series gay

Publié le 9 Juillet 2019

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 8 Juillet 2019

Sally Wainwright a révélé les premiers détails de la deuxième saison de Gentleman Jack.

Wainwright a déclaré qu'elle se sentait « submergée » par les réactions sur la série, qui a terminé sa première saison dimanche (7 juillet).

" De toute évidence, cela a eu un impact considérable sur les femmes homosexuelles et tout cet amour est massif. C'est tellement beau et excitant, mais beaucoup de femmes hétérosexuelles ont ressenti la même chose", a-t-elle déclaré à RadioTimes.com
La saison 1 s'est terminée avec Ann Walker (interprétée par Sophie Rundle) et Anne Lister (Suranne Jones) qui se sont enfin engagés dans une sorte de cérémonie de mariage.

Wainright a indiqué que la deuxième saison, confirmée en mai, explorera la vie du couple lesbien mariée dans l'Angleterre de l'époque Regency.

Sally Wainwright se prépare pour la saison 2 de Gentleman Jack.
Elle a déclaré à RadioTimes.com qu'elle avait déjà commencé à parcourir les journaux intimes de Lister pour trouver l'inspiration.

« Ce qui est intéressant, c’est qu’elles étaient à égalité, d’une certaine manière », a-t-elle déclaré.

"Alors, même si Anne Lister semble être une forte tête avec une volonté de fer, Ann Walker est très entêtée - et bien sûr, elle avait tout l'argent."
" Il y avait donc une réelle dynamique de puissance intéressante entre elles, que je suis vraiment impatiente d'explorer un peu plus complètement."

Elle a confirmé que les jeunes mariées allaient passer leur lune de miel avant de rentrer à Shibden : "Elles vont d'abord aller dans le North Yorkshire, puis à Genève et vont passer un certain temps à marcher autour des collines du Mont-Blanc."

Dans une autre interview de Digital Spy, Wainwright a déclaré avoir trouvé "tristement pertinent" que l'épisode 5 s'achève avec le passage à tabac de Lister dans la rue. La scène fut diffusée au Royaume-Uni quelques jours à peine après l'attaque d'un couple de lesbiennes dans un bus nocturne de Londres. .

Après que Gentleman Jack ait terminé sa première saison au Royaume-Uni, de nombreux fans ont applaudi la série pour sa représentation de femmes lesbiennes à une heure de grande écoute.

Saison 1 diffusée sur Ocs max

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien

Repost0

Publié le 7 Juillet 2019

Netflix diffuse la troisième saison de sa série de science-fiction "Stranger Things" inspirée des années 80.

La saison reprend après les événements de la deuxième saison de 1984 et l'été 1985. Hawkins, dans l'Indiana, fait maintenant face à la puberté, avec de nombreux baisers d'ados, un nouveau centre commercial - oh, des rats et des Russes enragés.
Bien que la saison ressemble beaucoup aux autres, elle comporte un nouvel élément excitant : un personnage lesbien.

Avertissement : spoilers pour Stranger Things saison 3

La grande révélation intervient dans le septième épisode de la saison qui en comporte huit. La nouvelle venue Robin (Maya Hawke, la fille d'Uma Thurman et d'Ethan Hawke) rend visite à Steve Harrington, dans une salle de bains après s'être échappé d'un établissement malfaisant russe situé sous Starcourt, le nouveau centre commercial tentaculaire de la ville.
Plus tôt dans la saison, Robin avait dit à Steve qu'elle avait une "obsession" pour lui. Pensant qu'elle avait le béguin pour lui, il lui dit qu'il a aussi des sentiments pour elle.
Malheureusement pour Steve, Robin clarifie les choses, car son obsession portait sur  Tammy Thompson. Elle voulait savoir ce que Steve avait et qu'elle n'avait pas pour ne pas captiver Tammy.
« Mais c'est une fille », répond Steve.
Robin lève les sourcils jusqu'à ce qu'il comprenne.
Mais la meilleure partie de cette scène est la manière dont Steve accepte immédiatement qui est Robin, et sa révélation ne fait que renforcer leur amitié. Steve n'est pas en colère ou blessé, et les deux finissent par rire ensemble sur le sol de la salle de bain.
Netflix a déjà renouvelé Stranger Things pour une quatrième saison. Nous espérons donc que Robin restera.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien, #Netflix

Repost0

Publié le 2 Juillet 2019

Les fans de « Wynonna Earp » peuvent enfin respirer.

Variety a appris que la production de la quatrième saison de la série devrait commencer pour une diffusion prévue pour l'été 2020.

"Syfy n'a jamais hésité à soutenir" Wynonna Earp ", une série unique et importante réunissant certains des fans les plus passionnés du monde", a déclaré Syfy dans un communiqué. «À nos amis Earper: merci de votre patience et de votre confiance alors que nous travaillions avec nos partenaires pour faire en sorte que Wynonna puisse revenir là où elle se trouve… sur Syfy.»

La série est également disponible sur Netflix.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien

Repost0

Publié le 2 Juillet 2019

Sans Charles ni Carrie, mais avec Nathalie Emmanuel de Game of Thrones.

Mindy Kaling et Matt Warburton ressortent du placard la rom'com' culte des années 90 : Quatre mariages et un enterrement devient une série à l'eau de rose, pour la plateforme américaine Hulu. La bande-annonce, très "feel good movie", vient de sortir :

Plus de Charles (Hugh Grant) ni de Carrie (Andie MacDowell). Cette fois, l'Américaine sera Maya (jouée par Nathalie Emmanuel de GOT). Elle est brillante et sophistiquée, vit à New York et travaille comme directrice de la communication d'un politicien candidat au Sénat. Le seul hic, dans sa vie apparemment parfaite, c'est qu'elle a une liaison avec son patron. Alors qu'elle essaie de retrouver ses bagages disparus à l’aéroport, elle va tomber sur Kash, qui se trouve être le fils d’un employé de l’aéroport qui tentait de venir en aide à Maya. Kash (joué par Nikesh Patel) est un banquier londonien, qui semblait avoir tout pour réussir.

Aucun mariage ni enterrement dans le trailer en question, mais on sait que Maya viendra à Londres à l'occasion du mariage de sa meilleure amie. Et puis MacDowell fait une petite apparition aussi. On verra comment tout ça va se goupiller à partir du mercredi 31 juillet prochain.

Source première

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 1 Juillet 2019

La scène a été vue dans la nouvelle série de HBO « Euphoria « et certains fans des One Direction ne sont pas contents.
On a pu voir dans l’épisode Made You Look, une scène animée, dans laquelle les membres du groupe One Direction , Harry Styles et Louis Tomlinson, avoir des relations sexuelles. Même si les deux hommes sont de grands alliés LGBTI, aucun des 2 artistes ne s’est jamais identifié comme gay ou bisexuel.


Dans cet épisode, les premières minutes présentent une narration en voix off du personnage principal, Kat (Zendaya). 
Au fur et à mesure que Kat raconte l'histoire, nous apprenons que Rue a connu la gloire sur Internet trois ans plus tôt lorsqu'elle a commencé à produire de la fan fiction.
Ce sont des fans écrivant des romans, et parfois des histoires pornographiques, sur leurs idoles. 

Au cour de l’épisode, il est révélé que Rue avait écrit de la fan fiction sur Harry Styles et Louis Tomlinson.

Un Tomlinson imaginaire et nerveux est approché par Styles dans les coulisses lors d’un spectacle en 2013.
"Louis était inhabituellement nerveux, sa bouche était sèche, les paumes de mains en sueur quand il sentit la pression du corps de Harry derrière lui," raconte Rue.
"Harry peut sentir la tension nerveuse qui traverse le corps tendu de Louis.
'" Que fais-tu ?"
'' C'est pour te calmer les nerfs. Tu es mon meilleur ami et c'est ce que les copains font l'un pour l'autre.
''  Mais Harry, si quelqu'un nous voit?
'" Laisse-les."'
Harry retourne ensuite Luis et descend pour lui faire une fellation. On ne voit rien, mais il y a de la place pour l’imagination.

Certains fans trouvent cet épisode « dégoûtant et irrespectueux. »
Une fan a déjà lancé une pétition demandant à HBO de couper la scène.
La créatrice de la pétition, Giselle Garbaccio, a déclaré : " C’est plus que dégoûtant et cela n’aurait pas dû être intégré à la série. Je voudrais voir la scène être supprimée ou au moins être modifié. J'aimerais que HBO supprime les noms des personnages en dernier recours. Idéalement, j'aimerais voir la scène entière enlevée."

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 1 Juillet 2019

Le monde LGBT plus visible à la télévision américaine, mais des tabous demeurent

Quasiment absente du petit écran lors des émeutes de Stonewall, en 1969, la communauté LGBTQ s'est progressivement fait une place à la télévision américaine, avec une nette accélération ces 20 dernières années même si des obstacles demeurent.

Pour comprendre ce qu'était l'homosexualité à la télévision avant 1969, il faut revoir le reportage "The Homosexuals" (1967), qui "traitait l'idée de l'homosexualité comme un trouble", explique Robert Thompson, professeur à l'université de Syracuse.

Lorsqu'ils apparaissaient dans les séries de fiction, les personnages gays étaient ridiculisés, caricaturés ou dépeints comme des personnages déviants, parfois dangereux.

Le "Televison Code", sorte de guide officiel des bonnes mœurs de la télévision américaine, instauré en 1952, prohibait implicitement toute référence à une sexualité autre qu'hétérosexuelle. Il ne sera supprimé qu'en 1983.

Le tabou était aussi derrière la caméra.

"Quand je suis arrivé à Los Angeles comme scénariste, vous ne pouviez pas dire que vous étiez gay dans une équipe" d'auteurs, se souvient Stan Zimmerman, dont les premières collaborations remontent au début des années 80.

A partir de cette époque, les rôles LGBTQ se font plus nombreux, même s'ils existent surtout pour leur orientation sexuelle plutôt que pour l'intérêt de leur personnage.

Question d'argent

Au début des années 90, le cinéma américain, qui avait connu jusque-là un parcours assez similaire à celui de la télévision, prend un virage décisif avec une série de films dont "Philadelphia" ou "My own private Idaho".

La télévision attendra elle le 30 avril 1997: pour la première fois, le personnage principal d'une série majeure, "Ellen", révèle son homosexualité lors d'un épisode passé à la postérité.

L'effet est démultiplié car l'actrice Ellen DeGeneres (photo), qui incarne Ellen, fait son "coming out" au même moment. Certains annonceurs se retirent, des groupes religieux organisent quelques manifestations sporadiques et le pasteur ultra-conservateur Jerry Falwell la surnomme "Ellen DeGenerate".

Mais les réactions sont largement positives et le mouvement s'accélère.

Des personnages LGBTQ apparaissent dans les séries "Will & Grace", puis "Urgences", "Dawnson's Creek", "Spin City". En février 2001, "Buffy contre les vampires" montre un baiser lesbien, une première pour une série à succès.

Le public se montre largement ouvert à cette diversité sexuelle, permettant à des téléspectateurs de se sentir, pour la première fois, représentés.

"Pour les grandes chaînes, tout est question d'argent", dit Stan Zimmerman. "Si elles sentent qu'elles peuvent faire de l'argent, elles mettront (le programme) à l'antenne."

Câble et streaming à la rescousse

Cette nouvelle visibilité des personnes homosexuelles à la télévision coïncide avec l'émergence de séries plus complexes, comme les "Sopranos" ou "The Wire".

L'avènement du câble, puis du streaming, créeront aussi un nouvel espace de création.

De moins d'une centaine de séries, du temps où les grandes chaînes avaient le monopole, le paysage en compte désormais près de 500.

"Comme il ne s'agissait plus de plaire systématiquement à une audience de masse, on a assisté à des changements majeurs, et vu beaucoup plus de personnages" différents, dit le professeur Thompson.

En 2007-08, 1,1% des personnages récurrents sur les grandes chaînes américaines étaient LGBTQ, selon l'association pour les droits homosexuels GLAAD.

En 2018-19, la proportion était passée à 8,8%. Soit près du double de celle des adultes américains disant appartenir à cette communauté (4,5%), selon un sondage Gallup de 2017.

Depuis 2013, la télévision s'ouvre aussi aux transgenres, avec "Orange is the New Black", "Transparent" et tout récemment "Pose".

Mais la présence LGBTQ accrue à la télévision "donne la fausse impression que nous avons obtenu l'acceptation culturelle, alors qu'elle est fictionnelle", avertit Candace Moore, professeure à l'université de Carleton (Minnesota).

Depuis l'élection de Donald Trump, le pays connaît un regain d'hostilité envers les minorités sexuelles, souligne-t-elle. "La représentation LGBTQ dans les séries télé est probablement une version un peu embellie de ce qui se passe actuellement aux Etats-Unis."

Même à la télévision, certaines barrières demeurent. En mars 2018, la série "Instinct" de CBS était la première d'une grande chaîne comportant un personnage principal gay, mais les premiers rôles leur échappent encore généralement.

Et les programmes jeunesse restent un territoire sensible.

Si les séries mettant en scène des adolescents ont déjà beaucoup osé, à l'image de "PEN15", "Sex Education" ou "Au fil des jours", les tentatives pour les plus jeunes sont rares, et font presque systématiquement réagir.

En mai dernier, l'antenne locale de la chaîne publique PBS en Alabama refusait de diffuser un épisode du dessin animé "Arthur", dans lequel un personnage récurrent épouse un autre homme.

Malgré tout, Stan Zimmerman mesure les progrès réalisés.

Les personnages LGBTQ peuvent maintenant "être représentés dans toutes les facettes de notre vie - le bon, le mauvais, le drôle, le triste - pas juste des personnages unidimensionnels ou des faire-valoir", dit-il.

Rédaction avec AFP pour e-llico

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #programmes télé gay

Repost0

Publié le 30 Juin 2019

13 nouveaux épisodes pour 2020 avec la famille Alvarez.

D'habitude, c'est Netflix qui sauve les séries annulées par les chaînes de télé américaines. Une fois n'est pas coutume, l'inverse vient de se produire. La petite chaîne Pop vient de reprendre à son compte la série familiale One Day at a Time, intitulée en Français Au fil des Jours. Elle a commandé une saison 4 de 13 épisodes, quatre mois après l'annulation du show par la plateforme de streaming. Notons que cette saison 4 sera ensuite proposée en rediffusion, sur CBS.

Le créateur, Norman Lear est ravi : "Il y a trois mois, la nouvelle de l’annulation de notre bien-aimée Au fil des Jours m'avait brisé le cœur. Aujourd'hui, je suis ravi de savoir que la famille Alvarez vivra. Merci à mon partenaire producteur, Brent Miller, et à Sony, pour n'avoir jamais abandonné la série, nos acteurs ou la possibilité qu'un réseau câblé puisse enfin reprendre une série annulée issue d'un service de streaming."

Cette saison 4 d'Au fil des Jours est prévue en 2020. Reste à savoir où elle sera diffusée en France, puisque ce ne sera plus sur Netflix...

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 29 Juin 2019

Le projet, produit par Joris Charpentier (Aux Singuliers) pour Telfrance, en association avec le groupe britannique DRG, sera présenté à l'automne aux principales chaînes et plateformes annonce le site internet AlloCiné qui révèle cette information. Cette adaptation sera écrite par deux jeunes auteurs et respectera le format de 30 minutes, celui de la série originale.

"Il ne s’agira pas d’une adaptation stricto sensu des personnages et des intrigues de la série de Channel 4. Ce sera une histoire située dans l’univers de Queer As Folk, qui sera l’héritière de son ton corrosif, insolent et moderne (...) Quant au pitch, la seule chose que je peux vous annoncer c’est qu’il y aura des héros, des héroïnes et de la diversité" déclare son producteur.

Source Morandini live

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Séries gay

Repost0

Publié le 27 Juin 2019

23 millions de comptes ont déjà regardé la série dans le monde.

Sortie le 31 mai dernier, la mini-série Netflix Dans leur regard (When They See Us) a fait sensation auprès de la critique et du public. Elle est même devenue l'une des séries les plus regardées de l'Histoire de la plateforme.

Composée de quatre épisodes, elle suit l’histoire vraie du soi-disant Central Park Five, un groupe de jeunes afro-américains qui a été reconnu coupable d’un viol qu’ils n’ont pas commis en 1989.

La créatrice Ava Duvernay révèle aujourd'hui que 23 millions de comptes Netflix se sont connectés et ont regardé Dans leur regard depuis sa sortie :

"Imaginez que le monde se fiche des histoires vraies sur les Noirs. Cela m'a toujours rendu triste. Netflix vient de me dire que plus de 23 millions de comptes dans le monde ont regardé #WhenTheySeeUs, j'ai pleuré. Nos histoires sont importantes et peuvent voyager à travers le monde. Une nouvelle vérité pour un nouveau jour. "

Auparavant, Netflix avait déjà annoncé que Dans leur regard était la série la plus regardée aux États-Unis chaque jour sur Netflix.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Trans&transgenre, #Netflix

Repost0