people

Publié le 10 Février 2019

Six ans après son coming out, l'acteur américain Matt Dallas, que les téléspectateurs avaient découvert dans la série "Kyle XY" revient une nouvelle fois sur comment il gérait son homosexualité à Hollywood. Sans surprise, il explique qu'on lui a conseillé le silence.

Si les artistes LGBT sont de plus en plus nombreux, force est de constater que cela reste encore un vrai risque, dans la tête des producteurs, que de dire publiquement que l'on est homo ou lesbienne. L'acteur de Kyle XY, le séduisant Matt Dallas, vient de s'exprimer sur le sujet dans un vlog posté sur Youtube.

L'acteur de 36 ans, qui avait fait son coming out médiatique en 2013, est aujourd'hui un homme épanoui, marié à Blue Hamilton et père de famille. Mais le chemin a été difficile avant de s'assumer pleinement. "Quand j'ai commencé à avoir du succès, notamment avec Kyle XY, on m'a demandé de rester dans le placard, de ne pas parler de ma sexualité et de me rendre sur les tapis rouges avec une fille à mon bras. On me disait que je ne pourrais pas réussir si j'étais ouvertement gay dans l'industrie du divertissement. Au moins devant la caméra", a-t-il confié.

Matt Dallas, qui a largement disparu des radars même s'il continue de tourner, a ajouté qu'il aurait aimé "ne pas suivre ce conseil" car il s'est "déconnecté de qui il était". D'ailleurs, l'acteur affirme avoir encore certaines craintes. "Encore aujourd'hui, je me dis parfois que j'ai l'air trop efféminé ou trop gay, parce que c'est trop ancré dans mon cerveau", a-t-il ajouté. Il n'a qu'un conseil : "Soyez visibles, très très visibles !"

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Coming out

Repost0

Publié le 5 Février 2019

Meilleur acteur
Vainqueur : Vincent Lacoste dans Plaire, aimer et courir vite

Meilleur comédien
Vainqueur : Vincent Dedienne dans Le Jeu de l'amour et du hasard

Meilleur spectacle de divertissement
Vainqueur : Fashion Freak Show

Meilleur album
 Vainqueur : Cure d'Eddy de Pretto

Meilleur interprète masculin
 Vainqueur : Eddy de Pretto Cure

Meilleure série/mini-série française
Vainqueur : Dix pour cent Saison 3

Meilleure actrice de fiction télévisée
 Vainqueur : Camille Cottin : Dix pour cent

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Globes de cristal 2019, #people

Repost0

Publié le 4 Février 2019

Interrogé ce dimanche au 20h de TF1 sur son envie de tourner en France, Timothée Chalamet a évoqué le nom de François Ozon... qui lui a répondu sur les réseaux sociaux !

Serait-ce le début d'une nouvelle collaboration ? Les spectateurs ont-ils assisté en direct à la naissance d'un nouveau duo acteur-réalisateur comme le cinéma en propose souvent ? La séquence vaut en tout cas la peine d'être racontée. Ce dimanche soir, Anne-Claire Coudray reçoit le comédien franco-américain Timothée Chalamet en conclusion du Journal de 20h de TF1. Un entretien classique pour la promotion d'un film (en l'occurence le drame My beautifull boy, en salles ce 6 février) ? Oui, mais pas que...

En fin d'interview, le comédien, parfaitement bilingue, est interrogé sur ses envies de cinéma français. Une question à laquelle il répond par un véritable appel du pied à François Ozon, cité nommément dans une exclamation : "François, si tu m'entends". Le cinéaste français, visiblement devant son écran ou mis au courant de cette déclaration, à très vite réagi, avec une réponse plus que positive publiée sur son compte Twitter.

"I hear you", soit "je t'entends", voilà la réaction de François Ozon. Un tweet vaut-il une audition ? Il est un peu tôt pour répondre à cette question, mais observateurs vont désormais guetter le casting des prochains projets du metteur en scène. En attendant une éventuelle collaboration, Timothée Chalamet sera donc dès mercredi à l'affiche de My beautifull boy, alors que le nouveau film de François Ozon, Grâce à Dieu, sort en salles le 20 février.

Source télé-loisirs

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 3 Février 2019

Quatre jours après son agression survenue dans les rues de Chicago, l'acteur américain Jussie Smollett a décidé de sortir du silence pour donner de ses nouvelles. Hospitalisé après avoir été aspergé d'un liquide et frappé par deux hommes, il rassure sur sa santé.

Jussie Smollett, star de la série Empire, a été victime d'une grave agression à Chicago dans la nuit de lundi à mardi 29 janvier 2019. L'acteur de 36 ans a été battu par deux hommes qui hurlaient Make America Great Again - le slogan de campagne de Donald Trump. Il a réussi à se rendre jusqu'à l'hôpital quand ses agresseurs se sont enfuis. Alors qu'Hollywood est sous le choc, il est sorti du silence.

Dans une lettre adressée au site Essence, l'acteur déclare : "Laissez-moi commencer par dire que ça va. Mon corps est fort mais mon âme l'est encore plus. Et plus important encore, je veux vous dire merci. L'énorme quantité d'amour et de soutien de ma ville a signifié plus pour moi que je ne pourrais vraiment le dire avec des mots. Je collabore avec les autorités et j'ai été factuel à 100% et constant à tous les niveaux. Malgré mes frustrations et mes profondes inquiétudes avec certaines inexactitudes et mauvaises représentations qui ont été partagées [par les médias, NDLR] je crois toujours que la justice sera rendue."

L'acteur, dont l'agression semble être clairement raciste et homophobe, a ajouté s'associer au précédent communiqué de sa famille. "Comme ma famille l'a déclaré, ces attaques lâches se produisent quotidiennement contre mes soeurs, mes frères et mes frères et soeurs qui ne rentrent pas dans le moule. Je ne suis pas et ne devrais pas être considéré comme un incident isolé. Nous aurons une conversation là-dessus bientôt et je parlerai de tous les détails de cet horrible incident, mais il me faut un peu de temps", a-t-il ajouté.

Par Thomas Montet pour purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homophobie

Repost0

Publié le 31 Janvier 2019

Voilà quarante-huit ans que Dave partage la vie du parolier Patrick Loiseau, mais les débuts de leur relation ont été compliqués ! Le chanteur de 74 ans s'est confié dans les pages du magazine "Nous deux".

"Mon plus grand bonheur, c'est le couple que je forme depuis quarante-deux ans", déclarait Dave il y a quelques années. Le temps a passé et son état d'esprit n'a pas changé. L'interprète de Vanina s'est exprimé sur cette histoire d'amour, dont il raconte aujourd'hui les débuts.

Alors qu'il évoquait son livre de Cuisinez-moi (Le Cherche-Midi) dans Nous deux, Dave a parlé du rapport que son compagnon entretenait avec la cuisine et ses petits plats. "Il est végétarien, ça n'était donc pas gagné... Quand on s'est rencontrés, il m'a dit : 'Tu fumes le cigare, bois de la bière, regardes le foot à la télé, manges de la viande, on ne peut pas vivre ensemble.' Je lui ai répondu : 'C'est pas grave, on essaye.' Ça fait quarante-huit ans, et il continue d'écrire les textes de mes chansons, avec de plus en plus de talent d'ailleurs !", confie-t-il.

Et le chanteur de poursuivre à propos de leur romance. "Pour notre premier repas, je lui ai fait une terrine de cervelle, à un végétarien, fallait oser ! Lui m'a fait une omelette cuite pendant quinze minutes, elle a fini dans les plantes ! Patrick n'est pas très porté sur la bouffe, quand je ne suis pas là, il mange des noix ou ne mange pas. Mais quand je suis là, je m'occupe de lui, je lui fais des légumes et moi, je me fais une viande", a-t-il ajouté.

Côté musique, Dave sortira un disque au printemps... produit par Renaud !

Thomas Montet pour purepeople

L'interview est à retrouver dans Nous deux, dans les kiosques le 30 janvier 2019.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 29 Janvier 2019

La star de l' Empire Jussie Smollett a été hospitalisée à Chicago après avoir été attaquée ce matin vers 2 heures, rapporte TMZ .

Deux délinquants connus se sont approchés de lui et ont attiré son attention en lui criant des insultes racistes et homophobes. Les agresseurs ont commencé à frapper la victime au visage et à verser un substance chimique inconnu sur la victime. L'un des délinquants a enroulé une corde autour du cou de la victime. Les agresseurs ont pris la fuite. La victime s'est auto-transportée à l'hôpital Northwestern et son état est satisfaisant.

 That Grape Juice rapporte que l'acteur ouvertement homosexuel a récemment reçu une menace avec des lettres découpées dans des magazines: "Tu mourras black f * g". 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homophobie

Repost0

Publié le 29 Janvier 2019

Habitué des menaces et des insultes, le jeune chanteur et youtubeur Bilal Hassani fait face à un déferlement de haine d'une violence inouïe (on souhaite par exemple sa mort dans un attentat) depuis qu'il a remporté "Destination Eurovision" et qu'on sait qu'il portera les couleurs tricolores au concours européen de la chanson. Il a réagi.

Cette fois, son application magique pour faire le tri dans ses messages sur les réseaux sociaux ne sera pas suffisante face à l'ampleur de la haine. Bilal Hassani, choisi pour représenter la France à l'Eurovision avec son titre Roi, est victime d'une campagne d'homophobie qui l'a poussé à porter plainte.

Mardi 29 janvier 2019, Bilal Hassani a donc choisi de faire appel à la justice. Le chanteur de seulement 19 ans, qui aime les perruques et le maquillage, a mandaté son avocat Étienne Deshoulières pour porter plainte en son nom contre X pour "injures, provocation à la haine et à la violence et menaces homophobes". Des propos pour lesquels leurs auteurs "encourent jusqu'à 6 ans d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende", n'a pas manqué de rappeler l'avocat à l'AFP. Une démarche qui a reçu le soutien de Stop Homophobie, Mousse et Urgence Homophobie.

La plainte du chanteur, ouvertement homosexuel, s'inscrit dans un sursaut initié depuis plusieurs mois par la communauté LGBT contre les agressions et les menaces dont elle est victime. Mi-janvier, 213 plaintes ont été déposées dans douze tribunaux pour des messages à caractère homophobe recensés principalement sur Twitter. "Comme pour ces 200 plaintes, l'objectif de celle de Bilal Hassani, c'est de dire qu'on ne peut plus insulter, menacer, appeler au meurtre sur internet sans que les associations de lutte contre l'homophobie réagissent, a détaillé son avocat. Il faut que les personnes qui se croient protégés par l'anonymat derrière leur ordinateur soient inquiétées."

L'avocat de Bilal Hassani, lequel peut heureusement compter sur ses prochesdans cette épreuve, affirme toutefois que le chanteur reste sur un petit nuage. "Il est tellement heureux d'être à l'Eurovision qu'il ne se laisse pas démonter par des propos haineux sur internet", assure-t-il.

Interrogée sur Europe 1 par Nikos Aliagas, la maman de Bilal, Amina, a pris la parole pour réagir. "Je le protège tout simplement en lui disant tous les jours que je l'aime, que le plus important dans ma vie c'est son bonheur. Si je peux me permettre un conseil aux parents, c'est de toujours prouver votre amour à vos enfants. Quand un enfant s'en prend plein la tête toute la journée au collège ou au lycée, quand il rentre, même si vous êtes fatigués, prenez 30 secondes pour lui dire que vous l'aimez tel qu'il est !", a-t-elle clamé. Des propos qui font chaud au coeur.

Par  Thomas Montet pour purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homophobie, #Musique gay, #Eurovision 2019

Repost0

Publié le 28 Janvier 2019

Cruel week-end pour le monde de la culture : outre la disparition du compositeur Michel Legrand et de l'organiste Jean Guillou, Henry Chapier, figure majeure du cinéma et de la télévision, est mort. Il avait 85 ans.

Henry Chapier, personnalité emblématique de la culture, expert du cinéma et grande figure du journalisme qui fut notamment l'instigateur de l'émission Le Divan, est mort. Son décès, survenu à l'âge de 85 ans, a été annoncé par la Maison européenne de la photographie à Paris, qu'il avait confondée dans les années 1990, ainsi que l'a rapporté l'adjoint à la Mairie de Paris Christophe Girard, annonçant un bel hommage à venir.

Né à Bucarest en Roumanie le 14 novembre 1933, fils d'un avocat international et d'une actrice d'origine juive autrichienne, Henry Chapier avait commencé sa carrière de critique cinéma à la fin des années 1950 en France au sein de l'hebdomadaire Artsavec François Truffaut et Dominique Jamet. Récompensé en 1959 par le prix du meilleur journaliste débutant, il était ensuite devenu rédacteur en chef des pages Culture de Combat, journal dans lequel il avait ouvert une tribune à des cinéastes du monde entier pour faire pression contre le renvoi de Henri Langlois de la Cinémathèque française jusqu'à obtenir sa réintégration. Un tour de force médiatique.

En 1974, Henry Chapier, entre-temps devenu en parallèle réalisateur pour le cinéma (Coquille d'argent au Festival de San Sebastian de 1970 pour Sex Power, son premier film, puis sélectionné pour la Mostra 1972 avec Salut, Jerusalem), avait poursuivi son parcours au Quotidien de Paris fondé par Philippe Tesson, toujours aux pages Culture. En 1978, il intégrait FR3, dont il allait assumer à partir de 1981 la co-rédaction en chef du Soir 3, le fameux journal vespéral de la chaîne du service public. C'est sur cette même chaîne qu'il créera Le Divan, une émission de confidences sur le modèle d'une consultation de psychanalyse dans laquelle il recevra plus de trois cents personnalités entre 1987 et 1994. Marc-Olivier Fogiel a ressuscité avec succès ce programme mythique, de retour à l'antenne depuis 2015 (il y avait notamment été témoin d'une formidable déclaration d'amour de Macha Méril et Michel Legrand, comme il le rappelait il y a quelques heures sur Twitter suite au décès du compositeur).

Henry Chapier, qui, gage de l'estime dont il jouissait dans le milieu du cinéma, avait été membre du jury présidé par Francis Ford Coppola au Festival de Cannes en 1996 (après avoir été dans celui de la Caméra d'or huit ans plus tôt), était commandeur des Arts et des Lettres, de l'ordre national du Mérite et de la Légion d'honneur.

Source purepeople

Homosexuel discret, il participait régulièrement aux gay pride tout en déplorant sur son blog personnel la banalisation des revendications des milieux gays et lesbiens, "minorités jadis remuantes et inventives".

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 26 Janvier 2019

Les nominations des César sont tombées le 23 janvier, dévoilée par le futur animateur de la soirée de remise de prix prévue le 22 février, Kad Merad. Le Grand Bain triomphe avec dix citations et poursuit ainsi sa success story après avoir attiré plus de 1,4 million de téléspectateurs en salles. Face à cette pluie de nominations pour le film de Gilles Lellouche, nombreux sont les cinéphiles à être attristés de voir que le drame Plaire, aimer et courir vite de Christophe Honoré n'a pas décroché une belle place parmi les 22 catégories des César : l'oeuvre est nommée pour le prix du meilleur acteur dans un second rôle (Denis Podalydès). Ses admiratrices et admirateurs s'insurgent, mais qu'en est-il du principal intéressé, le réalisateur lui-même ?

Il a réagi de façon truculente sur Twitter, publiant l'extrait mythique d'À bout de souffle de Jean-Luc Godard. "Si vous n'aimez pas la mer, si vous n'aimez pas la montagne, si vous n'aimez pas la ville... allez vous faire foutre !", clamait Jean-Paul Belmondo dans ce classique du cinéma français datant de 1960.

Il y a douze ans, sa réalisation Les Chansons d'amour avait décroché quatre nominations et était reparti avec le prix de la meilleure musique de film. Sa dernière oeuvre, Plaire, aimer et courir vite, avait remporté le prix Louis-Delluc, considéré comme le "Goncourt du septième art". Voilà qui laissait donc présager plusieurs nominations aux César mais on pourra se dire que cette histoire d'amour avec le bouleversant trio formé par Vincent Lacoste, Pierre Deladonchamps et Denis Podalydès a déjà eu son moment de grâce.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #César 2019, #people

Repost0

Publié le 26 Janvier 2019

Douze ans après sa participation à "Secret Story" (TF1), Erwan a changé de vie. En couple et papa depuis peu, l'ex-candidat transgenre raconte son changement de sexe en exclusivité pour "Purepeople.com".

Tout juste majeur en 2007, Erwan participait à la première saison de Secret Story sur TF1. Le jeune homme avait pour secret "j'ai décidé de changer de sexe". Douze ans après son passage dans l'émission de télé-réalité, il donne des nouvelles et évoque son changement de sexe en exclusivité pour Purepeople.com.

Erwan, en couple et papa depuis peu, a subi diverses opérations. "Tout s'est bien passé, pas de souci particulier, rassure-t-il. Ça fait un moment maintenant, je ne connais plus les dates tellement ça me semble loin derrière moi. Je dirais que c'était aux alentours de 2012. Je suis passé par un parcours officiel, du coup c'est pris en charge par la Sécurité sociale." Et de livrer quelques précisions sur les différentes interventions qu'il a subies : "J'ai eu au moins cinq opérations. La mastectomie, l'hystérectomie, une intervention qui permet en France de faire le changement de sexe sur l'état civil. Et puis, après, il y a eu tout ce qui est reconstruction génitale. Ça s'est fait en trois étapes pour moi."

Un parcours long et délicat. Fort heureusement, Erwan n'a pas fait directement face aux critiques. "Mais je lis des choses sur internet qui touchent la transidentité dans sa globalité, ça nous blesse tous. Même si ce n'est pas contre moi personnellement, je me sens concerné et touché", confie le jeune papa. Concernant ses proches, il confie qu'ils "n'ont pas eu le choix". "C'est ma vie. Certains se privent de leur bonheur pour leur famille, moi je ne peux pas", lance-t-il. D'ailleurs, le jeune infirmier a déménagé en Savoie "pour [se] rapprocher un petit peu plus de la famille". "On voulait que notre fille connaisse ses grands-parents", conclut-il.

Source Purepeople.com.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Trans&transgenre

Repost0