drag queen

Publié le 29 Juin 2022

« Drag Race France », concours pour choisir la meilleure drag queen, sera finalement diffusée dans son intégralité sur France 2 à partir du samedi 2 juillet.

D’abord destinée à la plateforme France TV Slash, l’émission de téléréalité Drag Race France, concours pour choisir la meilleure drag queen, sera finalement diffusée dans son intégralité sur France 2 à partir du samedi 2 juillet, a-t-on appris mardi 28 juin, confirmant une information de 20 Minutes.

France 2 avait diffusé le premier épisode le 25 juin en deuxième partie de soirée, jour du début de sa diffusion sur Slash.

Diffusée à 23h25 sur France 2, l’émission avait réalisé un score d’audience encourageant pour cette tranche horaire, avec 914 000 téléspectateurs (11,6 % de part d’audience) selon les chiffres de Médiamétrie.

Face au succès d’audience, la chaîne a décidé de diffuser à l’antenne l’intégralité de la saison à partir de samedi, après l’émission Fort Boyard, aux alentours de minuit.

Dans Drag Race France, dix drag queens (choisies parmi 450 candidates selon la production) sont en compétition au fil d’une série d’épreuves : spectacles, chansons, défilés…

L’émission est présentée par Nicky Doll, drag queen française qui a participé comme candidate à la saison 12 de l’émission américaine. A ses côtés, l’animatrice Daphné Bürki et le DJ Kiddy Smile, figure LGBT connue du grand public pour avoir donné un concert à l’Elysée lors de la Fête de la musique 2018.

D’un abord léger et très festif, l’émission fait aussi écho à des questions plus sérieuses, comme les discriminations.

Laboratoire de France Télévisions dédié aux 15-35 ans, France TV Slash traite principalement de thématiques LGBT, d’écologie, de féminisme ou de diversité, ce qui lui a valu d’être taxée de “wokisme” par certains détracteurs.

Source Komitid.fr 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Programme tv gay, #Drag Queen, #France tv

Repost0

Publié le 26 Juin 2022

France 5

Dimanche 26 à 23h25

Stonewall : aux origines de la gay pride (doc)

1969. La police new-yorkaise fait une énième descente dans un bar gay de Greenwich Village. Le raid de trop. Lassés d’être persécutés, les clients du Stonewall ne se laissent pas faire. Cette rébellion constitue un moment fondateur à partir duquel le mouvement pour les droits LGBTQ se fédère et s’organise politiquement, ce qui donnera naissance en 1970, à la première marche des fiertés, ou Gay Pride. À l’occasion de son 50e anniversaire en juin 2020, retour sur ses origines en explorant la rébellion de Stonewall au travers de récits intimes de témoins et de militants dont la vie s’est trouvée bouleversée par la naissance de ce mouvement.

France 2 et France tv slash

Samedi 25 juin à 23h25

Drag race France

À travers mini et maxi défis, défilés et "lyp sinc", les 10 meilleures drag queens françaises mettent à l’épreuve leurs compétences dans plusieurs domaines artistiques (maquillage, mode, comédie, chant et danse) car une seule sera la reine. Pour les aider, des légendes de la mode et de la musique s'invitent chaque semaine dans la compétition. Celles-ci seront aux côtés du jury composé de Nicky Doll, la plus célèbre des drag queens françaises, du DJ et chanteur Kiddy Smile, icône de la scène ballroom et voguing, et de Daphné Bürki, animatrice de télévision, chroniqueuse, actrice et styliste de formation.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Programme tv gay, #Drag Queen, #Streaming gay, #France tv

Repost0

Publié le 21 Mai 2021

Le prochain film musical suit Jamie New (Max Harwood), un jeune garçon de 16 ans qui espère devenir un jour drag queen. Alors que l'adolescent gay se lance dans la poursuite de ses rêves, qui commencent par porter des talons hauts au bal, Jamie affronte des intimidateurs du lycée et un père qui ne l’accepte pas. 

En cours de route, il trouve un mentor : une légende locale des dragsters, Miss Loco Chanelle (Richard E. Grant).

Initialement prévu pour la première en salles en février, le film a été repoussé en raison de la pandémie jusqu'au 17 septembre 2021, date à laquelle il sera disponible en streaming sur Amazon Prime Video dans plus de 240 pays. Et on espère en France.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #VOD gay, #Amazon prime, #Drag queen

Repost0

Publié le 22 Mars 2021

Cookie Kunty, Shigo LaDurée, Le Filip. Ces trois figures de la scène drag française très différentes les unes des autres sont au cœur de Queerdom, un documentaire en accès libre sur le site France TV Slash. L’occasion de découvrir Romain, Misha et Filip. 

La scène drag reste encore mystérieuse pour beaucoup et toute l’intelligence de Queendom, visible sur la plateforme de France TV, c’est de montrer l’envers du décor au travers de portraits intimes qui permettent de comprendre sa diversité et, face à l’actualité, les difficultés de ses artistes depuis le premier confinement.

 

Romain, son truc, ce sont les caméras. Il est devenu Cookie Kunty après que sa sœur a expérimenté la discipline avant sa transition. Il prodigue ses conseils beauté dans les vidéos des Reines du make up et tourne Premier amour qui est déjà son deuxième court métrage en tant qu’actrice dans la peau de son alter ego quasi hollywoodien.

Filip ou Le Filip explore lui un terrain de jeu innovant : le stand up en forme de one-woman-show en habit de lumière.

Et Misha, 17 ans, a pris sa revanche sur des années d’école difficiles, en devenant Shigo et en intégrant la « house » LaDurée, l’une des maisons majeures de la scène ballroom parisienne. On comprend à travers son témoignage touchant à quel point le voguing, et les notions de famille choisie et de réconfort qui vont avec, lui ont permis d’exprimer toute sa créativité et d’assumer pleinement qui il est.

Ce jeune homme, « out » depuis ses 14 ans, relooke et met en scène des poupées avec un réel talent et a la chance d’avoir une mère à l’écoute à qui il n’a fallu qu’une bonne nuit de réflexion pour se mettre dans les meilleures conditions pour écouter, comprendre et accepter son fils tel qu’il est.

Tous les trois évoquent les évolutions de la scène drag, la façon dont les Drag Race de RuPaul ont permis sa renaissance malgré une espèce de formatage dû à la force de frappe du show US. Queendom, dont le tournage a commencé un peu avant l’arrivée du covid et du premier confinement, ne fait pas l’impasse sur les répercussions de la crise sanitaire sur les artistes de la scène drag, déjà souvent très précaires.

Mise en scène intelligente

Grâce à une mise en scène intelligente et extrêmement soignée signée Marco Novoa et Simon Vivier, Queendom offre à ses protagonistes choisis un bel écrin qui permet de mettre en valeur leurs singularités. Chaque lieu, chaque moment s’articule autour de leur parole, de leur personnalité, de leur façon singulière d’envisager cet art polymorphe.

Le film est toujours à la bonne distance et la parole des trois garçons est forte et puissante quand il s’agit d’évoquer les implications personnelles et politiques de leur travail. Que ce soit la volonté d’explorer le genre en créant un alter ego comme une extension de soi-même, l’envie de susciter les réactions et les questionnements comme les implications pédagogiques et politiques particulières de cet art. Ces portraits honnêtes et respectueux créent un attachement si particulier à ces trois personnalités qu’on aurait très envie de voir la tournure que prendront leurs projets. Un Queendom 2 ? 

« Queendom », de Marco Novoa et Simon Vivier. Ce documentaire est à découvrir gratuitement (après inscription) sur le site de France TV : https://www.france.tv/slash/queendom

Source Komitid

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #documentaire, #Drag queen

Repost0

Publié le 25 Janvier 2021

Co-réalisé par Marco Novoa et Simon Vivier, ce nouveau documentaire s'impose comme une plongée sensible au cœur de la nouvelle scène drag parisienne. Il est disponible à compter de ce dimanche 24 janvier sur la plateforme France.tv Slash.

 

L'art du drag gagne de l'ampleur grâce à l'avènement de RuPaul's Drag Race. Notamment en terres françaises, comme le prouve Queendom. En près d'une heure, ce documentaire esquisse un portrait inédit et bienveillant du milieu drag de la capitale, se focalisant sur trois queens issues de la nouvelle génération : Cookie Kunty, Le Filip et Shigo LaDurée. Mais loin de se contenter de surligner leurs exploits scéniques, cette œuvre singulière ne manque pas de montrer le face cachée de ces personnages colorés. Leurs états d'âme, leurs victoires, leurs échecs, leurs hauts comme leurs bas… Tout est là.

Une fascination commune

Les drag-queens savent capter l'attention et susciter la curiosité. Marco Novoa et Simon Vivier, les co-réalisateurs de ce projet, ne vont pas prétendre le contraire. En couple depuis une dizaine d'années, les deux s'étaient envolés jusqu'à New York en 2017 pour rendre visite à un proche. "On s'est rendus compte que les drag-queens étaient monnaie courante là-bas, explique Simon, mentionnant la tournée de plusieurs bars gays de Brooklyn. On a été éblouis par les performances scéniques et esthétiques de ces personnages. C'est une culture très riche. En rentrant en France, on s'est demandés à quoi ressemblait la scène drag de Paris et c'est après plusieurs rencontres avec des queens que le projet a débuté".

Parmi les personnalités contactées, Cookie Kunty. Active sur la scène drag depuis environ cinq ans, cette dernière est l'une des grandes favorites du milieu parisien. Bien qu'elle soit satisfaite du produit fini qu'est Queendom, elle avait quelques réserves initiales. "On n'a pas beaucoup l'opportunité d'avoir de la représentation, défend-elle. Donc les seules occasions que l'on a, on tient à ce qu'elles soient justes et positives. Mais j'ai senti que c'était une démarche saine, que l'on n'était pas dans le voyeurisme mais qu'il s'agissait vraiment de relater la vie des queens sans rentrer dans le mélodrame ou dans le fake".

Bien que le documentaire regorge de moments légers voire désopilants, il n'oublie pas de souligner la dimension historique comme politique du drag. Sous couvert de make-up outrancier et lip-sync endiablés, les queens ont des messages à véhiculer. "Ce sont un peu des étendards des causes de la communauté, avance Simon Vivier. C'est celles qui sont visibles, qui parlent fort. Elles se battent pour un monde plus juste, plus équitable. Elles ont plusieurs combats, que ce soit la sérophobie, le sexisme, la grossophobie, le racisme, la transphobie… Ce sont vraiment des choses qu'elles combattent au quotidien".

Intimité et actualité

Au-delà de ce qu'elles incarnent à l'égard de la société, Queendom met beaucoup l'accent sur la sphère privée, montrant Misha, Romain et Filip – les prénoms des trois queens à la ville – hors de la vie scénique. Pour les deux réalisateurs, il était primordial d'aborder cet aspect-là. "Les jeunes artistes qui font du drag le font souvent avec une démarche presque thérapeutique, soutient Simon Vivier. Le drag est une extension de ce qu'ils sont. Se cacher derrière un personnage, c'est aussi révéler des choses de soi. Quand ils sont en boy et quand ils sont en drag, ce ne sont plus vraiment les mêmes personnes, il y a un fort décalage".

Plus encore, le documentaire ayant été tourné entre 2019 et décembre 2020, il incorpore dans sa trame la dure réalité de la crise sanitaire. Et, donc, les tristes répercussions que le Covid-19 a eu sur le secteur drag. "C'était un peu incontournable qu'on le mette dedans, détaille Cookie Kunty. Mais je pense que c'était important dans le sens où les gens n'ont pas forcément conscience de ce qui s'est passé pour le milieu artistique". Le réalisateur Simon Vivier est du même avis. "On a pu parler de cette précarité-là et de la difficulté de faire reconnaître leur activité comme un métier, affirme-t-il. On a trouvé aussi important de montrer la manière dont elles ont transformé leur activité, avec des liveshows ou des cagnottes".

Avec Queendom, les deux réalisateurs veulent pousser le public hexagonal à voir plus loin que l'image burlesque et kitsch trop vite associée au drag. "J'espère que ça va éveiller une curiosité chez les gens, qu'ils auront envie d'aller à leur rencontre parce qu'elles ont des choses à dire, avance Simon Vivier. On espère aussi que ça va bousculer les gens et faire avancer la société vers quelque chose de moins binaire. Car le drag, c'est ça aussi : c'est jouer avec les codes du genre et chambouler l'ordre établi".

Queendom est disponible en intégralité sur France.tv Slash à partir du dimanche 24 janvier.

Source Têtu 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Drag queen, #Documentaire

Repost0

Publié le 24 Janvier 2021

Rédigé par Michael

Publié dans #télé réalité gay, #Drag queen

Repost0

Publié le 14 Décembre 2020

Cela fait déjà dix ans que Thomas Vitiello a participé à "Secret Story". Il avait à l'époque 18 ans, aujourd'hui l'acolyte de Benoît Dubois dans le duo humoristique "Brigitte et Josiane" est un jeune homme accompli. Perte de poids, nouveau look et nouvelle vie !

C'était en 2010. Thomas Vitiello participait à la quatrième saison de Secret Story avec pour mission cacher le fait qu'il soit né hermaphrodite. Aujourd'hui, dix ans après cette première expérience télévisée, l'acolyte de Benoît Dubois – qui est ressorti grand gagnant du jeu d'enfermement – s'est éloigné du petit écran et a complètement changé de vie.

Thomas Vitiello a quitté la France pour s'installer à Londres. Outre-Atlantique, l'ancien résident de la Maison des secrets officie comme make-up artist et collabore avec de grands noms de la mode comme la maison de couture française Dior. Un nouveau quotidien qui lui permet de s'épanouir pleinement. En parallèle de son activité de maquilleur professionnel, le jeune homme de 28 ans est connu pour être drag-queen. Perruque blonde, brune ou rose, bouche colorée et visage transformé, Thomas Vitiello se sublime comme jamais. Côté look, il mise sur du cuir, des paillettes ou encore des cuissardes en croco. Sur Instagram, ses followers le connaissent sous le nom de The Josiane, un hommage à la Josiane qu'il incarnait au côté de son ami Benoît Dubois, alias Brigitte, dans Les Mauvaises, chronique du Mad Mag de NRJ12.

 

 

UNE INCROYABLE PERTE DE POIDS POUR THOMAS VITIELLO

Un nouveau look pour Thomas Vitiello. Et sans maquillage ni artifice, il s'affiche méconnaissable ! Exit la chevelure de couleur noir corbeau et la frange, l'ancien candidat de télé-réalité se dévoile nature peinture les cheveux très courts et châtain. Plus encore, il dévoile une incroyable perte de poids depuis son passage dans Secret Story. La silhouette amincie et le visage clairement affiné, c'est un tout nouvel homme que découvrent les internautes

 

Contrairement à son camarade Benoît Dubois, Thomas Vitiello s'est rapidement écarté du monde de la télé-réalité. "C'est une amitié qui s'est terminée mais sans vraiment de raison. Chacun a choisi son chemin. Lui a arrêté la télé, moi j'ai décidé de continuer. Petit à petit, nos chemins se sont éloignés. Je lui souhaite que du bon", déclarait à Purepeople.com l'interprète de Brigitte en 2017. Depuis, l'eau a coulé sous les ponts et peut-être que le duo se reformera...

 

Source purepeople.com 

Thomas Vitiello (Secret Story) méconnaissable et aminci : images de sa nouvelle vie à Londres

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Drag queen

Repost0

Publié le 9 Décembre 2020

Il semble que RuPaul ne perd absolument pas de temps . Jusqu'à présent, nous savons déjà que Drag Race revient pour sa 13e saison, tandis que RuPaul's Drag Race UK revient pour une deuxième et une troisième saison. Drag Race: All Stars devrait également revenir pour sa sixième saison. Pour tout traverser en 365 jours, les franchises démarreront le jour de l'An.

La saison 13 de RuPaul's Drag Race sera présentée en première le vendredi 1er janvier 2021. Le spectacle d'une heure et demie mettra en vedette 13 reines en compétition pour la couronne et le titre de «America's Next Drag Superstar», ainsi qu'un prix en espèces de 100 000 $

"En compétition de façon sûre et féroce, nos 13 Queens ont prouvé qu'il fallait plus qu'une pandémie mondiale pour maintenir une bonne Queen", a déclaré RuPaul dans un communiqué. La saison aurait été filmée cet été, pendant la pandémie. 

Parmi les compétiteurs à talons hauts et poudrés se trouve Gottmik, le premier homme trans à participer à l'émission.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #Drag queen, #télé réalité gay

Repost0

Publié le 12 Novembre 2020

A queen is born (saison 1)

Animé par Gloria Groove et Alexia Twister, «A Queen Is Born» est une émission de télé-réalité brésilienne avec de féroces drag-queens et drag-kings en herbe qui apprennent à faire une transformation complète à leur manière.

Dash & Lily (saison 1)

Pendant les fêtes de fin d'année, le cynique Dash et l'optimiste Lily visitent les quatre coins de New York... séparément, en se lançant des défis par textos. Le couple en devenir va découvrir qu'ils partagent plus de points communs qu'il ne le pensait..

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Drag queen, #Netflix

Repost0

Publié le 15 Octobre 2020

McDonald's vient de lancer une nouvelle campagne de pub en Angleterre sur twitter.

Alors rien de mieux qu'une flamboyante et sexy drag queen pour faire la promotion du Royal sheese devenu un Royal sheese Deluxe !

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Pub gay, #Drag queen

Repost0