Articles avec #theatre et culture tag

Publié le 12 Août 2020

Avec le confinement, Pierre Palmade n'a pas chômé ! Il a écrit la pièce "Assume, bordel !", qu'il joue désormais sur la scène du théâtre du Marais, à Paris. L'occasion pour le comédien de mettre les choses au clair après la polémique liée à ses propos sur l'homosexualité.

Pierre Palmade a remis sa vie sur de bons rails après une période compliquée. L'artiste, qui divise son temps entre Paris et sa nouvelle maison de Cély-en-Bière, est accaparé par le travail et cela lui fait le plus grand bien. Il propose désormais la pièce Assume, bordel ! Un spectacle qui lui permet de régler quelques comptes.

 

Au théâtre du Marais, dans le 3e arrondissement de la capitale, Pierre Palmade donne la réplique à Benjamin Gauthier, l'un des pensionnaires de sa troupe. Les deux hommes incarnent un couple gay en proie aux tourments de la vie quotidienne. L'un n'assume pas son homosexualité quand l'autre est militant... Cela fait forcément écho au comédien de 52 ans, dont les propos sur la manière dont il voit et vit son homosexualité lui ont valu des critiques d'une partie de la communauté. En 2019, il déclarait notamment dans ONPC qu'il faisait le tri entre "les gays qui mangent gay, qui vivent gay, qui rient gay (...) et les homos, des gens qui sont homos, mais ce n'est pas marqué sur leur front". Auparavant, il avait admis que son homosexualité le rendait triste, qu'il avait besoin de boire pour l'oublier ou de consommer de la drogue.

 

 

Interrogé par l'AFP sur ce spectacle, Pierre Palmade met les choses au clair. "Je n'avais pas bien digéré ce malentendu avec la communauté gay... Avec cette pièce, j'espère me faire pardonner des gens qui m'ont mal compris (...) Cette pièce n'est pas un mea culpa car je n'ai commis aucune faute. J'ai été surtout mal compris et de manière disproportionnée. Je ne peux pas être en conflit avec ma communauté", a-t-il ainsi confié.

A noter que dès octobre, l'humoriste reprendra la tournée de Pierre Palmade joue ses sketches. "Je reprends mes sketches préférés avec toutes les formes d'humour que j'ai abordées : l'observation, le cynisme et un peu de poésie aussi (...) Il y a un peu de gravité qui sert l'humour, je crois...", a-t-il ajouté.

Source Purepeople.com 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #théatre et culture

Repost0

Publié le 6 Juillet 2020

Pierre Palmade va jouer et mettre en scène un spectacle inédit en duo avec le comédien Benjamin Gauthier à partir du 5 août à l'affiche d'une petite salle parisienne, le Théâtre du Marais, a annoncé lundi l'humoriste.

Sur sa page Facebook, Pierre Palmade précise que ce spectacle sera une "version gay" de "Ils s'aiment", la saga sur la vie de couple jouée sur scène avec Michèle Laroque, puis Muriel Robin.

"Ce sera surtout un plaidoyer pour la tolérance à tous les niveaux: les engueulades drôlissimes d'un couple de garçons, chacun ne vivant pas son homosexualité de la même façon !", ajoute Pierre Palmade.

"Assume, bordel!" sera joué jusqu'au 11 septembre les mercredis, jeudis et vendredis à 20H00.

Avant une autre salle parisienne, Pierre Palmade reprendra sa tournée avec un spectacle réunissant ses sketches les plus célèbres depuis ses débuts.

Source e-llico 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture

Repost0

Publié le 7 Juin 2020

Et Dieu créa Yvette (2020))

Documentaire

 

 

Elle a créé les tubes « Mon York, mon York », « J’aime les bananes », « L’éloge des jeunes » ou encore « La Leglaire Dance ». En 75 ans de carrière, Yvette Leglaire a tout d’une star internationale. Mieux, elle est devenue un mythe, un peu mité, et tellement imité ! De récitals en hommages, la vieille chanteuse raconte sa vie, son parcours, ses amours, sans rien nous épargner. Et personne ne lui prendra sa liberté de chanter !

Ce documentaire rend un bel hommage à une artiste hors du commun.

Il donne envie d'aller voir ses spectacles et de la découvrir sur scène.

Pourquoi pas imaginer une diffusion TV d'une de ses représentations pour toutes les personnes qui n'ont pas la chance de pouvoir se déplacer sur Paris.

Le doc alterne entre témoignages d'artistes et de proches d'Yvette avec quelques extraits de ses apparitions. On entrevoit le personnage mais rien de l'artiste qui se cache derrière. C'est dommage, car j'aurai aimé le connaître un peu plus.

On peut regretter la qualité du son des enregistrements des spectacles. Mais malgré tout, on comprend tout de suite la qualité des réparties, le sens de l'humour, l'auto-dérision et la vivacité d'esprit d'Yvette.

Si vous avez envie d'un peu de rigolade,

A voir sur Queerscreen : Et Dieu créa Yvette 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #humour, #théatre et culture, #sorties dvd, #Documentaire

Repost0

Publié le 21 Mai 2020

Pendant le confinement, afin de me changer les idées et rigoler un peu, j'ai regardé pas mal de comédies de boulevard. 

Dans plusieurs d'entre-elles, il y avait le personnage gay de service. J'avoue être un peu perplexe, car le ressort comique de ces pièces, c'est la caricature de ces personnages. Alors oui, j'ai trouvé l'écriture du rôle de l'homosexuel outrancière dans beaucoup de ces pièces. Mais j'ai aussi beaucoup ris.

Donc voici quelques titres à voir au second degré  wink

Ma belle-mère et moi 9 mois après

Julien, présentateur télé et Zoé, sa femme attendent un heureux événement. Une jolie petite fille est sur le point de voir le jour. Si la joie et le bonheur comblent les parents, la nouvelle doit rester secrète. En effet, la ménagère de moins de 50 ans ne verrait pas d’un bon œil son présentateur chouchou devenir l’homme d’une seule femme. Les audiences seraient catastrophiques.

Solange, la détestable belle-mère, enceinte de Yoann, l’homme de maison, sur le point d’accoucher, va trouver là le moyen de faire chanter son beau-fils. Yoann va, c’est ce qu’il pense, mettre au point un scénario infaillible pour sauver son ami/patron.

La maladresse, l’avidité, la naïveté et la fierté de chacun de ses personnages vont mettre ce plan à mal. La vérité sera-t-elle rétablie ? Sans doute, mais à quel prix ?

Bonjour ivresse

Benoît retrouve dans son coffre à jouets une liste de choses qu'il s'était promis de faire avant ses 30 ans. Problème : il a 30 ans demain !

Entre sa sœur coincée, sa meilleure amie alcoolique mondaine assumée et un invité surprise, il va passer une soirée d'anniversaire explosive et pleine d'ivresse au milieu de ses secrets et souvenirs d'adolescent.
Juste une mise au point pour pouvoir enfin grandir ? Une comédie décomplexée, aux répliques assassines et au rythme survolté !

Coup de griffe

La prestigieuse maison de couture Laurence Duchenal subit de plein fouet une concurrence redoutable de nouveaux et jeunes créateurs. Sa clientèle déserte ses collections.
Trop autoritaire et intransigeante avec elle-même et son personnel, Laurence Duchenal comprend qu'elle doit agir au plus vite. Une rencontre va tout changer !

Elle surprend dans ses ateliers le fils de sa gardienne qui semblait bien vouloir la voler. Surprise, intriguée puis séduite par son charisme, elle l'embauche comme chauffeur.
Ce garçon modeste, généreux et de surcroît passionné par la mode, va bouleverser ses certitudes, sa situation familiale et professionnelle. Des étincelles, un sacré remue-ménage va avoir lieu avenue Montaigne...

 

A voir sur mycanal : coup de griffe

Dîner de famille

A l'occasion de ses 30 ans, Alexandre souhaite demander à ses parents d'être les témoins de son mariage.

Son père qui est gay, animateur de télé parisien, et sa mère, femme au foyer provinciale, sont fâchés depuis sa naissance.
Alexandre va utiliser de faux prétextes pour les réunir...
Le dîner de famille va-t-il totalement partir en vrille ?

Oui !

C'est le plus beau jour de leur vie !

Dépassés par l'organisation de leur mariage, Valérie et Stéphane décident de faire appel à un spécialiste.
Walter Craig, organisateur de mariages très parisien débarque dans leur petit pavillon de banlieue.
Une rencontre improbable, explosive... et hilarante.

Deux hommes tout nus

Alain Kramer, avocat sérieux et mari fidèle, se réveille nu chez lui avec un de ses collègues de bureau. L'incompréhension est totale, et aucun des deux hommes n'arrive à expliquer comment ils ont pu se retrouver dans cette situation. Quand la femme de l'avocat découvre les deux hommes dénudés dans son salon, Kramer invente l'importe quoi pour sauver son couple. Il est prêt à tout pour rétablir une vérité qui lui échappe.

Où se trouve la vérité ? Dans le salon de Kramer, ou dans son inconscient ? Quand on fouille au fond de soi, sait-on jamais ce qu'on va trouver ?

Elles s'aiment depuis 20 ans

En 1996, Muriel Robin, Michèle Laroque et Pierre Palmade créent le spectacle « Ils s’aiment ». Une performance coécrite en trois semaines par Muriel Robin et Pierre Palmade, qui rencontre un énorme succès. Il y aura deux suites : « Ils se sont aimés » et « Ils se re-aiment ». Vingt ans plus tard, les humoristes montent sur la scène de l'Opéra de Reims pour interpréter les meilleurs sketches de ce triptyque conjugal. Plus qu’un best of, c’est un nouveau divertissement qui retrace la vie du couple Isabelle et Mathilde.

Pourvu qu'il soit heureux

Trois acteurs. Trois actes. Trois points de vue différents d’une même situation : la découverte par deux parents, Claudine et Maxime, de l’homosexualité de leur fils. La comédie de Laurent Ruquier nous convie à une confrontation familiale. Plutôt ouverts d'esprit (on est en 2018 !), Claudine et Maxime vont réaliser que certains sujets sont plus délicats à aborder lorsqu’on est directement impliqué…

Pourvu qu’il soit heureux nous interroge, avec humour et émotion, sur la famille. Pourquoi fait-on des enfants ? Que peut-on attendre de sa famille ? Et si c’était votre fils ? Et si c’était vous ?

Pas folle la guêpe

Quelques semaines après son retour dans la ville de sa jeunesse, la détestée Irma Santos est assassinée dans sa boutique de vêtements de luxe.

On découvre dans sa main, un bout de papier griffonné: "Martin".
Le séduisant capitaine Oscar Berthomieu est chargé de l'enquête. Il ne tarde pas à entendre parler des célèbres demi-soeurs Martin au caractère fantasque, à la répartie bien sentie.

Diane, Eva, Barbara, Sophie, Valentine, cinq personnalités contrastées, ne bénéficient d'aucun alibi. Quarante huit heures d'une enquête épique, joyeuse et explosive. Les rusées demi-soeurs Martin vont devoir divulguer quelques secrets bien gardés...

Le fils du comique

Après le triomphe de la saison dernière, Le Fils du Comique revient à Paris. Pierre Palmade, toujours dans la peau de Pierre Mazar, son alter ego à la scène, veut un fils. Toujours égocentrique et à la recherche de bons mots, toujours homosexuel assumé, mais cette fois-ci en couple avec un compagnon qu’il adore martyriser, c’est maintenant son envie de faire un enfant qui sera le nœud de l’histoire.
Il veut un fils et il l’a promis à deux femmes : Sylvie, sa meilleure amie, et Isabelle, l’actrice, très prometteuse, de sa prochaine pièce ! Une vraie bataille de « femelles » opposera alors les deux jeunes femmes, chacune d’une nature très affirmée… Cinq personnages qui se déchirent pour notre plus grand plaisir.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture

Repost0

Publié le 14 Avril 2020

Chef d'œuvre du cinéaste italien Luchino Visconti, « Les Damnés », a été adapté au théâtre par Ivo van Hove avec la troupe de la Comédie-Française, et est diffusé ce soir en exclusivité.

Chef d’œuvre du cinéaste italien Luchino Visconti, Les Damnés retrace le parcours de riches industriels allemands lors de l’avènement du nazisme. Entre compromission et trahison, déchéance et perversité, Visconti fait un portrait sans concession d’une famille. Le film contient quelques scènes d’anthologie comme la longue scène d’orgie homosexuelle précédent La Nuit des longs couteaux ou encore celle où Helmut Berger, égérie du cinéaste gay, est travesti en Marlène Dietrich.

Pour la création des Damnés dans la Cour d’honneur du Palais des Papes, en 2016, avec la troupe de la Comédie-Française, le metteur en scène gay Ivo van Hove dit s’être inspiré des grandes tragédies grecques. Le résultat est stupéfiant et une pleine réussite.

Vous pourrez en juger ce soir, à 20h30, sur la chaîne Youtube de la Comédie-Française. En effet, la vénérable maison a la bonne idée de proposer chaque soir un programme inédit tous les jours.

La pièce Les Damnés a été captée en 2016 lors du Festival d’Avignon.

Source Komitid

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture

Repost0

Publié le 7 Février 2020

Après des semaines de recherches, la dernière librairie LGBT+ de Paris, « Les Mots à la bouche », a trouvé ses nouveaux locaux. Les libraires devront quitter un Marais miné par la gentrification pour atterrir dans le onzième arrondissement, avec l’espoir d’y créer un « îlot LGBT+« .

Le bail a été signé ce vendredi 7 février dans la matinée. « On est soulagés et enthousiastes« , confie à TÊTU Nicolas Wanstok libraire dans l’établissement depuis douze ans et responsable de la communication. Les Mots à la bouche, dernière librairie LGBT+ de Paris, devrait emménager début avril au 37, rue Saint-Ambroise, dans le onzième arrondissement de Paris, à côté de la station de métro Saint-Maur. « Il y a le M’sieurs Dames et le 17 pas loin, poursuit le libraire. C’est un quartier en plein changement, très gay-friendly, avec plein de commerces gays. Je ne sais pas si ça pourra devenir un nouveau Marais, c’est compliqué avec les prix des loyers. Ça m’étonnerait que ça migre en masse, mais on pourrait recréer une sorte d’îlot LGBT+. »

L’annonce avait fait l’effet d’une bombe dans la communauté LGBT+. Le 8 novembre dernier, après des rumeurs de fermeture sur les réseaux sociaux, TÊTU avait raconté l’obligation des Mots à la bouche de quitter ses locaux du 6, rue Sainte-Croix de La Bretonnerie, après trente-six ans de présence. En effet, le propriétaire proposait à la librairie de doubler voire tripler le nouveau loyer après l’expiration du bail le 31 mars 2020, « souhaitant profiter de la gentrification du quartier« , avait indiqué Les Mots à la bouche dans un communiqué. Les gérants s’étaient alors activés pour trouver un nouveau local.

« Panique à bord »

Pour cela, la mairie de Paris et celle du quatrième arrondissement ont tenté d’apporter leur aide, en privilégiant le Marais. Les libraires ont alors visité, via le GIE Paris Commerces, « cinq ou six » lieux dans le quartier, mais aucun ne semblait convenir. « C’étaient souvent des lieux où il n’y avait pas de passage du tout ou ne donnaient pas sur la rue, raconte Nicolas Wanstok. Ou bien, les locaux étaient trop grands, trop chers et nécessitaient trop de travaux. Honnêtement, au départ, ça nous a beaucoup inquiétés quand on s’est rendu compte qu’ils n’avaient rien pour nous dans le Marais. Dans le privé, les droits au bail étaient hors de prix. Ça a été un peu la panique à bord. » En décembre, les libraires, « très inquiets« , avaient même publié un appel à l’aide sur leur page Facebook.

Finalement, les nouveaux Mots à la bouche ne seront pas dans le Marais. « On peut parler d’hypergentrification du quartier, au point où on en est, soupire Nicolas Wanstok. Avec l’arrivée des grandes chaînes de luxe, tous les loyers ont explosé. Le Marais est en train de se vider de ses habitants, pratiquement plus personne n’a les moyens d’y vivre. On n’a quasiment plus de clientèle de voisinage, à part les plus âgés qui ont emménagé il y a longtemps. Après, il y a sans doute d’autres facteurs : c’est possible que les jeunes sortent moins dans les bars, ayant une application sur leur téléphone. Ça joue peut-être aussi sur les commerces LGBT+. »

D’ailleurs, via les messages reçus sur les réseaux sociaux et des discussions avec les clients, les librairies se sont rendu compte « qu’au moins la moitié » réside dans le onzième arrondissement. Finalement, les nouveaux locaux ont été trouvés « par [leurs] propres moyens« , par le biais de la Semaest, société d’économie mixte de la Ville de Paris. Pas de propriétaire privé, pas de droit au bail : « Normalement, ça nous assure une pérennité à long terme. »

Source Têtu 

Crédit photo : Ecelan / Wikimedia Commons

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture, #Livres gay

Repost0

Publié le 4 Février 2020

Le Palais de la Porte Dorée invite Christian Louboutin 

à dévoiler son imaginaire et ses inspirations

 

CHRISTIAN LOUBOUTIN : L’Exposition 

----------------------------------------------
du 25 février au 28 juillet 2020
Commissaire de l’exposition : Olivier Gabet, directeur du Musée des Arts Décoratifs

 

 
 
 
 

Soulier Maquereau © Credit Guillaume Fandel

 
 

 

À partir du 25 février 2020, le Palais de la Porte Dorée présentera une exposition consacrée à l’oeuvre et l’imaginaire de Christian Louboutin, créateur de souliers et figure incontournable du monde de la mode. Conçue comme une invitation à plonger dans l’univers foisonnant de Christian Louboutin, l’exposition explorera toutes les facettes d’une inspiration aux multiples références, dans un lieu qui est cher au créateur et qui a vu naître sa vocation.
Dès ses débuts, Christian Louboutin insuffle dans ses créations une grande richesse de motifs et de couleurs inspirés par son amour des arts et des autres cultures. Flamboyant, audacieux, ouvert sur le
monde, généreux et parfois sulfureux, l’univers du créateur se nourrit d’une passion pour les voyages, de références au monde de la pop culture, du spectacle, de la danse, de la littérature et du cinéma.
Dévoilant les inspirations et le processus créatif de Christian Louboutin, l’exposition mettra en scène la vision du créateur à travers quelques-unes des œuvres les plus précieuses issues de sa collection personnelle ainsi que des prêts de collections publiques. Une large sélection de souliers seront
présentés, dont certains jamais exposés. Ces pièces patrimoniales et artistiques seront exposées aux côtés de nombreuses collaborations exclusives qui souligneront l’attachement de Christian Louboutin pour les savoir-faire et les métiers d’art, comme des vitraux réalisés par la Maison du Vitrail, un palanquin d’argent sévillan ou encore un cabaret sculpté au Bhoutan. L’exposition dévoilera également des projets inédits avec quelques-uns des artistes qui lui sont les plus chers : le réalisateur et photographe David Lynch, l’artiste multimédia néo-zélandaise Lisa Reihana, le duo de designers anglais Whitaker Malem, la chorégraphe espagnole Blanca Li, le plasticien pakistanais Imran Qureshi, et bien d’autres encore…

 
 

Croquis Musée des Arts Océaniens et Africains

Né à Paris dans le 12e arrondissement, Christian Louboutin est fasciné dès l’adolescence par la beauté architecturale et la richesse ornementale du Palais de la Porte Dorée, qui nourrit très tôt son amour de l’art et des arts appliqués. Il y puise un répertoire de formes et de motifs pour ses premières créations dont le soulier Maquereau réalisé en cuir métallisé et directement inspiré de l’iridescence des poissons de l’Aquarium tropical. C’est là, dans ce chef-d’oeuvre de l’Art Déco, que le jeune Christian Louboutin est saisi par un panneau interdisant le port de talons aiguilles, qui par la suite inspira l’iconique soulier Pigalle et sera réinventé au fil des saisons.
Avec cette exposition, Christian Louboutin initie une nouvelle programmation du Palais de la Porte Dorée dédiée à la création d’aujourd’hui.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture, #exposition

Repost0

Publié le 27 Janvier 2020

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture

Repost0

Publié le 10 Janvier 2020

Katia et Justine tombent amoureuses, un amour de conte de fée. Justine veut un enfant. Katia, trop souvent blessée par la vie, finit par accepter qu’elles tentent toutes les deux une insémination artificielle. Katia tombe enceinte, mais quelques jours avant la naissance de leur enfant, Justine disparaît...

Douze ans plus tard, Katia va mourir. Elle va devoir trouver un tuteur pour sa fille, Jeanne. Sa seule option: son frère, William, écrivain cynique, qu’elle n’a pas vu depuis 5 ans. Le tourbillon des émotions peut commencer.

La Scala

13 boulevard de strasbourg
75010 PARIS

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture, #Biopic, #lesbien, #homoparentalité

Repost0

Publié le 9 Janvier 2020

Jérémy Lorca "viens on se marre"

 

Le sexe, le féminisme, l’homophobie, le terrorisme, Netflix et le surimi. Tous ces sujets qu’il ne fallait pas aborder un mercredi soir…

Après avoir joué pendant trois ans à Paris et en tournée son one man show « Bon à Marier », Jeremy Lorca, chroniqueur depuis 2016 sur Europe 1 dans Samedi Roumanoff et sur France 3, crée son deuxième spectacle dans lequel il se pose des questions existentielles :

Est-ce qu’on peut coucher avec un marchand de kebab quand on est végétarienne ? A partir de quand on brise la chaîne du froid ? Comment réagir quand on se fait larguer dans l’eau ? A qui va revenir l’argent de Karl Lagerfeld ?

Non, promis, il n’abordera pas ce sujet délicat… mais tellement d’autres alors tu sais quoi ?

Viens, on se marre !

Spectacle déconseillé aux moins de 16 ans et aux animaux.

http://www.jeremylorca.com

Retrouvez Jérémy Lorca dans son nouveau spectacle « Viens on se marre » au Grand Point Virgule le 4 février, le 3 mars, le 7 avril et le 5 mai à 21 h 30

Billetterie par ici

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture, #humour

Repost0