people

Publié le 14 Juillet 2018

À nouveau au coeur d'une polémique après celle de "Ghost In The Shell", Scarlett Johansson a pris une décision forte après avoir reçu un torrent de messages incendiaires quant à sa participation à un film où elle incarnerait un transsexuel.

Les polémiques se suivent et se ressemblent, ou presque, pour Scarlett Johansson. Après avoir été épinglée avec Ghost In The Shell pour avoir incarné un personnage japonais – alors qu'elle ne l'est pas du tout –, la star hollywoodienne est à nouveau la cible de critiques. Plusieurs voix de la communauté LGBTQ se sont élevées pour dénoncer le choix de l'actrice pour incarner un transsexuel dans le film Rub and Tug.

La comédienne de 33 ans avait été choisie pour incarner le personnage principal de ce film qui retracera la vie de Dante "Tex" Gill, propriétaire d'un salon de massage et proxénète, devenu l'une des grandes figures de la criminalité américaine dans les années 1970 et 1980. Né Lois Jean Gill, il s'identifiait en tant qu'homme.

 

 

 

"Compte tenu des récentes questions éthiques soulevées après que j'ai été choisie pour incarner Dante Tex Gill, j'ai décidé de me retirer respectueusement du projet", a fait savoir Scarlett Johansson au magazine Out, vendredi 13 juillet. "Notre compréhension culturelle des personnes transgenres continue à avancer et j'ai beaucoup appris sur cette communauté depuis l'annonce de mon casting et réalisé que c'était indélicat", a-t-elle ajouté.

Le choix de ScarJo pour le rôle avait provoqué la polémique sur les réseaux sociaux. Les actrices transgenres Trace Lysette et Jamie Clayton avaient notamment mené la charge contre les producteurs du film pour ne pas avoir donné cette opportunité à un représentant de la communauté trans. Dans un premier temps, l'entourage de Scarlett Johansson avait souligné dans un communiqué que Jeffrey Tambor, Jared Leto et Felicity Huffman avaient tous joué avec succès des rôles de transgenres. Avant de faire marche arrière.

"Bien que j'aurais adoré avoir la chance de porter à l'écran l'histoire de Dante, je comprends pourquoi beaucoup pensent qu'il devrait être incarné par une personne transgenre, a affirmé Johansson. Et je suis heureuse que la polémique provoquée par mon casting ait ouvert un débat plus large sur la diversité et la représentation au cinéma."

Sur les réseaux sociaux, des militants ont salué la décision de la star. "Merci Scarlett Johansson d'avoir renoncé à 'Rub and Tug'... Maintenant, le vrai travail commence", a tweeté la militante transgenre Ashlee Marie Preston. En revanche, d'autres internautes ont regretté la pression populaire. "On ne plus jouer un rôle, on ne peut plus être l'autre le temps d'un film ou d'une pièce... Ça me tue...", a notamment écrit une actrice, Danièle Lorain.

Source purepeople

 

Personnellement, je ne comprends pas cette polémique. Un film est une fiction et un acteur joue un rôle qui n'est pas le sien.

Si on va par là, seuls les acteurs gays peuvent jouer des gays. Et dans la planète des singes, on aurait dû donner la parole à un animal au lieu de faire de la motion capture ? 

Après qu'on donne sa chance aux acteurs transgenres, c'est une bonne chose. Mais ce qui est important, c'est la qualité du jeu d'acteur et pas son sexe.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Trans&transgenre, #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 12 Juillet 2018

Le réalisateur québécois en a assez des "débats haineux".

Après Daisy Ridley, Kelly Mary Tran ou Millie Bobby Brown, c’est au tour de Xavier Dolan de prendre ses distances avec les réseaux sociaux. Le cinéaste à qui l’on doit Mommy ou Juste la fin du monde a tout simplement supprimé son compte Twitter après en avoir averti ses followers dans un dernier tweet rédigé en anglais.

Très actif sur Twitter, Xavier Dolan avait l’habitude de discuter avec ses fans, mais aussi ses pourfendeurs, et ce sans prendre de pincettes. Ce qui aboutissait régulièrement à des échanges volcaniques, comme lorsqu’on a appris que Jessica Chastain avait été coupée au montage de son prochain film, Ma vie avec John F. Donovan. Invectivé par un internaute qui ne cache pas son inimitié pour le metteur en scène, Dolan avait lâché un cinglant "je m’en bats les couilles" avant de démonter l’argumentation de son contradicteur

Visiblement las de ses joutes verbales, le réalisateur a donc expliqué qu’il se contenterait désormais d’Instagram pour communiquer avec son public :

"Mes amis, j’ai décidé de fermer ce compte. C’est une décision personnelle basée sur ce que je souhaite prioriser. Je me retrouve entrainé dans des débats haineux que je préférerais éviter plutôt que d’y perdre mon temps. On se verra sur Instagram où je peux me concentrer sur ce qui compte : les tenues que porte Harry Styles en tournée."

Attention toutefois, si les gens sont généralement plus bienveillants sur Instagram, le harcèlement de stars y est aussi pratiqué. L’actrice de Star Wars Kelly Mary Tran peut en témoigner…

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homophobie

Repost0

Publié le 10 Juillet 2018

Christine and The Queens revient mais dans une nouvelle incarnation : plus femme encore, téméraire et androgyne. C'est Chris. Le déclic, ça a été de se couper les cheveux mais la chanteuse a longtemps hésité en raison de ses complexes.

Après le succès international de Chaleur humaine (1,3 million d'exemplaires vendus dans le monde), Christine and The Queens revient sous le nom de Chris qui est aussi celui de son second album porté par les singles, aux productions exemplaires, Damn, dis-moi et Doesn't Matter (Voleur de soleil). Pour ce nouveau projet, attendu le 21 septembre 2018, l'artiste de 30 ans a mué. Un changement de look qui brouille encore un peu plus les pistes du genre que bouleversait déjà Christine...

Sur la tournée colossale qui a suivi le succès de Chaleur humaine, toute l'équipe l'appelait Chris. C'est resté. La chanteuse raconte dans Le Parisien, ce 10 juillet : "Je me suis coupé les cheveux pour une séance photo il y a un an parce que le photographe a dit : 'Tu parles de Chris mais Chris je ne la vois pas.' En grandissant, une fille développe mille complexes. Et je me disais : si je me coupe les cheveux, tout le monde va voir que j'ai une mâchoire hyper prononcée. C'était comme un accouchement pour moi. Pour me transformer, il fallait m'arracher à moi-même."

 

 

 

Pour me transformer, il fallait m'arracher à moi-même

"Ça m'a amusée de voir les réactions. Il y a immédiatement plus d'androgynie avec les cheveux courts. Et en même temps, on voit plus mes seins qu'avant sur la photo", souligne l'artiste. Avec cette nouvelle coupe, elle s'habille plus légèrement (chemise ouverte sur débardeur) tout en s'affirmant en "femme phallique". C'est l'objet de Damn, dis-moi, dont le texte évoque le plaisir féminin. Elle chante "Tape, tape, t'appuies au hasard pour la faire jouir" : "Là, je ne parle de moi, affirme l'artiste qui se définit comme pansexuelle, attirée par toutes les personnes où qu'elles se trouvent sur le spectre du genre. Ce n'était pas une pique aux filles qui ne sauraient pas toucher les filles, car je sais comment faire. Mais plutôt aux garçons qui ne savent pas faire. Ce single, c'est moi qui réclame le plaisir féminin. C'est Chris 'vénère' dans 'hétéroland'. Tout ce qui est lié, au corps, au plaisir, au désir des femmes n'a jamais été la grosse priorité. Tout est phallocentré. Et ce sont des mécanismes solidement ancrés." Exemple : quand on lui demande si ce n'est pas un tout petit peu tyrannique de tout vouloir maîtriser dans sa carrière ? "Mais est-ce qu'ils demanderaient ça à un mec ? Non. Ils se diraient : c'est un génie, il fait tout, tout seul."

Finalement cette transformation ne pourrait être qu'un vaisseau pour la nouvelle musique de Chris(tine)... Ce n'est certainement pas la première à jouer avec le genre, la sexualité, le trouble, à (s')offrir un changement de look radical. Mais tant que l'on demandera à une artiste si elle a vraiment produit toute seule sa musique (l'orfèvre Björk pousse régulièrement des coups de gueule sur le sujet depuis 2016), c'est aussi un message politique. On pense à Madonna qui avait invité Christine à la rejoindre sur scène à Paris en décembre 2015. La jeune Française avait outrageusement dragué son aînéeen glissant une banane dans son pantalon. La mégastar avait adoré... Forcément.

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Musique, #Androgyne, #people

Repost0

Publié le 9 Juillet 2018

L'acteur vétéran d'Hollywood : Tab Hunter est mort trois jours avant ce qui aurait été son 87ème anniversaire. Aucune cause de décès n'a été partagée publiquement.

Un message sur la page Facebook du documentaire  Tab Hunter Confidential a confirmé la nouvelle:

"Triste nouvelle : Tab est décédé ce soir à trois jours de son 87e anniversaire. Veuillez honorer sa mémoire en prononçant une prière en son nom. Il aurait aimé ça. "

Pendant des décennies, Hunter a gardé sa sexualité cachée. En tant qu'homme gay travaillant à Hollywood à cette époque, faire son coming out aurait signifié un suicide de carrière instantané.

Malgré tout, il a entretenu des relations avec des partenaires de premier plan, dont la célèbre  vedette du Psycho Anthony Perkins et le patineur artistique Robbie Robertson.

Au cours des 35 dernières années et jusqu'à sa mort, Hunter était en couple avec le producteur Allan Glaser.

Glaser a participé à la production du documentaire Tab Hunter Confidential de 2015   basé sur les mémoires de Hunter.

Le mois dernier, la nouvelle a éclaté que le film / mémoire, qui relate la relation clandestine de Hunter avec Perkins, allait être traité par hollywoodien.

Tab & Tony  est produit par  Zachary Quinto  et JJ Abrams. Doug Wright, qui a remporté un prix Pulitzer pour sa pièce,  I Am My Own Wife , a été choisi pour écrire le scénario.

Perkins, dont on se souvient le mieux pour son rôle dans Psycho d' Alfred Hitchcock  , est mort d'une pneumonie liée au sida en 1992.

Une date de sortie pour  Tab & Tony  n'a pas encore été annoncée.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 3 Juillet 2018

L'acteur de 57 ans a tenu des propos jugés homophobes lors de son passage dans "ONPC", samedi 30 juin 2018, sur France 2. Le CSA a donc été saisi par les téléspectateurs. Voyant que la polémique enflait, Jean-Claude Van Damme a brisé le silence lors d'une interview exclusive pour CNews.

Jean-Claude Van Damme n'a pas tardé à réagir à la polémique au coeur de laquelle il est actuellement. Recadré dans On n'est pas couché par la secrétaire d'État Marlène Schiappa pour un "mansplaining", il avait aussi prononcé une phrase homophobe. Et, sans surprise, sa défense est assez irréelle. Interrogé dans le cadre de l'émission Morandini News, sur CNews, l'acteur belge de 57 ans a souhaité être interviewé en compagnie du chien de son agent.

Il s'est défendu d'être homophobe, assurant ne pas savoir ce que ce terme signifiait : "On ne peut plus s'amuser à la télé. Je n'ai rien contre les homos, les femmes et les chiens. Donc ne vous inquiétez pas, la vie est belle, tout est impeccable. Toutes ces rumeurs, ce sont des choses que l'on crée à la télé. On veut peut-être me faire du mal, je ne sais pas ce qu'il se passe. En tout cas, je vous aime tous." Puis, après avoir confié ne pas être contre le mariage homosexuel, Jean-Claude Van Damme a adressé un message cash au CSA : "Ils pensent ce qu'ils veulent, je les emmerde."

Pour rappel, samedi 30 juin 2018, la star du film Lukas était l'invitée de Laurent Ruquier dans On n'est pas couché (France 2). Après avoir été recadré par la secrétaire d'État Marlène Schiappa à la suite d'un "mansplaining", il avait prononcé une phrase qui avait instantanément provoqué la colère des internautes : "Les hommes se marient, les femmes se marient, les chiens se marient... Tout le monde se marie et tout le monde divorce !"

Comme l'ont dévoilé nos confrères de LCI, le CSA a depuis été saisi d'une vingtaine de signalements. "La Haute Autorité doit désormais se pencher sur la séquence en question pour déterminer s'il y a des manquements de la part de l'animateur et de la chaîne", a précisé le site.

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homophobie, #programmes télé gay

Repost0

Publié le 2 Juillet 2018

La semaine dernière, quelques minutes après l'annonce du successeur de Yann Moix dans "On n'est pas couché", Philippe Bligier a posté un message sur Twitter. "Comme Laurent Ruquier a au moins un point commun avec  Charles Consigny homosexuel comme lui, on est sûr que le second ne risquera pas les foudres du premier comme l'invité Nicolas Dupont-Aignan. Je sens qu'on va regretter Yann Moix quand il partira", a-t-il déclaré sur le réseau social.

Ce matin, Philippe Bilger était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Le magistrat honoraire s'est expliqué sur son tweet. "Je trouve que c'est du délire d'avoir donné une telle importance à un tweet insignifiant (...) C'est tout sauf de l'homophobie. J'ai voulu relier, peut-être de manière éparse et discutable, trois éléments, dont deux étaient d'actualité (le départ de Yann Moix et le pétage de plomb de Ruquier contre Nicolas Dupont-Aignan). (...) Je ne dis pas que c'est brillant, fulgurant... Je dis que ce n'est pas criminel, ni honteux", a-t-il déclaré en précisant qu'il est "tout sauf homophobe"

Et d'ajouter : "Le lien peut être discuté. Mais, je suis scandalisé par le procès qui m'est fait. J'aime intensément la liberté d'expression. Je suis absolument contre l'homophobie, le racisme et l'antisémitisme. J'admets une faute.(...) Je n'ai pas l'habitude de dire quelque chose et, comme les politiques, de me rétracter. (...) J'ai été mal compris et peut-être été maladroit".

A la question de savoir s'il s'excuse, Philippe Bilger répond : "Ah non, pas du tout. Depuis la publication de ce tweet, je suis trainé dans le boue d'une manière que je n'ose même pas qualifier. Quand je l'écris j'ai le courage intellectuel de l'assume. (...) Je ne le referai pas".

Source Morandini live

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #homophobie, #people

Repost0

Publié le 2 Juillet 2018

La polémique enfle autour des propos jugés homophobes tenus par Jean-Claude Van Damme dans l’émission On n’est pas couché.

Jean-Claude Van Damme était samedi 30 juin chez Laurent Ruquier pour faire la promotion de son nouveau film, Lukas (sortie le 22 août). Mais c’est un autre genre de promo que l’acteur belge s’est offert en se faisant recadrer par Marlène Schiappa, secrétaire chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, venue présenter son dernier livre.

Friande de clashs et de polémiques, la production d’On n’est pas couchés savait que Van Damme assurerait le show. Il a même été au-delà de leurs espérances. La rencontre de l’acteur bodybuildé, célèbre pour ses traits d’esprit difficiles à suivre, et de la féministe convaincue membre du gouvernement a fait des étincelles !

Jean-Claude Van Damme ouvre les festivités en interrompant par un sifflement de désapprobation la secrétaire d’Etat, alors qu’elle est interviewée par Laurent Ruquier. Diplomate et polie, elle lui cède la parole. Très à l’aise, Jean-Claude Van Damme la tutoie et finit par lâcher : "Si toutes les femmes travaillent, qu’est-ce qu’ils font les enfants à la maison ?"

Marlène Schiappa, qui n’en croit pas ses oreilles, lui répond : "Ce que vous venez de faire, c’est du mansplaining. C’est-à-dire quand un homme interrompt une femme pour lui expliquer qu’il sait mieux qu’elle des choses sur son propre domaine d’expertise." Le public approuve. Van Damme, pris au piège, sourit et singe leurs applaudissements.

Les choses auraient pu en rester là. C’était sans compter sur Van Damme, qui revient à la charge peu après, lorsque Marlène Schiappa évoque les couples homosexuels. Après avoir fait une grimace, il déclare, espérant faire rire : "C’est bien… Les femmes se marient, les hommes se marient, les chiens se marient…Tout le monde se marie et tout le monde divorce !" Mais la blague de l’acteur n’a pas du tout plu à la secrétaire d'État.

Pour Marlène Schiappa, c’est la phrase de trop. "La dernière fois que quelqu’un a fait un parallèle entre l’homosexualité et la zoophilie, c’était un élu du Front national en conseil municipal. Il a été condamné par la justice à une amende. Je trouve ça très choquant", déclare-t-elle avant de conclure : "On ne peut pas comparer des choses qui ne sont pas comparables."

Les réseaux sociaux se sont enflammés depuis la diffusion de l’émission, réveillant les vieux démons de la Manif pour tous. Jean-Claude Van Damme, macho voire misogyne ? Au vu de ses propos, on peut difficilement dire le contraire. Homophobe ? L’acteur s’en défend, expliquant au cours de l’émission avoir "beaucoup de copains homosexuels". Les propos tenus par JCVD ne font d’ailleurs pas directement référence à la zoophilie (relation sexuelle entre un humain et un animal), contrairement à ce qu’a laissé entendre la secrétaire d’Etat. Ce qui lui est véritablement reproché, c’est de ne pas prendre au sérieux le mariage homosexuel en comparant les homosexuels à des animaux.

"Si tous les hommes se marient ensemble et si toutes les femmes se marient ensemble, comment on va faire des enfants ?", s’interroge-t-il enfin, provoquant l’hilarité du public. Ruquier tente de le rassurer : "On en est loin !" JCVD aura encore fait preuve d’un grand pragmatisme …

Tout le monde sait que c’est mal poli de couper la parole. JCVD s’en souviendra.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #homophobie, #people

Repost0

Publié le 1 Juillet 2018

Après avoir connu quelques heurts notamment en raison des écarts du champion britannique, le couple formé par Tom Daley et Dustin Lance Black entre dans une nouvelle dimension : les amoureux ont fondé une famille, avec la naissance de leur premier enfant.

Tom Daley, 24 ans, a un talent certain pour choisir le timing de ses annonces : alors qu'il avait profité de la Saint-Valentin pour partager avec son mari Dustin Lance Black, 44 ans, la photo d'une échographie synonyme d'arrivée prochaine de leur premier enfant, c'est le 30 juin 2018, jour de la Marche des fiertés à Paris, qu'il a révélé la venue au monde du bébé, enfanté le 27 juin par une mère porteuse (GPA).

"Bienvenue dans ce monde à notre petit Robbie [Robert de son vrai prénom, NDLR] Ray Black-Daley", a écrit le triple champion du monde britannique de plongeon sur son compte Instagram en légende d'une photo en noir et blanc des pieds du nourrisson. Et d'ajouter, avec émotion : "Le moment le plus magique de ma vie. La quantité d'amour et de joie que tu as apportée dans nos vies est incommensurable. Notre adorable fils."

Son époux le producteur et scénariste américain Dustin Lance Black a fait sur son propre compte une publication jumelle, montrant à l'inverse le sommet du crâne du petit Robbie, avec ses deux papas visibles en arrière-plan. "Merci d'apporter tant d'amour et de lumière avec toi. Et merci à ceux qui ont permis de faire de notre rêve d'avoir une famille cette merveilleuse réalité", a-t-il commenté.

En couple depuis 2013, Tom Daley et Dustin Lance Black se sont mariés en mai 2017 dans le Devon au Royaume-Uni. Il y a quelques semaines, le champion anglais avait révélé le sexe de l'enfant, invité dans l'émission Fearne Cotton's Happy Place. Il avait également campé sur ses positions concernant la question de savoir qui des deux est le père biologique de l'enfant, tous deux ayant fait don de sperme : "Je sais que cette question revient souvent pour savoir qui est le vrai père. C'est un point sur lequel nous avons été très catégoriques car on ne veut pas savoir et on ne voudra jamais : c'est notre enfant, point barre", avait-il alors déclaré.

Le jeune Robert, qui porte ce prénom en hommage au père de Tom Daley, décédé d'une tumeur au cerveau en 2011, sera élevé en Grande-Bretagne, où le couple a choisi de vivre en dépit des réactions négatives qu'y avait suscitées l'annonce de la naissance prochaine de leur enfant par gestation pour autrui. "Aux Etats-Unis, où nous avons travaillé avec notre mère porteuse, l'accueil a été incroyablement chaleureux, quasiment sans exception. Mais au Royaume-Uni, nous avons entendu des choses qui n'étaient pas aussi amicales, avait confié plus tôt cette année Dustin à BBC Radio. Mais nous aimons ce pays, ce pays, c'est chez nous. Tom est incroyablement fier de représenter ce pays. Alors nous allons emprunter cette route incroyablement difficile pour élever notre enfant ici."

Tom Daley a d'ailleurs prévu de réduire ses activités sportives pour se consacrer à Robbie : "Le plongeon n'est plus ma priorité numéro 1. Mon enfant est maintenant numéro 1 et le plongeon numéro 2."

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homoparentalité

Repost0

Publié le 28 Juin 2018

Nicolas Maury prépare actuellement son premier long métrage en tant que scénariste et réalisateur. Provisoirement intitulé "Le Beau personnage", le film sera une comédie dans l'esprit des premiers Nanni Moretti. Le comédien nous en dit plus.

Remarqué par le grand public grâce à la série Dix pour cent dans laquelle il interprète Hervé, Nicolas Maury, aujourd'hui à l'affiche d'Un couteau dans le coeur, avec Vanessa Paradis, ajoutera bientôt une nouvelle corde à son arc, celle de réalisateur.

Rencontré pour la promotion d'Un Couteau dans le coeur (l'entretien sera à découvrir en intégralité ce week-end), Nicolas Maury s'est confié sur ce projet, intitulé, pour le moment, Le Beau personnage, dont il tiendra le rôle principal.

"C'est une comédie très écrite. Je suis très inspiré par les premiers longs métrages de Nanni Moretti, qui en profitait pour se filmer lui. Il filmait l'Italie de l'époque, cette société-là. Avec une gourmandise de parole, de situations. Filmer ses contemporains. C'est vraiment cette veine de cinéma, mêlée aux comédies des années 90, comme Noémie Lvovsky, Sophie Fillières avec qui j'ai co-écrit ce film. J'ai co-écrit avec Maud Ameline, qui est une superbe scénariste. Elle fait que des films intéressants, je trouve."

Et d'ajouter : "C'est dans une veine très classique de films d'apprentissage. Sauf que normalement, on le ferait avec quelqu'un qui a 14-15 ans, ou 25 ans. Bon là, j'en ai un petit peu plus ! (sourire) Je suis un peu un grand enfant ! Il est question d'un été de désastres, d'échecs. Il va voir sa mère, voir son amoureux, comme il ne les a jamais vus. Quelque chose va déclencher la parole, et il va reprendre sa rentrée. Car souvent quand on est acteur, il y a une rentrée aussi. Il y a des saisons au théâtre ou au cinéma ou en télé, qui vont de septembre à juin. Comment affronter cette rentrée ? Et puis, au travers d'un rôle, qui sera l'éveil du printemps, Moritz va construire quelque chose de lui-même."

"Ça peut paraître un peu triste, mais en fait, c'est très drôle ! J'ai vraiment envie que les gens se marrent, de faire une comédie très glamour, très belle, comme on n'en fait plus trop, où l'on se dit : 'tiens, mais c'est beau Paris !' Avec une belle image, et à la fois très sensible. Ça sera entre Paris et le Limousin, qui est ma région d'origine." Le film est actuellement en financement, en attendant le casting.

Nicolas Maury est actuellement à l'affiche d'Un couteau dans le coeur, et est attendu à la rentrée prochaine dans la saison 3 de Dix pour cent sur France 2.

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 28 Juin 2018

Le chanteur et comédien espagnol Edu Del Prado nous a quittés il y a quelques jours... Son compagnon, Misael Del Rosario, vient de prendre la parole pour évoquer son chagrin après cette terrible épreuve.

Ce 24 juin 2018, nous avons appris la triste disparition d'Edu Del Prado. L'acteur et chanteur espagnol de 40 ans a été retrouvé mort ce samedi à Valence.

Bien entendu, les messages de condoléances se sont tout de suite multipliés sur les réseaux sociaux. Après les publications des stars de Un, dos, tres – série culte dans laquelle Edu Del Prado avait participé – Beatriz Luengo, Monica Cruz et Miguel Angel Munoz mais aussi celle de Raquel Del Rosaria (la belle soeur de l'artiste), c'est le mari d'Edu Del Prado, Misael Del Rosario, qui a finalement pris la parole malgré son chagrin ce lundi.

Sur Instagram, il a écrit en légende de clichés de son défunt compagnon, très malade ces derniers mois et finalement emporté par une pneumonie : "Eduardo n'avait pas d'amis, il avait une famille. Il n'y a pas d'absence, il y a une présence. En ce moment, la douleur ne nous laisse pas l'apercevoir, mais cela passera. Nous nous donnons le droit d'être tristes, d'allonger ces adieux autant que nécessaire. Nous ne sommes pas pressés. Dans ces dernières sept semaines de silence auprès de mon mari, j'ai découvert qu'il n'était pas nécessaire de parler avec lui pour communiquer. Il était simplement là... Sa maladie a fini par nous guérir tous. Depuis son silence, il nous parlait à tous. Si on ne pouvait plus l'écouter, aujourd'hui nous avons le temps. (...) On t'aime, tu es ma vie. Pour toujours."

Edu del Prado avait également participé au concours The Voice, en France, en 2014. À l'époque, le chanteur avait atteint le stade des battles.

Source purepople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0