cinema gay

Publié le 24 Mars 2021

DELPHINE GLEIZE

Après La Permission de minuit et le documentaire Beau joueur, consacré à l'équipe de rugby de l'Aviron bayonnais, Delphine Gleize travaille actuellement sur l'adaptation du second roman de Constance Debré, Love Me Tender. La réalisatrice et scénariste écrit avec Pierre Trividic

 

Florence Loiret Caille (Le Bureau des légendes) tiendra le rôle principal du film. Pour mémoire, cette autofiction de Constance Debré raconte son émancipation personnelle, ses rencontres, ses aventures, ses amours lesbiennes. Il y est aussi largement question des relations complexes avec son fils et son ex compagnon.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 18 Mars 2021

Alors que son prochain film est déjà bouclé et annoncé pour 2021, le réalisateur français planche sur le projet suivant : une adaptation des Larmes amères de Petra von Kant du dramaturge allemand Rainer Werner Fassbinder.

François Ozon n'aime pas les vacances. Toujours aussi prolifique, le cinéaste français prépare déjà son prochain long-métrage. Comme le rapporte Variety, il s'agit d'une adaptation des Larmes amères de Petra von Kant, une pièce de théâtre de Rainer Werner Fassbinder que le réalisateur allemand avait déjà porté sur grand écran en 1972.

Ce n'est pas la première fois qu'Ozon se frotte à l'univers de Fassbinder. Son film Gouttes d'eau sur pierres brûlantes sorti 2000 était déjà l'adaptation d'une pièce du metteur en scène homo bavarois.

Selon les dires du média américain, il semblerait tout de même que le Petra Von Kant de François Ozon ne soit pas exactement un remake. Il s'agirait plutôt d'un film sur les coulisses des Larmes amères de Petra von Kant de Fassbinder. En effet, l'acteur Denis Ménochet (Grâce à Dieu) incarnera le fameux cinéaste germanique, tandis qu'Isabelle Adjani sera la muse de ce dernier.

Une icône de plus

Controversée, la pièce Les Larmes amères de Petra von Kant s'intéresse à la créatrice de mode éponyme et à la relation corrosive qu'elle entretient avec Marlene, son assiste qu'elle prend un malin plaisir à humilier à longueur de temps. Mais leur quotidien se voit chamboulé par l'arrivée de Karin, une belle jeune femme qui se destine à une carrière dans le mannequinat. Sélectionné à la Berlinale en 1972, le film de Fassbinder brasse des thèmes forts comme la codépendance affective, la solitude ou encore le sadomasochisme.

Petra Von Kant – dont le tournage devrait débuter cette semaine – signera la première collaboration entre Isabelle Adjani et François Ozon. Petit à petit, il étoffe ainsi sa liste de grandes actrices passées devant sa caméra, de Catherine Deneuve à Fanny Ardant en passant par Charlotte Rampling ou Isabelle Huppert.

Pour son prochain long-métrage Tout s'est bien passé dont la sortie est prévue cette année, le réalisateur a choisi Sophie Marceau comme actrice principale. Ce sera peut-être l'occasion pour François Ozon d'obtenir enfin la reconnaissance de ses pairs. Nommé à 12 reprises lors des derniers César, son film Été 85 est reparti bredouille de la compétition. Cette histoire d'amour solaire est désormais disponible sur Canal+ à la demande.

Crédit photo : Denis Makarenko via Shutterstock

source Têtu 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #sorties cinéma, #lesbien

Repost0

Publié le 13 Mars 2021

La 46e édition a rendu son verdict. Présidée par Roschdy Zem et animée par Marina Foïs, la cérémonie diffusée en direct de l'Olympia, en clair sur Canal +, ce vendredi soir, a sacré Albert Dupontel et Adieu les cons, vainqueur de 7 trophées dont celui du Meilleur film - une première pour le cinéaste. Emmanuel Mouret et son marivaudage Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait, 13 fois nommés, est le grand perdant de la soirée.

MEILLEUR PREMIER FILM

GAGNANT : Deux de Filippo Meneghetti

Malgré une petite représentation Lgbt dans les nominations avec les films été 85, Miss, garçon chiffon et Deux,  1 seul de ces films a été récompensé.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay

Repost0

Publié le 12 Mars 2021

Une scène de sexe gay a été coupée du film Supernova dans les cinéma russes.

Le Moscow Times rapporte que le film, qui met en vedette Colin Firth et Stanley Tucci en tant que partenaires confrontés à un diagnostic de démence, a été autocensuré par les distributeurs de films. "Au moins une scène où les personnages essaient d'avoir des relations sexuelles après qu'un échange dramatique a disparu de l'histoire", rapportent les médias locaux.

World Pictures, le distributeur russe du film, a coupé la scène en raison des craintes que les cinémas ne projettent pas Supernova et le risque de susciter la controverse en raison des «excès», selon le critique Konstantin Kropotkine. Ces craintes sont enracinées dans la loi russe de «propagande gay», qui interdit la visibilité LGBTQ + dans les lieux accessibles aux mineurs. Cette loi a été utilisée pour sanctionner des personnes et des productions pour un large et souvent vague éventail de violations.

En 2019, les distributeurs ont supprimé des scènes d'intimité gay dans Rocketman, le biopic d'Elton John, en raison de craintes similaires de violer cette loi. Disney's Onward et Marvel's Avengers: Endgame ont également coupé les moments queers. Cependant, Supernova est classé 18+ en Russie, ce qui empêcherait les mineurs de regarder le film malgré tout. En outre, « il est clair à partir du contexte , même après l' auto-censure que les personnages sont en couple, » 

En plus de couper une scène, World Pictures aurait demandé aux critiques de supprimer toute mention de «gay» des critiques. Cette intention "s'est retournée contre lui", a noté le Times , alors que les critiques soulignaient que la censure ne faisait que renforcer l'histoire d'amour du film et les performances sincères de ses acteurs.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #VOD gay, #homophobie

Repost0

Publié le 8 Mars 2021

Tandis qu'il devient l'une des figures LGBTQI+ montantes aux États-Unis, l'acteur Billy Eichner annonce plancher sur le scénario de Bros, une rom-com où deux hommes tomberont amoureux de l'un de l'autre. Une première chez Universal.

Inutile de se leurrer : chez les grands studios, le genre de la comédie romantique reste encore très, très hétéro. Mais plus pour très longtemps. Comme le rapporte The Wrap, Universal Studios vient de caler une date de sortie pour sa toute première rom-com centrée sur une histoire d'amour entre deux hommes. En effet, c'est le 12 août 2022 aux États-Unis que débarquera Bros, le premier film produit et scénarisé par l'humoriste ouvertement gay Billy Eichner. Nicholas Stoller (Nos pires voisins) se chargera de la réalisation.

Jusqu'ici, peu de détails ont été communiqués quant au synopsis du long-métrage. Celui-ci est cependant décrit comme "une comédie intelligente, mignonne et bienveillante sur la quête de sexe, d'amour et de romance au milieu de la folie". On notera également que Billy Eichner  l'un des rôles principaux du film. D'autres annonces de casting devraient être faites dans les prochains mois, de même qu'une date de début de tournage devrait bientôt être précisée par Universal Studios.

Une personnalité à suivre

Bien que son nom soit encore peu identifié dans notre Hexagone, Billy Eichner commence à gagner en notoriété outre-Atlantique, notamment au sein de la communauté LGBTQI+ dont il fait partie. Sur le petit écran, il s'est illustré dans bon nombre de séries telles que Difficult People, Friends from College ou encore American Horror Story. Courant 2021, il sera à l'affiche de la nouvelle saison de American Crime Story sous les traits du journaliste Matt Drudge, très impliqué dans la médiatisation de l'affaire Monica Lewinsky.

Crédit photo : Hulu

Source Têtu

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 4 Mars 2021

Timothée Chalamet et Armie Hammer sont censés revenir dans la suite, mais la carrière de ce dernier est au point mort suite au scandale qui a éclaté en début d'année.

 

Alors que Call Me By Your Name, le gros succès de Luca Guadagnino sorti début 2018 au cinéma, arrive sur Netflix, revenons un instant sur son projet de suite.

Il y a un peu moins d'un an, en avril 2020, le réalisateur italien confirmait à La Repubblica vouloir retrouver Timothée Chalamet et Armie Hammer pour la suite, qui serait logiquement tirée de Find Me, le roman d'André Aciman publié en 2019 qui poursuivait l'intrigue, dix ans après l'histoire de Call Me By Your Name. Tout le monde semblait partant (le metteur en scène évoquait aussi les retours de Michael Stuhlbarg et Esther Garrel en seconds rôles), mais en début d'année, les accusations de manipulations et violences sexuelles contre Armie Hammer semblent avoir mis le projet en stant-by, et les autres membres de l'équipe sont tous actuellement rattachés à d'autres projets. Même le scénariste James Ivory, qui, à 92 ans, vient d'annoncer qu'il était en train d'adapter deux best-sellers d'Edouard Louis : En finir avec Eddy Bellegueule et Qui a tué mon père ?. Il semble peu probable qu'il puisse rempiler pour Call Me By Your Name 2 si ce dernier était confirmé, bien qu’il ait remporté l’Oscar 2018 du meilleur scénario adapté pour le premier volet.

Accusé en janvier dernier d'avoir eu des penchants sexuels malsains par plusieurs ex-compagnes (dont une qui lui reproche publiquement de lui avoir imposé ses ''fantasmes de cannibale et de vampire''), Armie Hammer n'a plus aucun projet en cours. Il a abandonné coup sur coup une comédie romantique avec Jennifer Lopez et la série racontant les coulisses du Parrain, puis a été lâché par son agent à la mi-janvier. Il paraît peu probable qu'il signe pour la suite de Call Me By Your Name prochainement.

Luca Guadagnino s'apprête en revanche à retrouver Timothée Chalamet pour... un film de cannibale. Le réalisateur prépare  Bones & All, un film écrit par Dave Kajganich, le scénariste d'A Bigger Splash et du remake de Suspiria. Taylor Russell (Judy Robinson dans la série Perdus dans l'espace) y jouera une jeune femme traversant les Etats-Unis pour retrouver son père, espérant ainsi comprendre pourquoi elle ne peut s'empêcher de tuer et de dévorer toutes les personnes qui l'aiment.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #sorties cinéma

Repost0

Publié le 27 Février 2021

The Eternals présentera Phastos, un super-héros queer, joué par Brian Tyree Henry, et montrera le premier baiser gay du MCU.

L'engouement pour la sortie du film a été unanime parmi les fans de Marvel.

Haaz Sleiman, qui jouera le mari du super-héros Phastos (Brian Tyree Henry), a confirmé la nouvelle dans une interview avec  NewNowNext  et a déclaré que c'était un moment «beau, très émouvant» à filmer.

«Tout le monde a pleuré sur le plateau. Pour moi, il est très important de montrer à quel point une famille queer peut être aimante et belle », a-t-il déclaré.

«Brian Tyree Henry est un acteur si formidable, il a apporté tant de beauté dans cette partie du film, et à un moment donné, j'ai vu un enfant dans ses yeux, et je pense qu'il est important pour le monde de se rappeler que nous, dans la communauté queer, étions tous des enfants. à un moment donné.

«Nous oublions cela parce que nous sommes toujours dépeints comme sexuels ou rebelles. Nous oublions de nous connecter sur cette partie humaine. »

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 26 Février 2021

Alors que les cinémas sont toujours fermés, Vincent Dedienne prend les devants en faisant la promotion de son prochain film "L'étreinte". Il s'est ainsi livré dans les pages de "Psychologies Magazine". Faisant le lien entre son personnage et lui, il a notamment évoqué sa sexualité.

Quand les salles obscures pourront de nouveau ouvrir leurs portes, il risque d'y avoir des embouteillages de films à l'affiche. Le grand public pourra notamment retrouver Vincent Dedienne, qui donnera la réplique à Emmanuelle Béart dans L'étreinte. Il incarnera le personnage d'Aurélien, un homme gay qui partage une complicité de vie et une forme d'amour chaste avec Margaux, jouée par sa partenaire.

Dans les pages de Psychologies magazine, Vincent Dedienne a fait le lien sur ce qui le rattache intimement à son personnage. "Le fait qu'Aurélien soit gay permet cette ambiguïté, parce qu'elle enlève le poids de la séduction. J'ai toujours noué de grandes amitiés avec les filles et je suis très content que la question du désir n'ait jamais eu à se poser : ça allège tout, ça approfondit tout. J'aurais détesté avoir à me bagarrer avec ça dans mes rapports avec les femmes. Je vois des copains se battre contre eux-mêmes, contre une espèce d'instinct de mâle dominant (...) Et, moi, je ne sais pas quel hétéro j'aurais été. Mais être gay m'a sauvé la vie !", clame le comédien et humoriste âgé de 34 ans.

Une déclaration pas banale tant les personnes LGBT vivent souvent très mal la découverte de leur sexualité puis la peur de le dire et d'être rejeté. Sans compter les discriminations, les clichés... Vincent Dedienne reconnait que, dans son cas précis, le fait d'avoir très jeune fait du théâtre avait beaucoup aidé car, dans ce monde-là, "l'homosexualité n'a rien d'exotique." Mettant en avant une sexualité festive et libérée, avec la chance d'être issu de la génération d'après sida - "on est les pédés d'après l'hécatombe" -, Vincent Dedienne n'a jamais ressenti la moindre honte. Même d'un point de vue familial, celui qui a été adopté enfant n'a jamais connu le rejet de ses parents... qui ont appris son homosexualité lors de son premier spectacle !

Psychologies Magazine, édition du 24 février 2021.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 19 Février 2021

Le très attendu Benedetta, qui devait être présenté en 2020 à Cannes, a une nouvelle fenêtre de sortie. Le film de Paul Verhoeven, qui raconte l’histoire d’une religieuse catholique lesbienne, arrivera au cinéma au mois de juillet, annonce Pathé qui a mis à jour son calendrier. Une date qui sera à préciser en fonction de sa projection au Festival de Cannes 2021 qui est pour l’instant programmé du 6 au 17 juillet. 

"Le scénario est un chef-d’oeuvre", racontait Virginie Efira, qui tient le rôle titre, dans le dernier numéro de Vogue. "Je n'ai pas encore vu le film. Mais tout ce qui est au centre de son cinéma - la religion, le sexe et la violence - s'y retrouve et s'unit... Maintenant, je peux aller faire de la poterie, j'ai fait ce film, j'ai vraiment rencontré Verhoeven

Source Première 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 10 Février 2021

Pak est un homme marié, chauffeur de taxi de 70 ans qui refuse de partir à la retraite. Il rencontre Hoi, père célibataire et retraité de 65 ans. Ils vivent un amour secret alors que l'homosexualité est un sujet tabou dans la société Hongkongaise. Tous deux fiers d'avoir fondé une famille et d'avoir travaillé dur pour réussir dans la vie, ils n'excluent pas la possibilité de vivre leur amour au grand jour.

 

Un Printemps à Hong Kong (En Chinois Suk Suk, 叔.叔) est un film Hong-Kongais, écrit et réalisé par Ray Yeung. Le film retrace l'amour secret de deux hommes âgés et mariés, dans une société où l'homosexualité est marginalisé.

Le film a été acclamé par la critique et nominé à plus de 17 festivals de films dans le monde.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #VOD gay

Repost0