people

Publié le 30 Juin 2019

Lady Gaga a fait une apparition surprise à la Gay Pride de New York. Et comme d'habitude, la chanteuse a choisi une tenue exceptionnelle. Un arc-en-ciel de couleurs et de matières signé Donatella Versace. Un look déjà culte sur les réseaux !

Quand il s'agit de faire le spectacle, Lady Gaga a toujours de la suite dans les idées. Le 28 juin 2019, la chanteuse a fait une apparition très remarquée à laPride de New York pour célébrer la communauté LGBTQI. La superstar de 33 ans a choisi une tenue flashy composée de cuissardes glitter multicolores, d'un minishort à franges perlées et d'une veste en jean fluo, le tout aux couleurs du rainbow flag. Une tenue signée Versace tout simplement parfaite célébrer le 50e anniversaire des émeutes de Stonewall.

"Vous êtes la définition du courage !"

L'héroïne du film A Star Is Born a prononcé un discours très applaudi à cette occasion : "Je suis tellement émue aujourd'hui. Cette communauté s'est battue et a continué de mener une guerre d'acceptation, une guerre de tolérance avec le courage le plus acharné. Vous êtes la définition du courage ! (...) Je me sens tellement honorée et privilégiée d'être même invité ici. Je ressens ce privilège et cet honneur parce qu'aujourd'hui, c'est une célébration de vous tous, à tous les égards. Quatre millions de personnes sont à New York pour célébrer leur fierté !"

BORN THIS WAY

Pendant son discours, Lady Gaga a fait référence à son engagement. La Born This Way Foundation est une association à but non lucratif créée par la star et sa mère Cynthia Germanotta. Elle a pour mission d'encourager tout individu dans l'expression et l'affirmation de soi en aidant et en soutenant chaque communauté, notamment les plus jeunes.

Sur Instagram, Lady Gaga a publié une photo de son apparition avec ces mots : "Je ne pourrais pas être plus fière de chaque personne dans cette foule et dans le monde entier aujourd'hui. Cette communauté m'inspire beaucoup. Votre courage et votre poursuite incessante de gentillesse. Célébrez-vous aujourd'hui et, espérons-le, tous les jours. Je vous aime. #FIERTÉ."

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #gay pride

Repost0

Publié le 30 Juin 2019

Sur scène ou à la radio, le populaire humoriste Jeanfi Janssens n'hésite jamais à évoquer ses relations amoureuses et ses plans d'un soir. Dans "Les Grosses Têtes" sur RTL, le mercredi 26 juin 2019, il a révélé le nombre de ses conquêtes. C'est énorme !

Si Jeanfi Janssens semble toujours célibataire, il n'est pas contre l'amour pour la vie... ou pour la nuit. L'humoriste de 45 ans s'est confié avec sa franchise habituelle dans l'émission Les Grosses Têtes le 26 juin. Il a révélé avec combien de conquêtes il avait couché...

Alors que Laurent Ruquier demandait à ses chroniqueurs de retrouver ce qui liait des personnalités comme Joe Jonas, Harry Styles, John Mayer ou Calvin Harris – tous ex-amants de la chanteuse américaine Taylor Swift –, Jeanfi Janssens s'est engouffré dans la brèche, qualifiant la star de "chaudasse". Et l'ancien candidat malheureux de Danse avec les starsd'en dire plus sur sa propre expérience. "Moi, c'est quand même sur quarante ans. Si elle qui est toute jeune a déjà ce palmarès-là... mon Dieu ! Moi, ohh... J'ai fait comme une espèce d'arbre généalogique, y en a du monde, là-dessus ! Des conquêtes, on a passé les 200. Je fais une croix à chaque fois", a-t-il lâché. Un chiffre énorme mais qui a laissé sceptiques Laurent Ruquier et Steevy Boulay, qui pensaient qu'il ne disait pas tout...

Jeanfi Janssens, qui a cartonné sur scène avec son premier spectacle intitulé Jeanfi décolle, a également fait le point sur sa vie sentimentale actuelle. "En ce moment, je n'ai pas le temps, alors je les regroupe tous le même jour. Comme ça, c'est fait pour la semaine. Le dimanche, j'en fais cinq d'un coup et je suis tranquille. Je les reçois bien, je leur fais des tartes, des gâteaux, comme un petit goûter", a-t-il ajouté avec humour.

L'ancien steward chez Air France avait toutefois été plus sérieux en évoquant sa vie privée en janvier dernier, sur Europe 1. "L'amour est un petit peu en stand-by. (...) Je me suis rendu compte qu'à chaque fois que je suis avec un mec, je suis dans l'abnégation de moi-même, je fais tout pour l'autre et là, pour une fois que je pense à moi, ça marche. Donc je ne vais pas laisser un mec gâcher tout ça. Pour l'instant, je fais tout pour ne rencontrer personne", disait-il.

Par Thomas Montet pour purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 27 Juin 2019

Clap de fin pour l'actrice américaine Laverne Cox et son boyfriend Kyle Draper. Après deux années de relation amoureuse, ils ont décidé de se séparer. La star de la série "Orange Is the New Black" a elle-même annoncé la triste nouvelle sur Instagram.

Entre Laverne Cox et Kyle Draper, c'est la fin d'une histoire de deux ans. Mardi 25 juin 2019, l'actrice de 47 ans a posté un message sur son compte Instagram suivi par 3,6 millions d'abonnés pour évoquer publiquement sa rupture.

"Kyle Draper et mois avons rompu. Après diverses interrogations et des larmes de nous deux, nous avons décidé qu'il était temps de prendre des chemins séparés. Nous avons décidé que nous devrions faire une déclaration publique, car notre histoire l'était même si nous ne l'avions pas anticipé. Alors voici notre déclaration", a entamé la star de la série de Netflix Orange Is the New Black.

Si Laverne Cox a décidé de prendre la parole, c'est parce que cette romance n'était pas anodine. "Nous savons que notre relation avait beaucoup de sens pour des gens, particulièrement pour des personnes transgenres, car elle leur donnait l'espoir que ce genre d'amour était possible pour eux aussi. Cet espoir, cet espoir d'amour ne s'est pas volatilisé à mes yeux, mais, au contraire, il s'est intensifié. De savoir que nous sommes tous les deux capables de donner et de recevoir de l'amour à un tel niveau de gentillesse, de respect, de confiance, d'affection, de profondeur et d'intensité, cela a été réconfortant. Je suis très reconnaissante du fait que nous ayons été ouverts à l'amour, mais aussi pour chaque moment passé ensemble. Nous avons tous les deux immensément grandi ensemble. Maintenant il est simplement temps d'aller de l'avant séparément. Nous voulons tous les deux une rupture qui honore et respecte la qualité de notre relation et de notre amour. C'est possible", a-t-elle écrit.

Laverne Cox et Kyle Draper, un homme d'affaires derrière le label musical Mateo Sound, ainsi que la firme immobilière Serene Team Real Estate, avaient commencé à se fréquenter en juillet 2017.

Par  Thomas Montet pour purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 27 Juin 2019

L'aîné de ses trois enfants n'a pas encore 6 ans que déjà, le prince William s'inquiète de la pression qu'ils pourraient subir si l'un d'entre est homosexuel. En affirmant son soutien à une association LGBTQ, ce mercredi à Londres, le duc de Cambridge modernise encore un peu plus la monarchie.

Son message n'est pas passé inaperçu. Comme le rapporte le Daily Mail, le 26 juin 2019 à Londres, le prince William est allé visiter l'association Albert Kennedy Trust pour évoquer le problème des jeunes LGBTQ sans-abri, souvent reniés par leurs parents à cause de leur sexualité. L'occasion pour le futur monarque de 37 ans de partager un point de vue très personnel sur la question. Une première pour un membre de la famille royale britannique.

À la question de savoir comment il réagirait en apprenant que l'un de ses trois enfants était gay, le père de George (5 ans), Charlotte (4 ans) et Louis (1 an) a répondu : "J'ai eu l'occasion d'y réfléchir récemment parce que plusieurs parents m'en ont justement parlé. Je pense qu'on ne commence à y songer que lorsqu'on devient parent et je pense qu'évidemment, ça ne me poserait aucun problème (...). Je soutiens pleinement n'importe laquelle de leurs décisions." L'époux de Kate Middleton a alors ajouté : "La seule chose qui m'inquiète, surtout vu leur position particulière, est la façon dont ça serait interprété et perçu." Un discours positif qui a le mérite de dépoussiérer la monarchie et qui a largement été salué sur les réseaux sociaux.

Toujours en faisant référence à ses enfants, le duc de Cambridge a également précisé avoir discuté de ce sujet avec son épouse : "Nous en avons beaucoup parlé avec Catherine pour être sûrs qu'ils soient préparés. Je pense que communiquer est très important pour tout, pour mieux comprendre, il faut en parler et être sûr de pouvoir se soutenir les uns les autres et suivre le processus."

Selon une source du Daily Mail, Lady Gaga, personnalité particulièrement investie pour la communauté LGBTQ, aurait encouragé le prince William à soutenir l'association Albert Kennedy Trust. Tous deux ont déjà oeuvré ensemble au sein de la campagne Heads Together dédiée au bien-être mental des jeunes comme des adultes. Une initiative royale lancée par les Cambridge et le prince Harry en 2017.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 26 Juin 2019

Lors de l'émission diffusée sur Facebook, "Red Table Talk", Willow Smith a révélé être bisexuelle, le 24 juin 2019. La jeune actrice de 18 ans a discuté avec sa maman, Jada (qui présente l'émission) et sa grand-mère, Adrienne, du polyamour en direct sur le réseau social.

Depuis mai 2018, les femmes de la grande famille des Smith présentent l'émission Red Table Talk, diffusée en direct sur Facebook. Thèmes variés, invités venus de tous horizons : le programme rassemble plus de 6 millions de fans et a connu une popularité mondiale lorsque Jordyn Woods y a donné une interview-vérité après le scandale d'adultère dans lequel elle était impliquée avec Tristan Thompson. Le 24 juin 2019, un autre sujet était discuté : "Relations non conventionnelles : avoir plusieurs partenaires fonctionne-t-il ?", avec la participation de Jada Pinkett Smith (47 ans), de Willow et de sa grand-mère, Adrienne Banfield-Jones (la mère de Jada). La jeune artiste de 18 ans en a profité pour faire son coming out bisexuel.

"J'ai déjà fait un plan à trois une fois. J'étais très jeune, j'avais la vingtaine", explique Jada Pinkett Smith, devant sa fille qui s'empresse de cacher son visage. "Je n'avais pas assez d'intimité, ce n'est pas pour moi. Mais je pense que si j'avais été amoureuse des deux personnes, ça aurait été différent", poursuit l'épouse de Will Smith. Lancée sur le sujet de la bisexualité, Willow s'est confiée sur sa propre intimité. "Je pense que la monogamie empêche de s'élever au-delà du sentiment d'insécurité et de jalousie. J'aime autant les hommes que les femmes, donc je pense que je voudrais avoir un petit ami et une petite amie. Je pense que je pourrais être 'polyfidèle' avec ces deux personnes", explique Willow.

"Je ne suis pas le genre de personnes à vouloir multiplier les expériences sexuelles. Je me concentre sur la connexion émotionnelle", poursuit l'égérie Chanel. Une déclaration honnête qui se termine sur la réaction pleine de tolérance de sa maman. "Peu importe, tant que tu es heureuse !", se réjouit Jada Pinkett Smith.

Ce n'est pas la première fois que les trois générations discutent de sexualité dans Red Table Talk. En juin 2018, Willow Smith avait raconté la fois où elle avait surpris ses parents au lit. "Mon initiation au sexe remonte au jour où je vous ai surpris au lit, papa et toi. C'était à Aspen. Je suis descendue pour boire un jus et je vous ai surpris. Je n'ai pas vu grand-chose, car la chambre était dans la pénombre, j'ai juste vu des silhouettes", avait-elle expliqué devant sa mère, hilare.

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Coming out, #bisexualité

Repost0

Publié le 25 Juin 2019

A 25 ans, l'acteur canadien Connor Jessup vient de faire son coming out médiatique. Celui que l'on a pu voir dans la série "American Crime" a posté un long message sur son compte Instagram, lundi 24 juin 2019.

Connor Jessup ne pouvait choisir meilleur moment pour faire publiquement son coming out. L'acteur a évoqué son homosexualité dans un touchant message sur Instagram, le 24 juin 2019, à l'occasion du mois de la Pride, période au cours de laquelle les communautés LGBT du monde entier défilent dans les rues.

"J'ai su que j'étais gay quand j'ai eu 13 ans mais je l'ai caché pendant des années", commence par déclarer l'acteur vu dans American Crime. Il dit avoir longtemps ressenti de la "honte" et ajoute toutefois avoir conscience qu'il reste en réalité plutôt privilégié au regard du milieu dans lequel il a grandi. "Je suis un homme blanc, cisgenre, d'une famille de la classe moyenne supérieure. L'acceptation n'a jamais été une question. Mais pourtant ça m'a pris des années avant de le dire car je rechignais. Je le dis maintenant parce que je ne l'avais jamais dit explicitement avant. Je suis out depuis des années dans ma vie privée mais je ne l'ai jamais vraiment été publiquement", a-t-il ajouté.

Cette discrétion est devenue suffocante

Le jeune comédien s'en veut de ne pas avoir publiquement assumé son homosexualité plus tôt et évoque le fait d'avoir incarné... des personnages gays devant la caméra. "J'ai joué un jeu fastidieux. Plus douloureux encore, j'ai parlé de ces personnages gays que j'ai joués avec neutralité, avec une distance presque anthropologique, comme s'ils étaient éloignés de moi. (...) La honte peut prendre une forme lourde et bruyante mais aussi être très discrète. Cela peut s'installer derrière une forme de confort de vie et de commodité. Mais c'est toujours violent. Pour moi, cette discrétion est devenue suffocante", déclare-t-il.

Connor Jessup prend aujourd'hui la parole pour son bien-être personnel, affirmant ne pas vouloir accepter l'idée de censurer qui il est. "Il est hors de question que je sois complice de l'idée qu'être gay est un problème à résoudre ou à taire. (...) Si vous êtes gay, bi, trans, que vous vous cherchez, si vous êtes confus, si vous souffrez, si vous vous sentez seul ou rien de tout cela : vous rendez le monde plus incroyable et supportable. A tous les queers, les déviants, les inadaptés et les amoureux dans ma vie : je vous aime. Joyeuse Pride !", a-t-il conclu.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Coming out

Repost0

Publié le 24 Juin 2019

L'animateur Christophe Beaugrand ne chôme pas sur le groupe TF1. Il a de nombreux projets comme il l'a rappelé à "Télé 7 Jours". Le mari de Ghislain est ensuite revenu sur sa lutte contre l'homophobie.

Christophe Beaugrand est épanoui dans sa vie personnelle. Le 25 juillet 2018, l'animateur du groupe TF1 a épousé Ghislain, avec qui il était en couple depuis sept ans. Une union qu'il avait accepté de médiatiser. Et sur les réseaux sociaux, il n'hésite pas à faire de belles déclarations à son mari, car il a "toujours assumé ce [qu'il] était".

 

"Lorsque j'ai accepté de communiquer sur mon mariage, comme je l'ai fait l'an dernier, c'était dans le but de faire progresser les mentalités, combattre l'homophobie et les clichés de manière générale. Accepter toutes les différences quelles qu'elles soient me semble important. Faire passer ce message doit être l'une des missions d'une grande chaîne publique numéro 1 en Europe, comme l'est TF1. En tout cas, à aucun moment, la chaîne ne m'a mis des bâtons dans les roues à cause de ça. Bien au contraire", a confié l'animateur de 42 ans à Télé 7 Jours.

Le beau brun a en effet de nombreux projets dans le groupe. En plus de 50' Inside et de la matinale de LCI de Pascale de La Tour du Pin, on le retrouvera prochainement dans la deuxième saison de La Bataille des couples, sur TFX. Cet été, on lui a aussi confié un talk-show de "deux heures au ton décalé" intitulé Ça va faire du bruit, à partir du 20 juillet 2019, tous les week-ends. Et, dès le 5 juillet 2019, il sera de nouveau aux côtés de Denis Brogniart et Iris Mittenaere pour la saison 4 de Ninja Warrior.

 

Un animateur bien dans ses baskets

 

Il a d'ailleurs évoqué les nouveautés du jeu, dont la demi-finale qui sera un duel entre les meilleurs candidats de la semaine. Et, cette année, le méga-mur sera encore plus haut, à 5,50 mètres plus exactement. Ceux qui réussiront à le franchir seront directement qualifiés pour la finale et auront une prime de 5 000 euros. "Cette année, Denis Brogniart et moi avons été bluffés par les performances de certains candidats. (...) Beaucoup d'anciens challengers sont de retour et se sont préparés toute l'année pour ce rendez-vous. (...) Les soirées seront thématisées", a ajouté Christophe Beaugrand.

Fier de tout ce qu'on lui propose, l'animateur des Grosses Têtes (RTL) sera à coup sûr de retour dans le groupe TF1 la rentrée prochaine. "Je me sens mieux dans mes baskets aujourd'hui qu'il y a une vingtaine d'années. La confiance de mes patrons plaide dans ce sens. Ils me donnent la possibilité de m'adresser à différents publics", a-t-il admis auprès du magazine.

L'intégralité de l'interview de Christophe Beaugrand est à retrouver dans le magazine Télé 7 Jours du 24 juin 2019.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 23 Juin 2019

Malaise sur l'antenne de Voltage quand Bernard de la Villardière, affirme qu'il aimerait demander à Emmanuel Macron : "Quelle est votre sexualité ?"

Le journaliste d'M6, Bernard de la Villardière était l'invité de la radio Voltage et l'animateur Jordan De Luxe lui a demandé quelle question il aimerait poser et à qui.

Après avoir un pris un peu de temps, Bernard de La Villardière: "J'aimerai demander à Emmanuel Macron quelle est sa sexualité ?". Une question qui déclenche fou-rire et malaise sur le plateau.

"Mais on la connait sa sexualité puisqu'il est avec Brigitte" lui lance alors une des invités en plateau. Jordan De Luxe lui demande alors si il aurait osé poser cette question à un autre Président de la République.

Et le journaliste d'expliquer en souriant que "la sexualité est importante dans le travail car elle peut déterminer une façon de prendre ses décisions."

Source Morandini live

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #bisexualité

Repost0

Publié le 23 Juin 2019

Les femmes étaient à l'honneur lors de la finale de "Koh-Lanta 2019" sur TF1, le 21 juin... Si Maud a remporté la victoire finale, Cindy a pu annoncer son futur mariage et Clo a fait son coming-out en direct devant des millions de téléspectateurs !

Vendredi 21 juin 2019, les téléspectateurs de TF1 ont pu assister à la grande finale de Koh-Lanta : la guerre des chefs sur TF1.

Quelques instants avant la victoire de la sympathique Maud et avant l'annonce du futur mariage de Cindy – actuellement enceinte de son premier enfant avec son compagnon Thomas –, c'est une autre candidate qui a attiré l'attention. En effet, Clo a décidé de faire son coming out en direct à la télévision devant des millions de Français à l'occasion de cette finale. Un geste fort.

C'est alors que l'animateur Denis Brogniart lui avait tendu le micro pour savoir ce que Koh-Lanta avait apporté dans sa vie que Clo, éliminée lors de la course d'orientation - et très critiquée pour son attitude sur Twitter - a indiqué : "Je suis super heureuse d'avoir pu réaliser l'un de mes plus grands rêves, j'ai beaucoup gagné en confiance en moi grâce à cette aventure qui est vraiment hors du commun." Puis, avec le sourire, elle a poursuivi : "Il ne me reste plus qu'une chose à accomplir dans ma vie maintenant Denis... c'est de trouver la femme de ma vie."

Sous les applaudissement du public, Denis Brogniart a aussitôt souhaité "beaucoup de bonheur" à l'aventurière et Cyril, ouvertement homosexuel, a donné une accolade à sa camarade qui venait de franchir publiquement un cap important dans sa vie. Nul doute que Cyril, qui a malheureusement eu affaire à des commentaires déplacés de la part de haters, sera un soutien pour l'ex-candidate.

 

Récemment interrogé par Purepeople.com, il avait expliqué qu'il lui arrivait de répondre à certains haters sur les réseaux sociaux : "Je voulais leur dire ce que j'en pensais, les confronter à leurs dires. Beaucoup se sont excusés. Ce sont des enfants, ils sont des hologrammes, des images qui parlent. C'est du vent finalement.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #people, #Coming out, #lesbien

Repost0

Publié le 19 Juin 2019

 

Bilal Hassani, candidat de la France à l'Eurovision, élu personnalité LGBTI de l'année

Le chanteur Bilal Hassani, représentant de la France lors de l'Eurovision 2019, a remporté mardi le prix de la personnalité LGBTI de l'année remis lors de la cérémonie des Out d'or qui célèbre la visibilité des personnes LGBTI dans la sphère publique.

 

"Gagner un prix comme ça si tôt dans ma carrière c'est extrêmement impressionnant et très gratifiant", a déclaré Bilal Hassani, ouvertement gay, révélé il y a quelques mois sur les réseaux sociaux et régulièrement victime d'homophobie et de racisme.

"On m'utilise dans plein de médias pour dire 'Regardez c'est bon, il y a un homo avec une perruque tout est réglé, tout va mieux'. C'est faux !", a déclaré le chanteur. "Des gens meurent, c'est grave il faut que ça change", a-t-il ajouté devant plus de 600 personnes, dont la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa, rassemblées au Cabaret Sauvage par l'Association des journalistes lesbiennes, gays, bis, trans et intersexes (AJL).

Depuis trois ans, l'AJL organise cette cérémonie pour "valoriser les journalistes, artistes et personnalités qui représentent de manière positive les personnes LGBTI dans les médias".

"L'Out d'or du coup d'éclat artistique" a été remis à la musicienne Léonie Pernet pour son album "Crave" et à la série "Skam France" produite par France Télévision centrée sur un personnage gay.

Alexia Cerenys, première rugbywoman trans à évoluer en première division du rugby féminin en France a reçu "l'Out d'or du sport".

Plusieurs journalistes et rédactions ont été mises à l'honneur lors de la cérémonie. Coralie Moreau, journaliste à France Bleu Normandie a reçu "l'Out d'or de l'enquête-reportage" pour son sujet "Adoption par les homosexuels: 'Uniquement pour des enfants atypiques' en Seine-Maritime".

Quant au prix du documentaire, il est revenu à Perrine Kervran et Annabelle Brouard pour "Les transidentités, racontées par les trans" diffusé sur France Culture.

Le média indépendant libanais Raseef22 qui s'engage à publier pendant six mois des articles autour des sexualités a reçu "l'Out d'or de la presse étrangère" et le magazine L'Equipe celui de "la rédaction engagée" notamment pour sa Une montrant deux joueurs de waterpolo gays s'embrasser.

Jennifer Padjemi a reçu "l'Out d'or du podcast", nouveauté cette année, pour son podcast Miroir miroir, dans lequel elle aborde les normes corporelles et de genre.

Les organisateurs de la soirée sont également revenus sur l'affaire de harcèlement la Ligue du LOL qui a secoué plusieurs rédactions françaises dont Libération, Vice France et Le Huffington Post. "On vous demande à vous journalistes de continuer à enquêter sur ces harcèlements", a lancé à la salle Nora Bouazzouni, l'une des deux présentatrices de la soirée et première journaliste à avoir témoigné de manière non-anonyme.

Pour l'anniversaire des 50 ans des émeutes de Stonewall à New York à l'origine du militantisme pour les droits des personnes LGBT, Flavia Rando et Fred Sargeant, deux militants américains ont reçu un "Out d'or d'honneur". "Quand Stonewall est arrivé, beaucoup de personnes se sont découvertes militantes", a témoigné en anglais Fred Sargeant.

Rédaction avec AFP pour e-llico

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #musique gay

Repost0