people

Publié le 4 Avril 2018

La star du ballon rond a accordé une interview importante à L'Équipe. De son enfance malheureuse à son bonheur d'aujourd'hui avec compagne et enfant, celle qui est une légende du football international envoie un message fort et nécessaire !

Ancienne internationale française, Marinette Pichon n'est pas seulement une star du football internationale. C'est une pionnière qui, comme le résume L'Équipe (édition du 3 avril 2018), "fut la première en tout ou presque". À 42 ans, celle qui a marqué 81 buts en 112 sélections avec les Bleues se raconte dans Ne jamais rien lâcher (éditions First), une biographie bouleversante dans laquelle elle explique avoir grandi avec un père abusif. L'écriture du livre a fait remonter les souvenirs de la violence, des menaces de mort, les pires choses que lui faisait subir son père (mort en janvier), "et, en même, temps il y a toute cette fierté d'avoir construit ma famille avec Ingrid, une femme en or, deux enfants, un boulot, des rencontres qui me donnent cette énergie", confie-t-elle dans L'Équipe.

 

 

 

DIRE LES CHOSES

Dans cette longue interview, Marinette Pichon s'attarde sur ce père qui les a traumatisées, sa mère, sa soeur et elle. Elle raconte que le football lui a permis de faire quelque chose de sa vie, de devenir quelqu'un. Et c'est avec beaucoup de sensibilité qu'elle évoque sa vie de famille. Lesbienne, Marinette Pichon vit avec Ingrid avec laquelle elles élèvent deux petits garçons : Maxim, premier fils d'Ingrid, et Gaël, qu'elles ont eu ensemble grâce à une PMA en Belgique puisque la procréation médicalement assistée n'est toujours pas accessible à toutes les femmes en France.

 

 

 

Marinette Pichon a construit sa vie de famille en opposition totale avec ce qu'elle a subi dans son enfance. "J'ai compris que lorsque tu es quelqu'un de bien, tu attires les gens bien. (...) J'essaie d'être une bonne mère pour mes deux enfants, une bonne compagne pour ma femme, une bonne collègue [elle est consultante pour France Télévisions et travaille au Conseil départemental des Yvelines, NDLR], une bonne personne quoi ! (...) Ce qui est sûr, c'est que je n'aime pas qu'on m'emmerde. Je ne voulais plus me justifier d'aimer les femmes, ne plus me cacher. Et la meilleure façon, c'est de dire les choses."

Quand on le voit épanoui, on se dit qu'on est dans le vrai

Quand L'Équipe l'interroge sur le regard que la société pose sur sa famille homoparentale, Marinette Pichon répond avec une ironie féroce : "Moi, j'ai eu un père, une mère et j'ai une enfance merveilleuse !" Et d'ajouter : "On peut être un parent isolé, handicapé, un couple homme-femme, homme-homme, femme-femme et donner de l'amour à ses enfants. Il n'y a pas un seul schéma, 'un papa, une maman '! Sauf un : un couple qui s'aime et des enfants qui héritent de ce bonheur et de cette affection."

Gaël a 5 ans. Il connaît ses origines. Sa "maman" et sa "mamoune" répondent à ses questions. Marinette Pichon raconte : "On lui a dit qu'il n'avait pas de papa parce que ses deux mamans s'aimaient. Ce n'est pas évident de poser les mots mais quand on le voit épanoui, on se dit qu'on est dans le vrai."

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #lesbien

Repost0

Publié le 26 Mars 2018

L'animateur de TF1 se livre sur cette violence malheureusement "bien réelle".

Alors qu'il se mobilise, notamment sur les réseaux sociaux, afin de récolter des dons pour le Sidaction, association luttant contre le VIH/sida, Christophe Beaugrand a été la cible d'attaques virulentes à caractère homophobe.

Sur Twitter, l'animateur de TF1 a tenu à partager l'un des messages d'insultes reçus. "Pauvre mec tu n'es qu'une merde et un PD d'homo, un PD de putain d'homo, les homosexuels iront en enfer avec le diable, eh oui (sic)", peut-on lire. "Voilà ce que je reçois en réponse à mes appels aux dons du @Sidaction Voilà voilà... il faut que les gens sachent", précise-t-il.

Largement soutenu sur le site de micro-blogging, Christophe Beaugrand, qui file le parfait amour avec son chéri Ghislain, souhaite "que les gens prennent conscience que l'homophobie crasse violente pernicieuse existe toujours". Ainsi, il le montre "noir sur blanc" dans un but précis : "que la honte change de camp", "qu'on ne nous dise pas qu'on se victimise pour rien", explique-t-il.

Fatigué par les attaques sur sa sexualité, celui qui a succédé à Benjamin Castaldi aux commandes de Secret Story (TF1 et NT1) aimerait "que les autres comprennent et se scandalisent", qu'ils aient "conscience de ce qui se passe" et qu'ils sachent que la violence subie par les homosexuels n'est pas le fruit d'une quelconque "imagination" mais est "bien réelle" !

 

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homophobie

Repost0

Publié le 15 Mars 2018

 

Si elle est aujourd'hui une femme comblée auprès de son épouse Portia de Rossi, la populaire animatrice télé américaine Ellen DeGeneres a toutefois connu une précédente histoire de coeur qui s'est terminée de manière tragique...

Dans l'émission Armchair Expert, Ellen DeGeneres a raconté qu'il y a quarante ans, sa petite-amie de l'époque est morte dans un accident de voiture. "Mon amoureuse a été tuée dans un accident de la route quand j'avais 20 ans. Je n'étais pas encore dans le monde de l'humour, je crois bien que j'étais serveuse quelque part à cette période où je vivais avec elle. Quand elle a été tuée, je ne pouvais plus me permettre de vivre là nous étions. J'ai déménagé dans un tout petit appartement en sous-sol. Je dormais un matelas posé au sol qui était infecté de puces et je me disais : 'Pourquoi est-ce que cette magnifique fille de 21 ans s'en est allée et que ces puces, elles, sont bien vivantes ?", a-t-elle raconté.

Ellen DeGeneres a poursuivi en expliquant l'origine de ses débuts sur scène, avec son stand up Phone Call to God, découvert dans The Tonight Show Starring Johnny Carson dès 1986. "Je me disais alors que ce serait incroyable de pouvoir dérocher le téléphone et passer un coup de fil à Dieu et lui poser des questions et avoir des réponses. Alors j'ai commencé à écrire. Ça a commencé à prendre forme. J'ai tout écrit. Quand j'ai fini, j'ai lu et je me suis dit : 'Oh mon Dieu, c'est hilarant", a-t-elle relaté.

Thomas Montet pour puepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 13 Mars 2018

La star aimerait bien avoir le sportif comme beau-fils...

Sally Field doit être heureuse ! L'actrice, qui avait insisté auprès de son fils Sam pour qu'il réussisse à obtenir un rencard avec le patineur gay Adam Rippon, car elle le trouvait trop mignon, a été récompensée : la rencontre a finalement eu lieu !

Sur Twitter, Sam Greisman a partagé une photo de lui et d'Adam Rippon, figure incontournable des deniers JO d'hiver et qui a fait parler de lui en posant avec un accessoire sado-maso sur le tapis rouge de la soirée Vanity Fair, en marge des Oscars. "Merci maman", a sobrement commenté le fils de Sally Field. Les deux hommes se sont vus à la soirée Human Rights Campaign Gala Dinner, le samedi 10 mars à Los Angeles. De son côté, le patineur s'est montré amusé que l'actrice ait joué les entremetteuses : "Quelle photo incroyable, merci Sally !", a-t-il écrit sur Twitter.

On ignore si cette rencontre entre les deux hommes ira plus loin mais on sait en revanche ce qu'Adam Rippon attend d'un homme. Invité de Andy Cohen's Watch What Happens Live, il a déclaré vouloir quelqu'un "qui va à la salle de sport et qui a un travail". Et a ajouté, côté sexe : "Un actif un peu violent"... Sam Greisman est prévenu !

 

 

Thomas Montet pour purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 12 Mars 2018

Un géant de la monde nous a quittés...

Hubert de Givenchy, grand créateur de mode, est mort samedi 10 mars 2018. La triste nouvelle a été annoncée dans un communiqué par son compagnon, qui était lui aussi couturier, Philippe Venet. Givenchy avait 91 ans.

"C'est avec une immense tristesse que Monsieur Philippe Venet vous informe du décès de Monsieur Hubert Taffin de Givenchy, son compagnon et ami, peut-on lire dans ce communiqué publié ce 12 mars. Monsieur de Givenchy s'est éteint dans son sommeil le samedi 10 mars 2018. Ses neveux et nièces et leurs enfants partagent sa douleur. Ses obsèques seront célébrées dans la plus stricte intimité. En lieu de fleurs et couronnes, Monsieur de Givenchy aurait préféré un don à l'Unicef." Le message est accompagné de l'adresse internet de l'association : www.unicef.fr

 

 

 

DRÔLE DE FRIMOUSSE

Hubert de Givenchy est né le 20 février 1927 à Beauvais dans l'Oise. Monsieur Christian Dior est un ami ; Cristóbal Balenciaga, un mentor. À 20 ans à peine, il devient le premier assistant d'Elsa Schiaparelli, l'autre grande dame de la couture avec Coco Chanel. Hubert de Givenchy crée sa propre maison en 1952. Philippe Venet, qui deviendra son compagnon, travaille alors à ses côtés.

Hubert de Givenchy marquera les années 1950 en habillant des personnalités comme Grace Kelly, Jackie Kennedy, Marlene Dietrich, Greta Garbo, Lauren Bacall, Jeanne Moreau et Ingrid Bergman. Mais c'est son amitié et sa longue collaboration avec la divine et unique Audrey Hepburn qui marquera non seulement l'histoire de la mode mais aussi celle du 7e art, l'habillant dans tous ses films : le look iconique de l'actrice dans Diamants sur canapé (1961), c'est lui !

En 1988, il vend sa maison de couture au groupe au groupe LVMH. Il en reste le directeur artistique jusqu'en 1995. Quelques années plus tôt, en 1991, une grande rétrospective au Palais Galliera célèbre ses quarante ans de mode. "Parmi les créateurs qui ont définitivement installé Paris, à partir des années 1950, au sommet de la mode mondiale, Hubert de Givenchy a donné à sa maison de couture une place à part. Tant dans les robes longues de prestige que dans les tenues de jour, Hubert de Givenchy a su réunir deux qualités rares : être novateur et intemporel", a fait savoir Bernard Arnault, à la tête du LVMH.

L'ÉLÉGANCE PARISIENNE

Après le départ de Givenchy, la maison traverse une période de grande renaissance créative avec la succession à la direction artistique des turbulents Britanniques John Galliano (qui fera ensuite merveille chez Dior) et d'un très prometteur Alexander McQueen. Puis vint la période de Riccardo Tisci (2005-2017) qui fit de Givenchy une maison peut-être moins avant-gardiste mais encore incontournable et branchée. Ce dernier parti pour Burberry, c'est Clare Waight Keller qui continue de faire vivre l'esprit Givenchy.

La maison a tenu à rendre hommage à son fondateur en écrivant à l'AFP qu'Hubert de Givenchy était une "personnalité incontournable du monde de la haute couture française, symbole de l'élégance parisienne pendant plus d'un demi-siècle. Aujourd'hui encore, son approche de la mode et son influence perdurent. (...) Son oeuvre demeure aussi pertinente aujourd'hui qu'alors."

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 10 Mars 2018

La star a fait des confidences sur sa vie amoureuse.

Demi Lovato fait la couverture de l'édition du mois d'avril 2018 du magazine américain InStyle. La chanteuse y parle notamment d'amour et laisse la porte ouverte à une relation avec une femme.

À 25 ans, l'interprète de Sorry Not Sorry a déjà eu plusieurs histoires de coeur, notamment avec le chanteur Joe Jonas ainsi qu'avec le comédien Wilmer Valderrama. D'ailleurs, on l'a récemment revue avec ce dernierpartageant un repas en tête à tête au restaurant, ce qui avait relancé les rumeurs de retour de flammes... Dans les pages de InStyle, Demi Lovato affirme être célibataire. "Je ne souffre des affres de l'amour car je suis seule. Il y a quelques années, j'étais en couple et je n'apprenais rien sur moi-même. Maintenant, je découvre ce que j'aime, ce dont j'ai besoin et ce que je veux", dit-elle.

 

Interrogée sur la possibilité qu'elle sorte avec une femme, Demi Lovato n'y voit aucune objection même si elle a toujours eu des relations avec des hommes. "Je suis très fluide et je pense que l'amour, c'est l'amour. Vous pouvez trouver l'amour auprès de n'importe quel genre. J'aime la liberté d'être capable de flirter avec qui je veux", dit-elle. Nul doute que la jolie brune sera encore plus sollicitée qu'avant...

 

Thomas Montet pour purepople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #bisexualité

Repost0

Publié le 10 Mars 2018

En route pour le mariage.

Gigi Gorgeous et Nats Getty vont se marier. Après deux ans de relation, l'icône transgenre de 25 ans et l'héritière milliardaire (sa famille est notamment propriétaire de la compagnie pétrolière Getty Oil et de l'agence de photographies Getty Images) ont annoncé leurs fiançailles dans une vidéo publiée le 8 mars 2018 sur Youtube.

D'après les images, Nats Getty a fait sa demande le 1er mars lors d'un voyage en France. Après avoir visité la capitale, le couple s'est ensuite rendu dans un magnifique château situé en région parisienne. C'est là-bas que la jeune femme de 25 ans a posé un genou par terre, surprenant sa compagne.

Sur Instagram, Gigi Gorgeous (Giselle Loren Lazzarato de son vrai nom) s'est enthousiasmée de cet heureux événement en publiant une photo où elle dévoile un aperçu de sa bague de fiançailles.

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 6 Mars 2018

La comédienne évoque sa carrière et son rapport à sa sexualité dans une grande interview.

Il y a quelques mois, dans le magazine LGBT Têtu, Pierre Palmade se confiait comme jamais sur sa sexualité, sans tourner autour du pot, évoquant son mal-être comme son chemin vers l'acceptation. Après avoir si mal vécu son homosexualité, le comédien semblait enfin à l'aise, tout simplement. Sa complice Muriel Robin a connu un parcours similaire sur la question. Elle en parle avec la même sincérité dans Le Monde alors qu'elle s'apprête à monter sur scène dans Les Monologues du vagin, une pièce féministe culte, au côté de sa compagne depuis plusieurs années, Anne Le Nen, et de Carole Bouquet. Cette représentation aura lieu le 8 mars 2018 à Bobino.

Dans ce long entretien paru ce week-end dans Le Monde, Muriel Robin revient sur son enfance, son rapport à ses parents et ses soeurs, le manque d'affection, son malaise avec la féminité, sa première place au concours d'entrée du Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris... Des thèmes qu'elle abordait longuement dans son dernier one-woman show, le fantastique Tsoin Tsoin.

 

 

 

Peut-être avais-je l'air d'une femme libre, d'une personne qui fait peur...

Puis elle raconte sa rencontre avec Pierre Palmade, leur collaboration si riche et son succès sur scène qui n'a pourtant pas débouché sur une grande carrière au théâtre ou au cinéma. Comment l'expliquer ? Muriel Robin évoque la misogynie et l'homophobie du milieu, mais se remet également en question : "À force de chercher, j'ai trouvé plusieurs explications. D'abord, ma sexualité différente. Cela peut paraître bizarre, ce que je vais vous dire, mais je connais des acteurs homos qui le cachent, sinon on ne leur mettrait plus une femme dans les bras et ça compliquerait leur carrière. C'est peut-être la même chose pour une femme, surtout avec le physique que j'avais. Aujourd'hui, je suis plus moi-même, j'ai réussi à me trouver. Ensuite, peut-être avais-je l'air d'une femme libre, d'une personne qui fait peur. On a toujours une réputation qui précède. Mais peut-être que, tout simplement, je n'étais pas prête : que ça ne vient pas d'eux mais de moi. Il faut être deux pour dans le tango. Je n'étais peut-être pas bonne danseuse, avant."

LA RECONSTRUCTION

Quand on l'entend, la lauréate d'un International Emmy Award de la meilleure actrice pour Marie Besnard, l'empoisonneuse en 2007, on aurait presque du mal à croire qu'elle ait pu un jour être aussi mal ses baskets. On sait qu'elle a traversé des périodes très difficiles, un burn out par exemple.

Muriel Robin révèle qu'on lui avait déjà proposé de jouer Les Monologues du vagin mais qu'elle avait refusé par peur : "Il y a une petite histoire qui compte : (...) comme je n'étais pas très bien dans mon homosexualité, je n'imaginais pas avoir des affiches dans Paris avec mon nom et le mot 'vagin'. Je redoutais qu'en promo on me demande : 'Alors vous, Muriel, en tant qu'homosexuelle, pourquoi Les Monologues du vagin ?' Ça faisait trop ! Quand j'entendais le mot 'homosexualité' je devenais toute rouge, tellement j'étais mal à l'aise. Je le vivais très mal. Maintenant c'est fini, mais ça ne fait pas si longtemps que cela." Et Muriel qui vit une grande histoire d'amour, lesbienne, avec Anne Le Nen et s'engage auprès de l'association Urgence Tchétchénie pour venir en aide aux LGBT harcelés dans ce pays de conclure : "Je vis tranquille : je ne suis pas homo, je suis moi. Je n'ai pas à me justifier de ma vie, d'avoir été avec un homme avant d'être avec Anne. Je dois être bisexuelle, c'est pour cela que je n'ai jamais fait de coming out. C'est ma normalité."

Muriel Robin, une grande interview à retrouver sur LeMonde.fr

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #lesbien

Repost0

Publié le 6 Mars 2018

Le patineur gay a réussi son red carpet !

Figure incontournable des récents Jeux olympiques d'hiver, le patineur américain ouvertement homosexuel, Adam Rippon, continue d'avoir les projecteurs braqués sur lui-même si la compétition est terminée. A la 90e cérémonie des Oscars, il a fait très fort...

Dimanche 4 mars, Adam Rippon a pris la pose sur le tapis rouge vêtu d'une tenue pour le moins particulière. Le sportif de 28 ans avait enfilé un costume noir et blanc à queue-de-pie, signé Jeremy Scott (directeur artistique de la marque Moschino). Jusque-là rien de bien extraordinaire mais, sous sa veste, on pouvait voir un harnais de poitrine en cuir noir, un accessoire sado maso..

Accompagné pour la soirée de la patineuse Mirai Nagasu, le séduisant Adam Rippon a plaisanté sur son look sur Instagram. "Porter quelque chose de simple", a-t-il commenté.

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 6 Mars 2018

 

Conviés à la traditionnelle soirée Vanity Fair, en marge de la 90e cérémonie des Oscars, Ricky Martin et son mari Jwan Yosef ont séduit le beau skieur américain Gus Kenworthy, figure incontournable des derniers JO d'Hiver. Sur Instagram, le sportif a titillé le chanteur...

Postant une photo de lui et de son compagnon l'acteur Matthew Wilkas, Gus Kenworthy a beaucoup amusé ses followers à cause de sa légende... Faisant référence au site Craiglist, qui permet de faire des rencontres – souvent coquines –, le sportif de 26 ans a écrit : "Nous : Nous portions des costumes Ralph Lauren, le mien avait même un petit cowboy dessus. Vous : Vous portiez aussi des costumes car... bah, c'était les Oscars et tout le monde en porte. Vous et votre mari étiez très distingués. Surtout parce que vous étiez tous les deux magnifiques mais aussi parce que vous êtes @ricky_martin & @jwanyosef. Nous avons discuté tous les quatre et rigolé puis, malheureusement, nous avons été séparés dans le chaos des Oscars. Mon compagnon et moi vous avons cherchés le reste de la soirée mais on ne vous a pas retrouvés. Nous sommes en ville pour la semaine. Gardons contact", a-t-il écrit !

Gus Kenworthy et son chéri se sont également rendus à une autre soirée phare : celle donnée par Elton John en faveur de sa fondation qui lutte contre le sida.

Thomas Montet pour purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0