vod gay

Publié le 22 Avril 2021

Arlo le garçon alligator

A moitié humain, à moitié-alligator, Arlo apprend qu'il vient de New York. Il décide de se rendre dans la Grosse Pomme à la recherche de son père disparu. Il se lie d'amitié avec un groupe de personnage atypique qui comprend une lutteuse butch, et une chose rose nommé Furlicia. (En vo avec la voix de Jonathan Van Ness ). Arlo the Alligator Boy suit un gamin bizarre d'une petite ville s'aventurant à la recherche d'un rêve et trouve une famille adoptive faite de camarades marginaux. On peut y voir une parabole très queer.

Shadow and Bone (saison 1)

Le royaume de la Ravka est maudit depuis des millénaires. Son destin repose désormais sur les épaules d'une orpheline. Alina a été recrutée par l'Armée pour accompagner les Grisha, de puissants magiciens qui luttent contre le brouillard maléfique qui déchire le pays. Quand son ami d'enfance frôle la mort lors de ce raid, Alina doit affronter ses peurs et sa destinée... Le monde des Grisha est dangereux et les pièges nombreux. À qui Alina pourra-t-elle accorder sa confiance, alors que la seule personne sur laquelle elle pouvait compter n'est plus en mesure de l'aider ?

Avec Jesper Fahey (Kit Young)  : Homme de main de Kaz. Il adore les jeux d’argent et manie les armes comme personne. Et il est gay en espérant que son personnage obtienne une romance dans les saisons à venir

My wonder woman

Le filmraconte l’histoire vraie de William Moulton Marston, l'homme qui a créé la  bande dessinée Wonder Woman dans les années 1940, son épouse et l'étudiante de l'université Tufts avec qui il va vivre une relation amoureuse à trois.

Le film explore l'histoire d'amour entre le professeur Marston, joué par l'acteur Luke Evans, sa femme Elizabeth, jouée par Rebecca Hall, et l'étudiante Olive, joué par Bella Heathcote. Le film se penche également sur les relations S & M et la servitude, qui prévalaient dans leur vie privée et dans les bandes dessinées, ce qui était très scandaleux pour l'époque.

 

Why are you like this : 

Trois amis intimes gèrent (ou non) travail, loisirs, identité, rencards, plaisir et soirées de folie dans cette satire incisive de la vie de la génération Y à Melbourne.

 

Ride or Die de Ryuichi Hiroki

Amoureuse de Nanae depuis toujours, Rei l'aide à échapper à son mari violent. Mais pendant leur fuite, les sentiments contradictoires de l'une pour l'autre se déchaînent.

Règles des trois
16 avril 2021 sur Netflix / 2h 22min / Drame, Romance
Titre original Ajeeb Daastaans
Quatre courts-métrages explorent les façons surprenantes dont des déclencheurs inattendus enflamment les émotions gênantes couvant sous les relations fragilisées.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #VOD gay, #Netflix

Repost0

Publié le 21 Avril 2021

Ryan Murphy a déclaré qu'Ewan McGregor était «le seul choix possible» pour incarner le créateur de mode et  icône du Studio 54 Roy 'Halston' Frowick dans une nouvelle série Netflix.

Halston, le créateur de mode devenu célèbre dans les années 1970, était l'un des visages déterminants du Studio 54 de New York. Il était souvent photographié dans la célèbre boîte de nuit avec des amis de renom, tels que Liza Minnelli et Andy Warhol.

Son histoire est racontée dans la nouvelle série Netflix de Ryan Murphy,  Halston , qui devrait sortir sur la plate-forme de streaming en mai.

«Dans son esprit, ce n'était pas de l'affect - c'était naturel. Je pense qu'Ewan l'a compris. Ewan est vraiment connecté à la douleur de Halston et au désir de Halston, et à quel point il est déroutant d'être à la fois un artiste et un homme d'affaires.

 

Halston , réalisé par Danial Minahan, devrait faire ses débuts sur Netflix le mois prochain, avec Rory Culkin dans le rôle de Joel Schumacher et Krysta Rodriguez dans le rôle de Liza Minnelli.

Murphy parle également de  la liberté qui accompagne la création d'émissions de télévision pour les plateformes de streaming. Le résultat, dit-il, a été qu'ils ont pu faire une série qui était «vraiment précise» avec  Halston .

«La télévision a beaucoup changé, en particulier dans le monde du streaming», a déclaré Murphy. «Avant, je passais la moitié de ma carrière à me battre avec des normes et des pratiques à propos de« Pourquoi ne puis-je pas montrer cela? Pourquoi est-ce que je ne peux pas faire ça? Il a toujours été question de sexe aussi, jamais de violence.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #VOD gay, #Netflix, #Biopic, #séries gay

Repost0

Publié le 15 Avril 2021

Que faut-il savoir sur le film "Ride or Die", thriller japonais tiré d'un manga qui suit l'histoire d'amour de deux femmes en quête de liberté ?

 

ÇA PARLE DE QUOI ?

Amoureuse de Nanae depuis toujours, Rei l'aide à échapper à son mari violent. Mais pendant leur fuite, les sentiments contradictoires de l'une pour l'autre se déchaînent.

Ride or Die de Ryuichi Hiroki - Disponible sur Netflix

L'AMOUR PLUS FORT QUE LA DOULEUR

Ne vous fiez pas à son titre : non, Ride or Die n'est pas un blockbuster sur des manèges à sensations ! Tiré du manga Gunjō de Ching Nakamura (inédit en France), le long métrage suit la romance entre deux femmes, alors que se trame un complot pour assassiner le mari abusif de l'une d'entre elles.

Sorte de synthèse de Thelma et Louise pour ses thématiques et de L'Inconnu du Nord-Express pour son machiavélisme, Ride or Die est la nouvelle réalisation de Ryuichi Hiroki, cinéaste spécialisé dans les longs métrages érotiques et sulfureux. Peu connu en dehors des frontières du Japon, il a néanmoins été récompensé en 2004 par le prix du Meilleur scénario au Festival du film asiatique de Deauville pour Vibrator.

Côté casting, le rôle de la protagoniste principale Rei a été confiée à la superstar nippone Kiko Mizuhara. Le mannequin américano-japonais, révélé en 2010 par le film Norwegian Wood, est notamment connu au Japon pour avoir prêté ses traits à Mikasa Ackerman dans l'adaptation en prises de vues réelles de L'Attaque des Titans. Sa partenaire de jeu Honami Satô y tient, quant à elle, l'un de ses premiers rôles au cinéma.

Romance sulfureuse et autodestructrice, Ride or Die se suit donc à la fois comme un thriller plein de suspense mais également comme le portrait de deux femmes à l'épreuve de la vie. Bénéficiant d'une sortie simultanée internationale, le film est à découvrir sur Netflix dès ce jeudi 15 avril.

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #VOD gay, #lesbien, #Netflix

Repost0

Publié le 14 Avril 2021

 

Shiva Baby

 

SYNOPSIS

Danielle est en terminale et entretient une relation sexuelle tarifée avec Max, un homme marié. Aujourd’hui, elle doit rejoindre ses parents névrosés afin de participer à une Shiva, un rituel juif qui est accompli après la mort d’un proche. À son arrivée, son attitude désinvolte et son désintérêt pour les études supérieures lui valent des remarques désobligeantes de la part de certains membres de sa famille. Cette journée particulière prend une tournure inattendue lorsque Max fait son apparition avec sa femme et leur bébé pleurnicheur…son amie d'enfance et ex-petite amie Maya ( Molly Gordon de Booksmart ) est également là, et pour ajouter plus de cahot. Le film est représentation drôle, émotionnelle, authentique et délicieusement sincère de ce que signifie être une personne jeune et queer dans le monde d'aujourd'hui. 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #VOD gay, #lesbien

Repost0

Publié le 14 Avril 2021

Sorti en toute discrétion sur Netflix fin 2020, ce film taïwanais mérite qu’on s’y attarde. On y suit l’histoire d’amour compliquée entre deux lycéens au lendemain d’importants changements politiques à Taïwan.

 

DE QUOI ÇA PARLE ?

En 1987, après la fin de la loi martiale à Taïwan, Jia-han et Birdy tombent amoureux malgré la pression familiale, l'homophobie et la stigmatisation sociale ambiantes.

ÇA VAUT LE COUP D’ŒIL ?

Drame simple et épuré, Ton nom en plein cœur raconte une histoire qui se déroule dans un lycée catholique pour garçons. Nous sommes en 1987 ; presque quatre décennies de loi martiale viennent de prendre fin. Mais les Taïwanais restent encore, psychologiquement au moins, sous le joug d’une société cadenassée par des années traumatisantes d’une domination militaire.

Jia-han (Edward Chen), un jeune homme à la voix douce et très apprécié de ses camarades de classe, fait la connaissance d’un nouvel élève en quête de sensations fortes. Il le surnomme Birdy (Chin-Hua Tseng) en référence au film d’Alan Parker. Les autres élèves ne savent pas trop quoi penser du nouveau, mais Jia-han et lui se lient immédiatement d’amitié.

Sous la franche camaraderie, naît une intimité grandissante faite de gestes candides et tendres. C’est une sieste dans le train où l’un pose sa tête sur l’épaule de l’autre. C’est ce corps qui s'agrippe à celui de son complice lors d’une balade à scooter. Des instants anodins tandis que dans ces interstices, naît une histoire d’amour.

Mais il est encore impossible de s’aimer au grand jour à Taïwan, à cette époque où les étudiants gays sont battus et harcelés par leurs camarades de classe et rejetés par la société. Alors lorsque l’école s’ouvre aux jeunes filles, Birdy se rapproche d’une fille au franc-parler. Ce qui brise le cœur de Jia-han.

Entre Call Me by Your Name et In the Mood for Love

On ne peut alors s’empêcher de penser au trio amoureux de Call Me by Your Name. Lorsque la jeune Marzia (Esther Garrel) vient ralentir le rapprochement entre Oliver (Armie Hammer) et Elio (Timothée Chalamet). Mais ici, les réactions sont plus vives. La douleur de Jia-han lui est presque insupportable.

Toute en délicatesse, la réalisation s’attarde alors sur les émotions et retient toujours l’action d’advenir trop brusquement. Le réalisateur Patrick Kuang-Hui Liu s’applique, comme un observateur privilégié, à filmer les manifestations presque invisibles du désir physique. Il prend le temps de faire naître la romance entre ses personnages et laisse le temps à ses acteurs de construire une alchimie qui devient de plus en plus crédible.

En même temps qu’on s’ébahit devant la beauté de Birdy et Jia-han, Liu leur donne de la texture et de l’ampleur. De la même manière que Wong Kar-wai étire le temps pour mieux exprimer le désir dans In the Mood for Love, la langueur déployée dans Ton nom en plein cœur ne sert qu’à étoffer la narration sous-jacente. L’expression est dans la position des corps, l’inclinaison des visages, la force du regard plus que dans les dialogues. Même s’ils finissent par exulter à force d’étouffement.

Une histoire personnelle

L’arc particulier de Jia-han est basé environ à "80%" sur l’expérience de Patrick Kuang-Hui Liu, d'après le réalisateur. "À l’origine, mon intention n’était pas de faire un film gay, mais de faire un film personnel", dit-il. "Il s'agit de mon premier amour, et mon premier amour s'est avéré être l'histoire d'un garçon aimant un autre garçon." a déclaré le réalisateur au magazine Time.

 

Nous espérons vraiment que, grâce à Netflix, les communautés LGBT d'autres régions d'Asie pourront voir le film. Les communautés LGBT ont besoin d’un film comme celui-ci pour leur dire : "Vous êtes autorisé à aimer, vous n’êtes pas coupable."

 

La production du film a démarré en 2018, avant que la législation sur le mariage homosexuel soit promulguée à Taïwan qui est le premier pays d’Asie – et le seul à ce jour – à avoir légalisé ces unions en mai 2019. Sorti fin septembre 2020 en salles à Taïwan, Ton nom en plein cœur est devenu le plus gros succès taïwanais de 2020 et le film LGBT+ le plus vu de l’histoire de Taïwan.

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #VOD gay, #Netflix

Repost0

Publié le 9 Avril 2021

 

 

 

 

 

PLEIN SUD (2009) - disponible jusqu'au 30 avril 2021

Après le très beau Les Invisibles, son documentaire Adolescentes a été l'uns des très belles réussites de l'année écoulée au cinéma. Mais Sébastien Lifshitz a aussi tourné des fictions. Et pour son troisième long métrage, il avait mis en scène Léa Seydoux dans un road-movie estival, romantique et torturé. 

Plein Sud

(France)
Duree : 87 mn
Distributeur : Ad Vitam
Sortie en salles le 30 Décembre 2009
Année de production : 2009
C'est l'été, Sam 27 ans file tout droit vers le sud au volant de sa Ford. Avec lui, un frère et une sœur rencontrés au hasard de la route : Mathieu et Léa. Léa est belle, pulpeuse et archi féminine. Elle aime beaucoup les hommes, Mathieu aussi.
Partis pour un long voyage, loin des autoroutes, en direction de l'Espagne, ils vont apprendre à se connaître, s'affronter, s'aimer. Mais Sam a un secret, une ancienne blessure qui l'isole chaque jour un peu plus. Séparé de sa mère depuis l'enfance, ce voyage n'a qu'un seul but : la retrouver

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #VOD gay, #Arte

Repost0

Publié le 7 Avril 2021

Au tour de Brut de se lancer dans le monde de la SVOD. Le média vient officiellement de lancer BrutX, une plateforme engagée dont les films, séries et documentaires ont été sélectionnés avec soin.

 

Un nouveau concurrent dans le marché déjà bien rempli de la SVOD ! Brut annonce aujourd’hui le lancement de BrutX, sa plateforme de streaming composée de films, séries, documentaires, court-métrages, animations et autres portraits.

"Chacun de ces programmes sera dans son registre un reflet des préoccupations majeures des nouvelles générations : l’environnement, les droits de la femme, la lutte contre toutes les formes de discriminations, l’amour, le genre, la diversité, le questionnement du pouvoir, la solidarité, la défense et la visibilité des minorités, etc." fait savoir le média.

Son prix ? 4,99 euros par mois sans engagement. Un tarif attractif, d’autant plus que la plateforme va aussi produire des films et des séries afin de mettre en avant des créateurs engagés. Côté catalogue justement, BrutX propose à son lancement plusieurs titres.

Côté séries, les abonnés pourront notamment binge-watcher Veneno (par les producteurs de La Casa de Papel) qui raconte la vie sulfureuse de l’égérie transgenre espagnole des années 90 et qui confie pour la première fois les rôles de personnages trans à des talents exclusivement trans.

Côté films, on annonce déjà Erin Brockovich, Ma vie avec Liberace, Tout sur ma mère, Les Suffragettes… Les amateurs de documentaires ne seront pas en reste avec Cartels et Kivu sur les enfants guérilleros au Congo. De nouvelles productions originales seront ajoutées tous les mois.

Pour découvrir cette "nouvelle expérience du streaming, mais avec une conscience et du sens", rendez-vous dès à présent sur leur site internet. 

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #VOD gay

Repost0

Publié le 24 Mars 2021

Grande habituée des romances de Noël hétéros à l'eau de rose, la plateforme de streaming veut changer la donne. Pour son prochain line-up des fêtes de fin d'année, elle inclura une rom-com centrée sur des personnages LGBTQI+.

Il était temps que Netflix se lance dans la production de films queers de Noël. Comme le rapporte Variety, le mastodonte du streaming annonce la mise en chantier de Single All the Way, une comédie romantique centrée sur un personnage homosexuel et ses démêlés sentimentaux. Lassé que sa famille le juge sur son statut de célibataire endurci, Peter demande à son meilleur ami Nick de l'accompagner pour les fêtes et de prétendre être son petit ami. Mais quand la mère de Peter lui arrange un blind date avec un coach sportif des plus charmants, son plan ne se passe pas comme prévu.

Des comédiens gays

Côté casting, la plateforme de SVoD semble avoir eu vent d'un certain débat et a fait appel à des comédiens eux-mêmes gays pour incarner les personnages principaux. Ainsi, Michael Urie (révélé dans Ugly Betty) se glissera dans la peau du héros, tandis que Luke MacFarlane (connu pour avoir joué la moitié d'un couple gay dans la série Brothers & Sisters) incarnera le fameux pro du fitness et son potentiel prétendant. Encore novice, l'acteur Philemon Chambers campera quant à lui le meilleur ami. Dans les rôles secondaires, on reconnaîtra des visages familiers comme ceux de Jennifer Coolidge (La Revanche d'une blonde), Jennifer Robertson (Schitt's Creek) ou encore l'excellente Kathy Najimy (Hocus Pocus).

Bien que Netflix se soit déjà bien imposée dans le monde des films de Noël avec des œuvres comme Holidate ou The Princess Switch, ce sera la première fois qu'un de ses récits se focalise sur une romance gay. En 2020, plusieurs de ses concurrents aux États-Unis ont proposé des comédies romantiques queers pour la fin d'année, avec des titres comme Happiest Season, The Christmas Setup ou encore The Christmas House. Il était temps que ce genre hétéronormé se mette enfin à accueillir des personnages LGBTQI+.

Crédit photos : Netflix via Twitter

Source Têtu

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Netflix, #VOD gay

Repost0

Publié le 13 Mars 2021

Cloud Atlas

Le public ne savait pas quoi penser de cet opus de 2012, réalisé par les réalisatrices Lily & Lana WachowskiUn film qui place des acteurs dans plusieurs rôles à travers le spectre racial et de genre? Six histoires différentes se déroulant dans six périodes différentes dans six genres différents? Quel genre de film fait ça ?

La réponse est magnifique. Le format de Cloud Atlas rend difficile la synthèse. Dans les années 1840, un médecin américain (Jim Sturgess) développe une relation avec un esclave (Keith David) et devient un ardent abolitionniste. Dans les années 1930, un compositeur gay (Ben Whishaw) écrit un quintette comme une ode à son petit ami (James D'Arcy), pour ensuite se le faire voler par un autre compositeur. Dans les années 1970, l'amant du compositeur aide une journaliste d'investigation (Halle Berry) à dénoncer l'éco-terrorisme. Dans le présent, un auteur vieillissant (Jim Broadbent) involontairement enfermé dans une maison de retraite prépare son évasion. Dans un avenir lointain, un rebelle anti-totalitaire (Sturgess, encore une fois) kidnappe une employée dans la restauration rapide cloné (Doona Bae). Dans le même plus futur lointain, un membre de la tribu (Tom Hanks) guide un scientifique (encore une fois Berry) vers une station de communication abandonnée dans l'espoir d'échapper à une Terre mourante.

Rien que ça !

Le film médite sur la façon dont les vies s'interconnectent au fil du temps et postule que le véritable amour nous guide les uns vers les autres, vie après vie. Le film soutient en fait que le sexe, la race et la sexualité n'ont aucune signification réelle en utilisant son casting dans plusieurs rôles indépendamment de la race ou du sexe. Avec Doona Bae en tant que femme blanche, Susan Sarandon en tant qu'homme, ou Hugo Weaving en tant que femme souligne simplement le fait que si nos âmes peuvent prendre de nombreuses formes physiques, quelque chose de plus profond et d'intangible nous relie. Cloud Atlas fait une déclaration radicale que l'amour est l’amour, et qu'il nous sauvera tous à la fin. 

C'est un film qui ne ressemble à aucun autre jamais réalisé - un film qui explore la fluidité de la sexualité et du genre - et une expérience cinématographique passionnante.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #VOD gay

Repost0

Publié le 12 Mars 2021

Une scène de sexe gay a été coupée du film Supernova dans les cinéma russes.

Le Moscow Times rapporte que le film, qui met en vedette Colin Firth et Stanley Tucci en tant que partenaires confrontés à un diagnostic de démence, a été autocensuré par les distributeurs de films. "Au moins une scène où les personnages essaient d'avoir des relations sexuelles après qu'un échange dramatique a disparu de l'histoire", rapportent les médias locaux.

World Pictures, le distributeur russe du film, a coupé la scène en raison des craintes que les cinémas ne projettent pas Supernova et le risque de susciter la controverse en raison des «excès», selon le critique Konstantin Kropotkine. Ces craintes sont enracinées dans la loi russe de «propagande gay», qui interdit la visibilité LGBTQ + dans les lieux accessibles aux mineurs. Cette loi a été utilisée pour sanctionner des personnes et des productions pour un large et souvent vague éventail de violations.

En 2019, les distributeurs ont supprimé des scènes d'intimité gay dans Rocketman, le biopic d'Elton John, en raison de craintes similaires de violer cette loi. Disney's Onward et Marvel's Avengers: Endgame ont également coupé les moments queers. Cependant, Supernova est classé 18+ en Russie, ce qui empêcherait les mineurs de regarder le film malgré tout. En outre, « il est clair à partir du contexte , même après l' auto-censure que les personnages sont en couple, » 

En plus de couper une scène, World Pictures aurait demandé aux critiques de supprimer toute mention de «gay» des critiques. Cette intention "s'est retournée contre lui", a noté le Times , alors que les critiques soulignaient que la censure ne faisait que renforcer l'histoire d'amour du film et les performances sincères de ses acteurs.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #VOD gay, #homophobie

Repost0