Publié le 1 Août 2015

Le photographe Dan Winter raconte comment l'idée de cette photo est venue lors du shooting, après avoir surpris des éclats de voix entre les comédien.ne.s et entendu Norman Reedus soufflé à Andy Lincoln «Quoi? Personne ne verra rien…»: «Après une petite enquête, on a compris que Reedus avait essayé de prendre la main de Lincoln dans le dos de McBride, explique Dan Winter. Reedus sait comment faire une bonne photo, et il aime aussi donner de belles images à ses fans, alors j'ai demandé au trio si on pouvait les prendre en photo de derrière, et j'ai dit à Melissa McBride de tourner la tête vers l'appareil photo. Ils/elle l'ont fait, et Reedus et Lincoln nous ont donné un petit truc en plus pour porter leur “bromance” à un niveau supérieur. J'adore cette photo car ça s'est passé de façon organique. Tout le monde a besoin d'un Norman Reedus un peu effronté.»

Pour Norman Reedus, qui joue un des personnages phares de la série, cette photo est d'autant plus un clin d'œil que les spéculations sur l'orientation sexuelle de son personnage sont allées bon train…

source yagg

Trois personnages de la série The Walking Dead figurent sur la couverture du dernier Entertainment Weekly: Rick (joué par Andy Lincoln), Carol (Melissa McBride) et Daryl (Norman Reedus). De face…

Trois personnages de la série The Walking Dead figurent sur la couverture du dernier Entertainment Weekly: Rick (joué par Andy Lincoln), Carol (Melissa McBride) et Daryl (Norman Reedus). De face…

… mais aussi de dos:

… mais aussi de dos:

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Publié le 31 Juillet 2015

Programmes tv du 1er au 7 août 2015 :

TCM

Samedi 1er à 15h35

Papillon (drame)

Henri "Papillon" Charrière, un malfrat de petite envergure, est jugé à tort pour un meurtre qu'il n'a pas commis. Celui-ci est condamné à vie dans une prison d'une colonie française : le bagne de Cayenne. Mais Papillon n'a qu'une seule idée en tête : s'évader.
Malheureusement, ses régulières tentatives sont toujours restées sans réussite. Devant son acharnement, les dirigeants l'envoient sur Devil's Island, une prison dans la prison, dont jamais personne n'a réussi à s'échapper. Une épreuve terrible pour Papillon, qui découvre l'enfer de l'environnement carcéral...

 

Ciné+club

Dimanche 2 à 20h45

Maurice (dame)

Quelques années avant la Premiere Guerre mondiale, la découverte par un jeune bourgeois londonien, intelligent et sensible, Maurice, de ses affinités particulières avec un être de son sexe, Clive. Les tourments et les luttes qui en découlent dans une société victorienne et enfin la victoire de pouvoir assumer en toute honnêteté sa différence. Apres "Chambre avec vue", dernière production de James Ivory qui a obtenu le lion d'argent et a valu a Hugh Grant et James Wilby le prix d’interprétation masculine au festival de Venise en 1987.

 

Ciné+club

Vendredi 7 à 01h35

Les rencontres d'après minuit (drame)

Au cœur de la nuit, un jeune couple et leur gouvernante travestie préparent une orgie. Sont attendus La Chienne, La Star, L’Etalon et L’Adolescent.

du coté des rediffs :

Tout va bien : the kids all right sur ciné+ émotion

Du coté des séries

Clara sheller (saison1) série club

Under the dome (saison 1) w9

Downton Abbey (saison 4) sur tv breizh

Murder (saison 1) sur M6

Teen Wolf (saison 3) sur France4

Masters of sex sur OCS city

Glee sur OCS max

Orphan Black sur Numéro 23

Girls sur Ocs city

Nurse Jacky (saison 6) sur c+séries

Scandal (saison 4) sur c+décalé et (saison 3) sur M6

Looking (saison 1) sur OCS city

Transparent sur OCS City

Brooklyn nine-nine (saison 1) sur France4

Desperate housewives (saison 8) sur téva

Pretty little liars sur OCS max

Game of thrones (saison 3) sur c+ et sur OCS Max

Plus belle la vie sur France3

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay

Publié le 29 Juillet 2015

Summer, romance poétique lesbienne

"Summer", film lituanien d'Alanté Kavaïté, est une romance lesbienne à la mise en scène poétique. Avec Julija Steponaïtyté, Aisté Dirziùté.

Sortie ciné gay "Summer"

Sangaïlé, jeune fille de 17 ans, passe l'été avec ses parents dans leur villa au bord d'un lac de Lituanie. Comme chaque année, Sangaïlé se rend au show aérien.

Cette fois, elle y fait la connaissance d'Austé, une fille de son âge, aussi extravertie que Sangaïlé est timide et mal dans sa peau.

Une amitié va s'épanouir dans la sensualité de l'été... qui va se transformer en romnace lesbienne.

Ce film à la mise en scène poétique est le premier film LGBT de l’historie du cinéma lituanien.

Prix de la Mise en Scène Sundance 2015, présenté à Berlin Panorama 2015, il a été consacré "Meilleur Film" et Julija Steponaityté nomée "Meilleur Actrice" lors de l'équivalent des "César" en Lituanie.

source e-llico

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Publié le 28 Juillet 2015

Interview de Darren Star

De Melrose Place à Beverly Hills : "L'homosexualité était un sujet brûlant"

Darren Star, le créateur de Melrose Place, Beverly Hills et Sex and the City, revient sur les personnages gay des sitcoms et la difficulté de créer des personnages homosexuels dans les séries des années 90.

La question gay fait son apparition dans les séries américaines au cours des années 70, mais resta longtemps cantonnée au registre de la simple allusion : Les mystères de l'Ouest, Starsky et Hutch ou encore Death in a different Place abordent vaguement la question de l'homosexualité (admiration pour des corps musclés, travestissement, amitié ambiguë) mais sans jamais la montrer.
Et si en mars 1979, Dallas frappe un grand coup en introduisant le premier personnage ouvertement gay de l’histoire des séries américaines, il faudra attendre les années 90 pour que les sitcoms US osent mettre en scène des personnages gays récurrents. Trois séries vont alors contribuer à changer la donne : Ellen, Roseanneet Will & Grace dans lesquelles les scénaristes ne tentent plus "d'hétérosexualiser" leurs personnages et abordent sans tabou l'homosexualité.

Pour Darren Star, ouvertement homosexuel, créateur notamment des séries Melrose Place et Beverly Hills, intégrer des personnages gay dans ses intrigues était "très important", explique-t-il dans les colonnes de Variety : "Dans Beverly Hills 90210 par exemple, Kelly est sortie avec un garçon qui se posait des questions sur sa sexualité. C’était une petite histoire, par rapport au reste, mais pour moi c’était primordial de commencer cette conversation très tôt avec les séries".
Cependant, le scénariste s’est heurté à de nombreuses difficultés : "C’était incontestablement un sujet brûlant dans les années 90. En gros, c’était 'tu peux en parler, mais ne le montre pas'", confie-t-il au magazine, détaillant les obstacles qu'il a connu pour notamment mettre en scène les histoires de cœur de Matt Fielding (interprété par Doug Savant), personnage gay dans la série Melrose Place : "Les discussions étaient vraiment très inconfortables. Je me disais ‘Je suis en train d’avoir cette conversation avec des adultes qui essayent de maintenir un statu quo auquel ils ne croient même pas eux-mêmes’. J’ai ressenti ça avec de nombreux responsables de network. On se dit ‘Vraiment ? Un personnage gay ne peut pas tenir la main de son compagnon ? Il ne peut pas embrasser quelqu’un ?'."
Mais si Darren Star a aussi connu la censure ("On a tourné une scène de baiser mais le network a eu le dernier mot. Pour eux, c’était aller trop loin. Ils ne voulaient pas aller jusque là") il n'en reste pas moins fier de son combat pour la cause gay : "Je me disais qu’on essayait quand même de faire bouger les choses avec des personnages auxquels les téléspectateurs pouvaient s’identifier et s’attacher".

Aujourd’hui, Darren Star produit une nouvelle série baptisée Younger, avec "des relations gays et des couples hétéros. Tous les personnages sont traités de la même façon. On a eu droit à un baiser passionné entre deux femmes. On ne se demande pas si c’est possible. On ne se pose plus la question", conclut le scénariste.

MC

source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Publié le 27 Juillet 2015

Rédigé par Michael

Publié dans #Musique

Publié le 27 Juillet 2015

Un nouveau documentaire cherche à montrer l'impact sur le monde réel des personnages et des histoires LGBT de la télévision.

Playing Gay: How America Came Out on Television met en évidence les jalons posé par les personnages LGBT  des séries et qui ont eu des répercutions dans la vie de tous les jours pour tous les gays. Comme par exemple le mariage pour tous qui "n'est pas arrivé par hasard mais qui est arrivé par la télévision."

Le film, qui a lancé un Kickstarter pour aider à financer sa production, montrera comment des séries comme Ellen , Will & Grace , The L Word , et Modern Family ont aidé à déplacer le curseur vers l'acceptation culturelle plus large de la communauté LGBT.

Écrit et réalisé par l'activiste  David Bender, le projet comprend des entrevues avec des pionniers de la télévision comme Sheila Kuehl, une actrice dans Les nombreuses vies de Dobie Gillis qui a défié les conventions du genre dans les années 1960, ainsi que Wilson Cruz, un ancien porte-parole de GLAAD  qui a brisé les barrières quand il a joué un adolescent gay dans la série "Angela, 15 ans".

Cruz, producteur exécutif du film, réclame le soutien du public pour aider à financer ce projet essentiel.

«Nous n avons jamais eu l'occasion de raconter vraiment l'histoire des personnes LGBT à la télévision», dit-Cruz dans la vidéo Kickstarter. "Et il est important de se rappeler d'où nous venons si nous souhaitons être en mesure de continuer à raconter notre histoires d'une manière réelle ".

source advocate

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Documentaire

Publié le 27 Juillet 2015

Dr Strange : Tilda Swinton

Dr Strange : Tilda Swinton pourrait jouer... un homme !

Le tournage du Docteur Strange de Marvel commence en novembre prochain, et le casting est toujours en cours. Si l'actrice Rachel McAdams vient deconfirmer qu'elle était bien en négociations avec le studio pour rejoindre le film, Tilda Swinton vient de faire une drôle d'annonce.

Interrogée par le Huffington Post, l'actrice britannique a expliqué qu'elle avait le choix de choisir le sexe de son personnage :

"Nous n'avons pas encore vraiment commencés à travailler, mais c'est intéressant pour moi d'avoir la possibilité de jouer un personnage appelé l'Ancien qui, comme nous le savons via les comics, est masculin. Je n'ai pas encore exactement décidée si j'allais jouer un homme ou une femme. Ce n'est pas que je le sais et je ne veux pas vous le dire, c'est juste que je dois encore trancher cela (...)".

Marvel semble avoir laissé l'actrice libre de choisir si son personnage nommé l'Ancien serait finalement... l'Ancienne. Et pour Swinton, il s'agit de la raison même de sa présence dans le film :

"Ce sera mon choix. Ils peuvent me le retoquer et me dire que j'ai tort, mais ce sont les bases de notre accord, et nous allons fixer ça ensemble. Et je me trompe peut-être, mais je crois que c'est pour cela qu'ils ont fait appel à moi, parce qu'ils savent que c'est ce que j'aime faire. Je n'ai jamais travaillé avec Marvel auparavant, mais je crois qu'ils veulent travailler avec les gens. Ils ne sont pas particulièrement intéressés par dire aux gens quoi faire. Je vous en dirais plus dans quelques mois."

source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Publié le 24 Juillet 2015

Jake Gyllenhaal évoque d'Heath Ledger

Dix ans après la sortie du Secret de Brokeback Mountain, superbe drame d'Ang Lee qui mettait en scène la passion interdite entre deux cowboys dans les années 60, Jake Gyllenhaal est revenu sur la mort d'Heath Ledger, avec qui il a vécu cette histoire d'amour à l'écran.

En pleine promotion de La Rage au Ventre, actuellement en salles, l'acteur de 34 ans a été invité par la National Public Radio à revisionner un clip incluant l'inoubliable scène d'amour qu'il a tournée avec l'acteur australien, décédé d'une overdose le 22 janvier 2008. Ému, Jake Gyllenhaal a livré un touchant hommage au talent et à la personnalité d'Heath Ledger.

"Ça réveille en moi des souvenirs du tournage de cette scène avec Heath, et de l'honneur que ça a été de travailler avec lui, et de la beauté de son travail. Il me manque en tant qu'être humain et ça me manque de travailler avec lui. Quel dommage de ne plus jamais pouvoir voir la beauté de ses expressions", a regretté l'acteur. "Il était incroyablement spécial, et le fait de le dire ne s'approche même pas de ce qu'il est... De ce qu'il était", a-t-il poursuivi.

Jake Gyllenhaal a également expliqué que le fait de perdre un ami si jeune (Heath Ledger n'avait que 28 ans) avait changé sa vision de la vie : "Je crois que c'est pour ça que j'aime essayer de rentrer dans des univers qui vont me réveiller... J'essaye d'être présent où je suis, d'avoir des relations aussi vraies qu'il est possible sur un plateau et d'être proche des gens car je sais à quel point c'est précieux. Je sais que non seulement ma carrière peut s'arrêter à n'importe quel moment, que telle ou telle chose peut m'arriver, mais aussi que la vie est précieuse. Et je crois que perdre Heath - et de faire partie d'une même famille comme celle du film que nous avons fait ensemble - m'a fait réaliser ça, m'a fait apprécier la vie, et m'éloigner des choses qui ne sont pas vraiment importantes pour moi au profit de celles qui le sont."

L'acteur qu'on a pu voir dernièrement dans Enemy et Night Call conclut sur la difficulté qu'il a eue à tourner des scènes d'amour gay."C'était quelque chose de très intime et effrayant pour Heath et moi, c'était particulièrement dur de se lancer. Certaines scènes étaient inconfortables pour nous deux mais en même temps, nous croyions profondément au message du film."

La bande-annonce de La Rage au Ventre avec Jake Gyllenhaal - actuellement en salles :

source première

Jake Gyllenhaal évoque d'Heath Ledger

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Publié le 23 Juillet 2015

Sortie ciné "Freeheld"

Inspiré d'une histoire vraie, ce film met en scène le couple Ellen Page / Julianne Moore dans un drame poignant

Réalisé par Peter Sollett, Freeheld sortira aux Etats-Unis le 2 octobre 2015. Particulièrement attendu, le film raconte l'histoire vraie de Laurel Hester (interprétée par Julianne Moore), une policière du New Jersey, atteinte d’un cancer en phase terminale qui cherche à faire reconnaître son couple afin que sa compagne Stacie Andree (Ellen Page) puisse bénéficier de sa pension après sa mort. La toute première bande annonce a été diffusée par BuzzFedd aujourd'hui

Publié par Maëlle Le Corre

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Publié le 22 Juillet 2015

Programmes tv du 25 au 31 juillet 2015 :

Et oui c'est les vacances...une vraie traversée du désert télévisuel !!

 

Arte

Samedi 25 à 22h20

Joan Baez (doc)

Elle garde la voix pure, le charisme et la silhouette longiligne de ses premiers concerts, et reste aussi fidèle au folk de ses débuts qu’à ses engagements de la première heure. Si ses cheveux, désormais coupés court, ont grisonné, si son répertoire n’a cessé de se renouveler, Joan Baez, à plus de 70 ans, sait toujours électriser les foules avec la même inimitable douceur. De ses premiers pas de musicienne à ses plus récents concerts, ce portrait retrace un demi-siècle de chansons et de combats, grâce aux propos, sobres et lucides, de celle qui fut baptisée "reine du folk" alors qu’elle n’avait pas 20 ans, mais aussi grâce aux archives rares de ses premiers concerts, et aux interviews de Bob Dylan (qui fut son éphémère compagnon et qu’elle fit connaître sur scène), de son ex-époux le militant pacifiste David Harris, de David Crosby, de Roger McGuinn, de Jesse Jackson…

On découvre l’adolescente gracile lors de l’une de ses premières apparitions publiques au fameux Club 47 de Cambridge, la star en devenir du Festival de Newport où, en 1959, à 18 ans, elle donne un concert légendaire, l’activiste incarcérée pour son soutien aux objecteurs de conscience du Viêtnam, et conspuée pour être allée chanter à Hanoï… Un portrait émouvant et riche, bercé par la voix sereine d'une grande dame de la scène.

 

Ciné+club

Jeudi 30 à 23h35

Les rencontres d'après minuit (drame)

Au cœur de la nuit, un jeune couple et leur gouvernante travestie préparent une orgie. Sont attendus La Chienne, La Star, L’Etalon et L’Adolescent.

 

 

du coté des rediffs :

Tout va bien : the kids all right le 25 sur ciné+ émotion

Les amants passagers le 26 sur ciné+émotion

Mort à venise le 29 sur TCM

Alexandre le 30 sur D17

 

Du coté des séries

Clara sheller (saison1) série club

Under the dome (saison 1) w9

Downton Abbey (saison 4) sur tv breizh

Murder (saison 1) sur M6

Teen Wolf (saison 3) sur France4

Masters of sex sur OCS city

Glee sur OCS max

Orphan Black sur Numéro 23

Girls sur Ocs city

Nurse Jacky (saison 6) sur c+séries

Scandal (saison 4) sur c+décalé et (saison 3) sur M6

Looking (saison 1) sur OCS city

Transparent sur OCS City

Brooklyn nine-nine (saison 1) sur France4

Desperate housewives (saison 8) sur téva

Pretty little liars sur OCS max

Game of thrones (saison 3) sur c+ et sur OCS Max

Plus belle la vie sur France3

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay