Articles avec #sorties cinema tag

Publié le 27 Avril 2020

Moffie (2019)

Nationalités Sud-Africain, Britannique
Un conscrit découvre son homosexualité lors de son service militaire en Afrique du Sud en 1981.

Réalisé par Oliver Hermanu (Beauty, The Endless River), le film raconte l'histoire de jeunes hommes de la minorité blanche d'Afrique du Sud qui ont été recruté et formé comme soldats pour défendre le régime de l'apartheid au début des années 1980.

Moffie se concentre sur le personnage Nicholas Van der Swart - joué par Kai Luke Brummer - un jeune homme dans le placard qui est enrôlé dans l'armée sud-africaine.

En raison d'un discours anti-gay dans le pays, Nicholas est obligé de cacher son identité queer à ses camarades soldats. Il se retrouve bientôt en danger après avoir développé une relation intime avec une autre recrue, Stassen (Ryan de Villiers).

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 15 Avril 2020

Le producteur de Downton Abbey, Gareth Neame, s’engage auprès des fans à réaliser une suite au premier film avec le créateur de la série, Julian Fellowes.

 

Lors d’une interview à Entertainment Online au sujet de sa nouvelle série Belgravia (pas encore diffusée en France), Gareth Neame s’est exprimé sur la suite au premier film Downton Abbey (sorti en septembre dernier). Visiblement, c'est bien parti. Avec le scénariste et co-créateur de la série, Julian Fellowes, ils sont à pied d'oeuvre... 

"Nous sommes totalement déterminés à faire une suite [au film] si nous pouvons ramener tous les éléments […] Au cours de cette année, nous aurons un scénario et nous essaierons de rassembler tous les acteurs à nouveau, dès que possible."

Cependant, Neame demande aux fans de faire preuve de patience. Car si le scénario devrait être rapidement prêt, mettre en route le film prendra plus de temps. La temporalité du cinéma n’étant pas celle de la télé. "Comme c'est souvent le cas avec les suites, cela peut prendre un peu de temps pour les adapter à l’écran", explique-t-il. 

Reste la question du casting. Si certains ont déjà fait savoir à travers diverses interviews qu’ils étaient partants pour reprendre leur rôle, comme par exemple Michelle Dockery (Lady Mary), Michael Fox (Andy) ou encore Phyllis Logan (Mme Hughes), reste la grande inconnue Maggie Smith (Lady Violet Crawley), qui ne s’est pas encore vraiment exprimée positivement à ce sujet.... 

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 3 Avril 2020

Un deuxième opus de Call Me by Your Name est bel et bien sur les rails, et les deux acteurs principaux ont officiellement rejoint le projet.

Après des mois d’incertitude, le voile est enfin levé. Oui, les fans d’Elio et Olivier se verront offrir dans les années à venir une suite à Call Me by Your Name, la romance queer qui avait retourné le monde en 2017. Luca Guadagnino, réalisateur du premier volet, a certifié que le casting originel était bien partant. Le couple iconique du film, incarné par Timothée Chalamet et Armie Hammer, reviendra bien dans nos salles obscures.

« Je devais aller aux États-Unis pour retrouver un scénariste que j’aime énormément, dont je ne veux pas mentionner le nom, pour parler de la suite, explique-t-il auprès du journal italien La Republica, avant de préciser que cela n’avait pas été possible au vu de la pandémie de coronavirus qui touche le monde entier. Bien sûr, c’est un grand plaisir de bosser avec Timothée Chalamet, Armie Hammer, Michael Stuhlbarg, Esther Garrel et les autres comédiens, ils seront tous dans le nouveau film ».

Fini l’incertitude

Jusqu’alors, les acteurs se renvoyaient la balle, n’étant pas certains qu’un deuxième opus voit le jour. Là où Timothée Chalamet se montrait étonnamment optimiste à l’idée d’une suite à Call Me by Your Name, son partenaire à l’écran, Armie Hammer, était plus terre à terre. « Si on en venait à faire un deuxième, je pense qu’on ne pourrait qu’être déçus, avançait-il dans une interview pour VultureJe ne sais pas si on arriverait à atteindre le niveau du premier ».

Mais peut-être que les craintes d’Armie Hammer étaient justifiées. Le travail d’orfèvre du scénariste James Ivory avait beaucoup participé à la réussite du premier film. Son absence aux crédits de ce second volet pourrait changer la donne. Le réalisateur du film culte Maurice avait en effet apporté au film une partie de sa puissance, à travers notamment des dialogues brillamment écrits, qui participaient à la tension amoureuse et sexuelle croissante entre les deux protagonistes.

En tout cas, Luca Guadagnino et son scénariste mystère ont de quoi trouver l’inspiration en se basant sur le deuxième livre signé André Aciman. Paru fin octobre 2019 dans les librairies anglophones, Find Me narrait la suite de l’aventure amoureuse entre Elio et Oliver. Pour ce qui est de son adaptation ciné, il est difficile d’estimer une date de sortie étant donné la crise sanitaire actuelle, qui a mis la majorité des productions hollywoodiennes en stand-by pour une durée encore indéterminée.

Crédit photo : Memento Films International

Source têtu

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 21 Mars 2020

Monsoon
Prochainement / 1h 25min / Romance, Drame
Nationalité Britannique

Un britannique d'origine vietnamienne décide d'en savoir plus sur ses origines. Il part effectuer un voyage de près de trente heures, en train, de Saïgon à Hanoï.

Monsoon est une réflexion riche et poignante sur une lutte pour découvrir son identité dans un endroit où le passé pèse lourdement sur le présent", lit-on dans la description officielle du film. "Kit (Henry Golding, Crazy Rich Asians ) revient à Hô Chi Minh-Ville pour la première fois depuis l'âge de six ans lorsque sa famille a fui le pays au lendemain de la guerre américano-vietnamienne. Il a du mal à se comprendre dans une ville qu'il ne connaît plus, il entreprend un voyage personnel à travers le pays qui ouvre la possibilité d'amitié, d'amour et de bonheur. "

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 18 Mars 2020

Judy (2019)

Hiver 1968. La légendaire Judy Garland débarque à Londres pour se produire à guichets fermés au Talk of the Town. Cela fait trente ans déjà qu’elle est devenue une star planétaire grâce au Magicien d’Oz. Judy a débuté son travail d’artiste à l’âge de deux ans, cela fait maintenant plus de quatre décennies qu’elle chante pour gagner sa vie. Elle est épuisée. Alors qu’elle se prépare pour le spectacle, qu’elle se bat avec son agent, charme les musiciens et évoque ses souvenirs entre amis ; sa vivacité et sa générosité séduisent son entourage. Hantée par une enfance sacrifiée pour Hollywood, elle aspire à rentrer chez elle et à consacrer du temps à ses enfants. Aura-t-elle seulement la force d’aller de l’avant ?

Le film est vraiment magnifique et Renée Zellweger mérite amplement son Oscar en tant qu'actrice ( je suis moins convaincu par le côté chanson)

L'histoire est très touchante et l'on découvre le parcours d'une star brisée par le show-business depuis son enfance.

Je suis un peu déçu, car je m'attendais à voir une vraie comédie musicale et je trouve que le film manque cruellement de chansons. On est plus dans le versant mélancolique et émotionnel que celui du glamour, des strass et des paillettes.

J'ai passé un agréable moment avec Judy qui restera une femme fabuleuse.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #Biopic

Repost0

Publié le 15 Mars 2020

Une curiosité pour les amateurs de fantastique chic et décadent.

 

Les fans de cinéma fantastique et underground ont longtemps fantasmé sur Les Lèvres rouges, du cinéaste belge Harry Kümel, un objet de curiosité longtemps invisible que Malavida a fini par exhumer en DVD en 2013, et qui vient de ressortir en salles. Tourné au tout début des années 70, le film est un huis-clos vénéneux rejouant le mythe de la comtesse Bathory – la "comtesse sanglante" qui se baignait dans le sang de ses victimes – dans un hôtel d’Ostende, où l'héroïne, une diva éthérée, va croiser la route d’un couple de jeunes mariés en pleine lune de miel. Harry Kümel (connu aussi pour son adaptation de Malpertuis avec Sylvie Vartan et Orson Welles) filme son actrice, Delphine Seyrig, qui sortait alors tout juste du tournage du Peau d’Ane de Demy, comme une star de l’âge d’or égarée dans la mauvaise époque, errant dans une ville fantôme – Ostende est saisie dans sa gangue hivernale, comme endormie, l’hôtel est désert et la nuit envahie par la brume.

Dans une interview donnée au site chaosreigns, le cinéaste raconte que Seyrig venait alors de revoir beaucoup de films avec Marlene Dietrich et avait demandé à "faire son entrée dans l’hôtel comme Dietrich dans Angel, comme un coup de vent". Tout en se référant aux icônes du passé, l’actrice, impériale et ironique à la fois, annonce le style chic et décadent de Catherine Deneuve et David Bowie dans Les Prédateurs de Tony Scott, et est la grande attraction de ce film ouvertement féministe, où la comtesse choisit sa prochaine victime moins pour l’asservir que pour la libérer du joug d’un mari violent et pervers. Au croisement du chic, du bis, de l’érotisme soft et de Fassbinder, Kümel fait souffler sur un coin de Flandre irréel des effluves d’un Hollywood décadent et babylonien. On regarde ainsi le film comme on feuilletterait des pages oubliées et jaunies d’un livre inédit de Jean-Jacques Schuhl, un fantasme de cinéma à la von Sternberg raconté avec l’amertume et le désenchantement typique du début des seventies. Les amoureux qui tombent ici dans les filets de la Bathory ressemblent à un couple de branchés invités à une fête en plein cœur du Swinging London, mais qui se seraient trompés de route, se réveillant soudain seuls au monde, avec une violente gueule de bois. Et un méchant goût de sang dans la bouche.

Source première 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 11 Mars 2020

Rahne Sinclair, Illyana Rasputin, Sam Guthrie et Roberto da Costa sont quatre jeunes mutants retenus dans un hôpital isolé pour suivi psychiatrique. Le Dr Cecilia Reyes, qui estime ces adolescents dangereux pour eux-mêmes comme pour la société, les surveille attentivement et s'efforce de leur apprendre à maîtriser leurs pouvoirs.

 

Le Colocataire

22 avril 2020 / 1h 51min / Drame, Romance
Juan doit vite trouver un colocataire après le départ de son frère. C’est finalement Gabriel, son collègue charmant et taciturne, qui emménage. Ce qui débute comme un arrangement innocent se transforme rapidement en attraction naissante, puis en passion…

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 4 Mars 2020

Un long-métrage signé de l'artiste Leilah Weinraub qui parlera de la Culture du Strip Club chez les lesbiennes afro-américaines.

 

En 2019, Pornhub a enregistré quelques 42 milliards de visites estimées. Le premier site de pornographie au monde veut désormais diversifier son activité et a produit son premier film non adulte. Il est disponible dès aujourd'hui mercredi, rapporte Variety.

Le film en question est un documentaire intitulé Shakedown, et signé Leilah Weinraub, cinéaste et artiste conceptuel. Il montre des femmes et des hommes "queer" qui peuplent la scène des clubs de strip-tease lesbiens de Los Angeles. Le film est le fruit de 15 années de tournage, des séquences filmées par Weinraub au cours de sa vie d'adulte, et offre un regard humoristique, sensuel et informatif sur une sous-culture vibrante.

 

 

Repris par le distributeur Grasshopper, le film sera diffusé gratuitement sur Pornhub pendant tout le mois de mars (vous pouvez le visionner en cliquant ici) avant d'être diffusé sur Criterion Channel, et, enfin, sur l'iTunes Store d'ici l'été.

"Il y a une bonne opportunité en ce moment de présenter des films dans l'espace artistique, il y a plus d'ouverture à la diversité et au contenu, et une autre sorte de narration", confie Weinraub à Variety, qui avoue espérer toucher plus particulièrement les utilisatrices de Pornhub.

Le géant du porno, de son côté, précise que ce documentaire pas classé X marque un "engagement général plus large de Pornhub à soutenir toutes les formes d'art. Nous voulons être considérés comme une plateforme que les artistes et les créateurs peuvent utiliser..."

Source première 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 4 Mars 2020

Le film récompensé par le césar de la meilleure photographie devance celui de Roman Polanski sur la semaine du 14 au 20 février. (Source : Le Film Français)

 

Si Portrait de la jeune fille en feu n’a remporté qu’un seul César sur ses dix nominations vendredi dernier, le film de Céline Sciamma continue d’exploser à l’étranger. Avec 90 878 entrées hors France la semaine du 14 au 20 février et un cumul total de 6 millions de dollars de recettes, le drame porté par Adèle Haenel et Noémie Merlant fait un pied de nez au film J’accuse de Roman Polanski, récompensé par trois César. Le film a surtout cartonné aux États-Unis, où, en dix jours seulement, il est parvenu à dépasser le seuil symbolique du million de dollars de recette. Depuis sa sortie, le film cumule actuellement 888 907 entrées dans une trentaine de territoires étrangers (dont 138 000 en Corée du Sud, 100 000 en Italie, 88 000 en Allemagne ou encore 81 000 aux Pays-Bas).

Source première 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 3 Mars 2020

presque-love-trailer.jpg

Il s'agit d'une comédie romantique sur un groupe d'amis autour de l'amour et les relations alors qu'ils atteignent  un tournant de leur vie. Au cœur de l'histoire se trouve Adam (Scott Evans), un peintre talentueux coincé dans l'ombre de l'artiste contemporaine à succès, Ravella Brewer (Patricia Clarkson). Lui et Marklin (Augustus Prew) arrivent au cinq ans de leur relation. Ils n'ont pas d'enfants, ils ne sont pas mariés et font face à une question existentielle "Est-ce tout ce qu'il y a ?"

Leur cercle d'amis est confronté à la même question de nombreuses façons : Elizabeth (Kate Walsh), la meilleure amie d'Adam, est à ses 15 ans de mariage, prête à reprendre sa liberté lorsqu'elle découvre la relation inappropriée de son mari avec une jeune femme . Cammy (Michelle Buteau) sort avec Henry (Colin Donnell), mais ils ne quittent jamais la maison. Haley (Zoe Chao) essaie de comprendre si ses sentiments pour Scott James (Christopher Gray) sont maternels ou quelque chose de plus.

"Tout le monde est un peu en désordre mais en même temps éternellement optimiste quant à la recherche de nouvelles façons de faire fonctionner les choses."

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0