Articles avec #sundance tag

Publié le 24 Janvier 2016

Voici une sélection de film LGBT, à suivre, projetée au festival de Sundance 2016

Sundance 2016

SPA night, Andrew AHN Dramatic (compétition)
A travers le regard d'un jeune homme, Spa Night est une plongée dans la communauté homosexuelle souterraine dissimulée dans les spas de Los Angeles.

Sundance 2016

The first girl I Loved (Etats-Unis) Réalisateur et scénariste: Kerem Sanga


A dix-sept ans, Anne vient de tomber amoureuse de Sasha, la fille la plus populaire de son lycée.Mais  Anne le raconte à son meilleur ami, Clifton - qui a toujours nourri un amour secret pour elle.

Cast: Dylan Gelula, Brianna Hildebrand, Mateo Arias, Jennifer Prediger, Tim Heidecker, Pamela Adlon.

Sundance 2016

As are you, Miles Joris-Peyrafitte, US Dramatic (compétition)


Ce premier film est le récit de l'amitié entre trois adolescents observée au travers de souvenirs resurgissant lors d’une enquête policière.

Sundance 2016

Lovesong (Etats-Unis) Réalisateur: So Yong Kim, scénaristes: So Yong Kim, Bradley Rust Gris

Délaissée par son mari, Sarah se lance dans un voyage avec sa jeune fille et sa meilleure amie, Mindy. Sur le chemin, la relation entre les deux amies s'intensifie avant que les circonstances les séparent. Des années plus tard, Sarah tente de reconstruire leur lien intime quelques les jours avant le mariage de Mindy. Cast: Jena Malone, Riley Keough, Brooklyn Decker, Amy Seimetz, Ryan Eggold, Rosanna Arquette.

Sundance 2016

Other people (Etats-Unis) Réalisateur et scénariste: Chris Kelly

Un écrivain de comédie, qui vient de rompre avec son petit ami, va à Sacramento voir sa mère malade.Retouner vivre avec un père conservateur et ses soeurs, plus jeunes, David est comme un étranger dans sa maison d'enfance. Cast: Jesse Plemons, Molly Shannon, Bradley Whitford, Maude Apatow, Zach Woods, Juin Squibb .

Sundance 2016

Kiki (Etats-Unis, Suède) Réalisateur: Sara Jordenö

Dans un espace Sécuritaire créé et régi par des Jeunes gays de couleurs, qui réclament le bonheur et le pouvoir politique. Le Film est une histoire passionnante sur le passage à l âge adulte, la résilience et une forme d'art sur la transformation appelé le voguing.

Sundance 2016

Suited (Etats-Unis) Réalisateur: Jason Benjamin

Bindle & Keep, est une entreprise de couture de Brooklyn,qui  fait des costumes sur mesure pour les personnes transgenres..

Viva (Irlande) Réalisateur: Paddy Breathnach, Scénariste: Mark O'Halloran

A Cuba, un jeune homme tente d'intégrer une troupe de transformistes.

Cast: Héctor Medina, Jorge Perugorría, Luis Alberto García.

Sundance 2016

We are X (Royaume-Uni, États-Unis, Japon) Réalisateur: Stephen Kijak

Le groupe X Japan a déclenché une révolution musicale à la fin des années 80 au Japon. 20 ans après leur séparation, Yoshiki, l’ex-leader du groupe, se bat contre les préjugés de l’Occident afin de partager leur musique au monde entier.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #festival gay, #Sundance

Repost0

Publié le 22 Janvier 2014

Festival Sundance 2014

« Love is strange » est le nouveau film de Ira Sachs, réalisateur de « Keep the lights on ».

Love Is Strange, le nouveau film de Ira Sachs, nous fait entrer dans l’intimité de deux hommes, un peintre Ben et un professeur de musique George, qui vivent ensemble depuis presque 40 ans et qui décident de se marier. Tout en remettant quelques points sur les « i » de leur relation… le film qui vient d’être présenté aux Etats-Unis, a reçu un accueil très enthousiaste au festival de Sundance et a été, dans la foulée, acheté en France pour une sortie salle qui devrait se dessiner pour la fin 2014. La critique américaine enthousiaste salue entre autres le duo d’acteurs Alfred Molina et John Lithgow dont la complicité et l’alchimie sont salués par tous.

Le précédent film de Ira Sachs Keep the lights on, était déjà sorti en France après avoir reçu le Teddy Award du meilleur long-métrage en 2012. Dans ce film confession, le cinéaste new-yorkais racontait sans fard, avec passion et crudité, sa relation destructrice avec l’agent littéraire Bill Clegg.

source tétu

Festival Sundance 2014

"The Case against 8", signé Ben Cotner et Ryan White, est en compétition au festival du film indépendant de sundance.

Les documentaristes ont suivi pas à pas, pendant cinq ans, les multiples développements et rebondissements de l'une des affaires judiciaires les plus sensibles et médiatisées du siècle, aux Etats-Unis.

L'histoire commence le 4 novembre 2008. Le même jour, les électeurs Californiens portent à la Maison Blanche le premier président noir de l'histoire des Etats-Unis, Barack Obama, et adoptent par référendum la "Proposition 8", qui interdit les unions gays dans l'Etat, en faisant inscrire dans la constitution qu'un mariage ne peut être célébré qu'entre un homme et une femme.

Quelques mois auparavant, la Cour suprême de Californie avait légalisé le mariage gay et 18.000 couples homosexuels avaient convolé en justes noces. La riposte au passage de la "Prop 8" ne se fait pas attendre: une association, American Foundation for Equal Rights (AFER) est créée pour porter l'affaire devant les tribunaux, et la plainte est déposée en mai 2009.

Outre le feuilleton judiciaire - de la première victoire des plaignants devant un juge fédéral de San Francisco aux multiples appels de leur opposants, avant la saisine de la Cour suprême des Etats-Unis -, le film se concentre sur les deux couples de plaignants, triés sur le volet pour devenir les visages du mariage gay en Californie, avec la pression que cela implique.

Si les réalisateurs assurent ne pas s'être laissés déborder par l'émotion pendant les cinq ans de tournage, leur carapace a été mise à rude épreuve après la décision de la Cour suprême, en juin 2013, rétablissant définitivement le mariage gay en Californie. "Deux jours plus tard, nous étions aux mariages (des plaignants) et c'était le jour le plus difficile pour filmer car c'était très dur de se concentrer", affirme Ben Cotner. "Je ne voulais pas être cinéaste, à ce moment-là. Je voulais juste être l'un des invités du mariage".

(Source AFP)

Festival Sundance 2014

La bande-annonce exclusive de "my Prairie Home ", un documentaire musical sur la chanteuse transsexuelle Rae Spoon qui est actuellement présenté au festival . . Tout au long du film, des paysages saisissants et les propres chansons de Spoon aident à illustrer le parcours de l'artiste. Avec la découverte de soi, qui est ancrée dans les souvenirs d'un passé trouble et d’une éducation religieuse conservatrice.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Sundance, #festival gay

Repost0