La programmation complète (et alléchante) du festival LGBT+ Chéries-Chéris vient de tomber

Publié le 8 Octobre 2020

Du 14 au 24 novembre prochains, les cinéphiles pourront découvrir environ 140 œuvres cinématographiques honorant la communauté queer.

Histoire de littéralement égayer une année 2020 autrement morne, le festival Chéries-Chéris prépare son attendu come-back. À peine dévoilée, il faut avouer que la programmation fait envie. C'est un total de 60 longs-métrages et 80 formats courts que les spectateurs et spectatrices de cette 26ème édition pourront dévorer. Pour commencer, le film d'ouverture ne sera nul autre qu'Ammonite, le deuxième long-métrage prometteur de Francis Lee (Seule la terre). Porté par Kate Winslet et Saoirse Ronan, il explorera une romance lesbienne tumultueuse dans les années 1840.

Bien entendu, Ammonite fera partie de la compétition fiction aux côtés de 11 autres films. Parmi lesquels : Cicada de Matthew Fifer et Kieran Mulcare, Comets de Tamar Shavgulidze, Forgotten Roads de Nicol Ruiz, Las mil y una de Clarisa Navas, Moffie d'Oliver Hermanus, No Hard Feelings de Faraz Shariat, Un printemps à Hong Kong de Ray Yeung, Vendra la muerte y tendra tus ojos de José Luis Torres Leiva et enfin Vent chaud de Daniel Nolasco. Également en lice, Le Prédateur de Marco Berger – qui nous avait surpris avec Le Colocataire plus tôt cette année – et A Good Man de Marie-Castille Mention-Schaar, d'ores et déjà décrié pour sa représentation de la transidentité.

Premières, cycle et nostalgie

Parmi les autres propositions alléchantes du festival Chéries-Chéris cette année, on retiendra Saint-Narcisse, le tout nouveau film du réalisateur Bruce LaBruce, mais aussi Petite fille de Sébastien Lifshitz. Après l'excellent Adolescentes débarqué en salles en septembre dernier, le documentariste s'intéresse à Sasha, 7 ans, qui vit comme une petite fille depuis ses 3 ans. Parallèlement, cette 26ème édition comprendra des projections de films cultes pour notre communauté tels que Beautiful Thing de Hettie Macdonald et Showgirls de Paul Verhoeven.

Enfin, en adéquation avec le mouvement Black Lives Matter qui prend de l'ampleur aux États-Unis depuis plusieurs mois, cette 26ème édition inclura un cycle de films issus des années 80 et 90. Des longs-métrages qui mettent en avant le cheminement de pensée antiraciste et dont le propos résonne plus que jamais aujourd'hui. Intitulé Renaissance noire, ce cycle comprendra A Place of Rage de Pratibha Parmar, The Watermelon Woman de Cheryl Dunye ou encore The Passion of Remembrance de Maureen Blackwood et Isaac Julien.

"Les artistes que nous avons retenus en cette 26ème édition nous proposent leur lecture et leurs représentations de nos identités multiples, avance Grégory Tilhac, délégué général du festival Chéries-Chéris. Toute l’équipe du Festival, essentiellement composée de bénévoles, a travaillé d’arrache-pied pour présenter les plus belles productions issues des 4 coins du globe ; une programmation riche et variée comprenant près de 140 œuvres se plaçant dans la droite lignée de l’invention géniale – à la fois inclusive et fédératrice – du rainbow flag de Gilbert Baker".

Le festival Chéries-Chéris aura donc lieu du 14 au 24 novembre 2020, avec des projections prévues dans les cinémas MK2 Beaubourg, Quai de Seine et Bibliothèque.

Source Têtu 

Rédigé par Michael

Publié dans #festival gay, #cinéma gay

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article