Articles avec #lesbien tag

Publié le 26 Juillet 2017

MaybeTomorrow suit l'histoire d'Alex, une working-girl de 20 ans à Manille. Elle a fait son coming out auprès de la plupart des gens qu'elle côtoie, sauf auprès de sa meilleure amie, Jess, dont elle a été secrètement amoureuse depuis son enfance. Lorsque Jess découvre qu'Alex est lesbienne, cela va les obliger à faire face à leurs sentiments l'une pour l'autre. 

La réalisatrice, Samantha Lee, veut utiliser ce film pour briser les stéréotypes de la communauté LGBT aux Philippines

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost 0

Publié le 23 Juillet 2017

En attendant son Season Premiere le 9 octobre prochain sur la CW, découvrez les toutes premières images de la saison 3 de "Supergirl" dévoilées au Comic-Con 2017.

Supergirl saison 3 se dévoile dans une bande-annonce d'un peu plus de 2 minutes. En attendant le retour de la série sur la CW le 9 octobre prochain, ces images inédites étaient présentées au Comic-Con. Le nom de plusieurs comédiens rejoignant le casting a également été annoncé : Adrian Pasdar (Morgan Edge), Carl Lumbly (M’yrnn J’onzz), Yael Grobglas (Psi) et Emma Tremblay (Ruby). Rappelons que la saison 1 de Supergirl est actuellement diffusée sur TF1.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien

Repost 0

Publié le 20 Juillet 2017

L'incarnation sur grand écran de Wonder Woman, par la réalisatrice Patty Jenkins, a dominé le box-office  au début de cet été. Mais en octobre, découvrez un tout autre type de film sur Wonder Woman, avec une histoire principale LGBT. 

La bande-annonce de Professor Marston and the Wonder Women, raconte l’histoire vraie de William Moulton Marston, l'homme qui a créé la  bande dessinée Wonder Woman dans les années 1940, son épouse et l'étudiante de l'université Tufts avec qui il va vivre une relation amoureuse à trois.

Le film explore l'histoire d'amour entre le professeur Marston, joué par l'acteur Luke Evans ( Beauty and the Beast, The Girl on the Train ); Sa femme Elizabeth, jouée par Rebecca Hall ( Christine, The Town, Vicky Cristina Barcelona ); Et l'étudiante Olive, joué par Bella Heathcote ( The Man in the High Castle, Pride and Prejudice and Zombies) Le film se penche également sur les relations S & M et la servitude, qui prévalaient dans leur vie privée et dans les bandes dessinées, ce qui était très scandaleux pour l'époque.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #sorties cinéma, #lesbien

Repost 0

Publié le 11 Juillet 2017

Il y a eu beaucoup de personnages  lesbiens à la télévision depuis la fin en 2009 de la série «  The L Word » après six saisons. Mais rien ne correspondant  parfaitement au microcosme que représentait ce groupe de femmes basées à Los Angeles. Elles aimaient rires et faire l’amour... "Orange Is the New Black" est la série qui  remplissait le mieux ce vide

Showtime a annoncé un redémarrage de la série historique créée en janvier 2004, avec le retour de plusieurs actrices. 

Le créateur de la série Ilene Chaiken, qui a eu une carrière exemplaire après "The L Word" en tant que producteur exécutif de « Empire » et « The Handmaid's Tale », sera de retour en tant que producteur exécutif.

Avec les redémarrages de Will & Grace, Roseanne  et Dynastie la nostalgie semble être à la mode en ce moment.

Lors de la réunion L Word , Chaiken avait déclaré qu'elle était surprise qu'aucun autre spectacle n'ait été prévu pour offrir cet espace de visibilité aux femmes lesbiennes :

"Quand la série s’est arrêtée en 2009, je pense que beaucoup de gens ont pensé, OK, le relai va être  passé maintenant, et il y aura beaucoup de spectacles qui dépeigneront la vie des lesbiennes " avait déclaré Chaiken. "Mais au final Il n'y a vraiment rien eu. On dirait qu’il fallait qu’elles  reviennent. "

Mais ce n'est pas seulement Chaiken qui pense qu'il y a de la place pour plus de The L Word. La présidente de GLAAD, Sarah Kate Ellis, a publié un communiqué saluant cette reprise à un moment où beaucoup de personnages lesbiens sont tuées à la télévision. 

"Au cours des dernières années, beaucoup de personnages lesbiens et queers ont été tués à la télévision. "Il est rafraîchissant et passionnant de voir « The L Word « revenir à la télévision où on peut voir des histoires nuancées, amusantes et belles d'une communauté largement sous-représentée", a déclaré Ellis. 

Alors que Bette, Alice et Shane seront de retour dans le cadre du spectacle, ne vous attendez pas à reprendre l’histoire là où elle s’est arrêtée. Il semble que la série présentera de nouveaux personnages avec des membres originaux apparaissant de temps en temps. 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien

Repost 0

Publié le 3 Juillet 2017

L'amour n'a pas de sexe.

Jennifer Lopez a pris part à la grande campagne de sensibilisation LGBT, initiée par la série américaine The Fosters, qui met en scène dans leur vie quotidienne un couple de lesbiennes et leurs trois enfants. Le show, qui reste pour l'instant encore inédit en France, a voulu sensibiliser le public et a invité les spectateurs à partager leurs histoires, ensuite racontées par les acteurs stars de la série.

La chanteuse, qui est l'une des productrices de la sitcom, y est aussi allée de sa petite anecdote, expliquant pourquoi ce show lui tenait autant à coeur. "J'ai grandi dans le Bronx, et à l'époque, j'ai toujours pensé que ma tante Myrza était la plus cool de toutes. Elle vivait à New York et voulait être actrice. J'adorais aller lui rendre visite en ville et passer du temps avec elle, elle me racontait ses rêves et me faisait part de ses espoirs. Je voulais être comme elle", a-t-elle commencé lors d'un entretien pour le site People.

"Je ne me rendais pas compte des difficultés qu'elle rencontrait parce qu'elle était gay. À l'époque, il n'était pas question de tolérance ni d'acceptation. Ce n'est pas le genre de sujets que l'on abordait autour d'une table pendant les dîners de famille. La vie était bien différente et ça me brise le coeur d'y repenser aujourd'hui. Les gens qu'elles voyaient à la télé ne la représentaient pas, les films non plus. Elle pensait qu'elle était seule", a-t-elle ajouté.

C'est pourquoi Jenny from the Block a tenu à produire cette série hors norme. "Quand j'en ai entendu parler au départ, j'étais un peu hésitante, parce que je savais que ça serait un sujet controversé. Quand on vit sous le feu des projecteurs, c'est le genre de choses auquel on doit penser. Puis j'ai repensé à Myrza, je me suis dit que c'était ce qu'elle n'avait pas eu dans sa jeunesse. Une série qui reflète la société et qui nous apprend que l'amour est plus fort que tout, qu'importe son orientation sexuelle ou son origine, l'amour c'est l'amour. Il s'avère que j'ai vu juste parce que The Fosters va fêter son 100e épisode et, Myrza n'est peut-être plus avec nous aujourd'hui, mais je sais que de là où elle est, elle me regarde et qu'elle est fière. Comme je l'ai toujours été à son égard", a-t-elle conclu.

Coline Chavaroche pour purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #lesbien

Repost 0

Publié le 1 Juillet 2017

Cinéma

Embrasse-moi, romance lesbienne fleur bleue contre les a priori

Avec sa comédie romantique lesbienne "Embrasse-moi", en salles mercredi, l'humoriste et comédienne Océanerosemarie réussit, sur un ton drôle et tendre, à éviter les clichés en traitant comme n'importe quelle romance ce sujet rare au cinéma.

Révélée en 2010 avec un premier one woman show, la comédienne tient le premier rôle et co-réalise ce long métrage avec Cyprien Vial, primé en 2006 à la Quinzaine des réalisateurs de Cannes avec un un court métrage.

Le film met en scène une jeune quadra persuadée d'avoir rencontré enfin la femme de sa vie. Les amours saphiques ne dérogent évidemment pas à la règle de la difficulté de nourrir et d'entretenir les sentiments: Océanerosemarie devra se battre pour conquérir le coeur de Cécile interprétée par Alice Pol, et ne pas la perdre face à des embuches et quiproquos à répétition.

"Toute mon adolescence, j'ai attendu une comédie romantique lesbienne joyeuse décomplexée, dans laquelle la question de l'orientation sexuelle ne constituerait pas un sujet en soi", souligne la réalisatrice dans les notes de production. "À l'époque, les personnages lesbiens au cinéma étaient plutôt des jeunes femmes dérangées tendance psychopathes.

La seule comédie en France avec un personnage de lesbienne, c'était Gazon Maudit. Mais quand tu vis tes premiers émois, tu as peut-être aussi besoin de représentations moins caricaturales..." ajoute Océanerosemarie qui signe une comédie romantique dont les héroïnes sont des lesbiennes assumées, sans coming out ni jugement sociétal.

"Je rêvais que des lesbiennes puissent être les héroïnes lambda, handicapées de l'amour comme tout le monde!" explique l'humoriste et réalisatrice qui assume le côté résolument fleur bleue de son premier film.

"Mon film est politique en soi parce qu'il met à l'image des couples homosexuels ou mixtes, mais il ne contient aucune forme de revendication et ne prêche pour aucun modèle", insiste Océanerosemarie. "Tous les modèles de couples sont aussi beaux que foireux !", souligne-t-elle. "C'est une façon douce de désamorcer les a priori. On veut juste dire que oui, les homos et les couples différents peuvent être heureux, et connaissent les mêmes problèmes que les autres..."

(Source AFP pour e-llico

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #sorties cinéma, #lesbien

Repost 0

Publié le 28 Juin 2017

La chanteuse explique pourquoi sa petite soeur a refusé catégoriquement d'assister à son mariage avec Kristin Ogata.

 

En 2013, Beth Ditto s'était mariée à sa meilleure amie de longue date, Kristin Ogata. Pour la chanteuse gay, c'était un bonheur incommensurable. Moins de deux ans plus tard, elle organise à nouveau une cérémonie, cette fois-ci dans l'Oregon. Tous ses proches sont là pour l'admirer dans une robe Jean Paul Gaultier, y compris sa famille. Enfin presque. Car sa petit soeur Kenza, de onze ans sa cadette, n'était pas là pour une triste raison...

"Ma soeur n'a pas voulu assister à mon mariage, car elle est tombée amoureuse d'un homme très croyant et elle a complètement changé d'attitude à mon égard, déplore la star à Gala. Je l'avais pourtant prise sous mon aile. Je l'avais logée à Londres, lui avais payé une école d'esthétique car elle est très douée pour le maquillage..."

Pas de quoi abattre pour autant cette optimiste de nature, combattante dans l'âme. Ce n'est pas sa soeur qui gâchera la fête, ni entamera l'amour que Beth porte à Kristin. "On a toujours su qu'on était amoureuses et qu'on se marierait un jour, raconte-t-elle. Mais on ne voulait pas le faire trop jeunes, pour ne pas tout gâcher." De BFF à épouses, il y a un pas à franchir que les deux amoureuses ont dû travailler au quotidien. "Il nous a bien fallu un an pour réapprendre à se connaître d'une manière différente. Et puis vivre ensemble demande tellement de concessions ! Je me suis rendu compte à quel point j'étais égoïste", avoue l'ex-chanteuse de Gossip, aujourd'hui en solo avec son premier album solo, Fake Sugar.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #lesbien

Repost 0

Publié le 20 Juin 2017

Rara, un film touchant et drôle sur l'homoparentalité


Le film, basé sur une histoire vraie et réalisé par la Chilienne Pepa San Martín, sort demain dans les salles en France, et suit une famille homoparentale.

Depuis le divorce de leurs parents, Sara, 13 ans, et sa petit soeur Cata vivent avec leur mère Paula, et sa nouvelle compagne, Lía. Elles sont toutes les quatre très proches et les filles voient véritablement Lía comme une nouvelle mère. Elles acceptent très bien leur nouvelle vie chez elles, et à l’école leurs amis se montrent aussi extrêmement compréhensifs. Seul problème : Victor, leur père, pense que Paula et Lía sont incapables d’offrir à Sara et Cata un environnement stable et une bonne éducation, et décide de récupérer la garde des filles…

Ce n’est pas la première fois que le cinéma s’empare du sujet des familles homoparentales, mais les films en questions sont quasiment toujours soit des comédies, soit des documentaires. Rara a choisi de ne rien faire de tel, et Pepa San Martín nous livre ainsi un film extrêmement réaliste à travers le regard de Sara. On suit sa vie avec ses amis, ses disputes avec sa soeur, son premier crush, et de loin, les préjugés de son père, et le combat de Paula et Lía pour conserver leur garde. Et ce procédé amène au film toute sa force : il montre que la famille de Paula, Lía, Sara et Cata est normale, avec ses moments de rire mais aussi ses engueulades.

Rara se base sur des faits réels : en 2004, la juge Chilienne Karen Atala avait perdu la garde de ses trois filles à cause de son homosexualité, la Cour suprême ayant estimé que son orientation sexuelle « pouvait porter préjudice au développement physique et émotionnel des petites filles« 

Sortie ciné gay : Rara

« L’homoparentalité est une situation qui est encore loin d’être acceptée dans notre société »

Depuis 2015, le Chili reconnaît officiellement les couples homosexuels, qui ont la possibilité de contracter une union civile et de fonder une famille, mais en 2004, l’affaire Atala avait à peine attiré l’attention des médias. « Cette affaire m’a profondément touchée« , estime pourtant la réalisatrice Pepa San Martín.

Cela m’a fait réagir. Les femmes sont jugées sans arrêt, elles doivent choisir entre la maternité et leur carrière. Personnellement, j’ai été victime de discriminations que je juge nécessaires de dénoncer : la famille que je peux fonder n’est pas égale à celle de mon frère. Je suis acceptée, tolérée, les gens m’aiment bien, mais aux yeux de beaucoup, quelque chose ne va pas chez moi.

Au cours de mes recherches [pour le film, ndlr], j’ai recueilli bon nombre de témoignages de parents séparés, de même sexe ou non, et beaucoup s’axaient autour du combat pour le droit de garde des enfants. Il existe des lois qui respectent les homosexuels, et c’est primordial, mais ces lois sont toutes faites par des hommes hétérosexuels qui ignorent tout de la réalité d’un foyer homoparental.

Rara serait-il un film engagé pour le droits des homosexuels au Chili ? La réalisatrice tempère: « le film ne cherche pas à prêcher des convaincus, mais s’il pouvait aider à éclairer ceux qui doutent de la normalité d’une telle situation et du bien-être des enfants, ce serait merveilleux !« .  On espère qu’elle sera entendue. Voici la bande-annonce :

Source têtu

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost 0

Publié le 15 Juin 2017

Récit de la journée détente de l'actrice et de sa petite amie mannequin...

Cette année encore, Paris prétend au titre de ville la plus visitée de la planète ! Elle a accueilli cette semaine de nouveaux touristes. Les discrètes Kristen Stewart et sa petite amie Stella Maxwell ont choisi la capitale française comme destination de vacances en amoureuses...

Un petit tour, et puis s'en va ! Kristen Stewart et Stella Maxwell ont été photographiés à l'aéroport d'Orly, dans le Val-de-Marne, ce mercredi 14 juin. L'actrice de 27 ans et sa chérie top model étaient arrivées la veille à Paris à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Logées dans un prestigieux hôtel du 8e arrondissement, elles étaient de sortie le soir même. Elles avaient dîné au restaurant Caviar Kaspia avant de prolonger leur soirée à La Mécanique ondulatoire, un bar situé au 8 passage Thiéré, dans le quartier de Bastille (11e arrondissement).

Quelques jours plus tard, le défilé Moschino à Los Angeles, Kristen et Stella ont fui la frénésie de la Cité des anges et se sont détendues à Paris. Quelques semaines plus tôt, l'ex-héroïne de la saga Twilight était à Cannes pour participer au 70e Festival. Elle a notamment assisté à la projection du film 120 battements par minute, réalisé par Robin Campillo et lauréat du Grand Prix, remis lors de la cérémonie de clôture.

De son côté, Stella Maxwell figure dans le nouveau clip du single de David Guetta, 2U (feat. Justin Bieber). Les Anges de Victoria's Secret sont les stars de cette vidéo à but promotionnel, teaser prometteur d'un futur vrai clip...

Source purepeople

Kristen Stewart et Stella Maxwell : à Paris, main dans la main

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #lesbien

Repost 0

Publié le 15 Juin 2017

La chanteuse a dévoilé le clip de son morceau intitulé Bad Liar.

Selena Gomez a réussi un joli coup de maître pour la sortie du clip de son nouveau morceau, intitulé Bad Liar. Dans la vidéo en question, réalisée par Jesse Peretz, la popstar de 24 ans s'est mise en scène dans une ambiance très seventies et, surprise, dans la peau de quatre personnages différents !

En effet, l'interprète de Same Old Loveincarne à la fois une jeune lycéenne impopulaire, en même temps qu'elle joue le rôle de ses parents et... de la jolie bimbo blonde dont son père semble s'être amouraché. Tout se déroule entre le domicile et le lycée où étudie la jeune fille, qui est secrètement amoureuse de la supposée maîtresse de son père.

Le clip est d'aussi grande qualité que le jeu de comédienne de la star, laquelle a profité de l'occasion pour faire un petit clin d'oeil à sa meilleure amie Taylor Swift, qui lui a récemment présenté son nouveau chéri Joe Alwyn. À la fin de la vidéo, alors que Selena danse dans sa chambre, on peut voir placardés partout sur son mur des posters à l'effigie de l'interprète de Bad Blood. Petit bonus : la chérie de The Weeknd a aussi teasé, une fois le clip terminé, la "sortie prochaine" de son prochain morceau, Fetish.

"J'ai passé l'année en studio donc on peut dire que mon album est prêt, mais je ne suis pas certaine de la direction que j'ai envie de lui donner. Tous les singles que j'ai en préparation sont complètement indépendants les uns des autres et ça me plaît. Je ne sais pas trop encore ce que je vais en faire mais beaucoup de titres sont prêts", a-t-elle récemment confié au magazine Billboard.

Voilà une nouvelle qui devrait plaire à ses fans, qui s'impatientent de la voir revenir sur le devant de la scène, depuis l'annulation de son Revival Tour  pour des questions de santé – et la sortie de son dernier album il y a deux ans.

Source Coline Chavaroche pour purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Musique gay, #lesbien

Repost 0