Articles avec #cinema gay tag

Publié le 28 Septembre 2020

Kajillionaire (2020)

30 septembre 2020 / 1h 44min / Comédie, Drame
Nationalité Américain

Theresa et Robert ont passé 26 ans à former leur fille unique, Old Dolio, à escroquer, arnaquer et voler à chaque occasion. Au cours d'un cambriolage conçu à la hâte, ils proposent à une jolie inconnue ingénue, Mélanie, de les rejoindre, bouleversant complètement la routine d'Old Dolio.

Kajillionaire,  de la scénariste-réalisatrice Miranda July, est à la fois profondément drôle et déchirant car il offre de l'espoir à un personnage qui a été coupé de toute interaction humaine, à l'exception de celle de ses parents froids et acharnés. Il plonge également dans les histoires qui affectent la vie des LGBTQ + avec une histoire d'amour queer, la notion de famille retrouvée et la présentation fluide du genre.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 27 Septembre 2020

THROUGH THE GLASS DARKLY (thriller)

Charlie, lesbienne dans une petite ville est sous le choc de l'enlèvement non résolu de sa fille. Plus d'un an après, sa relation avec sa partenaire de longue date s'est dissoute et elle est tombée dans l'alcoolisme. Puis, lorsque la fille de Trip Carmichael ( Michael Trucco ) - l'homme le plus riche de la ville - disparaît, Charlie s'associe à une journaliste ambitieuse, Amy (Shanola Hampton) pour arrêter le ravisseur.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 22 Septembre 2020

Supernova avec Colin Firth, et Stanley Tucci. Les 2 acteurs jouent un couple gay de longue date, Sam et Tusker, qui doivent faire face à la maladie, notamment à une démence et à la perte de ses facultés. Les deux hommes choisissent de faire un voyage à travers le pays en camping-car pour célébrer leurs derniers moments avant que l'inévitable ne commence.

Supernova a déjà généré nombre de récompenses pour Firth & Tucci, deux amis de longue date dans la vraie vie. 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 22 Septembre 2020

"Fin de siècle", du réalisateur argentin Lucio Castro, explore le couple gay, ses ambiguïtés et ses mystères. 

Ocho et Javi se retrouve à Barcelone. Vingt ans ans plus tôt, en 1999, ils avaient interrompu leur relation amoureuse par peur de révéler leur homosexualité.

Avec "Fin de siècle" (Fin de siglo), un film argentin, Lucio Castro évoque les mystères de la relation amoureuse, les défis du couple à long terme, l’attrait de la liberté personnelle, l’homoparentalité… 

Ces sujets sont explorés avec force dans ce premier long métrage sexy, drôle et émouvant.

Une romance belle et sensuelle dans laquelle la mémoire, le désir et la réalité se scindent en de nombreuses chronologies ludiques et mélancoliques.

Primée au prestigieux Festival LGBT de San Francisco Frameline, le film a été montré au Festival parisien LGBT Chéries Chéris. 

Source e-llico

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 20 Septembre 2020

Le thème de l'homosexualité n'est pas exactement ce que l'on peut appeler une nouveauté au cinéma; loin s'en faut. Précisément, à quand remonte justement sa première évocation à l'écran ?

 

Le thème de l'homosexualité au cinéma est très, très loin d'être une chose récente. Il est évoqué pour la première fois en 1919 dans un film allemand, Différent des autres, réalisé par Richard Oswald. Il met en scène la romance secrète entre un pianiste du nom de Paul Körner (Conrad Veidt) avec Kurt (Fritz Schulz), étudiant en musique. Quand leur histoire est découverte et qu'on les fait chanter, Paul se suicide...

Lorsque les nazis arrivèrent au pouvoir, ils s'emparèrent des copies du film pour les détruire. Seule la moitié d'une copie a pu être sauvée, grâce à la découverte d'une bobine en Ukraine à la fin des années 1970. Le reste a été irrémédiablement perdu, hélas.

Ce film fut conçu comme un argument contre les lois en vigueur en Allemagne, et notamment le paragraphe 175. Une référence à l'article 175 du code pénal allemand, qui criminalisait l'homosexualité entre hommes, de 1871 à... 1994. C'est au nom de ce paragraphe qu'environ 50 000 personnes ont été poursuivies et pour certaines envoyées dans les camps de concentration sous le Troisième Reich. Ce même paragraphe a également permis, avant 1933 et encore longtemps après la Seconde Guerre mondiale (dans la pratique, jusqu'aux années 1970), de poursuivre les homosexuels devant la justice et de les condamner parfois à des peines de prison.

Ci-dessous, un extrait du film mutilé...

Source Allociné par  OP (@Olivepal) 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay

Repost0

Publié le 18 Septembre 2020

Le chanteur / acteur Harry Styles a annoncé  son prochain projet : le drame queer  My Policeman .

Basé sur l'histoire de l'auteur Bethan Roberts,  My Policeman suit Tom (Styles), un beau flic qui tombe amoureux d'un charmant conservateur de musée nommé Patrick. Les deux hommes tombent  instantanément amoureux l'un de l'autre, mais étant donné le décor des années 1950, Tom et Patrick craignent de ne jamais être ensemble. Du coup il épouse une institutrice Marion, et un triangle amoureux tendu voit le jour.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 15 Septembre 2020

Le réalisateur de Call Me By Your Name  a défendu sa décision de choisir des acteurs hétérosexuels dans les rôles principaux de personnage gay dans le film.

Luca Guadagnino, dans une interview avec The  Independent  a balayé les critiques pour avoir choisi Timothée Chalamet dans le rôle d' Elio, 17 ans, et Armie Hammer dans le rôle de son amant plus âgée, Oliver.

«J'ai trop lu Freud pour prendre au sérieux ce genre de critiques», dit-il. «Ce qui veut dire que je ne crois pas honnêtement avoir le droit de décider si un acteur est hétéro ou non. Qui suis-je pour savoir ce que quelqu'un pense de lui-même ou d'elle-même. Oui, Armie est un homme hétéro avec une femme et des enfants et on peut en dire autant de Timothée. Mais est-ce que je leur demande de dire toute la vérité sur leur sexualité, sur leurs identités, sur leurs envies, avant de les caster ? non !"

«Si je dois caster des acteurs sur ce que les gens pensent être la vraie chose pour un rôle, je ne serais pas en mesure de tourner. Je ne peux pas choisir un homosexuel pour jouer Oliver. Je dois choisir Oliver pour jouer Oliver parce que les identités des hommes gays sont aussi multiples que les fleurs du royaume de la terre ", a-t-il déclaré." Il n'y a donc pas d'identité gay. Une personne qui est gay est complètement différente d'une autre personne qui est gay.

«Donc, si je dois être précis face à ce genre de remarque ennuyeuse, je pourrais choisir Oliver mais Oliver n'existe pas. C'est une créature de [l'écrivain] André Aciman. Nous revenons au dernier point que je veux faire valoir, à savoir que la beauté de jouer est la possibilité de créer et d'incarner de nouveaux moi à travers l'art de jouer.

De plus, Guadagnino a comparé les appels à la distribution authentique de rôles homosexuels, qui, en raison d' une histoire de préjugés à Hollywood, s'adressent généralement à des acteurs hétérosexuels, à celui de faire jouer un véritable tueur en série pour incarner le Dr Hannibal Lecter dans Le silence des agneaux.

«M. Hopkins doit-il être lui-même un tueur en série pour jouer ce rôle?» demanda Guadagnino.

Guadagnino a également répondu aux critiques du scénariste de Call Me by Your Name , James Ivory, qui a affirmé que son scénario original intégrait de la nudité frontale. Les contrats de Hammer et Chalamet auraient des clauses de non-nudité.

Pour The Independent, Guadagnino a déclaré qu'Ivory était «un peu sourd à ce sujet».

"Tout ceux qui connaissent mon travail ne peuvent pas dire que je suis timide à propos de la nudité masculine ou féminine", dit-il. «Ainsi, la critique de James Ivory  était, d'une certaine manière, dénuée de pragmatisme ou de relation avec le film lui-même. Ma question pour lui est est-ce que ce film a besoin d'une nudité masculine frontale ?. Je ne pense pas. Ce n'est pas le cas. "

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #dvd gay, #people

Repost0

Publié le 12 Septembre 2020

Immense star de la pop, la chanteuse Madonna n'a pas eu la reconnaissance qu'elle désirait avec ses expériences au cinéma. Elle se lance dans un nouveau projet qui sera un biopic sur sa propre vie, avec la scénariste Diablo Cody. Des premières informations viennent de tomber.

 

On sait ce que manigance Madonna avec Diablo Cody

En août dernier, Madonna dévoilait qu'elle était en train de travailler sur un projet de long-métrage avec la scénariste Diablo Cody. On ne savait pas de quoi il allait être question, les deux femmes entretenant le secret. Mais on vient enfin de comprendre ce qui se trame avec un live sur Instagram (via Youtube). Madonna apparaît avec sa collaboratrice pour nous annoncer qu'elles planchent ensemble sur un biopic qui retracera sa vie. On doit dire qu'on s'y attendait un petit peu, même si le doute était permis et qu'elles auraient pu s'orienter vers une fiction qui rejoint leurs obsessions. La rencontre sonne comme une évidence, pour ces personnalités qui sont habitées par une vision commune du féminisme. Madonna n'a jamais hésité à jouer la provocatrice pour défendre l'image de la femme libre, quand Diablo Cody est passée de stripteaseuse à scénariste, avec une envie de parler des femmes (elle signera Juno ou le mal-aimé Jennifer's Body).

Le scénario en cours d'élaboration (107 pages ont été écrites) ne devrait pas traiter de la vie de Madonna dans sa globalité. D'après la chanteuse, il se déroule en partie dans les années 80, quand elle est à New York. Une époque où elle explose, avec son second album, Like a Virgin. Des figures comme Andy Warhol, Jean-Michel Basquiat, Keith Haring et Martin Burgoyne apparaîtront dans le film. Il sera aussi question du tournage d'Evita auquel elle a participé dans les années 90. Autant dire que le récit va s'étendre sur plusieurs années et parler du succès provoqué par la pop-star. L'intention des deux femmes n'est pas de faire une comédie musicale mais il est évident que des passages chantés vont ponctuer le film. Aucun nom n'est annoncé pour le rôle principal, ni pour la réalisation.

Le biopic musical est un genre plébiscité depuis peu grâce aux succès conjugués de Bohemian Rhapsody et RocketmanPlusieurs projets sont sur le feu, en plus de celui dont on vient de parler sur Madonna. Pour faire un rapide tour d'horizon de ce qui nous attend, Respect (sur Aretha Franklin), Stardust (sur David Bowie) et I Wanna Dance with Somebody (sur Whitney Houston) sont prévus. On peut ajouter à la liste le film Aline qui arrive le 18 novembre (sur Céline Dion, de et avec Valérie Lemercier dans le rôle principal) ou cette comédie musicale inspirée par les chansons de Prince, à la manière de Mamma Mia !.

Madonna et le cinéma, une histoire qui ne roule pas

Si elle n'a plus rien à prouver dans le monde de la musique, Madonna a vu sa carrière au cinéma être quasiment jonchée d'échecs. Dans les années 80, elle tente de se faire une place à Hollywood avec quelques petits rôles. Pendant une vingtaine d'années, elle glane des apparitions à droite et à gauche, jusqu'à parvenir à un début de reconnaissance avec son Golden Globe pour sa performance dans Evita. Une réussite qui ne va pas lui donner envie de continuer très longtemps, elle stoppe cette activité peu de temps après. D'autres artistes musicaux ont réussi à élargir leur palette mais la star ne semble pas en capacité de répondre aux exigences que réclament ce métier.

Elle n'abandonne cependant pas le 7ème art et passe à la réalisation. Malheureusement, elle se loupe complètement. Ses deux essais, Obscénité et Vertu puis W./E. : Wallis et Édouard sont d'énormes échecs financiers et critiques. Symbole de ces ratages répétés, elle cumule plusieurs prix à la fameuse cérémonie des Razzie Awards. Ce biopic sera peut-être une revanche, même s'il elle ne devrait pas être présente devant ou derrière la caméra.

Source ciné séries 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Biopic

Repost0

Publié le 10 Septembre 2020

La comédie "Les Crevettes pailletées", sortie en salles en 2019, aura droit à une suite. Dans ce nouveau film, l'équipe de water-polo gay s'envolera... pour la Russie !

Comme nous vous l'annoncions en septembre dernier, la comédie Les Crevettes pailletées, sortie en salles en 2019 et qui racontait l'histoire d'une équipe de water-polo gay, aura droit à une suite ! Nos confrères du Film Français confirment l'information et indiquent que ce nouveau film, toujours réalisé par Cédric Le Gallo et Maxime Govare, se tournera au premier trimestre 2021 au Japon et en Europe de l'Est. La distribution d'origine sera de retour, avec notamment Nicolas Gob et Alban Lenoir.

 

L'action des Crevettes pailletées 2, rapporte le Film Français, se déroulera deux ans après la mort de Jean. Le coach décide d’emmener un jeune de banlieue qu’il croit homo afin d'accompagner l'équipe aux Gay Games de Tokyo, un voyage pour rendre hommage à leur ami parti trop tôt. Mais après avoir raté leur correspondance pour le Japon, ils se retrouvent coincés en Russie, dans l’une des régions qui n’est pas la plus gay-friendly du monde. Le début d’une folle aventure aussi rocambolesque que périlleuse.

Sorti en mai 2019, le long métrage Les Crevettes pailletées avait rencontré un joli succès public avec près de 580 000 spectateurs au rendez-vous. Il avait en outre remporté le Prix du Jury au Festival de Comédie de l'Alpe d'Huez.

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 10 Septembre 2020

Un "body swap movie' horrifique dont le ton rappelle Happy Birthdead.

 
 
 

Blumhouse et Universal Pictures dévoilent la bande-annonce de l’inattendu Freaky, un thriller horrifique teinté de comédie où Vince Vaughn jouera un tueur en série. Mais ce dernier va aussi subitement que mystérieusement échanger de corps avec une lycéenne, Millie (incarnée par Kathryn Newton). Désormais coincée dans le corps de cet homme, Millie a 24 heures pour trouver une solution, sous peine que ce changement ne devienne permanent…

Si l’ambiance du trailer vous rappelle les sympathiques Happy Birthdead et Happy Birthdead 2 You, c’est normal : Freaky est réalisé par Christopher Landon, cinéaste et scénariste qui a fait une grande partie de sa carrière chez Blumhouse, notamment sur la saga Paranormal Activity.

Freaky sortira le 23 décembre prochain en France. Voici le synopsis officiel : "Millie Kessler (Kathryn Newton de Contrôle parental et Big Little Lies) une adolescente de 17 ans, occupée à faire bonne figure dans son très élitiste lycée, Blissfield High, devient la nouvelle cible du Boucher (Vince Vaughn), un tueur en série tristement notoire. Son année de Terminale va alors devenir le cadet de ses soucis.  Lorsque, sous l’effet du poignard antique du Boucher ils se réveillent dans le corps de l’autre, Millie n’a alors que 24 heures pour retrouver son corps afin de ne pas rester coincée pour le restant de ses jours dans la peau d’un tueur en série d’une cinquantaine d’années. Tâche délicate étant donné qu’elle ressemble désormais à une armoire à glace psychopathe, recherché par la police et cible d’une chasse à l’homme locale… alors que le Boucher, lui, dans la peau de la jeune fille, est bien décidé à célébrer un retour en fanfare dans un bain de sang. Avec l’aide de quelques amis – Nyla (Celeste O’Connor), Joshua (Misha Osherovich) et de son amoureux Booker (Uriah Shelton) - Millie va se lancer dans une course contre la montre pour inverser le sort, pendant que le Boucher se délecte de ses attributs féminins, arme fatale pour son retour sanglant."

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0