26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 12:56

« Modern Family » est la meilleure série de comédie pour la cinquième année d’affilée, et « The normal heart » a été désigné meilleur film de télévision.

« Modern Family » a été sacrée meilleure série de l’année au cours d’une soirée qui a rendu hommage à Robin Williams.

.

« Modern family », diffusée sur ABC, distinguée dans la catégorie comédie pour la cinquième année d’affilée, diffusée sur la chaîne ABC, a remporté l’Emmy de la meilleure série comique pour la cinquième fois de suite, un record seulement égalé par « Frasier » (1994-98). La série a également raflé les prix du meilleur second rôle dans une comédie (Ty Burrell) et celui de la meilleure mise en scène (Gail Mancuso).

Jim Parsons a reçu le même prix en version masculine pour « Big Bang theory », son quatrième titre grâce à cette série à succès, où il incarne un scientifique génial, asocial et égomaniaque.

Moment d’émotion, « The normal heart« , sur le combat d’un activiste gay pendant la montée de l’épidémie de sida des années 80, a reçu le prix du meilleur film de télévision. Le scénariste Larry Kramer, fondateur d’Act Up-New York et séropositif, est monté sur scène visiblement faible, soutenu par une béquille rose, largement applaudi. En recevant le prix, Ryan Murphy (photo), le réalisateur de l’adaptation télé a encouragé les jeunes spectateurs à devenir de nouveaux Larry Kramer: « Ce prix est pour les centaines de milliers d’artistes qui sont morts du sida depuis 1981. Votre souvenir et votre passion continue à brûler en nous », a conclu le créateur de Glee, The New Normal ou American Horror Story, très ému.

Avec AFP (Véronique Dupont)

source tétu

Emmy Award 2014

Partager cet article

26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 08:22

 

Aujourd'hui marque la 66 ème cérémonie des Emmy Awards, et, à en juger par les nominations, ça a été une année record pour la représentation des LGBT à la télévision. Parmi les personnages honorés : un vice-président bisexuel (Kevin Spacey House of Cards ), un chef de la police gay (Andre Braugher Brooklyn Nine-Nine ), un prévôt de l'université dans le placard (Beau Bridges Masters of Sex ), un papa gay (Jesse Tyler Ferguson Modern Family ), une foule de militants du VIH (Matt Bomer, Mark Ruffalo, et Joe Mantello The Normal coeur ), et une prison pleine de lesbiennes, bisexuels, transgenres (Taylor Schilling, Natasha Lyonne, Uzo Aduba, et Laverne Cox, qui est également devenu la première actrice trans à avoir reçu une nomination aux Emmy Awards, Orange is the new black ).

Mais la vraie question n'est pas de savoir si les personnages LGBT existent, c'est leur permettre de vivre pleinement leur vie. Il serait plus intéressant de voir des personnages homosexuels dont la vie sexuelle n'est pas omise ou présenté sous un jour honteux.

Le problème n'est pas universel. Pour les lesbiennes et les femmes bisexuelles à la télévision, la vie sexuelle n'a jamais été en meilleure santé, Elles se montrent dans des séries comme Pretty Little Liars, Les Fosters, et Grey 's Anatomy qui présentent des femmes homosexuels pleinement réalisés.

Mais les progrès se font plus lentement du coté des hommes. En dehors du câble et ou de certaines chaînes payantes comme Netflix, les actes sexuels entre deux hommes sont rares. Tous les couples homosexuels qui existent tendent à être stérilisés, comme dans le cas de Modern Family.

Bien que saluée pour son couple de gay très populaire Mitch et Cam, la série n’explore jamais vraiment leur attirance sexuelle l’un pour l’autre. Leur premier baiser télévisé ne va pas plus loin qu’un coup de bec et est seulement venu après l'arrivée de leur fille adoptée en Septembre 2010 Le prochain baisé notable viendra près de quatre ans plus tard lors de leur mariage. Modern Family est loin d'être explicite. Pourtant, en revanche, les couples hétéros ont des histoires variées qui aborde sans complexe le fait de pimenter les choses dans la chambre à coucher ou de la peur de se faire prendre sur le fait par leurs enfants.

Où sont les scènes de sexe gay dans les séries ?

Cette valse-hésitation autour de la représentation de la vie sexuelle des hommes gays est enracinée dans une «crise de la masculinité», soutient Gilchrist. La peur du facteur « beurk » et son potentiel à faire fuir le spectateur male, influence la façon dont les écrivains et les showrunners représentent ces relations. 

Le problème n'est pas seulement à la télévision, mais dans les films c'est encore pire. Steven Soderbergh dit que l'année dernière  son biopic Liberace,  Behind the Candelabra , a fini sur HBO en raison des studios de cinéma qui l’avait rejeté pour être «trop gay." Dans un exemple plus  récent,  Love Is Strange interdit au moins de 17 ans.

L’acteur et comédien Jason Stuart a plaisanté en disant qu'il serait prêt à relever le défi d'incarner un homme gay avec une vie sexuelle à la télévision. «Je voudrais voir Jason Stuart - oh, c'est moi! - Avoir une relation avec Esai Morales dans ma nouvelle série appelée  « Me and My Guy », dit Stuart. "Et chaque semaine, à la fin du spectacle, je  l'embrasserai passionnément, parce que je l'aime tellement. Et puis, nous pourrions parler de questions politiques ... au lit ".

A venir sur le petit écran des personnages de jeunes homosexuels à l'âge adulte  comme dans Glee, la prochaine saison s'annonce prometteuse. Une scène de sexe entre deux hommes a déjà mis le feu au poudre  sur ABC  dans How to Get Away With Murder.  Jussie Smollett,  jouera le fils gay d'un magnat de la musique - un rôle qui semble mûr pour un drame sexuel. Une autre série de la Fox, « Red Band Society », s'attaque à la capacité physique en montrant des adolescents hospitalisés qui sont aussi dans les affres de l'amour. En outre, ils seront encadrés par un infirmier joué par Wilson Cruz, qui a dit que son personnage est gay "par son insistance."

 Cruz a déclaré. "Nous avons besoin de plus de personnages gays à la télévision. Nous avons besoin de plus de personnages  LGBT de couleur à la télévision. "Et sa liste continue. Tout conduira un jour où les séries tv  reflèteront  des histoires LGBT vraies, avec des personnages ayant  leur propre vie, et qui n'ont pas peur d'aimer.

source advocat

Partager cet article

25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 14:21
American Horror Story: Matt Bomer en guest

Ryan Murphy a annoncé que l’acteur de la série FBI duo très spécial (White Collar) Matt Bomer allait participer à sa série American Horror Story: Freak Show (la saison 4 d’ American Horror Story)

Selon Entertainment Weekly, Matt Bomer (FBI duo très spécial)sera guest star dans la sérieAmerican Horror Story: Freak Show (la saison 4 d’ American Horror Story). C’est le créateur Ryan Murphy lui-même qui l’a annoncé à EW en disant qu'il est excité de travailler une fois de plus avec l'acteur «étonnant», nommé cette année pour sa performance dans The Normal Heart, également réalisé par Murphy.

American Horror Story: Freak Show revient sur FX le mercredi 8 Octobre prochain. En France, la série est diffusée sur le bouquet de Canal +, tandis qu’ FBI duo très spécial est diffusée sur M6

source première

Partager cet article

25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 14:11

Chérie 25

Mardi 26 à 20h45

La fête des pères (comédie)

Stéphane et Thomas, qui vivent ensemble depuis cinq ans, désirent avoir un enfant. Ils se rendent alors en Martinique où un certain Paulo doit leur remettre un bébé contre de l'argent. Ils sont en fait victimes d'une escroquerie. Heureusement, ils rencontrent bientôt Carole, une jolie jeune femme qui vient de rompre avec un mari violent et leur propose d'être la mère de leur enfant...

 

Ciné+émotion

à 8h30

A single man (drame)

Los Angeles, 1962. Depuis qu'il a perdu son compagnon Jim dans un accident, George Falconer, professeur d'université Britannique, se sent incapable d'envisager l'avenir. Solitaire malgré le soutien de son amie la belle Charley, elle-même confrontée à ses propres interrogations sur son futur, George ne peut imaginer qu'une série d'évènements vont l'amener à décider qu'il y a peut-être une vie après Jim.

Partager cet article

25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 14:00
le film "Love is strange" censuré

Love is Strange interdit aux moins de 17 ans aux USA parce qu’il met en scène un couple gay

Sans sexe explicite ni violence, Love is Strange a pourtant été interdit aux mineurs non accompagnés de moins de 17 ans.

Dans Love is Strange, George (Alfred Molina) et Ben (John Lithgow), 39 ans de couple, se marient enfin et c'est le début des emmerdes. George est viré de son poste de prof de musique dans une école catholique. Sans le salaire de George, le couple est viré de leur appart new-yorkais, doit vivre chacun de leur côté... Bref, une comédie dramatique de son temps qui s'annonce légère et émouvante, qui a été applaudie au dernier Festival de Berlin pour ses acteurs paraît-il géniaux et son sujet très fort.

Mais voilà, Love is Strange est sorti le 22 août aux Etats-Unis, et comme tout film étant projeté en public, il a reçu le visa de la MPAA (Motion Pictures Association of America). Love is Strange écope d'un R pour Restricted, interdit aux moins de 17 ans non accompagnés d'un adulte. La raison : "langage vulgaire". De fait, dès qu'un film accumule trop de "fuck" ou "dick", le film peut être classé R même sans être violent. Mais pour le réalisateur du Star-Ledger Stephen Whitty, la raison réelle est que le film montre un couple gay. WHitty accuse la MPAA d'homophobie, car dans le film "il n'y a pas de nudité. Il n'y a pas de scènes de sexe. On contacte la présence de drogue ou d'alcool pendant des apéros ou des dîners entre adultes. Il n'y a pas de violence ou de gore. Il y a a beaucoup de scènes d'hommes qui s'embrassent, et deux scènes d'une couple gay qui dort, habillés. Le film est classé R." Donc au même niveau queLe Loup de Wall Street, par exemple (qui avait échappé à l'interdiction pure et simple aux moins de 17 ans grâce à un lobbyiste, comme on l'a appris).

Whitty ajoute que Love is Strange reçoit le même classement que Sin City : j'ai tué pour elle, sorti aussi le 22 août et bourré de violence très gore. Selon lui, si Love is Strange avait eu comme acteurs Jane Fonda et Robert Duvall, il serait passé inaperçu "au milieu de films plein de clichés sexistes et de violence aveugle.". Alors que Love is Strange est au fond "l'histoire sensible et incroyablement émouvante de deux hommes qui s'aiment au sein d'une relation sur le long terme. Au nom de quoi cela horrifie-t-il la MPAA ?" Bonne question.

Love is Strange sortira en France le 10 novembre prochain en France.

source première

Partager cet article

25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 13:49
Sortie ciné gay août 2014

REACHING FOR THE MOON

Affligée du syndrome de la page blanche, la poétesse américaine Elizabeth Bishop part se changer les idées chez son amie Mary, installée au Brésil avec sa compagne, l’architecte Lota de Macedo Soares. Au premier regard, Elizabeth et Lota ne s’aiment pas, au point que la première décide rapidement de modifier ses plans et de quitter la sublime propriété du couple. Mais la vie en décide autrement et l’incompatibilité première se transforme en passion. Les trois femmes cohabitent désormais, Elizabeth se remet à écrire (elle se verra décerner le prix Pulitzer en 1956), Mary souffre (mais pas vraiment en silence), Lota crée.

Bruno Barreto ne s’appesantit pas sur le regard de la société des années 50 sur cette relation inhabituelle, et préfère se concentrer sur les rapports entre Elizabeth et Lota, l’alcoolisme de la première, l’ambition peut-être démesurée de la seconde, sur fond de profonds changements politiques. Le choix est respectable mais en voulant s’attacher à l’humain, le réalisateur gomme l’aspect historique, dont l’éclairage n’aurait pas été inutile au biopic.

Malgré des longueurs et des faiblesses de rythme (les unes allant souvent avec les autres), Reaching for the Moon est un film plaisant quoique confus. On préférera oublier la bande-son ultra-mélodramatique et plombante et retenir la beauté de la photographie, qui n’est pas sans rappeler A Single Man de Tom Ford. JS

source yagg par Maëlle Le Corre

Sortie ciné gay août 2014

La dune,

avec Niels Arestrup et Guy Marchand en couple homo

Pourquoi Hanoch (Lior Ashkenazi), que l'on voit mener une vie banale dans un quartier de Tel Aviv et opposer à sa compagne son refus de devenir père, se retrouve-t-il sur une plage des Landes, inconscient? L'explication ne viendra pas de lui, car il ne parle plus.

Reuven (Niels Arestrup), un flic parisien usé, chargé des cas de disparition, accepte d'essayer de savoir qui il est. Quitte à mécontenter son compagnon Paolo (Guy Marchand) qui l'attend pour partir en Italie en vacances.

L'inconnu est joueur d'échecs comme Reuven qui, enfant, a passé de nombreuses vacances près de la plage où le jeune homme a été retrouvé.

Pour ce premier film, Yossi Aviram campe une intrigue policière classique, qui va ensuite bifurquer vers une quête plus personnelle d'un passé enfoui.

Le rythme est un peu lent, mais les personnages sont servis par un casting de choix, avec une Emma de Caunes émue par cet homme muré dans le silence et un duo inattendu et original formé par Niels Arestrup et Guy Marchand, en couple gay très réussi.

(Avec AFP)

Partager cet article

24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 17:33

Et oui toutes les bonnes choses ont une fin, snif !!

Je suis tout de même très heureux de vous retrouver.

Pour fêter mon retour j'ai un petit cadeau : une petite vidéo de mes merveilleuses vacances

Maxime de danse avec les stars encore plus beau en vrai !!!

Maxime de danse avec les stars encore plus beau en vrai !!!

Partager cet article

29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 19:24

Que ce soit cette année 2013, riche en films sexuellement explicites ("L'inconnu du lac", "La vie d'adèle...), ou dans l'histoire du cinéma, nombre de scènes de sexe ont fait polémique et débat : sont-elles simulées ou pas ? La réponse dans notre dossier 100% hot ! Réalisé par Jean-Maxime Renault

Scènes de sexe au ciné Simulées ou non simulées ?

SIMULEES

Le film récompensé par une palme d'or ne manque pas de scènes de sexe, lesquelles sont crues, longues, esthétisées et, aussi incroyable que cela puisse paraître quand on voit le résultat à l'écran : simulées ! Abdellatif Kechiche, le metteur en scène, a ainsi indiqué : "Nous avons tourné ces scènes comme des tableaux, des sculptures. On a passé beaucoup de temps à les éclairer pour qu’elles soient vraiment belles, après, la chorégraphie de la gestuelle amoureuse se fait toute seule, avec le naturel de la vie. Il fallait les rendre belles visuellement donc, mais tout en gardant la dimension charnelle. (...) On a beaucoup discuté, mais les discussions finalement ne servaient à rien (...) parce que tout ce qu’on dit est très intellectualisé, mais la réalité est plus intuitive".

Toutefois, ce qu'il a oublié de préciser, c'est qu'il a demandé au maquilleur Pierre Olivier Persin de confectionner un effet très spécial. Malgré l'omerta et l'accord tacite de confidentialité, celui-ci s'est confié dans les colonnes des Inrocks : "Les réalisateurs ne souhaitent pas communiquer sur ce genre de trucs en général, et surtout dans le cas de Kechiche, dont le cinéma repose sur un postulat réaliste. Ça casse un peu le mystère". En effet : des prothèses de vagins ont été utilisées, obtenues après moulage du sexe des actrices, recouverts de faux poils pubiens et repeints couleur chair ! On y a cru. Totalement.

Scènes de sexe au ciné Simulées ou non simulées ?

NON SIMULEES

Mais... Certaines scènes de sexe très crues ont été coupées au montage de L'inconnu du lac, prix de la mise en scène "Un certain regard" à Cannes, même si des doubleurs avaient été engagés pour les plans non simulés : "Au montage nous n’avons gardé que ce qui était nécessaire. Même si nous avions une heure d’incroyables couchers de soleil, nous n’allions pas tous les utiliser pour autant ! C’est pareil pour le sexe. Je voulais qu’il soit présent sans ostentation", commente Alain Guiraudie. Son but n'était pas de faire de la pornographie mais d'inscrire le sexe dans une démarche d'amour. Pénis en érection et éjaculation sont toutefois au programme !

Scènes de sexe au ciné Simulées ou non simulées ?

I want you love

NON SIMULEES

Ce film américain a été produit par Naked Sword, une société de production de films pornographiques. Le film contient des scènes de sexe non-simulées, ajoutées selon le désir du producteur Jack J. Shamama après avoir vu la version courte du long métrage : "Il a reconnu que je ne faisais pas du porno et que je travaillais dans un entre-deux", explique Travis Mathews, en poursuivant : "Naked Sword a immédiatement exprimé son intérêt pour produire un film indépendant avec des scènes de sexe explicites non-simulées. Je souhaitais travailler avec des amateurs qui étaient prêts à explorer la limite entre le script et leur propre vie privée. Je cherchais de l’authenticité." Excitant ET instructif.

Scènes de sexe au ciné Simulées ou non simulées ?

Shortbus

NON SIMULEES

L'orgiaque long-métrage de John Cameron Mitchell, drôle et léger, montre tout de ses héros, triés sur le volet après un appel à candidatures de comédiens amateurs par le biais de plusieurs magazines. Il s'agissait qu'ils racontent sur vidéo une expérience sexuelle marquante. Ils ont reçu plus de 500 vidéos. Tandis que certains candidats s'adressaient directement à la caméra, d'autres chantaient ou dansaient, d'autres encore allaient même jusqu'à se masturber. Au final, quarante personnes furent choisies. La plupart ont fait de la figuration dans les scènes d'orgie, mais quelques-uns sont sortis du lot, notamment Paul Dawson, montrant ses talents de souplesse dans une séance d'auto-fellation, menée jusqu'à la jouissance.

source allociné

Partager cet article

28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 17:33
Coming out dans "amour, gloire et beauté"

L'actrice comme son personnage ont dévoilé leur homosexualité lors d'un épisode récemment diffusé sur France 2.

Le coming-out diffusé par France 2 dans Amour, gloire et beauté ce jeudi 24 juillet concernait aussi bien l’actrice, Joanna Johnson, que son personnage dans la série: Karen Spencer. Violons et glandes lacrymales à l’appui, celle-ci souhaite révéler son homosexualité à son frère, mais redoute qu’il réagisse comme son père, qui avait menacé de la déshériter.

source Julien Massillon yagg

Partager cet article

27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 20:00

 

 

Alphabetical

 

Un groupe de jeunes très prometteur;

 

Retrouvez le groupe les 1, 2 et 3 août 2014 au Festival Castlepalooza en Irlande.

Toutes les infos par ici 

Si vous voulez en écouter plus ...

Musique : Alphabetical

Partager cet article

Rechercher

Pages