Publié le 2 Juillet 2008



Solidays : 10ème anniversaire du festival musical de lutte contre le sida

Solidays, le festival musical de lutte contre le sida, qui célèbre sa dixième édition de vendredi à dimanche, s'attend à une affluence exceptionnelle après la forte baisse de l'an dernier, grâce au nouveau cap artistique de la programmation.
"On n'a jamais vendu autant de billets. On va battre le record de 2004, qui était de 135 000 spectateurs, et je pense qu'on sera 150 000 cette année", se réjouit Luc Barruet, le directeur-fondateur de Solidarité Sida, association qui organise le festival depuis 1999 à l'hippodrome de Longchamp, à Paris.

Ces prévisions sont d'autant plus satisfaisantes pour les organisateurs que Solidays se déroule durant un week-end musicalement très chargé.
L'an dernier, avec quelque 110 000 spectateurs, Solidays avait vu son affluence chuter de 28%, ce qui a nui à la récolte des fonds destinés à lutter contre le sida.

Cette année, Solidays a pris un nouveau cap artistique. La programmation est plus pointue et davantage axée sur la pop et le rock indépendants. Côté musique électronique, Solidays organise pour la première fois deux "nuits électro" vendredi et samedi, à partir de minuit, avec des artistes et DJ de premier plan.
Le concert-anniversaire, samedi à partir de 23h00, sera le temps fort de cette 10e édition.
Au total, 80 concerts et 200 artistes sont au programme de ces trois jours.

L'objectif premier de Solidays, la mobilisation contre le sida, en fait un festival à part. Il accueille des associations du monde entier, des animations dédiées à la prévention ainsi que des manèges ou des activités sportives, avec une politique tarifaire attrayante.
Solidays, qui fêtera lors de cette édition son millionième festivalier, a permis de réunir depuis sa création 8 millions d'euros pour l'aide aux malades, selon Solidarité Sida.
http://www.solidays.org/

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture

Repost0

Publié le 1 Juillet 2008

Le réalisateur de «Hammam», «fatigué» d'être une icône gay

Drôle de déclarations du réalisateur italo-turc Ferzan Ozpetek (photo), auteur de Hammam et de Tableau de famille et ouvertement homosexuel. Lors d'une interview accordé au mensuel de cinéma Ciak, dans son édition de juillet, pour parler de son nouveau film qui sera présenté au Festival de Venise en septembre, Ozpetek s'est justifié sur la transformation en femme d'un personnage gay dans son nouveau film. «Ce gay là était trop facile, il semblait écrit exprès pour moi, (...) je parle de sentiments qui n'ont pas d'identité sexuelle, (...) je raconte la vie des gens que je connais, pas une histoire gay.» Le nouveau film du réalisateur est tiré d'un roman de Melania Mazzucco, Un Jour Parfait.

Selon le cinéaste, qui ne se considère pas comme «un metteur en scène de l'extrême», réaliser des films sur l'homosexualité, comme il l'a fait jusqu'à présent, se révèle être épuisant: «Les gens ne voient pas l'intégralité de l'histoire, on te parle seulement de ça. (...) Je suis fatigué d'être considéré comme une icône gay.»

Ferzan Ozpetek se dit également prêt à avoir une aventure avec une femme. «Comment on peut affirmer que pour toute la vie on aimera seulement des hommes ou seulement des femmes? D'un moment à l'autre, tout peut changer.»



Copyright tetu.com

par Fausto Furio Colombo

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma

Repost0

Publié le 1 Juillet 2008


Concours de nouvelles contre l'homophobie: renvoyez vos textes!

À la suite d'un problème technique indépendant de la volonté des organisateurs, les textes envoyés pour le concours de nouvelles contre l'homophobie n'ont pu être réceptionnés correctement. Le Comité Idaho présente ses excuses aux personnes qui ont envoyé une nouvelle, et les prie de les envoyer à nouveau d'ici au 16 juillet à l'adresse suivante: tinluigi@aol.com.

Ce concours annuel, qui a lieu chaque année à l'occasion de la Journée mondiale contre l'homophobie du 17 mai, propose aux auteurs d'envoyer un texte de 2.000 mots maximum sur ce thème. Le gagnant sera publié dans un prochain numéro de Têtu, partenaire du concours.

Consulter les règles du concours.

Copyright tetu.com

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture

Repost0

Publié le 1 Juillet 2008

Le jardin des dindes
THÉÂTRE LE BOUT (Paris)
62 bis rue Pigalle - Salle ronde - M°Pigalle

01 42 85 11 88

agrandir


De 21h45 à 22h45. Plein tarif 15 euros / Réduits 10 eur et 7.5 eur ( - 26 ans, étudiants, chômeurs, groupes, sites de réduction : billetreduc.com, adhérents fnac etc )
Le jardin des Dindes est un one (wo)man show halluciné dans l'univers délirant de Jean Philippe Set.
Du monde de la mode aux zincs de Pigalle, du téléachat au manga, le Jardin des Dindes est un spectacle jubilatoire délicieusement incorrect où tous les fous rires sont permis. Jean Philippe Set présente une galerie de personnages féminins avec audace, excès et dérision.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #théatre et culture

Repost0