Matthieu Delormeau en larmes : Victime d'attaques homophobes, il raconte

Publié le 14 Février 2019

Le chroniqueur de "Touche pas à mon poste" a livré un témoignage bouleversant, mercredi 13 février 2019, sur C8. Victime d'attaques homophobes, Matthieu Delormeau a admis être constamment effrayé, au point d'avoir pris une décision radicale.

C'est une séquence bouleversante à laquelle ont assisté les téléspectateurs dans Touche pas à mon poste, mercredi 13 février 2019, sur C8. L'équipe est revenue sur un reportage d'Envoyé spécial au cours duquel on a pu découvrir des images de violences homophobes. Et, après le témoignage de Lyès Alouane, une victime, Matthieu Delormeau a dévoilé son expérience qui l'affecte au plus au point.

En larmes, le chroniqueur et animateur de 44 ans a révélé avoir été récemment insulté par deux personnes, en pleine rue : "Je suis très ému parce que les images sont très violentes. Moi ça m'est arrivé il y a trois jours à Châtelet. Ils m'ont suivi à deux en me traitant de pédé. Vous sentez que quelqu'un marche derrière vous et vous vous demandez comment ça va se terminer. Ils ont fini par se retourner et partir."

Très inquiet pour sa sécurité, Matthieu Delormeau a raconté qu'il avait pris des mesures afin de se protéger en cas d'agression : "Depuis quelque temps, je vis avec une arme sur moi. Tout le temps. Je ne pensais pas que ça m'arriverait un jour." Il a également admis qu'il songeait à arrêter la télévision un petit moment pour souffler un peu et prendre du recul.

Cyril Hanouna a confirmé que son chroniqueur avait vraiment peur en ce moment, au point de prendre des cours de self defense. Très émus, Valérie Benaïm, Jean-Michel Maire ou Kelly Vedovelli lui ont apporté leur soutien.

 

Mi-janvier, Matthieu Delormeau a vécu un autre moment difficile. Il avait raconté avoir été cambriolé : "Je ne sais pas pour quelles raisons, des gens m'en veulent (...). Il y a quelques jours, je me suis fait cambrioler mon appartement. (...) C'est un vrai traumatisme." La même semaine, sa voiture avait été vandalisée... "Ils n'ont rien volé, ils ont juste cassé pour casser, avait-il commenté. La police en a conclu qu'il y a une ou plusieurs personnes qui m'en veulent et qui me suivent."

Source purepeople

 

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #homophobie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article