Publié le 3 Mai 2010

 

 
Millenium la suite : en salles le 30 juin 2010
Millenium la suite : en salles le 30 juin 2010

 

 

Le premier volet de Millenium : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes , était sorti en mai 2009. L'adaptation suédoise du best-seller de Stieg Larsson avait attiré 1,2 millions de spectateurs français. Un résultat raisonnable, mais assez décevant, en comparaison au succès du livre en librairie (mais le film n'était pas non plus destiné à un public très large). Par contre, l'accueil critique avait été très favorable, ce qui était de très bon augure pour les autres volets de la saga. La suite : La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette , sortira le 30 juin prochain. Tout de suite suivi du dernier volet de la trilogie : La reine dans le palais des courants d'air , en salles le 23 juillet.
Les premiers posters français des deux films viennent d'être dévoilés. Dans ces suites, on suivra toujours les aventures de Mikael Blomkvist (incarné par Michael Nyqvist ) et de Lisbeth Salander ( Noomi Rapace ).
En parallèle, l'adaptation américaine du best-seller est doucement en train de se mettre en place. Pour l'instant, on parle de David Fincher à la réalisation, et de Brad Pitt et Carey Mulligan dans les rôles principaux. Mais tout cela reste à confirmer.

 

 
Millenium 3 sortira le 23 juillet
Millenium 3 sortira le 23 juillet

 

source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 3 Mai 2010

Du 4 au 8 mai, Le Sénéchal propose son premier cycle de cinéma gay, lesbien et trans : « Entre Actes ».

Extrait de l'article :

Cycle après cycle, le SénéImage 1chal laisse découvrir aux cinéphiles des pellicules qui ont marqué l'histoire du cinéma. Au mois de mai, celui-ci fait donc encore comme il lui plaît et inaugure « Entre Actes », un cycle de cinéma gay, lesbien et trans qui déroulera ses 11 bobines à Guéret.
(…) Le but de cette programmation est véritablement d'aborder le sujet par les deux bouts : « L'homosexualité vue au cinéma et le cinéma vu par les homosexuels » souligne Christophe Bréchard.

 

Au programme aujourd'hui : la projection de L'arbre et la Forêt en présence du réalisateur Olivier Ducastel et l'exposition des photos de Pascal Leroux.

 

Dès ce soir, le cinéma Le Sénéchal entame son hymne à la différence, avec la projection d'un premier film. L'occasion d'aborder le sujet encore sensible de l'homosexualité.

Dès 20 h 30, le sixième long-métrage d'Olivier Ducastel et Jacques Martineau, L'arbre et la forêt,sorti en France le 3 mars, sera projeté en lever de rideau de ce premier festival Gays, lesbien et trans de Guéret.

Cette réalisation traite d'un douloureux secret de famille, révélé par Frédéric, alias Guy Marchand. Son poids est si lourd à porter qu'il l'a enfoui pendant près de 60 ans : il a été déporté pendant la Seconde Guerre mondiale en raison de son homosexualité. Une révélation qui fera du dégât auprès de sa famille.

« Il existe peu de fictions qui traite de la déportation des homosexuels », regrette Olivier Ducastel, qui sera d'ailleurs présent lors de la projection de ce soir. Et celui-ci d'ajouter que « cette question très douloureuse est encore trop peu abordée au cours des journées mémorielles ».

Outre cette projection, l'exposition de Pascal Laroux démarre aujourd'hui et dure jusqu'à la fin du festival. Les visiteurs pourront ainsi s'attarder sur une rétrospection de Polaroïd, la plupart retravaillés. « C'est un peu comme un journal de bord, autobiographique, qui illustre mes obsessions et mes pensées. J'illustre des objets, des rencontres, des corps? À ce propos, je n'apprécie pas la façon dont l'homme est représenté dans les magazines, façon mannequin, imberbe et aseptisé. Mes oeuvres vont à l'encontre de ces images de papier glacé ». Ca tombe bien, l'idée du festival est justement de s'écarter des stéréotypes qui collent à la peau de l'homosexualité. 

 

source la montagne

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 3 Mai 2010

 

Après une première saison prométeuse qui faisait la lumière sur une série de personnages attachant dont Kevin, le très sexy bleu gay. La deuxième saison m'avait particulièrement déçu !

Les scénarios particulièrement mauvais et la relation entre Yann et Kevin incompréhensible, du genre je t'aime moi non plus ! en un mot aucun intérêt.

 

Je viens de voir la saison 3 samedi et je retrouve enfin le plaisir de regarder cette série. De nouveaux personnages décalés et très drôles. Enfin une histoire cohérente concernant le couple homo avec sa mise en ménage. J'attends la suite avec impatience en espérent que les bleus seront nous tenir en haleine par des histoires bien ficelées et surtout profiter du couple très hot que forme Yann et Kevin !

 

 

Les deux épisodes sont disponibles en intégralité sur M6Replay.fr.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 2 Mai 2010

 

Le 20 juin prochain, Showtime lancera une nouvelle téléréalité assez particulière : "The Real L Word", qui se trouve être l'adaptation de la série "The L Word". Découvrez la bande-annonce du programme...

%22The+Real+L+Word%22%2c+la+bande-annonce

Si vous avez toujours trouvé que The L Word n'était pas assez réaliste, Showtime vient de trouver la solution. Le 20 juin prochain, la chaîne câblée américaine lancera The Real L Word, une nouvelle émission de téléralité directement inspirée de la série. C'est d'ailleurs Ilene Chaiken, la créatrice du sulfureux show, qui a eu l'idée de ce programme qui dépeindra le quotidien de Tracy, Whitney, Nikki, Mikey, Jill et Rose, un groupe de lesbiennes de Los Angeles. Tout l'esprit de The L Word devrait être préservé, sauf qu'ici - comme le dit très bien la bande-annonce - tout sera vrai...

source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 29 Avril 2010

Prochainement+sur+vos+%c3%a9crans+%3a+%22Glee%22+le+6+juin+sur+Orange+Cin%c3%a9ma+S%c3%a9ries

"Glee", la série qui donne la pêche, le dimanche 6 juin à 20h40 sur Orange Cinéma Séries !


Musique, humour et énergie sont au programme de cette série musicale décalée, imaginée par le créateur de Nip/Tuck. Après avoir conquis le public américain, Glee débarque sur Orange Cinéma Séries. Avec dans chaque épisode près de 5 numéros chantés et dansés basés sur les hits du moment et des tubes intemporels, la série vous laissera le sourire aux lèvres et le pied en train de battre la mesure. Un épisode entier consacré au répertoire impressionnant de Madonna vient tout juste d'être diffusé Outre-Atlantique. Tout commence le jour où un professeur d'espagnol décide de s'occuper de la chorale de son lycée du Midwest, une des pires des Etats-Unis puisqu'elle n'a jamais gagné le moindre concours. Mais - bien qu'atypique - la petite troupe est déterminée à changer les choses !

 

La Saison 6 de "Nip/Tuck" le lundi 17 mai à 20h35 sur Paris Première !
La chaîne du Câble et du Satellite diffuse les deux dernières saisons de Nip/Tuck sous la forme d'une 6ème et ultime saison en 19 épisodes. Pour l'occasion, les cinq premiers inédits seront dévoilés le 17 mai à compter de 20h35. La série prendra ensuite place dès la semaine suivante dans sa case définitive, le lundi à 22h30, à raison de deux épisodes par soirée. Pour leurs dernières aventures, les docteurs Troy et McNamara reçoivent en guest-star Mario López, Rose McGowan, Gilles Marini ou encore Melanie Griffith. Le cabinet étant touché par la conjoncture économique, Sean et Christian décident alors d’embaucher un nouveau chirurgien afin de booster les bénéfices. De son côté, Christian quitte Liz et reponge dans ses habitudes d’antant. La guerre est alors ouverte et elle promet un divorce sanglant ! Matt essaie de trouver un sens à sa vie et gommer ses erreurs passées.

La Saison 5 de "The L Word" le lundi 17 mai à 22h15 sur June !
Suite des aventures homosexuelles de Jenny, Tina, Bette et leurs amies. La petite bande participe au Subaru Pink Pride pour la recherche sur le cancer du sein. Le soir venu, au campement, les filles jouent à "Je n’ai jamais" mais le jeu tourne mal…

 

source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 29 Avril 2010

DESPUES DE LA REVOLUCION


 

Cinéaste à part, dont le travail expérimental déroute toujours autant qu'il séduit, Vincent Dieutre signe ici une sorte de vidéo témoignage sur l'émotion sexuelle qu'il a ressentie avec un porteño à Buenos Aires...

Vincent Dieutre a une place à part dans le travail de l'image en France. Auteur de nombreux écrits consacrés au rapport entre art et cinéma, il explore dans ses films une forme d'autofiction entre essai, documentaire, journal intime et reconstitution. Et cette anthologie de son travail, accompagnée d'un inédit, en est le parfait miroir. Entre vidéo d’art contemporain, cinéma expérimental et réalisme cru, Vincent Dieutre se raconte (souvent ses histoires d'amour, ses émotions sensorielles) à la première personne, en voix-off (on l'aperçoit plus qu'on ne le voit) avec une forme qui pourra troubler (super-huit ou DV plans sombres, «bougés» ou purement subjectifs).

Ici, il revient sur l'émotion sensorielle, intellectuelle et sexuelle qu'il a éprouvé en débarquant à Buenos Aires. Avec un côté éclaté qui peut surprendre, désarçonnée, voir braqué un spectateur habitué à une narration linéaire. Mais passé la surprise, difficile de ne pas être troubler, emporter, ému parfois heurter par ce travail. Il ressort de cet ensemble une épure peu commune, presque christique, dans la cinématographie dite gay. Ce voyage vaut le détour.

 

Un film de Vincent Dieutre. Genre: documentaire. Durée: 55 minutes.

 

source tétu

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 28 Avril 2010

 

2 Heures de rire avec : Christian Clavier et Didier Bourdon en Georges et Zaza le 15 mai sur TF1

A l'occasion du succès de La Cage au folle et de l'annonce de leur retour pour 100 dernières représentations, Nikos Aliagas et TF1 ont programmés une émission hommage aux deux comédiens. Ils seront accompagnés de leurs amis pour une rétrospective des meilleurs moments de leur carrière.

Christian Clavier et Didier Bourdon jouent La Cage aux folles depuis 7 mois. A l'occasion du succès de la pièce et des 100 dernières représentations, TF1 leur consacre une émission Deux heures de rire avec, le 15 mai à 20h45.

Présenté par Nikos Aliagas, l'émission reviendra en compagnie de leurs amis sur les meilleurs moments de leur riche carrière.

Michel Blanc , Muriel Robin , Marie-Anne Chazel , Pascal Légitimus , Michèle Bernier , Amanda Lear , Philippe Chevalier et Régis Laspalès seront présents pour évoquer 30 ans de délires, de sketches et des millions d'entrées au cinéma.

Avec Les Inconnus ou Le Splendid , et même en solo, ils ont connus le succès au cinéma ou au théâtre. Laissant derrière eux des quantités d'images d'archives ou d'images inédites qui seront dévoilées.

Habillés en Georges et Zaza pour l'occasion, ils révèleront aussi tous les secrets des coulisses de la pièce jouée au Théâtre de la Porte Saint-Martin. Sans oublier de rendre un hommage appuyé à Jean Poiret et Michel Serrault .

Deux heures de rire avec Christian Clavier et Didier Bourdon, une émission présentée par Nikos Aliagas le 15 mai à 20h45 sur TF1

 

source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Repost0

Publié le 28 Avril 2010

 


Le lundi 3 mai à 20h le cinéma Le Nouveau Latina diffuse le documentaire "Illegal Love" de Juli Gali sur la Proposition 8. Ce documentaire sera ensuite diffusé sur PinkTV le vendredi 18 juin à 22h.
En Californie, le 4 novembre 2008, jour de l’élection de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis, aboutissement de la lutte pour les Droits Civiques lancée dans les années 60, la communauté homosexuelle, qui avait obtenu quelques mois auparavant le droit de se marier, perd ce même droit.

Le 11 octobre 2009, après des mois de mobilisation, une grande marche sur Washington est organisée.
Inscrit dans ce laps de temps, "Illegal Love" raconte l’histoire de cette lutte pour l’égalité…

La projection du documentaire sera suivie d'un débat avec la réalisatrice et Anne Crémieux (Universitaire spécialiste du cinéma américain).

Le Nouveau Latina
20, rue du Temple 75004 Paris

 

source e-llico

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 28 Avril 2010

Cinéma : Mourir comme un homme, ou les errances d'un père transsexuel (+ vidéo)

"Mourir comme un homme", du Portugais Joao Pedro Rodrigues qui sort en salles, aborde sur un mode à la fois réaliste et onirique, les thèmes de la transsexualité et de l'homosexualité.
A l'affiche de treize salles, ce film a été présenté en sélection officielle du Festival de Cannes 2009 dans la section Un Certain Regard.

A Lisbonne aujourd'hui, Antonio, alias Tonia (Fernando Santos), s'accroche tant bien que mal à son quotidien de transsexuel quinquagénaire, et voit peu à peu sa réalité s'éroder.

Cette ancienne vedette d'un spectacle de travestis entretient des relations conflictuelles avec son fils (Chandra Malatitch), jeune militaire homosexuel qui n'assume ni l'identité sexuelle de son père, ni la sienne, au point de recourir à la violence.

Alors que le statut de star de Tonia est menacé au cabaret par Jenny, ancienne prostituée noire qu'il a formé (Jenny Larrue), son amant junkie Rosario (Alexander David), l'incite à un choix radical : faire l'opération chirurgicale qui le rendra définitivement femme.

Ses rapports ambigus avec le jeune Rosario relèvent à la fois du sexuel et du paternel, Tonia comblant ainsi ses frustrations de père par un lien quasi filial avec cet amant qui pourtant, le domine psychologiquement.

Alternant prises de vues crues sur l'homosexualité et intermèdes musicaux lors desquels le héros/héroïne exprime pathétiquement son mal-être sur fond de fado, ce long métrage dresse un portrait des transsexuels qui oscille entre le kitch, le glauque et l'émouvant. Tout au long du film, la générosité du héros transparaît autant que sa tristesse.

Malgré des passages originaux tels que l'échappée bucolique des personnages principaux dans une forêt enchantée où ils font la connaissance de la fantasque Maria Bakker, un autre transsexuel, le réalisateur ne parvient pas à éviter les longueurs.

La cohorte de paumés que Tonia draîne dans son sillage et les scènes de sexe explicite accentuent le réalisme de sa lente descente aux enfers. Le caractère inexorable de sa déchéance, révélé par des détails sordides montrant la lente putréfaction de son corps, donne une dimension tragique au film, sélectionné dans de nombreux festivals internationaux.

Joao Pedro Rodrigues est également le réalisateur de "O Fantasma" et de "Odete", second long métrage, primé notamment à la Quinzaine des réalisateurs 2005, à Cannes.

 

 

source e-llico

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 27 Avril 2010


Rétrospective de nus masculins à Paris
    


 

Nicola Canet annonce le lancement d’une nouvelle exposition à thématique gay intitulée : Nus masculins, rétrospective 1870 – 2010, réunissant des photographies, peintures et dessins de divers auteurs dont l’artiste Raymond Voinquel. Vernissage le mardi 20 avril à 20 heures. L’exposition se prolongera par la suite du 21 avril au 26 juin 2010. Librairie-galerie Au bonheur du jour – 11, rue Chabanais (Paris, 2e). Tél. : +33 (0)1 42 96 58 64.

 

 

Voir en ligne : Au bonheur du jour, galerie-boutique :

 


©copyright R. Voinguel

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture

Repost0