier, à l'occasion de la journée internationale du coming out, qu'il s'était publiquement exprimé sur son homosexualité. "C'est la journée internationale du #ComingOut. Je pense à tous ces jeunes homos qui n'osent en parler à personne, qui se sentent abandonnés, perdus. Je veux leur dire qu'ils ne sont pas seuls! On peut être heureux, réussir sa vie perso et pro en étant homosexuel #ComingOutDay", avait-il écrit sur Twitter. Un tweet qu'il avait rédigé "dans le métro, de manière très naturelle, sans imaginer qu'[il] allait recevoir des milliers de messages", comme le raconte aujourd'hui le joker de Marie-Sophie Lacarrau au JT de 13 heures de France 2.

Toutes nos félicitations aux heureux mariés !

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #mariage gay

Repost0

Publié le 11 Juillet 2019

Après une rupture difficile en 2016, Benoît Dubois a retrouvé l'amour. Sur Instagram, le chroniqueur et animateur télé de 30 ans a présenté son nouvel amoureux en photo. Et ils forment un joli couple !

Benoît Dubois n'est plus un coeur à prendre. Mardi 9 juillet 2019, l'ancien candidat de télé-réalité révélé dans Secret Story 4 a présenté son nouvel amoureux sur Instagram. Une photo pleine de sensualité qui a fait réagir les plus de 170 000 followers du chroniqueur et animateur de 30 ans.

Sur la photo en noir et blanc, Benoît Dubois et son compagnon se dévoilent face à face. Le beau blond, coiffé d'une casquette, pose tendrement ses lèvres sur le bout du nez de son chéri. En légende, l'ancien acolyte d'Émilie Picchsur NRJ12 a adressé une belle déclaration à sa moitié. "Pourtant quelqu'un m'a dit que tu m'aimais encore. C'est quelqu'un qui m'a dit que tu m'aimais encore. Serait-ce possible alors ?", a-t-il écrit, reprenant les paroles de la célèbre chanson de Carla Bruni.

Alors qu'on ne savait pas grand-chose de ce mystérieux brun qui partage désormais la vie de Benoît Dubois, son compte Instagram en dit un peu plus. Prénommé Gilles, le jeune homme serait âgé de 26 ans, vivrait à Paris et serait franco-sénégalais comme le laisse penser sa biographie sur le réseau social.

 

Une bonne nouvelle pour Benoît Dubois qui a traversé un moment sentimentalement compliqué en 2016. Auprès de Sam Zirah, il révélait avoir mal vécu une rupture douloureuse. "J'ai eu une relation très longue avec quelqu'un qui n'était pas connu, j'étais très amoureux de cette personne, avait-il confié. Ça s'est fini il n'y a pas longtemps et j'avoue que c'est très dur de se reconstruire. Surtout qu'à présent, chaque personne que je rencontre, j'essaie de l'identifier à lui. Dans ma tête, je ne suis pas guéri, je l'aime encore." Aujourd'hui, cette histoire, qui avait duré quatre ans, est derrière lui et Benoît Dubois semble filer le parfait amour avec son chéri Gilles.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 11 Juillet 2019

Clap de fin pour la jolie histoire entre le skieur olypique et son compagnon acteur. Gus Kenworthy et Matt Wilkas se séparent après quatre ans de relation. Les anciens amants s'étaient rencontrés sur Instagram.
Gus Kenworthy et son compagnon Matt Wilkas se séparent. C'est que nous apprend le magazine américain People ce 11 juillet 2019. C'est un porte-parole qui confirme la nouvelle à la publication.

Le skieur olympique américain de 27 ans et l'acteur de 41 ans ont "décidé de se séparer", explique le porte-parole. "Ils s'aiment, se soutiennent et resteront proches."

Médaillé d'argent aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014, Gus Kenworthy a fait son coming out en octobre 2015. Le jeune homme est instantanément devenu un sex-symbol et un activiste de la cause LGBTI. Kenworthy et Wilkas ont commencé à sortir ensemble en novembre 2015 après que le skieur a contacté l'acteur via son compte Instagram. Ils se sont ensuite rencontrés à New York et ne sont plus quittés.

En 2018, pour les Jeux de PyeongChang, Matt Wilkas est venu soutenir son petit ami. L'image du couple s'embrassant après une descente a été diffusée partout dans le monde et a fait le buzz.

Aujourd'hui, Gus Kenworthy délaisse le sport et change de monde. Après son apparition dans Sharknado 5, en 2017, Ryan Murphy lui a confié son premier vrai rôle dans le prochain volet de la série culte American Horror Story. Gus Kenworthy incarnera le petit ami d'Emma Roberts dans ce nouveau chapitre de la série d'anthologie baptisé 1984. La diffusion commence le 18 septembre sur la chaîne américaine FX.

 

Source Purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 10 Juillet 2019

David Belliard participe à un french kiss devant l'ambassade de Russie à Paris. Instagram le 18 mai 2019 © Instagram, david_belliard
En mars 2020, les candidats seront nombreux à essayer de faire tomber l'actuelle maire PS de Paris, Anne Hidalgo. Parmi eux : David Belliard, tête de liste EE-LV. Le candidat de 41 ans avait droit à son portrait dans "Libération" de ce mardi 9 juillet 2019.

Depuis le succès des écologistes aux récentes élections européennes, le parti EE-LV se sent pousser des ailes. Au point d'avoir les yeux plus gros que le ventre ? Il faut dire que la consigne est claire : faire tomber dans son escarcelle le plus de grosses villes possible aux prochaines municipales. Paris est dans le viseur et la tâche en incombe à David Belliard. Libérationdresse son portrait.

Dans l'édition du 9 juillet du quotidien national, on découvre le désormais candidat EE-LV pour Paris aux prochaines municipales de mars 2020. Âgé de 41 ans, ancien directeur du Sidaction (propulsé à ce poste à seulement 24 ans par la grâce du regretté Pierre Bergé) et conseiller du 11e arrondissement de la capitale – où il a acheté un appartement –, David Belliard aura la lourde tâche de faire chuter l'actuelle maire PS, Anne Hidalgo. Une maire qu'il accuse d'être "socialiste, pas écolo" quand dans le même temps elle suscite pourtant contre elle des critiques quotidiennes depuis qu'elle a fait piétonniser les berges de Seine, réduire la place de la voiture dans Paris ou lancer la végétalisation de plusieurs places...

 

Je ne voulais pas être gay

Le jeune quadra vient d'Augicourt (Haute-Saône), patelin de quelques âmes dont il ne semble pas garder un bon souvenir. Ainsi, il raconte que lorsqu'une ancienne camarade de collège lui a proposé une soirée retrouvailles avec des gens de l'époque, il a trouvé l'idée inconcevable. "Les meilleures années de ma vie, c'est maintenant, je suis à Paris, avec mon mec. J'ai pas envie de revoir ces gens", lui répondra-t-il. Force est d'admettre qu'être homosexuel dans un bled paumé, ce n'est pas facile à vivre. "Je ne voulais pas être gay. En plus, j'étais assez croyant, enfant de choeur jusqu'à 13 ans. J'ai longtemps intériorisé une forme de culpabilité. Quand j'y repense, j'étais un gamin assez créatif et efféminé. Et, à l'époque, j'étais gros", raconte-t-il. Une époque dure marquée par un coming out forcé à cause d'un oncle.

ROUX, BARBU ET SEXY

Le bac en poche, il enchaînera sur des études de commerce et des stages jusqu'à son arrivée à Paris avec la volonté de militer dans le milieu gay. Après une rupture avec un homme ayant depuis lancé un projet de GPA, il a retrouvé l'amour et partage sa vie depuis six ans avec un certain Sébastien, architecte du patrimoine dont on apprend qu'il gagne 3 500 euros quand David Belliard en touche 4 100 – entre ses indemnités d'élu et son poste chez Alternatives économiques. Un compagnon plus jeune et plus petit que lui décrit comme "roux, barbu et sexy" selon le quotidien.

Quant à sa vision pour la capitale, David Belliard compte par exemple supprimer les places de stationnement ou débitumer la ville. Un projet qu'il va essayer de vendre aux électeurs, mais le pari n'est pas gagné d'avance. Pour l'heure, il est donné derrière La République en marche, le Parti socialiste et Les Républicains.

Par Thomas Montet pour purepople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 10 Juillet 2019

Quelques semaines seulement après avoir officialisé leur relation, Cara Delevingne et Ashley Benson sont passées à la vitesse supérieure. Le mannequin britannique et l'actrice américaine sont fiancés, une grande nouvelle fêtée comme il se doit au "VIP Room" de Saint-Tropez le 8 juillet 2019 en présence de Jean-Roch.

Cara Delevingne et Ashley Benson viennent de franchir un grand cap ! Selon nos informations, l'actrice et mannequin britannique de 26 ans et la star américaine de 29 ans sont fiancées. Le couple a annoncé la grande et heureuse nouvelle le 8 juillet 2019 lors d'une grande soirée de célébration à Saint-Tropez. Les festivités ont d'abord débuté au restaurant GiOiA de Jean-Roch puis dans son célèbre club, le VIP Room.

D'ordinaire très discrètes en public, Cara Delevingne et Ashley Benson se sont montrées particulièrement expressives lors de cette soirée, laissant leur bonheur s'exprimer au grand jour. La star du film Valerian de Luc Bessonet celle de la série Pretty Little Liars ont échangé plusieurs baisers passionnés, joignant Jean-Roch à cette grande célébration nocturne. Le propriétaire des lieux a d'ailleurs relayé ce grand moment sur sa page Instagram, publiant une photo avec Cara Delevingne.

Quelques heures plus tôt, les jeunes fiancées avaient été repérées dans les rues de Saint-Tropez, Var Matin rapportant que le couple s'était promené dans la célèbre cité varoise. Une balade qui a conduit les amoureuses, "plus complices que jamais ", vers les terrasses du vieux port.

 

L'annonce de ces fiançailles intervient à peine un mois après que Cara Delevingne et Ashley Benson ont officialisé leur romance. Le 14 juin dernier, l'ancienne muse de Karl Lagerfeld avait publié une vidéo d'elle en train d'embrasser langoureusement sa compagne, en plein mois des fiertés. Ces fiançailles surviennent également quelques jours avant la sortie du film Her Smell (en salles le 17 juillet), dans lequel elles jouent toutes les deux. C'est d'ailleurs grâce à cette réalisation d'Alex Ross Perry que les deux jeunes femmes se sont rencontrées et que leur histoire d'amour a débuté.

Présentes à Paris les 29 et 30 juin derniers pour le mariage de Zoé Kravitz et Karl Glusman, célébré chez Lenny, Cara Delevingne et Ashley Benson ont visiblement été inspirées par ce week-end de noces. Les amoureuses apprécient tout particulièrement Paris et la France. En avril dernier, elles avaient par exemple passé une soirée mémorable au Moulin-Rouge.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #lesbien

Repost0

Publié le 9 Juillet 2019

L'ancien chroniqueur de "On n'est pas couché", sur France 2, était l'invité de Jordan de Luxe sur Voltage, le 4 juillet 2019. Charles Consigny a notamment évoqué son salaire dans l'émission de Laurent Ruquier et son coming out.

Une saison et puis s'en va. A l'instar de Christine Angot, Charles Consigny ne sera pas de retour dans On n'est pas couché (France 2) la saison prochaine. Le jeune homme de 29 ans souhaite se consacrer pleinement à son métier d'avocat comme il l'a rappelé le 4 juillet 2019, dans l'émission radio de Jordan de Luxe, sur Voltage.

Maintenant que la page est tournée, Charles Consigny n'a eu aucun problème à évoquer son salaire dans l'émission animée par Laurent Ruquier : "On gagne 1200 euros nets par émission, pas tant que ça. Moi j'ai aucun problème à protester, aux Etats-Unis, c'est un job, qui serait payé 10 ou 100 fois plus." L'ancien sniper n'a pas souhaité négocier son salaire. Il se serait renseigné auprès d'anciens chroniqueurs et ces derniers lui auraient dit "que ce n'était pas négociable". "Mais je ne le faisais pas pour l'argent", a-t-il ajouté.

 

CONFIDENCES SUR SON COMING OUT

Charles Consigny a également fait de rares confidences sur sa vie privée. Il a en effet accepté de révéler comment il a fait son coming out auprès de ses proches. Et on peut dire que c'est plutôt... original. "Là, vous allez dans des sujets intimes, c'était très compliqué. Je l'ai fait à 17 ans et comme j'étais déjà un avocat en devenir, j'ai fait un mail à mes parents et à ma soeur à qui je ne l'avais pas encore dit. Je ne pouvais pas le relire après tellement il était mièvre. C'est très important, car c'est très difficile de sortir du placard, mais je trouve que notre époque demande trop aux gens d'afficher la couleur", a-t-il révélé.

Récemment interrogé par le magazine Têtu, Charles Consigny a précisé qu'il s'était rendu compte qu'il était homosexuel vers l'âge de 14 ans. "Au début, c'était dur. On se sent différent. On a l'impression d'être maudit. On se dit 'Pourquoi moi ?' On mesure la montagne qu'il va falloir gravir. J'avais envie que cela change, mais rien n'a changé." Il a ensuite expliqué que ses parents avaient bien réagi en apprenant la nouvelle, une chance qui n'est malheureusement pas donnée à tout le monde : "Ça doit être horrible pour ceux qui reçoivent une réaction hostile de la part de leur famille."

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Coming out

Repost0

Publié le 8 Juillet 2019

© BestImage
Sans grande surprise, les Etats-Unis ont remporté la finale de la Coupe du monde féminine qui les opposait aux Pays-Bas le dimanche 7 juillet 2019. Un quatrième sacre que la capitaine Megan Rapinoe a célébré en allant retrouver sa compagne Sue Bird dans les tribunes du Groupama Stadium. Les amoureuses ont échangé un baiser lourd de symbolique.

Et de quatre pour les États-Unis ! Après avoir largement survolé la Coupe du monde féminine de football qui s'est jouée en France du 7 juin au 7 juillet 2019 - éliminant les Bleues en quart -, les Américaines se sont imposées face aux Pays-Bas lors de la finale. Devant des milliers de supporters les joueuses ont conclu la compétition en beauté sur un 2-0 au Groupama Stadium de Lyon, en présence du président français Emmanuel Macron. Ce sacre est le quatrième de leur histoire.

Forcément euphorique au coup de sifflet final, alors qu'elle avait été renvoyée sur le banc par sa sélectionneuse Jill Ellis, la capitaine américaine Megan Rapinoea laissé éclater sa joie. La footballeuse de 34 ans originaire de Californie, reconnaissable à ses cheveux lavande, a marqué cette Coupe du monde 2019 puisqu'elle a également reçu le trophée Adidas de la meilleure buteuse.

Ce grand moment, Megan Rapinoe ne l'a pas seulement partagé avec ses coéquipières mais aussi avec ses proches. Sa maman Denise mais également sa compagne Sue Birds, basketteuse professionnelle américaine de 38 ans également très connue aux États-Unis. Elle joue pour les Storm de Seattles mais également dans l'équipe américaine de basket féminin. Megan Rapinoe est allée la rejoindre dans les tribunes du Groupama Stadium pour échanger un baiser. Quelques heures après la victoire des Américaines, Sue Bird a exprimé sa fierté auprès de sa compagne sur Instagram.

© Abaca

MEGAN ET SUE CONTRE TRUMP

Icône LGBTI+, militante féministe et protestataire de la politique de Donald Trump, Megan Rapinoe est soutenue par sa petite amie dans sa volonté de ne pas rencontrer le président américain après son sacre. "Je n'irai pas, je ne vais pas faire des courbettes devant le président qui, clairement, est contre tout ce en quoi je crois", avait fait savoir la capitaine américaine quelques semaines avant de devenir une nouvelle fois championne du monde. "Megan ne devrait jamais manquer de respect envers notre pays, la Maison Blanche ou notre drapeau [...] Elle devrait d'abord gagner avant de parler", lui avait alors rétorqué Donald Trump, piqué au vif. Sue Bird s'était alors ouvertement opposée au président à son tour, écrivant une tribune dans The Players' Tribune baptisée Comme ça le Président déteste ma petite amie. La basketteuse y prenait la défense de sa compagne : "Elle va faire son truc, à sa propre vitesse, à son propre rythme, et elle ne va s'excuser auprès de PERSONNE pour cela."

Donald Trump a malgré tout tenu à féliciter les Américaines, prenant son temps. "Félicitations à l'équipe américaine féminine de football pour leur victoire en Coupe du monde. Un grand match et excitant. L'Amérique est fière de vous", a-t-il publié sur compte Twitter, deux heures après la fin du match et bien après son prédécesseur Barack Obama.

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #lesbien

Repost0

Publié le 8 Juillet 2019

© BestImage
Il fut un temps où "Les Guignols" (Canal+) avaient fait une marionnette particulièrement outrancière d'Amélie Mauresmo. Silhouette bodybuildée, voix rauque, traits masculins : son "double" était plein de clichés sur son métier, mais aussis sur son orientation sexuelle. "Je pense que la marionnette a fait énormément de mal dans l'imaginaire", a expliqué la sportive dans "Femmes puissantes", la nouvelle émission de Léa Salamé sur "France Inter", le 6 juillet 2019.

D'ordinaire très discrète sur sa vie privée, Amélie Mauresmo s'est livrée sur les ondes de France Inter, dans la nouvelle émission de Léa Salamé,Femmes puissantes. Figure majeure de l'histoire du tennis féminin, elle a longuement évoqué son coming out ainsi que les moqueries subies relativement à son physique. La mère de famille explique également avoir été blessée par un fameux programme télé.

"Je crois qu'il y a eu un truc qui m'a fait beaucoup de mal : ce sont Les Guignols. Puis forcément, une femme en train de faire du sport, elle est moins féminine. Les cheveux, la transpiration, les muscles qui sont plus saillants...Pour un sportif, une sportive, quand on touche à son corps, c'est très important la représentation qu'on s'en fait, ce que les gens pensent... Moi, j'étais quand même très sensible à ça", explique Amélie Mauresmo.

Il faut dire que sa marionnette n'était pas du meilleur goût. Corps de bodybuilder, traits masculins, voix rauque : la poupée de latex utilisée pour mimer les traits de la championne de tennis fourmille de clichés sur les sportives. À l'époque, Amélie Mauresmo avait également fait son coming out. "Je pense que la marionnette a fait énormément de mal dans l'imaginaire (...) Toute cette période là a été très compliquée à gérer, avec le coming out. C'était le boxon", confie t-elle, en évoquant "un tsunami", "un ouragan" de critiques sur son physique et de clichés sur son orientation sexuelle. Un "déferlement" auquel elle n'était "pas préparée du tout". "C'était un mélange de violences et de soutiens, c'était très étrange. C'était unique à ce moment-là", poursuit-elle. "Vous étiez une des premières", remarque Léa Salamé.

Notons qu'Amélie Mauresmo, aujourd'hui âgée de 40 ans, a fait son coming out en 1999, alors qu'elle n'avait que 19 ans. Elle posait à l'époque pour la première fois avec son ancienne compagne, Sylvie Bourdon, ce qui était rare dans le monde du sport.

En couple avec sa compagne actuelle, Pascale, depuis 2003, Amélie Mauresmo est l'heureuse maman d'un adorable garçon, Aaron (3 ans), et d'une petite fille, Ayla (2 ans).

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #lesbien

Repost0

Publié le 3 Juillet 2019

Dans un post Instagram publié le 2 juillet 2018, Emma Portner, qui a chorégraphié une partie de la tournée de Justin Bieber en 2016, s'est longuement épanchée sur le comportement problématique du jeune chanteur. Elle l'accuse de "dégrader les femmes" et de les payer "le minimum".

Justin Bieber s'est attiré les foudres de son ancienne chorégraphe, mardi 2 juillet 2019. Dans un long texte publié sur les réseaux sociaux, Emma Portner, 24 ans, qui a travaillé sur la dernière tournée de Justin Bieber, Purpose Tour, l'a accusé de "dégrader les femmes" et ne pas les payer à leur juste valeur. Ces révélations interviennent quelques jours après l'affaire mêlant Taylor Swiftau chanteur et au manager malhonnête Scooter Braun.

Dans une story Instagram, celle qui est l'épouse de l'actrice Ellen Page dit "regretter d'avoir travaillé" sous le nom de Justin Bieber. "Je t'ai donné mon univers, mon corps, ma créativité et mes efforts. À deux reprises. Pour un contenu qui a généré des millions", explique Emma Portner qui dit avoir été rémunérée "moins que le minimum pour toutes ces heures investies". La chorégraphe assure "ne pas avoir eu de quoi manger" à l'époque.

 

 

 

"La façon dont tu dégrades les femmes est une abomination. Tu continues de collaborer avec des personnes problématiques. Religieusement, tu vas dans une église qui ne soutient pas la communauté LGBT+. Ta société a employé une lesbienne pour ton clip, qui a aussi chorégraphié des scènes de ta tournée. Qu'est-ce que ça te fait ? Une lesbienne, qui t'a aidé, pour une somme ridicule, alors que tu vas dans une église qui combat mon existence ?", s'insurge Emma Portner.

HILLSONG CHURCH, UNE ÉGLISE HOMOPHOBE

La jeune femme évoque ici l'église évangélique Hillsong Church, prisée de nombreuses célébrités (Vanessa Hudgens, un temps Kylie et Kendall Jenner, joueurs de NBA...). Déjà en 2017, quelques mois après la fin de sa tournée Purpose Tour, il y réalisait une "quête spirituelle". Anti-IVG, homophobe... cette église a des idées très strictes et Justin Bieber n'a jamais caché qu'il lui était très attaché. "Je prie tout le temps. Deux ou trois fois par jour. Quand je me réveille, je remercie Dieu de m'avoir mis à cette place et, à la fin de la journée, je lis la Bible", expliquait-il au Guardian en 2010.

Cette église proposait jusqu'en 2011 des programmes de "conversion et de purification" pour devenir hétérosexuel. Ou encore, lorsqu'en 2015, le leader de sa chorale de New York avait fait son coming out, il avait été démis de ses fonctions. "Avoir un leader ouvertement homosexuel créerait une friction au sein de l'église. Ce n'est pas juste pour nos fidèles. Si un leader de l'église pense que l'homosexualité est ce que Dieu lui a donné – et je suis en total désaccord avec cela –, quel genre de conseils peut-il offrir à un jeune qui se cherche ?", avait déclaré le pasteur de la Hillson Church, Carl Lentz.

Justin Bieber n'a toujours pas répondu à ces accusations.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homophobie

Repost0

Publié le 1 Juillet 2019

Ce week-end, en marge de la Marche des fiertés parisienne, Marc-Olivier Fogiel a décidé de prendre la parole pour évoquer la vie des LGBT en France et le combat contre les discriminations... Il en a profité pour s'adresser aux jeunes homosexuels.

Samedi 29 juin 2019, alors qu'un demi-million de personnes défilaient à Paris pour la Marche des fiertés 2019, Marc-Olivier Fogiel a décidé de délivrer un message puissant sur ses réseaux sociaux.

Le journaliste de 49 ans qui vient de faire ses adieux à RTL afin de prendre la direction générale de la chaîne d'info en continu BFMTV dans quelques jours a décidé de s'adresser aux jeunes homosexuels. Marc-Olivier Fogiel, qui est le mari de François Roelants et le papa de Mila (8 ans) et Lily (6 ans) à la ville, a ainsi statué alors qu'il était l'invité de Yahoo : "Je n'ai aucune fierté à être gay, mais je n'ai aucune honte... Je suis bien dans ma vie, bien dans la société, bien dans ma famille... Le chemin a été long et sinueux pour en arriver là."

Et l'auteur de Qu'est-ce qu'elle a ma famille ? (son livre dans lequel il aborde la gestation pour autrui) de poursuivre : "J'ai accepté l'invitation de Yahoo pour ces ados qui se découvrent et qui ont peur... Sachez que vous pouvez être heureux avec votre différence... que vous n'êtes pas obligé de vous cacher, que d'autres personnes comme vous existent et qu'elles sont là pour vous aider. Soyez heureux !"

Pour rappel, Marc-Olivier Fogiel vient de tourner une page importante de sa carrière, il lâchait ainsi au micro de RTL jeudi soir : "C'est le moment pour moi de vous dire au revoir, de tourner cette page de ma vie professionnelle. Ces sept ans à RTL, ça a été un plaisir de chaque minute. J'ai adoré vivre dans cette rédaction qui est là ce soir exemplaire, exigeante. Cette famille RTL où j'ai fait mes premiers pas il y a trente-cinq ans maintenant."

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #gay pride

Repost0