trans&transgenre

Publié le 1 Avril 2019

PRODUCTION / WARNER BROS

Al Pacino est à l’honneur de Place au cinéma ce soir sur France 5, présenté par Dominique Besnehard, pour sa seconde collaboration magistrale avec Sydney Lumet après Serpico, couronné de l’Oscar du scénario 1976.

Un film tiré d’une histoire vraie

Un après midi de chien met en scène des braqueurs novices qui, cernés par la police et les médias, prennent en otage les employés de la banque qu’ils visaient. Cette histoire est l’adaptation d’un fait divers qui s’est réellement produit à New- York le 22 août 1972 où deux hommes, John Wojtowicz et Salvatore Naturile, avaient retenu durant près de 14 heures neuf otages à l’intérieur de l’établissement bancaire qu’ils visaient. Wojtowicz a pour l’occasion touché 7500 dollars et 1% des bénéfices générés par Un Après- midi de chien en échange des droits de transposition de ce moment particulier de sa vie.

Un film oscarisé

Avec 6 nominations, Un Après- midi de chien faisait partie des grands favoris des Oscars 76, marqués par une concurrence échevelée entre Barry Lyndon, Les Dents de la mer, Nashville et Vol au- dessus d’un nid de coucou qui fut le grand vainqueur de la soirée avec 6 trophées, dont le combo meilleurs film- réalisateur- acteur (Jack Nicholson). Le film de Sidney Lumet dut se contenter d’une seule récompense : l’Oscar du scénario décerné à Frank Pierson, absent ce soir- là sur scène car en plein tournage de son deuxième long métrage comme réalisateur : Une Etoile est née avec Barbra Streisand. Une victoire conquise de haute lutte notamment face à Federico Fellini (Amarcord) et Claude Lelouch (Toute une vie).

Pacino dit non puis oui

Au départ, Al Pacino avait refusé de tenir le rôle de ce braqueur dépassé par les événements qui reste encore aujourd’hui l’un des sommets de sa carrière. Sorti épuisé physiquement comme moralement du tournage du Parrain 2, cet adepte de la méthode Actor’s Studio ne se sentait pas la force d’incarner un personnage nécessitant de se mettre dans un état proche de l’hystérie chaque jour sur le plateau. Mais quand Sydney Lumet se résolut à proposer ce personnage à Dustin Hoffman, Al Pacino revint sur sa décision pour ne pas offrir ce « cadeau » à l’un de ses grands rivaux.

Pacino- Lumet deuxième

Le tandem Sydney Lumet- Al Pacino se reformait pour la deuxième fois à l’occasion de cet Un Après- midi de chien deux ans après Serpico. Et il fut un temps question qu’ils connaissent une troisième expérience commune en 1983 avec Scarface. Avant que Brian de Palma ne soit finalement choisi pour le mettre en scène.

Elton John en ouverture

Un Après- midi de chien s’ouvre une chanson d’Elton John, Amoreena, présente dans son album- concept Tumbleweed Connection aux accents country et western, sorti en 1970. Un choix qu’on doit à la monteuse du film Dede Allen rendue célèbre pour son travail sur Bonnie & Clyde. Elle avait en effet dès le départ posé ce titre sur cette scène d’ouverture. Lumet, séduit, ne put se résoudre à voir son film démarrer sans elle et décida au final d’en acquérir les droits. Déjà monteuse du cinéaste sur Serpico, Dede Allen le retrouvera trois ans plus tard sur The Wizavec Michael Jackson.

Un personnage transgenre

Une belle surprise lorsque l'on découvre pourquoi et surtout pour qui le personnage d'Al Pacino a besoin de cet argent 

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 26 Mars 2019

Ryan Murphy a révélé de nouveaux détails pour la deuxième saison de Pose.

 

"Nous avons imaginé ce grand rôle pour Patti LuPone ", la légende de Broadway, a déclaré Murphy, le créateur de la série.

"Elle adore la série et elle a dit:" Oui, je veux le faire ", alors elle vient jouer avec nous dans quelques semaines."

Il a également ajouté que LuPone partagerait de nombreuses scènes avec l'acteur principal MJ Rodriguez, qui interprète Blanca.

LuPone est surtout connue pour son travail dans les comédies musicales. Elle a remporté deux Tony Awards, la première en 1979 pour Evita et la seconde pour le revival of Gypsyen en 2008. Elle a été deux fois lauréate d'un Grammy.

Le curriculum vitae de LuPone comprend de nombreux titres de films et de télévision, y compris un précédent projet avec Murphy. Elle est apparue dans American Horror Story: Coven, la troisième saison de l'anthologie d'horreur. 

 

En route vers les années 90

Murphy a également révélé que la série faisait un bon en avant pour sa deuxième saison. Alors que la première saison, qui mettait l'accent sur la culture des salles de bal à New York et les personnages transgenres, s'est déroulée à la fin des années 80, la deuxième saison s'attaquera à la décennie des années 90.

 

La deuxième saison débutera le jour même de la sortie du single à succès de Madonna, Vogue - le 27 mars 1990.

 «C'est amusant d'explorer ce qui s'est passé au cours des deux dernières années et de voir se qu’ils sont devenus ? Nous avons pu étudier ce qui se passait en 1990 et nous pencher sur les changements survenus à New York. '

Il  a également ajouté que la deuxième saison serait davantage axée sur l'épidémie de VIH et de sida.

Il a expliqué: «Évidemment, la situation était lourde la première saison, mais nous voyons beaucoup plus les conséquences dans le monde réel la deuxième saison. Nous parlons également d'accès aux soins médicaux et qu'est-ce que cela signifie d'être positif et d'être noir ou d'être latinos sans y avoir accès?

"Explorer la vie et la mort de cette manière est un récit passionnant et effrayant, car vous savez que le public a des attentes et qu'il tombe amoureux de ces personnages."

 

Pose, la saison 2 sera présentée plus tard cette année.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 23 Mars 2019

Jusqu'à cette semaine, le top model Nathan Westling était connu sous le prénom de Natalie. Il dévoile sa nouvelle identité dans une interview exclusive accordée à CNN Style. Son agence, Elite, l'a désormais classé dans son département masculin.

Caitlyn Jenner, le chanteur et candidat de La France a un incroyable talentLoukas, la Miss espagnole Angela Ponce... Plusieurs célébrités ont publiquement évoqué leurs transitions. Nathan Westling rejoint cette liste : le mannequin, anciennement connue comme Natalie Westling, dévoile sa nouvelle identité.

C'est à CNN Style que Nathan Westling s'est confié. Le top model américain se présente dans une interview. Il y précise prendre de la testostérone depuis six mois et avoir l'intention de subir une opération de la poitrine.

Nathan déclare également : "C'est comme si j'avais porté un masque toute ma vie... Je ne porte plus une peau qui n'est pas moi. Je ne joue pas un rôle, je n'essaye plus d'être ce que je ne suis 

"Le mannequinat était cool pour moi parce que j'ai toujours joué un rôle, toute ma vie, ajoute Nathan. Mettre toutes ces perruques différentes et ce maquillage m'a permis de me découvrir et de découvrir tant de choses différentes. De vraiment savoir qui je suis et le chemin que je devrais prendre."

Nathan Westling a défilé à plusieurs reprises pour les maisons Louis Vuitton et Marc Jacobs. Il a également figuré sur une campagne publicitaire Chanel.

Le mannequin signé au sein de la prestigieuse agence Elite est désormais représenté au sein de son département masculin.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 17 Mars 2019

S'il a attendu quelques années avant d'assumer médiatiquement son homosexualité, le chanteur anglais Sam Smith est désormais très à l'aise avec son identité. Invité de Jameela Jamil pour son émission en ligne "I Weigh Interviews", il a poussé un peu plus loin les confidences...

Sam Smith aurait-il pu être une femme ? C'est en tout ce qui lui a déjà traversé l'esprit. Le chanteur de 26 ans s'est confié à Jameela Jamil et affirme aujourd'hui être non-binaire : il refuse de s'identifier comme homme ou femme.

"J'ai toujours été très libre concernant ma réflexion sur la sexualité. J'ai essayé de changer cela aussi dans ma manière de penser au genre. Vous ne vous identifiez pas par genre. Vous êtes le mélange de plein de choses. Vous êtes votre propre création. C'est comme cela que je vois les choses. Je ne suis ni homme ni femme. Je pense que je navigue quelque part entre les deux sur ce spectre", a confié Sam Smith.

L'interprète de Too Good At Goodbyes et Promises a ajouté que, lorsqu'il couche avec un homme - il est séparé de l'acteur Brandon Flynn - il se sent souvent "très féminin". Une réflexion que le chanteur, qui avait fait son coming out en 2013, l'a poussé à faire de plus en amples confidences. "Je me suis déjà posé et questionné : 'Est-ce que je veux changer de sexe ?' C'est quelque chose qui me traverse encore parfois l'esprit mais je ne crois pas que c'est ce que je veux", a-t-il ajouté.

Par  Thomas Montet  pour purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 24 Février 2019

Au cours de l'épisode de "Demain nous appartient" diffusé  jeudi 21 février sur TF1, Morgane a révélé être transgenre à Sandrine. La productrice de la série est revenue pour nous sur cette intrigue importante et sur le choix de l'actrice Marie Catrix.

Présente depuis quelques semaines dans Demain nous appartient, Morgane, la nouvelle infirmière scolaire du lycée Paul Valéry incarnée par Marie Catrix, a fini par révéler son "secret" au cours de l'épisode diffusé ce soir sur TF1. Incapable de se lancer à corps perdu dans sa relation naissante avec Sandrine et accusée par cette dernière de ne pas faire preuve d'honnêteté par rapport à son passé, Morgane lui a donc avoué être transgenre.

"Aujourd'hui je m'appelle Morgane, mais il y a encore quatre ans, aux yeux de tout le monde, j'étais un homme", confie la mère de Gabriel à Sandrine pour expliquer son comportement fuyant de la veille. "Toute ma vie je me suis sentie coincée dans le mauvais corps et j'ai gardé ça pour moi. J'avais peur qu'on me rejette alors je suis rentrée dans le rang. Mais je me suis mise à me haïr. Je n'arrivais plus à aimer les autres, à m'aimer. J'ai failli me foutre en l'air. C'est à ce moment-là que j'ai décidé d'assumer. Ça a pris pas mal d'années, mais je suis devenue moi. En revanche, la peur qu'on me rejette, elle est toujours là".

Avec cette révélation, Demain nous appartient débute une intrigue importante sur la transidentité, que nous avions annoncé la semaine dernière en exclusivité. Mais en ne choisissant pas une comédienne transgenre pour incarner Morgane, la production et TF1 s'exposent à une potentielle polémique, comme cela avait pu être le cas avec Louis(e), mini-série en deux épisodes diffusée en 2017 sur la première chaîne déjà, dans laquelle Claire Nebout incarnait une femme transgenre. Nous avons donc interrogé Sarah Farahmand, la productrice de Demain nous appartient, sur cette intrigue très forte à venir et sur le choix de la comédienne Marie Catrix.

AlloCiné : Dans l'épisode diffusé ce jeudi 21 février, les téléspectateurs ont appris que le personnage de Morgane, incarnée par Marie Catrix, est transgenre. C’est une intrigue très importante en terme de représentation à l’écran, et cependant vous n’avez pas engagé une actrice transgenre pour incarner Morgane. Vous vous attendez à ce que cela suscite la polémique, comme cela a pu être le cas avec Louis(e) ?

Sarah Farahmand (productrice) : On peut l’entendre, on a vu ce qui s’était passé avec Louis(e) oui, on n’est pas naïfs et on s’y attend. Mais le casting a été lancé très simplement. On a vu toutes les comédiennes qui correspondaient au rôle. Et une femme transgenre c’est une femme. À l’écran on présente une femme. Elle a été un homme précédemment, oui, mais on ne va pas commencer à dire qu’il n’y a que des transgenres qui peuvent jouer des transgenres ou que des homosexuels qui peuvent jouer des homosexuels. Ce n’est pas du tout ce qu’on avait envie de défendre. On a pris la meilleure comédienne pour ce rôle-là. Après, effectivement, il y a une description physique qui va avec et on a cherché quelqu’un avec des traits qui pouvaient rappeler un petit peu un homme. Est-ce que c’est la mâchoire, est-ce que c’est les mains, est-ce que c’est la voix ? On a travaillé dans ce sens-là, comme pour chaque casting finalement, où il y a toujours des critères physiques. Mais on s’est dit c’est un personnage de femme donc on cherche une femme. Le casting a été aussi simple que ça.

Comment est-ce que vous avez préparé cette intrigue avec les auteurs ?

Les auteurs se sont rapprochés d’associations pour recueillir des témoignages, mais pour nous ce n’est pas une intrigue qui est sur la transition. C’est déjà fait depuis plusieurs années dans le cas de Morgane. Et les gens le savent. Le fils de Morgane, Gabriel, est au courant. Effectivement il a du mal à intégrer ça et il a des paroles très dures envers sa mère. Lorsqu’il lui dit "Tu as tué mon père", c’est très violent. Mais on traite tout autant cela qu’une relation amoureuse avec Sandrine. Deux personnes un peu fragiles et à la dérive qui se rencontrent, avec cette question : est-ce qu’elles vont arriver à être la bonne personne l’une pour l’autre ? Et est-ce que Sandrine a la place pour quelqu’un dans sa vie en ce moment, entre sa femme qui vient de sortir de prison, un fils qui est parti, et l’autre qui est en train de virer limite réac, ou en tout cas petit con ? Et de même pour Morgane. Est-ce qu’elle est prête à vivre sa première histoire d’amour dans ce corps qu’elle a tant désiré mais qu’il faut encore qu’elle adopte ?

Vous avez discuté en amont avec Juliette Tresanini de cette intrigue importante pour Sandrine ?

Pas tant que ça car on essaye généralement de garder la surprise pour les comédiens. On en parle quand on est sûr que cela va se faire. Elle savait qu’elle aurait droit à une nouvelle histoire d’amour, qu’on travaillait dessus, mais on lui a seulement dit un tout petit peu avant qu’on lance le casting qu’elle aurait une histoire avec une femme transgenre. Et elle-même, Juliette, est assez renseignée sur la question donc elle était ravie.

Morgane et Gabriel sont des personnages qui sont voués à rester dans la série au-delà de cette arche narrative ?

Pour le moment oui. Mais après, bien sûr, les aléas de l’inspiration des auteurs dictent toujours l'évolution des intrigues. Mais on travaille en tout cas pour qu’ils restent oui. Il n’y a pas de fin prévue pour ces deux personnages.

Propos recueillis par Jérémie Dunand le 8 février 2019.

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 17 Février 2019

Cette superbe série Anglaise a hélas fait un flop lors de sa diffusion sur 6ter.

Elle mérite beaucoup mieux que ça ! Alors si vous l'avez raté voici le replay. 

l'histoire :

A 11 ans, Max, qui s'est toujours identifié comme étant une fille et s'est toujours habillé en conséquence à la maison, ne veut à présent plus se cacher. Sa conviction qu'il n'est pas né dans le bon corps n'est pas toujours bien perçue dans son entourage. Et pourtant, alors que les premiers signes de la puberté apparaissent, va-t-il réprimer sa véritable nature dans l'espoir d'obtenir l'approbation de son père ?

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 3 Février 2019

La chanteuse et compositrice finlandaise Saara Aalto a publié un nouveau clip  «Dance Like Nobody's Watching», qui raconte l'histoire de l'enfance d'une femme transgenre.

La danseuse transgenre Jessica Allen  joue dans le clip.

«Je veux que cette chanson et cette vidéo permettent à quiconque qui doute de lui-même ou si d'autres en doutent de voir que vous pouvez vraiment être ce que vous êtes censé être. Votre vie peut être incroyable, belle et paisible. "
- Saara Aalto

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Musique gay, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 29 Janvier 2019

Après les films à sketchs Paris, je t'aime et New York, I Love You, c'est au tour de la capitale berlinoise d'être passée au crible par divers grands réalisateurs. 10 segments sont attendus.

L'acteur Diego Luna joue une femme transgenre dans le film.

 Les premières critiques sont scandalisées par la bande-annonce. Mathew Rodriguez de Out dit que le fait de laisser un acteur cisgenre assumer ce rôle est préjudiciable aux personnes transgenres. "En castant des hommes cisgenres pour jouer des femmes transgenres, cela perpétue le mythe selon lequel les femmes transgenres sont des hommes", écrit Rodriguez , En déshumanisant les personnes transgenres, on réduit leur genre à une performance et cela conduit inévitablement à davantage de violences contre les personnes transgenres.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 26 Janvier 2019

Douze ans après sa participation à "Secret Story" (TF1), Erwan a changé de vie. En couple et papa depuis peu, l'ex-candidat transgenre raconte son changement de sexe en exclusivité pour "Purepeople.com".

Tout juste majeur en 2007, Erwan participait à la première saison de Secret Story sur TF1. Le jeune homme avait pour secret "j'ai décidé de changer de sexe". Douze ans après son passage dans l'émission de télé-réalité, il donne des nouvelles et évoque son changement de sexe en exclusivité pour Purepeople.com.

Erwan, en couple et papa depuis peu, a subi diverses opérations. "Tout s'est bien passé, pas de souci particulier, rassure-t-il. Ça fait un moment maintenant, je ne connais plus les dates tellement ça me semble loin derrière moi. Je dirais que c'était aux alentours de 2012. Je suis passé par un parcours officiel, du coup c'est pris en charge par la Sécurité sociale." Et de livrer quelques précisions sur les différentes interventions qu'il a subies : "J'ai eu au moins cinq opérations. La mastectomie, l'hystérectomie, une intervention qui permet en France de faire le changement de sexe sur l'état civil. Et puis, après, il y a eu tout ce qui est reconstruction génitale. Ça s'est fait en trois étapes pour moi."

Un parcours long et délicat. Fort heureusement, Erwan n'a pas fait directement face aux critiques. "Mais je lis des choses sur internet qui touchent la transidentité dans sa globalité, ça nous blesse tous. Même si ce n'est pas contre moi personnellement, je me sens concerné et touché", confie le jeune papa. Concernant ses proches, il confie qu'ils "n'ont pas eu le choix". "C'est ma vie. Certains se privent de leur bonheur pour leur famille, moi je ne peux pas", lance-t-il. D'ailleurs, le jeune infirmier a déménagé en Savoie "pour [se] rapprocher un petit peu plus de la famille". "On voulait que notre fille connaisse ses grands-parents", conclut-il.

Source Purepeople.com.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 24 Janvier 2019

Douze ans après sa participation à la première saison de "Secret Story", Erwan nous donne de ses nouvelles. En couple et papa depuis peu, le candidat qui voulait "changer de sexe" est plus heureux que jamais !

En 2007, TF1 lançait la toute première saison de Secret Story. Parmi les candidats, les téléspectateurs ont découvert Nadège, Laly... ou encore Erwan. Le jeune à l'époque âgé de 18 ans avait pour secret "j'ai décidé de changer de sexe". Aujourd'hui, douze ans plus tard, l'ex-candidat se livre en exclusivité à Purepeople.com.

Erwan est loin du jeune garçon tout juste majeur qui avait à l'époque intégré la Maison des Secrets. Désormais, il a 30 ans et semble plus épanoui que jamais. Il faut dire que pour lui, tout va bien ! "Ça fait huit ans que je suis en couple. Elle s'appelle Juliette, on se connaissait déjà avant ma participation à Secret Story", lance-t-il. En plus de filer le parfait amour avec sa belle, Erwan a une grande nouvelle a annoncé : il est devenu papa !

"J'ai un bébé ! C'est une petite fille qui va avoir 3 mois bientôt", confie-t-il. Un combat long, comme il l'explique lui-même : "Quand on connaît notre parcours, on sait les difficultés qu'il y a pour avoir un enfant. On a essayé pendant un bon moment avant que ça réussisse. Donc pour nous, c'est vraiment la consécration d'une vie." L'arrivée de cette petite fille comble Erwan de bonheur. "Être père est la plus belle chose qui pouvait m'arriver, il n'y a même pas de mot", poursuit-il.

Toutes nos félicitations à Erwan et à sa compagne Juliette pour leur petite merveille !

Source Purepeople.com.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Trans&transgenre

Repost0