trans&transgenre

Publié le 7 Avril 2021

Comment se terminera l’aventure de Bianca et sa bande ?

 

La chaîne américaine FX vient de dévoiler la toute première bande-annonce de la saison finale de Pose, montrant un aperçu de ce qui attend Bianca et les autres dans cet ultime chapitre

Une saison 3 qui se déroulera en 1994, une période où le "ballroom n'est plus qu'un un lointain souvenir pour Blanca, qui a du mal à équilibrer le fait d'être une mère avec le fait d'être là pour son nouvel amour, sans parler de son dernier job, celui d'aide-soignante", tease le synopsis officiel. "Pendant ce temps, alors que le sida devient la principale cause de décès chez les Américains de 25 à 44 ans, Pray Tell fait face à des problèmes de santé inattendus. Et l'émergence d'une nouvelle maison vicieuse et parvenue oblige les membres de la House of Evangelista à faire face à leur héritage..."

La saison 3 de Pose débutera le dimanche 2 mai 2021 et comptera 7 épisodes. En France, Pose est à voir sur Canal + Séries.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 16 Mars 2021

*Dans une longue interview auprès du "Times" parue le mardi 16 mars 2021, Elliot Page se confie pour la première fois depuis son coming out. L'acteur y détaille ce qui a changé depuis sa transition, comment la chirurgie l'aide à enfin s'accepter et revient sur son divorce récent.

Elliot Page a toujours su. Dès sa plus tendre enfance, il savait qu'il était né dans le mauvais corps. Ne supportant pas ses cheveux longs ni quelconque vêtement féminin, l'acteur a pourtant dû construire sa carrière dès l'âge de 10 ans avec le mauvais genre. Désormais âgé de 34 ans, il a pu faire son coming out et enfin apprécier son véritable genre. Un parcours qui s'inscrit aussi dans une transformation physique nécessaire, comme il l'a confié au Times le 16 mars 2021.

Faisant la couverture du magazine, Elliot Page se dévoile entièrement au grand jour. Il est fier de parler de son opération de chirurgie, l'ablation de sa poitrine. Au cours de l'entretien, on apprend qu'il se remettait tout juste de l'intervention chez lui à Toronto lorsqu'il a fait son coming out, sujet le plus discuté dans une vingtaine de pays. Pour Elliot Page, l'ablation de sa poitrine était une manière d'enfin se reconnaître lorsqu'il se regarde dans le miroir. "Ça a complètement changé ma vie. Tant d'énergie était dépensé en me sentant profondément dérangé dans mon corps. Maintenant j'ai récupéré cette énergie", confie l'acteur de Juno, qui se rappelle de "l'enfer" qu'a été la puberté.

 

L'année 2020 aura complètement bousculé la vie de l'acteur nommée aux Oscars. Alors qu'Elliot Page était en plein bouillonnement mental concernant son changement de genre, sa relation avec son épouse Emma Portner s'est dégradée, notamment à cause du confinement. Séparés depuis l'été, ils avaient annoncé leur divorce au début de l'année 2021. "Nous sommes restés très amis", a-t-il confié.

"J'ai eu beaucoup de temps seul pour me concentrer sur ses choses que j'évitais, inconsciemment (...) J'ai finalement été capable de m'assumer en tant que transgenre et m'autoriser à être pleinement moi-même", se souvient Elliot Page. Véritable inspiration pour tant de personnes qui se sentent comme lui emprisonnées dans le mauvais corps, l'acteur fait la fierté de ses proches, notamment de sa mère. "Je suis si fière de mon fils", a confié cette fille de prêtre, née dans les 1950. Une belle leçon d'acceptation.

Source purepeople.com 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 8 Mars 2021

Rurangi , une série sur la transidenté se déroulant dans la campagne néo-zélandaise, arrive sur les services de streaming.

L'émission, écrite par et mettant en vedette des personnes trans , fera ses débuts sur Hulu aux États-Unis en 2021.

 

L'intrigue suit Caz Davis, un activiste transgenre qui retourne dans sa ville natale de Rūrangi après dix ans d'absence.

À son retour, Caz espère se rapprocher de son père, à qui il n'a pas parlé depuis avant sa transition, et renouer avec ses racines.

La série présente l'acteur trans Elz Carrad dans le rôle principal et elle est écrite et coproduite par l'activiste trans Cole Meyers.

La saison 1 comprend cinq épisodes et vous pouvez regarder la bande-annonce ci-dessous. De plus, il a déjà été confirmé que Rurangi  est en cours de renouvellement pour une deuxième saison.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 5 Mars 2021

La pose touche à sa fin.

La série diffusera sa troisième et dernière saison à partir du 2 mai  sur FX. La saison de sept épisodes se terminera le 6 juin.

Selon un communiqué de presse, la dernière saison se déroulera en 1994 où «la salle de bal ressemble à un lointain souvenir pour Blanca qui a du mal à trouver un équilibre entre être mère, être la partenaire de son nouvel amour et un job d'aide-soignante. Pendant ce temps, alors que le sida devient la principale cause de décès chez les hommes de 25 à 44 ans, Pray Tell est confronté à des problèmes de santé inattendus. Ailleurs, l'émergence d'une nouvelle maison oblige les membres Evangelista à faire face à leur héritage. "

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 1 Mars 2021

Leon Lopez est sur nos écrans de télévision en tant qu'acteur depuis de nombreuses années, y compris des rôles notables dans Brookside et EastEnders Récemment, cet homme aux multiples talents s'est fait connaître pour son travail derrière la caméra, avec son premier long métrage en tant que réalisateur, Soft Lad en 2015. Soft Lad raconte l'histoire de deux hommes tombant amoureux et acceptant leur sexualité.

Out Of Time , le deuxième long métrage de Leon, réalisé en 2018, est désormais disponible sur Amazon Prime. Il est centré sur un jeune (Connor) et les parents de Connor, Sam et Danny. Le film parle d'un jeune qui se réconcilie avec qui il est vraiment. C'est une histoire sur une personne trans racontée du point de vue des parents.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #VOD gay, #Trans&transgenre, #Amazon prime

Repost0

Publié le 1 Mars 2021

L'actrice sera prochainement sur le tournage du film comique Un homme heureux aux côtés de Fabrice Luchini. Elle campera un personnage d'homme trans qui révolte déjà une partie de la communauté concernée sur les réseaux sociaux.

Il semblerait que le cinéma français ait encore un train de retard lorsqu'il s'agit d'aborder la transidentité. Comme le rapporte Variety, Catherine Frot sera à l'affiche de la comédie Un homme heureux sous les traits d'un homme trans. Réalisée par Tristan Séguéla, la comédie racontera la vie d'un maire breton conservateur joué par Fabrice Luchini. En pleine période réélection, son épouse Edith – donc interprétée par Catherine Frot – lui fait son coming out trans. Alors que leurs avis divergent sur comment gérer la situation, les deux établissent un accord : Edith attendra le dépouillement pour entamer sa transition.

Au-delà du fait que la transidentité du personnage d'Edith soit utilisée de façon sensationnaliste, Un homme heureux réitère un schéma que l'on ne devrait plus voir sur le grand écran : caster un·e interprète cis dans un rôle trans. Et les propos d'Alexis Cassanet, directeur de la distribution internationale de Gaumont, ne rassurent en rien : "Le scénario est hilarant et provocateur, dans la lignée de La Cage aux folles et Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?". Sans surprise, les internautes n'ont pas tardé à réagir.

Un bad buzz attendu

À commencer par la comédienne trans Pomme Ferron-François, qui avance avoir été approchée pour le rôle de Carole, une femme trans qui devient l'amie et confidente d'Edith. C'est d'ailleurs sur Twitter qu'elle a pris soin de partager des extraits supposés du scénario. Le rendu est plutôt navrant, dès que l'on s'aperçoit que les répliques du personnage trans de Catherine Frot sont introduites par son deadname. "Ah oui, intéressant : le contrat pour le rôle de Carole incluait bien sûr de devoir faire la promo du film, souligne Pomme Ferron-François. Une meuf trans comme token pour se protéger, quoi de plus simple ?".

Malgré le mécontentement d'une partie de la communauté trans sur les réseaux sociaux, Un homme heureux débutera son tournage dès le printemps prochain dans la ville de Montreuil. Côté date de sortie, le film n'est pas attendu avant le deuxième semestre de 2022. Pas sûr que la pilule soit passée d'ici-là...

Source Têtu

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 16 Février 2021

Un épisode de la série The Good Doctor fait le portrait sensible et authentique d'un homme transgenre enceinte.

La série télévisée, qui met en vedette Freddie Highmore en tant que médecin atteint d' autisme , a abordé un nouveau sujet avec sa représentation de la parentalité transgenre.

 

La série a choisi l'acteur trans Emmett Preciado dans le rôle de Rio Gutierrez, en tant qu'homme transgenre gay qui découvre qu'il est enceinte tout en luttant contre une tumeur au cerveau.

 

S'adressant à Forbes , Preciado a déclaré: «Cela fait des années que je fais face aux commentaires haineux de gens qui me disent: 'Vous n'êtes pas vraiment un homme, vous êtes toujours une fille.

«Et j'ai me suis construit une carapace pour faire face à cela. Cet épisode, cependant, c'était comme un moyen pour moi de montrer un peu plus aux gens ce que je ressens, de partager un peu plus mon expérience.

«Mon corps ne définit pas qui je suis à l'intérieur, et j'ai l'impression que la plupart des gens, même les cisgenres, peuvent s'identifier à cela.

 

Preciado a salué un moment de la série où le partenaire du personnage arrête une suggestion selon laquelle donner naissance est «la chose la plus féminine» que quiconque puisse faire, soulignant: «Ce n'est pas une femme si Rio le fait.»

 

L' acteur de Good Doctor a poursuivi: «Je comprends que je suis né dans un corps féminin, mais mon cerveau et mon âme sont masculins; C'est un homme… J'ai adoré la façon dont cela a été écrit, parce que cela montre que juste parce que cette personne décide de porter un bébé, parce qu'elle le peut, parce que son corps a été construit pour ça, pourquoi cela doit-il être une chose féminine? Pourquoi ne peut-il pas être aussi masculin ou pourquoi doit-il être l'un ou l'autre? »

 

Emmett Preciado veut inspirer les personnes trans.

S'adressant à QueerForty , il a ajouté: «J'espère vraiment que les gens auront l'esprit ouvert lorsqu'ils verront cet épisode et qu'ils essaieront au moins de se mettre dans la peau d'une personne trans, même pour 45 minutes seulement.

«J'espère que cela inspirera toutes les personnes trans là-bas, car elles ont besoin de voir qu'il y a de l'espoir et qu'elles peuvent avoir du bonheur et du succès et qu'elles peuvent faire tout ce qu'elles veulent.

Dans la vraie vie, de nombreux hommes transgenres ont porté leur propre bébé, bien que leurs histoires soient souvent poursuivies de manière agressive par les médias.

Un homme trans britannique a récemment mené une bataille juridique infructueuse pour faire retirer le mot «mère» du certificat de naissance de son enfant.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 15 Février 2021

Karine Le Marchand continue de secouer le milieu du petit écran. L'animatrice a révélé travailler actuellement sur un tout nouveau projet télé autour de la transidentité. Un thème encore très peu abordé à des heures de grandes écoutes et qui promet déjà de susciter beaucoup de réactions.

Karine Le Marchand adore les défis ! Surtout lorsque ceux-ci permettent d'ouvrir un peu plus les esprits. C'est par le biais de son travail d'animatrice qu'elle s'intéresse alors à ceux qui n'ont pas toujours la parole, comme les agriculteurs dans L'amour est dans le pré et plus récemment aux personnes souffrant d'obésité dans Opération Renaissance. À peine ce dernier programme diffusé sur M6, que Karine Le Marchand s'est lancée dans une toute nouvelle aventure. C'est sur Instagram, dans la journée de samedi 13 février 2021, que la meilleure amie de Stéphane Plaza a partagé le sujet de sa prochaine émission, non sans une certaine excitation.

Aujourd'hui Youhouhou, c'est le premier jour de tournage de notre nouveau bébé made in Potiche prod: 'Transgenre'. Avec Aéla, Louise et Zach, une fois de plus nous allons essayer de faire évoluer le regard des gens sur ce/ceux qu'ils méconnaissent. Après plus d'un an d'enquête et de casting, sous le regard bienveillant de ma réalisatrice chouchoute Delphine Cinier, ça y est on est partis pour quelques mois de tournage/montage exaltants. Merci à nos 3 témoins de me faire confiance et de m'ouvrir leur coeur. À découvrir dans quelques mois en prime Time sur M6!", a-t-elle légendé sous une première photo tirée du tournage.

Vous l'aurez compris, Karine Le Marchand s'intéresse donc cette fois-ci à la transgenralité, qui concerne les personnes présentant un questionnement non pas sur leur sexualité mais sur leur identité. Une manière de vivre reconnue mais encore trop peu comprise. Les internautes ont donc félicité Karine Le Marchand pour sa prise de risque tout en la mettant malgré tout en garde contre les critiques à venir et inévitables. "Et bien j'espère que l'accueil sera meilleur que pour Opération Renaissance où les gens on fait exprès de tout prendre de travers", a commenté l'un d'entre eux. "Ce qui compte c'est de faire et d'essayer de faire le mieux qu'on peut. Après... rien n'est grave", a donc relativisé l'animatrice de 52 ans.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 10 Février 2021

Le film suit l'histoire d'un garçon transgenre (Sasha Knight) et de son père toxicomane Troy (Zahn), fuyant la loi à cheval. Se déroulant dans le Montana, le film suit Troy et Jo alors qu,ils tentent d'échapper à leurs problèmes. La mère de Jo, Sally (Jillian Bell), n'accepte pas qu'elle ait un fils transgenre, et lorsque le comportement erratique de Troy lui cause des ennuis avec la justice, le père démissionnent pour fuir au Canada avec son fils. C'est une belle histoire père-fils, pleine de superbes cinématographies du nord-ouest américain et une lueur d'espoir pour les enfants queer du monde entier.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #VOD gay, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 3 Février 2021

Caméra d'Or au Festival de Cannes en 2018, ce premier film belge consacre le talent du débutant Victor Polster.

 

Girl, sorti en salles en octobre 2018, sera diffusé pour la première fois en clair ce soir, sur Arte. Première aime beaucoup ce premier film de Lukas Dhont. Voici notre critique.

Lara a 15 ans, de beaux cheveux blonds et des yeux bleus pénétrants. Elle aspire à devenir danseuse et se bat pour être à la hauteur et faire virevolter un corps dont on sent bien vite qu’il souffre. À partir d’un tel sujet, le film pourrait glisser tranquillement sur les rails d’un récit adolescent comme il en existe des kyrielles. Sauf que le corps même du film semble, lui aussi, résister. La caméra colle l’héroïne de près, accompagne ses gestes et forcément dévoile un détail qui n’en est pas un. Lara a le corps d’un garçon et elle entend bien corriger cela. Avant que les hormones n’agissent, il faut faire avec et mettre un sparadrap pour cacher ce sexe d’homme qui ne lui correspond pas. Mais Girl n’est pas non plus le récit d’une jeune fille différente bientôt brimée par la communauté. Au contraire, le monde qui entoure Lara (père, petit frère, copines de classe, médecins...) a non seulement accepté cette « différence » mais fait avec. Certains soutiennent, d’autres restent à distance. Ce qui importe au cinéaste flamand Lukas Dhont, dont c’est le premier long métrage à seulement 25 ans, ce n’est pas tant de savoir ce qu’en pensent les autres que la façon dont Lara vit sa lente métamorphose, sa réappropriation physique. Le spectateur regarde cette jeune femme courageuse qui intériorise tout jusqu’à perdre haleine. Girl est un film fort et puissant porté par un jeune acteur (Victor Polster) d’une force et d’une présence inouïes. Ce qu’on appelle un choc.

Source Première 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #Trans&transgenre

Repost0