sorties cinema

Publié le 24 Novembre 2016

Plébiscité par les critiques outre-Atlantique, Moonlight pourrait bien créer la surprise aux prochains Oscars. Le film sortira en France le 1er février 2017

L’histoire d’une vie, l’histoire d’un apprentissage. Moonlight, film choc réalisé par Barry Jenkins (Medicine for Melancholy), commence à s’imposer comme l’outsider des prochains Oscars. Et après avoir vu cette bande-annonce forte en émotions et à la musique si tragique, on comprend pourquoi. Moonlight raconte le passage à l'âge adulte d'un jeune homme, Chiron, pendant l'ère de la guerre contre la drogue à Miami. Un personnage que l’on voit grandir, souffrir et aimer dans ces premières images, alors qu’il découvre son homosexualité. Moonlight, construit tel un triptyque, suivra Chiron durant trois étapes de sa vie.

Moonlight permet au jeune Trevante Rhodes, qui campe Chiron dans sa vie d’adulte, de décrocher son premier rôle au cinéma. Le casting comprend aussi Naomie Harris (007 Spectre), Andre Holland (Selma) ou encore Mahershala Ali (Luke Cage, Hunger Games) et la chanteuse Janelle Monae (bientôt à l’affiche de Les Figures de l’ombre).

Tous les critiques s’accordent à dire que Moonlight - produit par la société Plan B de Brad Pitt - a toutes ses chances pour les Oscars 2017. Salué dans différentes festivals (Telluride, Toronto, New York Film Festival…), le long-métrage est arrivé en tête des nominations aux Independent Spirit Awards. Le message est clair : les autres films pressentis pour les Oscars n’ont qu’à bien se tenir.

Moonlight sortira dans nos salles le 1er février 2017.

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 15 Novembre 2016

You'll never be alone (2017)
Date de sortie 3 mai 2017 (1h 21min)
Genre Drame
Nationalité Chilien

Santiago du Chili. Pablo, un jeune lycéen se découvre une passion pour le cabaret. Mais un jour il est victime d'une violente agression homophobe qui le laisse dans le coma. Désespéré Juan, son père, met tout en oeuvre pour trouver les coupables…

Santiago du Chili. Pablo, un jeune lycéen se découvre une passion pour le cabaret. Mais un jour il est victime d'une violente agression homophobe qui le laisse dans le coma. Désespéré Juan, son père, met tout en oeuvre pour trouver les coupables…

Nunca Vas A Estar Solo (you'll never be alone) a été inspiré par l'assassinat en  2012 d'un adolescent gay Daniel Zamudio, mais Anwandter souligne que le film ne concerne pas seulement le cas Zamudio. il va au-delà  de cela,

Le film, a remporté un Teddy Award lors du Festival du Film de Berlin

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #sorties cinéma, #homophobie

Repost0

Publié le 14 Novembre 2016

 

L'auteur de Harry Potter promet que l'on évoquera l'homosexualité du directeur de Poudlard dans la suite des  Animaux fantastiques.

On attend la sortie des Animaux fantastiques pour le 16 novembre, et Warner a déjà de grandes idées pour transformer ce film en grande franchise du même niveau que la saga Harry Potter. Le studio prévoit en tout cinq films qui se situeront avant les aventures du petit sorcier de Poudlard. Et dans un entretien à Variety, J.K. Rowling vient de confirmer qu'on verra un jeune Dumbledore dans la suite des Animaux fantastiques. Et que son homosexualité sera directement évoquée : "Je suis très à l'aise avec ce sujet. Je voudrais dire qu'il y a beaucoup de choses à dire sur les relations de Dumbledore, puisque c'est une série de cinq films", a déclaré Rowling. "Vous y verrez Dumbledore plus jeune, un peu troublé. On le verra dans sa période de formation. Et quant à sa sexualité, eh bien... Attendez de voir." On attend effectivement de voir un personnage homosexuel dans un blockbuster hollywoodien.

Dans les romans, la sexualité de Dumbledore (joué par Richard Harris puis Michael Gambon au cinéma) n'est jamais évoquée mais Rowling avait déjà confirmé officiellement en 2007 qu'il était homosexuel. On sait aussi qu'Albus était fasciné par Gellert Grindelwald, un Sorcier allemand, qui se tournera du côté obscur de la magie -et qui sera joué par Johnny Depp dans la suite des Animaux fantastiques- et qui finira par affronter Dumbledore plusieurs fois en duel, dont un ultime affrontement en 1945. On attend aussi de savoir qui jouera Dumbledore jeune.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 13 Novembre 2016

L'actrice américaine se dévoile rebelle et envoûtante dans la première bande-annonce de l'adaptation cinématographique du célèbre manga cyberpunk.

C'est un des projets les plus décriés et en même temps l'un des plus attendus. Ghost In The Shell, adaptation cinématographique du célèbre manga punk japonais et pilier de la pop culture, a dévoilé sa toute première bande-annonce. 

Le film, qui racontera le combat mené par le cyborg Major et l'équipe d'élite de la Section 9 contre des cyber-terroristes radicaux, voit Scarlett Johansson reprendre le rôle iconique de Motoko Kusanagi, un cyborg à l'apparence humaine. Son casting avait été largement critiqué des fans et journalistes geek pour la simple raison que son physique caucasien ne correspondait pas au personnage originel. Bon nombre d'entre eux aurait préféré voir Rinko Kikuchi (Pacific Rim) dans ce rôle.

Mais force est de reconnaître qu'après avoir vu la prestation tantôt explosive, tantôt sensuelle, de Scarlett Johannsson dans la peau de Major, les critiques s'évanouissent. Visuellement léché, Ghost In The Shell s'annonce comme l'un des grands événements de 2017. Outre ScarJo, on y retrouvera Juliette Binoche, Michael Pitt, Pilou Asbaek, Michael Wincott mais aussi de nombreux acteurs asiatiques dont Takeshi Kitano, Kaori Momoi, Chin Han et Rila Fukushima.

Ghost In The Shell sortira le 29 mars 2017.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #lesbien

Repost0

Publié le 11 Novembre 2016

Une scène d'amour gay n'est pas toujours facile. Surtout quand elle est filmée.

Lucas Near-Verbrugghe et Aaron Costa Ganis, les acteurs du film Lazy Eye, nous parlent à la fois des exigences techniques et émotionnelles pour que le tournage d' une scène de sexe entre deux hommes soit appréciée du public dans cette vidéo exclusive.

"Ce n'est pas un porno. Il y a certaines choses où nous devons faire preuve de créativité sur la façon dont nous le montrons. C'est comme une sorte de danse," dit Near-Verbrugghe, qui joue Dean. 

"Si on n'arrive pas à rendre l'acte intime, le reste du film n'en vaut pas la peine», a ajouté Costa Ganis (Alex).

Réalisé par Tim Kirkman ( Dear Jesse ), Lazy Eye suit Dean, un graphiste de 30 ans de Los Angeles. Il va se reconnecter avec son ancien amour Alex. Le couple va vive un voyage physique et émotionnel sur un week-end  à Joshua Tree.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #sorties cinéma

Repost0

Publié le 8 Novembre 2016

 

Si Wonder Woman devait entretenir une relation amoureuse avec une femme, son interprète l'a déjà chois

En septembre dernier, l'un des dessinateurs de la mythique série de DC Comics, Wonder Woman, confiait bel et bien que cette dernière était bisexuelle. Il faut dire que l'iconique héroïne est née sur une île uniquement peuplée d'Amazones, un indice évident pour les lecteurs mais cependant souvent oublié.

 

À quelques mois de la sortie en salles de Wonder Woman – où celle-ci tombe amoureuse d'un naufragé incarné par Chris Pine  Gal Gadot, l'interprète de la super-héroïne, s'est interrogée sur la bisexualité de son personnage. Et si histoire d'amour entre les deux femmes il y a, cela ne posera pas de problème pour l'ex-miss israélienne. Invitée sur le talk-show Good Night with Guy Pines, la belle brune a même glissé un nom sur la potentielle partenaire sexuelle et romantique de Wonder Woman. "J'ai vu Halle Berry l'autre jour. Elle est tellement belle. Wow ! Elle est sublime. Donc... ouais, je pourrais le faire avec elle", a confié la jeune femme par ailleurs enceinte de son deuxième enfant.

 

Reste à voir si la superbe Halle Berry, ancienne Tornade dans la saga X-Men (de Marvel, le rival de DC), acceptera le rôle si celui-ci lui est un jour proposé. Âgée de 50 ans, l'actrice américaine ne serait peut-être pas contre (ré)écrire l'histoire au détour d'un nouveau personnage féministe.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #lesbien

Repost0

Publié le 7 Novembre 2016

Bryan Singer réalisera Bohemian Rapsody, le film consacré à la vie du chanteur de Queen.

En projet depuis des années, le biopic de Freddie Mercury devait être produit par Sony, écrit par Peter Morgan (The Queen, Rush…), porté par Sacha Baron-Cohen, puis Daniel RadcliffeDominic Cooper et enfin Ben Whishaw. Pendant un temps, Stephen Frears (Les Liaisons dangereuses, Philomena…) était rattaché à sa mise en scène.

Deadline a annoncé ce week-end que le projet, à présent intitulé Bohemian Rapsody, en référence au tube du groupe sorti en 1975, change complètement d’équipe. Ce sera finalement Bryan Singer (Usual Suspects, X-Men, X-Men Days of Future Past…) qui réalisera ce film dédié au leader de Queen pour la 20th Century Fox et New Regency. Il a d’ailleurs confirmé l’info rapidement sur son compte InstagramRami Malek –qui fait sensation en ce moment dans la série Mr. Robot- interprétera le chanteur. Anthony McCarten, qui a adapté l’autobiographie du physicien Stephen Hawking, Une Merveilleuse histoire du temps, a été chargé il y a quelques mois de réécrire le scénario de ce biopic, qui reviendra sur la création du groupe, et en particulier sur le destin mouvementé de son leader. Compositeur inspiré et bête de scène, Freddie Mercury est devenu un artiste incontournable des années 1970/1980, qui a défrayé la chronique pour sa bisexualité, ses prises de position politiques et son silence à propos de sa maladie : il est mort en 1991 à seulement 45 ans, juste après avoir révélé qu’il était porteur du VIH.

Graham King, rattaché au projet depuis déjà huit ans, co-produira Bohemian Rapsody avec Bryan Singer et deux membres de QueenRoger Taylor et Brian May. Le tournage devrait démarrer en début d’année prochaine, soit avant la mise en chantier du prochain blockbuster de Singer, une adaptation libre et moderne de 20 000 Lieues sous les mers.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Biopic

Repost0

Publié le 7 Novembre 2016

Fede Alvarez adapte Ce qui ne me tue pas, le 4e tome de la saga

Alors que le succès de son thriller horrifique Don’t Breathe est encore tout frais, Fede Alvarez, à qui l’on doit le remake d’Evil Dead de Sam Raimi, vient de décrocher le poste de réalisateur sur le nouvel épisode de la saga Millénium adapté des polars sombres de Stieg Larsson. Après Les hommes qui n’aimaient pas les femmes de David Fincher, Sony Pictures vient de confier à Fede Alvarez l’adaptation de The Girl in the spider’s web ("Ce qui ne me tue pas" en VF), le quatrième tome de la saga signé David Lagercrantz, journaliste et auteur suédois chargé de poursuivre les travaux de Larsson décédé en 2004. Une nouvelle relayée par le magazine Variety

Bien que Fincher ait été écarté du projet, Rooney Mara devrait être de retour dans la peau de la hackeuse punk Lisbeth Salander. Quant à Daniel Craig, on ne sait toujours pas s’il campera à nouveau le personnage de Mikael Blomkvist, journaliste et acolyte de Lisbeth. Dans le roman de Lagercrantz, Lisbeth fait équipe avec Mikael pour démanteler un réseau de cybercriminalité.

Sony ayant acquis les droits de Millénium depuis 2015, Steven Knight (Le prodigeLes Promesses de l’ombre) a été choisi pour écrire le script du film avec la complicité de Scott Rudin, Amy Pascal, Elizabeth Cantillon et Eli Bush.Ole Søndberg et Søren Stærmose de Yellow Birds produiront quant à eux le long métrage. 

La saga littéraire créée par Stieg Larsson avait déjà eu droit à une première adaptation cinématographique en 2009 signée Niels Arden Oplev avec Noomi Rapace et Michael Nyqvist dans les rôles principaux. Cette production scandinave en trois parties avait propulsé les deux acteurs suédois à l’international avec des rôles dans PrometheusSherlock Holmes 2 pour Rapace et Mission : Impossible – Protocole Fantôme et John Wick pour Nyqvist. A noter que la version de Fincher ressemble beaucoup au film d’Oplev. Choisir d’adapter le quatrième tome plutôt que la suite directe des Hommes qui n’aimaient pas les femmes, intitulée La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette,  permet à l’équipe de se détacher de cette première adaptation remarquée en proposant un long métrage tiré d'un roman plus récent, qui n'a pas encore été porté sur grand écran.

En attendant d’en savoir plus sur ce nouveau Millénium, nous vous proposons de revoir le générique d’ouverture très réussi du premier opus :

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 1 Novembre 2016

Un film de Park Chan-wook

Titre original : THE HANDMAIDEN (Corée du Sud)

Duree : 2H24 mn

Distributeur : BAC Films/The Jokers

Sortie en salles le 02 Novembre 2016

Année de production : 2016

Corée. Années 1930, pendant la colonisation japonaise. Une jeune femme (Sookee) est engagée comme servante d’une riche japonaise (Hideko), vivant recluse dans un immense manoir sous la coupe d’un oncle tyrannique. Mais Sookee a un secret. Avec l’aide d’un escroc se faisant passer pour un comte japonais, ils ont d’autres plans pour Hideko… D'après "Du bout des doigts" de Sarah Waters, le nouveau film de Park Chan-wook.

Un film de Lino Brocka

Titre original : MAYNILA : SA MGA KUKO NG LIWANAG (Philippines)

Duree : 2H07 mn

Distributeur : Carlotta Films

Sortie en salles le 16 Novembre 2016

Année de production : 1975

Présenté en Sélection Officielle, section Cannes Classics au Festival de Cannes le 17 Mai 2013

"Manille" est une descente au premier cercle des enfers [...] celui de l'aliénation sociale, particulièrement dure pour Julio, un pêcheur issu d'un univers pauvre, mais quasi adamique. Dante des faubourgs et des chantiers, Brocka sème le parcours de son héros de cailloux noirs: accidents mortels dans le bâtiment en contruction, rixes qui lui donnent la prescience terrifiante de son désir de tuer, peinture à la pointe sèche des milieux de la prostitution masculine. Et, présente à jamais dans la mémoire, la vision d'un Béatrice de carte postale, enlevée à sa famille par une vieille maquerelle sous le fallacieux prétexte de lui faire suivre des études, en fait vendue au prix fort à un commerçant chinois.

Un film de Greg Tiernan et Conrad Vernon, avec James Franco, Seth Rogen,Jonah Hill, "_blank" href="http://www.commeaucinema.com/personne/kristen-wiig,77196">Kristen Wiig, commeaucinema.com/personne/edward-norton,9609">Edward Norton, mmeaucinema.com/personne/salma-hayek,13277">Salma Hayek, Paul Rudd et Michael Cera.

Nationalité : Etats-Unis

Duree : 1H29 mn

Distributeur : Sony Pictures

Sortie en salles le 30 Novembre 2016

Année de production : 2015

Sausage Party raconte l’histoire déjantée d’une saucisse et de ses amis lorsqu’ils découvrent la terrible vérité sur leurs origines et leur destin tragique !

Un film de , avec 
Nationalité : France
Duree : 1H57 mn
Distributeur : Epicentre Films
Sortie en salles le 30 Novembre 2016
Année de production : 2015
Fernando est ornithologue. Alors qu'il descend une rivière en kayak dans l'espoir d'apercevoir des cigognes noires, spécimens rares, il se laisse surprendre par les rapides. Il s'échoue en contrebas, inconscient, baignant dans son propre sang.

Toute l'actu Cinéma est sur Commeaucinema.com

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 1 Novembre 2016

Le coréen Park Chan Wook signe un thriller sadien d'une beauté renversante.

Parmi les nombreuses scènes marquantes de Mademoiselle, il en est une qui retient l'attention pour sa valeur opportuniste : deux très belles actrices asiatiques voluptueusement filmées au format cinémascope dans une position en forme d'hommage au 69ème Festival de Cannes où le film avait été présenté en mai dernier. Sans l'ombre d'un doute, le dernier film du maître coréen Park Chan Wook est un triomphe de cinéma. Dès les premiers plans, qui alternent la pluie et le beau temps dans des images somptueuses, tout est clair : on sait qu'il s'agira d'un thriller rutilant, fortement teinté de mélodrame. L'action se situe en Corée au début du XXème siècle, seule période permettant d'adapter le roman victorien de Sarah Waters et de caser les deux éléments indispensables de son intrigue vénéneuse : le rapport des riches avec leurs domestiques et l'existence d'asiles psychiatriques. Un arnaqueur coréen s'arrange avec une pickpocket pour la faire engager comme servante d'une riche héritière japonaise, afin de la faire interner pour toucher le magot. L'histoire se complique lorsque les deux femmes s'éprennent l'une de l'autre, ce qui donne lieu à une série de coups de théatre, de trahisons et de mensonges sur fond de perversions variées.

Pour son retour en Corée après sa parenthèse hollywoodienne, Park Chan Wook revient à ses fondamentaux : goût de la provocation, référence assumée au cinéma de genre, rigueur hitchcockienne de la mise en scène associée à un style méticuleusement composé. Il y ajoute une touche d'humour sardonique et quelques références à ses propre films. Et il n'a jamais été aussi à l'aise. C'est assez clair dans sa maîtrise de l'intrigue, assez complexe. La structure du film par chapitres rappelle un peu Tarantino, avec cette façon de répéter les mêmes scènes en adoptant le point de vue d'un personnage différent pour leur donner une signification nouvelle. Habilement utilisé, le procédé dynamise le récit et le fait rebondir à des degrés inattendus. Après avoir précédemment joué avec les limites de la représentation de la violence, Park s'amuse ici avec la dimension sexuelle de son histoire en orchestrant des scènes très chaudes, sans pour autant délaisser la cruauté : le scénario multiplie les références à Sade et à cet égard, la séquence finale dans un redoutable "sous-sol" est à la fois allusive et graphique. 

Mademoiselle sort en salles le 1er novembre. Bande-annonce :

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost0