Articles avec #prix litteraire tag

Publié le 15 Octobre 2018

Prix du roman gay 2018 :

 

"Les vacances du petit Renard" d’Arthur Cahn aux EDITIONS SEUIL 

 

« Hervé a levé ses bras pour y caser sa tête, comme ce matin dans le jardin. C’est sa pose. C’est comme cela certainement que Paul se souviendra de lui quand il sera de retour à Paris. Il sait déjà qu’il collectionne des souvenirs. »

Paul, 14 ans, arrive dans la maison de campagne familiale pour y passer les vacances d’été. Il y rencontre le meilleur ami de sa tante, Hervé, 45 ans, dont il tombe aussitôt amoureux. Dans l’oisiveté et la solitude de cette parenthèse estivale, il finit par télécharger une application de rencontres sur son téléphone.

 

Mention spéciale du jury :

 

 "L'île du Lundi" de Philippe Collas et Éric Villedary aux EDITIONS FRENCH PULP

 

Ils sont jumeaux. Et pourtant, alors qu’Orazio ne pense qu’à se marier, Sebastian est un Finocchiu, un de ces homosexuels dont l’Italie des années 30 ne peut admettre l’existence. Traqué de toute part par les chemises noires et menacé de déportation, Orazio tente l’impossible pour protéger Sébastien mais, par un inexorable coup du sort, le destin des deux frères va s’échanger.

 

Coup de cœur :

 

 "Loin de Douala" de Max Lobe aux EDITIONS ZOÉ 

 

         Le petit Jean, un pied encore dans l’enfance un autre dans l’adolescence, et le grand Simon sauront-ils retrouver Roger ? Ce dernier a fui une mère injuste et colérique pour courir après un rêve, devenir une star du football. Partir de Douala, suivre la filière clandestine afin de sortir du pays, passer par le Nigeria pour finir en Europe : cela s’appelle faire « boza ».

Les péripéties de Jean et Simon aux trousses de Roger ont tout du voyage initiatique : ils découvrent le nord du Cameroun, une région à la nature somptueuse mais sinistrée par Boko Haram et la pauvreté, goûtent aux fêtes, mais Jean se confronte aussi à l’éloignement d’avec la mère, à l’apprentissage du manque et d’une identité sexuelle différente.

 

Coup de cœur (ex aequo) :

 

"Mon père, ma mère et Sheila" de Éric Romand aux EDITIONS STOCK

C’est l’album d’une famille, issue d’un milieu populaire, avec ses codes, ses tabous, ses complexes, son ignorance, ses contentieux, dans les années 70 et 80. Le narrateur y raconte son enfance solitaire au milieu des turbulences. Pour son entourage, il a des goûts bizarres, des attitudes gênantes, des manières qui provoquent la colère de son père et la désolation de sa mère. Il dessine des robes et coiffe les poupées de sa sœur. Il fait son possible pour ne pas ajouter au malaise. Pour s’échapper, il colle son oreille à son mange-disque. Regarde les émissions de variétés scintillantes… Et admire 

 

Prix du roman historique : 

 "Tigrane l'Arménien" de Olivier Delorme aux EDITIONS H&O

           

Olivier Delorme a écrit là un roman qui se situe aux confins du roman historique, du policier et même de la romance quand la vie amoureuse de Tigrane va subir de profonds bouleversements, qui vont transformer sa vie sexuelle et sentimentale, ce qui ancre aussi ce roman dans l’actualité de nos mœurs

 

Prix découverte du prix du roman gay :

 

"Nos années parallèles" de Stéphane Corbin aux EDITIONS LAMAO

 

Deux voix parallèles, une mère et son fils, racontent tour à tour ce que furent leurs dernières années communes, intenses et chaotiques. Deux parcours croisés, deux regards posés sur le temps qui passe, deux vies qui se croisent. L'une qui commence, l'autre qui s'éteint. Nos années parallèles est un hymne à l'amour, à l'espoir, au courage à travers l'hommage vibrant d'un fils à sa mère disparue

 

 

Prix de la romance gay :

 

 "Cœur de cible" de Thomas Andrew aux EDITIONS JUNO PUBLISHING  

 

L’enfer, c’est les autres. Julien est hétéro, maniaque, perfectionniste, ponctuel et rigide. Damien est gay, bordélique, distrait, retardataire et dilettante. Le premier est directeur marketing dans une agence de pub. Le second est au chômage. Tout les oppose, sauf un point commun : une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Dès leur rencontre, tout part en vrille. Entre quiproquos, maladresses, situations abracadabrantes et trois chèvres albinos disparues dans les Alpes, leur vie va prendre une tournure vraiment inattendue. 

 

Prix de la romance gay (ex aequo) :

 

 "Journal d'une robe noire " de H.V. Gavriel aux EDITIONS MILADY

 

Bastien, jeune orphelin devenu avocat promis à un bel avenir, cache sous son masque lisse de garçon trop sage une nature passionnée, un cœur à vif, une sensualité éperdue. Entre rires et larmes, joies et drames, Bastien nous raconte sa vie, ses doutes, et sa quête absolue de l’amour. Marqué du regret des mains fortes d’un père trop tôt disparu, Bastien cherche sa voie. Il rencontre l’amour pur et fou du jeune Théo, son ami de toujours, sa moitié d’orange, avec qui il connaîtra les premiers émois. Il connaîtra l’amour tendre de Jacques, son mentor et compagnon, auprès de qui il se construira avant que le destin ne les sépare. Il passera par l’amour sauvage de Bruno, le rude marin aux yeux verts, à qui il abandonnera bien plus que son corps. Bastien devra parfois se perdre pour mieux se retrouver, et devenir un homme. Entre ombre et lumière, un parcours initiatique sensuel et émouvant, qui ne vous laissera pas indifférent.

 

Prix du roman court gay :

 

"Un tour du monde pour le Refuge" de Sébastien Monod, Jeff Keller, Nathaniel Vigouroux, Maxime Meyer, Enzo Daumier, S.M. Gerhard, Jeanne Malysa, Denis-Martin Chabot, Aurore Kopec, Sébastien Avril, Mélanie Tellier, Vincent Koch, Ludovic Zadania, Michel Evanno et Luc Frey aux EDITIONS TEXTES GAIS

 

Tous les droits d’auteurs de cet ouvrage vont au Refuge.
Un tour du monde pour le Refuge vous emmène dans des pays aussi variés que, par ordre alphabétique : Allemagne, Chine, Finlande (photo de couverture), Grande-Bretagne, Grèce, Islande, Italie, Japon, Pologne, Québec, Russie et Rwanda.
La thématique donnée aux auteurs était :
Faites vivre un pays au travers d’une histoire qui traite d’homosexualité.

 

 

Prix d’honneur 2018 pour l’ensemble de son œuvre à 

 

NM Mass aux EDITIONS TEXTES GAIS

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Livres gay, #prix littéraire

Repost0