Articles avec #netflix tag

Publié le 26 Octobre 2020

La plateforme vient de mettre en ligne une petite vidéo qui annonce une Saint-Sylvestre magique, pour les abonnés.

 
 
 

La bataille finale des Spellman va bientôt commencer. Netflix vient de mettre en ligne le premier trailer de la saison saison 4 finale de Sabrina. Et comme le dit Ambrose de manière inquiétante dans ce premier aperçu : "Nous n'avons jamais affronté un tel péril - il y a une autre guerre qui se prépare."

Les huit derniers épisodes de Sabrina seront mis en ligne pour la Saint-Sylvestre, le jeudi 31 décembre. De quoi s'occuper si le couvre-feu perdure...
 
Le synopsis : "Au cours des huit épisodes de la saison 4, The Eldritch Terrors descendront sur Greendale. Le clan Spellman doit combattre chaque menace terrifiante une par une (The Weird, The Returned, The Darkness...), le tout menant à… The Void, qui est la fin de toutes choses. Alors que les sorcières mène la guerre, avec l’aide du Fright Club, Nick commence à revenir lentement dans le cœur de Sabrina, mais est-t-il trop tard ?"

source Première 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 24 Octobre 2020

Basé sur la  série pour jeunes adultes Dash & Lily's Book of Dares des auteurs Rachel Cohn et David Levithan, la série en 8 episodes, raconte l'histoire de la romance naissante entre deux New-Yorkais nommés Dash ( Austin Abrams d' Euphoria ) et Lily ( The Birch 's Midori Frances), qui communiquent leurs pensées, leurs espoirs et leurs sentiments les plus intimes à l'aide d'un cahier rouge. D'après la bande-annonce officielle, La série présente également des personnages queer, notamment le frère de Lily, Langston (Troy Iwata).

Disponible le 10 novembre 2020

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 22 Octobre 2020

Avec Meryl Streep et Nicole Kidman au casting, le prochain projet tout en paillettes de Ryan Murphy pour la plateforme de streaming a de quoi nous faire saliver. Il sera disponible dès le 11 décembre sur Netflix à l'international.

Ryan Murphy, fana de Broadway ? Pas qu'un peu ! Après avoir adapté la pièce gay historique The Boys in the Band avec un beau casting en septembre dernier, le méga-producteur américain renouvèle l'expérience avec la comédie musicale The Prom.

Inaugurée en 2016 sur les planches new-yorkaises, elle est désormais transposée en film, disponible à compter du 11 décembre sur Netflix. Alors que la bande-annonce vient de tomber, on trépigne d'impatience devant ce somptueux casting.

Une histoire très queer

The Prom, c'est avant tout l'histoire d'Emma, une ado de terminale à qui on refuse le droit d'aller au bal de promo avec sa petite amie au bras. Une discrimination lesbophobe qui ne passe pas, en tout cas pour Dee Dee, Barry, Angie et Trent. Ces quatre théâtreux déchus se rendent alors dans l'Indiana afin de venir en aide à Emma, saisissant cette opportunité pour redorer leur blason et rebooster leurs carrières respectives.

Très glitter, très glamour, ce premier trailer se situe dans la veine des autres projets spectaculaires de Ryan Murphy, sa récente mini-série Hollywood en tête de liste. Au casting, on reconnaît deux pointures du cinéma, Meryl Streep et Nicole Kidman, ainsi que d'autres visages familiers du petit écran à l'instar de Keegan Michael-Key (Friends From College), Andrew Rannells (Girls) ou encore Kerry Washington (Little Fires Everywhere).

Crédit photo : Netflix

Source tétû

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien, #Netflix

Repost0

Publié le 20 Octobre 2020

Le film produit par Denzel Washington sortira le 18 décembre sur Netflix.

 
 
 

Pour son dernier rôle, Chadwick Boseman incarne Levee, un trompettiste talentueux et ambitieux qui subit la loi de la volcanique Ma Rainey (Viola Davis), chanteuse principale et leader incontestée de son groupe de musique. Une histoire qui se déroule dans le Chicago des années 20 et est adaptée de la pièce de théâtre éponyme d’August Wilson, le célèbre auteur de théâtre afro-américain. 

Le Blues de Ma Rainey (Ma Rainey's Black Bottom en VO) est un projet initié par Denzel Washington, grand fan de l’auteur qu’il a déjà porté à l’écran dans Fences, où il tenait le poste de réalisateur et le premier rôle, avec déjà Viola Davis au casting. Washington se contente cette fois de la casquette de producteur, laissant la mise en scène avec George C Wolfe et le premier rôle masculin à Boseman. Découvrez la bande-annonce qui vient d’être dévoilée par Netflix : 

Source Première 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Netflix, #lesbien

Repost0

Publié le 18 Octobre 2020

Quelqu'un doit mourir (saison 1)

Dans l'Espagne des années 1950, un couple fait revenir leur fils du Mexique dans le but de le marier, mais tombe des nues quand il arrive aux côtés d'un danseur de ballet

Star Trek Discovery (saison 3)

Les membres de l’équipe Discovery découvrent le vortex et se dirigent vers un avenir inconnu loin de la maison-Terre. Vivant dans une Amérique où règne l'incertitude, l’équipe doit se battre pour retrouver un avenir prometteur...

The haunting of bly Manor

Une gouvernante lesbienne est engagée pour veiller sur deux orphelins vivant dans un manoir isolé en pleine campagne. Peu à peu, d'effrayantes apparitions viennent la hanter.

How to get away with murder (saison 6)

Souvenez-vous, à la fin de la saison 5 de How to Get Away with Murder, on apprenait que Xavier Castillo (Gerardo Celasco) avait conspiré avec la Gouverneur Lynne Birkhead (Laura Elizabeth Innes) pour assassiner le père de Nate. On pouvait aussi voir Emmett (Timothy Hutton) en train de s'étouffer et découvrir que Laurel (Karla Souza) et son fils Christopher avaient disparu.

Dans la saison 6, Karla Souza fera moins d'apparitions puisque Laurel restera longtemps absente. Mais les 15 derniers épisodes contiennent aussi de grosses révélations, des morts, des surprises et une fin satisfaisante. 

The boys in the band

Dans un appartement de l’Upper East Side, Michael, homosexuel cynique au train de vie princier, organise une fête d’anniversaire pour son ami Harold. Alors que les premiers convives s’amusent et se charrient, Harold tarde à apparaître. Michael doit en outre accepter un invité de dernière minute : son ami de fac Alan, homme marié qu’il soupçonne d’être un " homo refoulé ". Lorsqu’Harold arrive enfin, celui-ci affiche une humeur sarcastique qui alourdit l’atmosphère. Chacun laisse alors éclater ses rancoeurs…

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Netflix, #séries gay

Repost0

Publié le 18 Octobre 2020

 

Netflix a démontré une fois de plus son amour pour tout ce qui concerne les LGBTQ en annonçant que le géant du streaming s'associera à l'actrice Emma Roberts pour  First Kill , une nouvelle série de vampires surnommée « The gay  Twilight». "

Entertainment Weekly rapporte que First Kill -est décrit comme un croisement entre  Buffy contre les vampires et  Twilight . La série se composera de huit épisodes. Basé sur la nouvelle de l'auteur VE Schwab, l'histoire suit une adolescente vampire lesbienne ambitieuse nommée Juliet qui vise à gagner du pouvoir dans un clan vampire de premier plan. Les choses se compliquent quand elle tombe sur Calliope, une belle jeune femme qui se trouve également être une chasseuse de vampires.

On espére que la présence de vampires lesbiennes laisse également entendre que nous verrons également de beaux vampires masculins. 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien, #Netflix

Repost0

Publié le 18 Octobre 2020

The boys in the band

Adaptation d'une célèbre comédie musicale de Broadway.

Dans un appartement de l’Upper East Side, Michael, homosexuel cynique au train de vie princier, organise une fête d’anniversaire pour son ami Harold. Alors que les premiers convives s’amusent et se charrient, Harold tarde à apparaître. Michael doit en outre accepter un invité de dernière minute : son ami de fac Alan, homme marié qu’il soupçonne d’être un " homo refoulé ". Lorsqu’Harold arrive enfin, celui-ci affiche une humeur sarcastique qui alourdit l’atmosphère. Chacun laisse alors éclater ses rancœurs.

Cette reprise du film des années 70 est une version copié-collé de l'original. Au final, je ne comprends pas vraiment quel est l'intérêt de faire le même film ? 

Cette nouvelle version n'apporte rien de plus, si ce n'est quelques baisers échangés. C'est vraiment dommage, car le casting avait de quoi impressionner. 

En plus, je pense que ce style de cinéma à 8 clos, statique et très bavards, est difficilement appréciable de nos jours. On a plus l'habitude de voir de l'action, plus de décors et du mouvement. Ici, on assiste à la pièce de théâtre et du coup la version film paraît obsolète.

J'aime toujours autant l'histoire de fond qui pour l'époque était un vrai cri de désespoir d'une communauté qui devait vivre dans l'ombre. Avec le fardeau de la solitude, les mensonges, mais aussi la part importante de l'amitié et de la solidarité qui unissait tous ces hommes.

Un message que je trouve toujours aussi fort même en 2020.

The boys in the Band version 2020 a le mérite d'exister et peut-être que cela donnera envie à la jeune génération de le regarder comme un pan de notre histoire. Dommage qu'un souffle de modernité et d'une prise de liberté vis-à-vis de la version originale n'ait pas été envisagé.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Netflix, #programmes télé gay

Repost0

Publié le 8 Octobre 2020

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix, #Comédie musicale

Repost0

Publié le 4 Octobre 2020

Je viens d’avaler les 8 épisodes que compte la série estampillée, Ryan Murphy.

Je suis assez mitigé au final. 

J’ai adoré les décors et l’ambiance sixties. Un soin tout particulier a été mis dans les détails pour recréer à la perfection toute une époque.

Autant, j’ai été assez convaincu par les personnages, beaucoup moins par l’histoire.

L’affrontement entre Mildred Ratched (Sarah Paulson) et Betsy Bucket (Judy Davis) est très jouissive. Les 2 actrices sont excellentes dans leur rôle d’infirmière à la fois dévoué et sadique. Dommage vers la fin les deux femmes finissent par tisser une alliance qui met un terme à leur joute.

Maintenant la tentative d’explication psychologique du personnage d'infirmière, tiré du film vol au-dessus d’un nid de coucou, est assez basique et convenue (traitement abusif dans son enfance). 
J’avoue n’avoir pas pu regarder certaines scènes trop gore pour moi. J’ai également eu beaucoup de mal à comprendre le côté parfois pleins de compassions de Ratched et son côté froid et meurtrier.

Toute l'histoire tourne autour du projet de Mildred de sauver son frère de la peine de mort et dans le dernier épisode, c'est à celui qui tuera l'autre. Pour moi ça n'a ni queue ni tête, sauf bien sûr si c'est pour annoncer une saison 2 ?
 
Ratched bénéficie d’une réalisation flamboyante à la Murphy, mais un peu déçu par la trame de l’histoire.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix, #lesbien

Repost0

Publié le 4 Octobre 2020

Le créateur d'AHS ne fait aucune pause.

Ryan Murphy ajoute une nouvelle émission à son catalogue avec une série axée sur le prolifique tueur en série Jeffery Dahmer.

La nouvelle série s'intitulera Monster: The Jeffrey Dahmer Story et la production débutera en janvier 2021.

Selon Deadline , l'émission explorera l'histoire de l'un des tueurs en série les plus prolifiques d'Amérique et sera racontée à travers les yeux de ses nombreuses victimes. La série abordera également la mauvaise gestion des crimes commis par Dahmer.

Richard Jenkins est le premier acteur confirmé pour la série et jouera le père de Dahmer, Lionel. Les producteurs organisent actuellement des auditions pour trouver l'acteur qui jouera le tueur en série et le rôle principal féminin de Glenda Cleveland.

Entre 1978 et 1991, Dahmer a terrorisé Milwaukee en assassinant et en démembrant 17 hommes et garçons. Il a finalement été condamné à la perpétuité pour 16 de ces meurtres . Alors qu'il était en prison, Dahmer a été battu à mort après qu'un détenu ait lu ses crimes dans un journal.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0