Articles avec #vod gay tag

Publié le 15 Janvier 2021

Dawson (l’integral)

A Capeside, Dawson découvre les aléas de l'adolescence et voit ses relations avec Joey et Pacey, ses amis de toujours, mises à rude épreuve.

Après toi, le chaos (saison 1)

Raquel, jeune enseignante en littérature, revient dans la ville natale de son mari et découvre toutes les choses qu'il lui cachait

Split

Kevin a déjà révélé 23 personnalités, avec des attributs physiques différents pour chacune, à sa psychiatre dévouée, la docteure Fletcher, mais l’une d’elles reste enfouie au plus profond de lui. Elle va bientôt se manifester et prendre le pas sur toutes les autres. Poussé à kidnapper trois adolescentes, dont la jeune Casey, aussi déterminée que perspicace, Kevin devient dans son âme et sa chair, le foyer d’une guerre que se livrent ses multiples personnalités, alors que les divisions qui régnaient jusqu’alors dans son subconscient volent en éclats.

 

Mulholland drive

 

 

 

A Hollywood, durant la nuit, Rita, une jeune femme, devient amnésique suite à un accident de voiture sur la route de Mulholland Drive. Elle fait la rencontre de Betty Elms, une actrice en devenir qui vient juste de débarquer à Los Angeles. Aidée par celle-ci, Rita tente de retrouver la mémoire ainsi que son identité.

Les nouvelles aventures de Sabrina (saison 4)

 

 

 

Les nouvelles aventures de Sabrina imagine l’origine des aventures de Sabrina l’apprentie sorcière comme une sombre histoire axée sur le passage à l’âge adulte à travers l’horreur, les sciences occultes et bien sûr la sorcellerie. Sabrina lutte pour concilier sa double nature – mi-sorcière, mi-mortelle – tout en s’opposant aux forces du mal qui la menacent elle, sa famille et le monde des mortels.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #VOD gay, #Netflix

Repost0

Publié le 31 Décembre 2020

Porté par un duo d'acteurs magnétiques, le film "Ton Nom En Plein Coeur" du Taïwanais Patrick Kuang-Hui Liu est le plus gros succès du cinéma LGBT asiatique de l'année 2020. Le film, désormais disponible sur Netflix, raconte la lente évolution d'une société autoritaire à travers une histoire d'amour entre deux garçons.

En Asie, c'est déjà un phénomène. Ton nom en plein coeur (en anglais Your Name Engraved Herein) du réalisateur Patrick Kuang-Hui Liu est sorti au cinéma en septembre 2020 à Taïwan. Il a engrangé 100 millions de dollars locaux, soit près de 3 millions d'euros, devenant ainsi le plus gros succès du cinéma LGBT+ taïwanais. Le film a reçu cinq nominations au Golden Horse Awards, les "Césars" de Taïwan. Désormais disponible Netflix, ce drame romantique a tout pour devenir un classique du cinéma LGBT international.

Amoureux sous la loi martiale

On y suit l'histoire de deux lycéens, Jia-han et Birdy, qui vont s'attacher l'un à l'autre en 1987, juste avant que Taïwan ne lève sa loi martiale. Le film explore la difficulté d'admettre et d'assumer son orientation sexuelle dans un pays en pleine transition, encore loin d'être le pays le plus LGBT friendly d'Asie, ce que l'île de Taiwan est aujourd'hui. Avec cette belle histoire d'amour, portée par deux acteurs fascinants, Edward Chen (Jia-han) et Jing-Hua Tseng (Birdy), le cinéaste Patrick Kuang-Hui Liu imbrique parfaitement la petite histoire dans la grande.

La production de Ton nom en plein cœur a démarré en 2018. Avant que le pays n'autorise le mariage de couples de même sexe. En 2018, les Taïwanais se sont prononcés massivement contre le mariage pour tous. Mais l'union des couples homosexuels a finalement été votée par le parlement en 2019. Le film capture parfaitement la lente évolution de la société taïwanaise, autoritaire et viriliste, à l'égard de l'homosexualité.

 

Une histoire vraie

Au-delà de sa dimension sentimentale, Ton nom en plein cœur rend également hommage à un activiste taïwanais des droits LGBT+. Dans une scène particulièrement dure, Jia-han et Birdy découvrent à Taipei un jeune homme posant en pleine rue dans une robe de mariée faite de préservatifs avec une pancarte prônant la légalisation du mariage homosexuel avant de se faire arrêter violemment par la police.

Cet activiste existe vraiment, il se nomme Chi Chia-wei. Dans son classement annuel des 100 personnalités les plus influentes de la planète, le magazine Times a publié un portrait de Chia-wei signé par la présidente de Taiwan elle-même, Tsai Ing-Wen.

Profitant d'une photographie sublime signée Yao Hung-i, le film saisit le cœur du spectateur par son romantisme et sa candeur. Jeux de regards, baisers furtifs, baignade nus dans la mer, faire écouter une chanson d'amour au téléphone à celui qu'on aime... Ton nom en plein cœur parvient à revisiter avec fraicheur des images déjà maintes fois explorées au cinéma.

Un film personnel

Plusieurs critiques paresseux parlent d'un Call me By Your Name taïwanais. Mais s'il est vrai que la typo de l'affiche du film rappelle un peu celle du film de Guadagnino, Ton nom en plein cœur nous évoquerait plutôt une rencontre heureuse entre Happy Together de Wong Kar-wai et Beautiful Thing du Britannique Hettie MacDonald sorti en 1986.

Le réalisateur de Ton nom en plein cœur assume la dimension autobiographique de son film, "Mon intention première n'était pas de faire un film gay, mais de faire un film personnel, explique-t-il. L'histoire parle de mon premier amour. Et il se trouve que mon premier amour était l'histoire d'un garçon qui aimait un autre garçon."

Fort du succès de son long-métrage, le cinéaste espère provoquer une discussion plus large sur l'acceptation de l'homosexualité en Asie. "J'espère que les spectateurs pourront comprendre que les sentiments d'affection et de chagrins sincères de la communauté LGBTQ qui sont tout aussi sensibles que ceux de tout un chacun", a déclaré au sujet de son film le réalisateur. "J'espère démarrer une discussion en Asie. Mon espoir est d'effacer les discriminations et guérir le monde avec plus d'amour et d'acceptation."

Source Têtu 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #VOD gay, #Netflix

Repost1

Publié le 26 Décembre 2020

Une magnifique découverte !

Je vous recommande vivement ce film. J’ai adoré tout : l’histoire, les personnages, les décors et la bande-son.

L’atmosphère des années soixante-dix est très bien représentée, mais cela reste un film très moderne. Les images sont splendides notamment les flash-back de l’oncle Frank lorsqu'il se remémore son premier amour de jeunesse. 

L’histoire est extrêmement touchante. Il s’agit de la confrontation entre deux univers que tout sépare et qui se rencontre à la mort du patriarche.
 

On suit cet universitaire qui a fui sa famille, originaire d’un trou perdu en Caroline du Sud, pour pouvoir vivre son homosexualité à New-York.
À travers de nombreux flash-back et les échanges qu'il entretient avec sa nièce, Beth, on découvre le drame qu’il a vécu lorsque son père l’a surpris avec un autre garçon. Et on comprend mieux pourquoi il cache sa relation de 10 ans avec Wally, un homme d’origine orientale. 

Oncle Frank est un film bouleversant, d’une grande qualité artistique et émotionnelle. Les acteurs sont incroyables de sincérités. Face à tant de souffrance liée à l’homophobie de l’époque, le film reste extrêmement positif. 


Mon coup de cœur pour cette fin d’année 2020 !

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #VOD gay, #Amazon prime

Repost0

Publié le 25 Décembre 2020

Ton nom en pleins coeur

En 1987, après la fin de la loi martiale à Taïwan, Jia-han et Birdy tombent amoureux malgré la pression familiale, l'homophobie et la stigmatisation sociale ambiantes.

La chronique des Bridgerton (saison 1)

À Londres, pendant la Régence, Daphne Bridgerton, fille aînée d'une puissante dynastie, est censée se trouver un mari, mais la concurrence est rude et ses envies sont ailleurs...

 

Le Blues de Ma Rainey

Cette adaptation de la pièce d’August Wilson, lauréat du prix Pulitzer, réunit le regretté Chadwick Boseman et Viola Davis au sein de la scène musicale du Chicago des années 1920. La légendaire Ma Rainey, mère du blues, se bat contre son manager et son producteur blancs, pour faire entendre sa voix et ses choix artistiques. Une séance d’enregistrement devient le théâtre de débâcles entre la chanteuse, les producteurs et les musiciens dévoilant des anecdotes, vérités et mensonges qui bouleverseront leurs vies.

The prom

 

 

 

Stars de la scène new-yorkaise, Dee Dee Allen et Barry Glickman traversent une véritable tempête : le dernier spectacle qu'ils ont monté à Broadway à grands frais est un échec retentissant qui a soudain réduit leur carrière à néant. Dans le même temps, au fin fond de l'Indiana, Emma Nolan, lycéenne, connaît un chagrin d'un tout autre ordre – malgré le soutien du proviseur, la responsable de l'association des parents d'élèves lui a interdit de venir au bal de fin d'année avec sa petite amie Alyssa. Lorsque Dee Dee et Barry comprennent qu'ils peuvent faire de l'épreuve d'Emma une cause à défendre – et ainsi redorer leur image de marque –, ils mettent le cap sur l'Indiana, en compagnie d'Angie et Trent, deux autres comédiens cyniques cherchant à faire redécoller leur carrière. Mais quand leur militantisme opportuniste se retourne contre eux de manière inattendue, la vie des quatre acteurs est chamboulée – et ils se mobilisent pour offrir à Emma une soirée où elle peut enfin assumer son identité au grand jour.

Big mouth (saison 4)

American beauty

Une maison de rêve, un pavillon bourgeois discrètement cossu dissimule dans une banlieue résidentielle, c'est ici que résident Lester Burnhamm, sa femme Carolyn et leur fille Jane. L'agitation du monde et sa violence semblent bien loin ici. Mais derrière cette respectable façade se tisse une étrange et grinçante tragi-comédie familiale ou désirs inavoués, frustrations et violences refoulées conduiront inexorablement un homme vers la mort.

Imitation game

1940 : Alan Turing, mathématicien, cryptologue, est chargé par le gouvernement Britannique de percer le secret de la célèbre machine de cryptage allemande Enigma, réputée inviolable.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Netflix, #VOD gay

Repost0

Publié le 24 Décembre 2020

Plusieurs années après Wonder Wheel, Justin Timberlake revient devant la caméra pour un long-métrage intimiste et engagé, garanti de nous faire verser quelques larmes post-visionnage. À voir dès janvier en streaming sur Apple TV+.
Aussi bien sur le plan musical que cinématographique, ça faisait un petit laps de temps que Justin Timberlake n'avait pas donné de nouvelles. Ce constat est en passe de changer alors que l'ex-leader des NSYNC sera très bientôt à l'affiche de Palmer. Réalisé par le documentariste Fisher Stevens (Crazy Love), ce long-métrage de fiction sera disponible à compter du 29 janvier prochain sur la plateforme Apple TV+.
Dans Palmer, Justin Timberlake prêtera ses traits au personnage éponyme d'Eddie Palmer. Footballeur prodige durant ses années lycée, Eddie a vu ses rêves professionnels voler en éclats pour une raison encore inconnue l'ayant conduit jusqu'en prison. Douze ans après son incarcération, le voilà libéré. Mais alors qu'il rentre au bercail, Eddie commence à s'attacher à Sam, un jeune garçon non-binaire abandonné par sa mère. Les deux vont apprendre à se découvrir et s'apprivoiser, mais le passé tumultueux de l'ex-détenu pourrait menacer cette nouvelle relation. Grosso modo, on devrait pleurer à chaudes larmes.
Pour la petite anecdote, Palmer permettra à Justin Timberlake de partager l'écran avec l'actrice Juno Temple, à qui il avait déjà donné la réplique dans son dernier film en date Wonder Wheel paru en 2017. Côté discographie, il donne surtout de la voix en incarnant Branch dans la saga animée Trolls.
Crédit photos : Apple TV+

Source Têtu 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #VOD gay, #Apple TV, #Trans&transgenre

Repost0

Publié le 22 Décembre 2020

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Netflix, #dvd gay, #VOD gay

Repost0

Publié le 18 Décembre 2020

L'histoire de First Christmas est centrée sur une femme écrivain, Halle (Idara Victor), qui a été adopté et placé en famille d'accueil dans son enfance et qui est invité à passer Noël à la Nouvelle-Orléans avec sa famille biologique qu'elle vient de retrouver.

La famille biologique de Halle, les Moores, se compose de Memaw (Tonea Stewart) et les  jumeaux Tiffany (Samantha Smith) et Glenn (Mason Beauchamp) et leur jeune frère, Drew (Peyton Jackson). Alors que Memaw et sa famille accueillent Halle, elle cherche à trouver sa place dans le clan. Tiffany est inquiète car elle présente sa petite amie, Paris (Amanda Tavarez) pour la première fois.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #VOD gay, #lesbien

Repost0

Publié le 17 Décembre 2020

Funny Boy, raconte l’histoire d’un garçon nommé Arjie (Arush Nand et Brandon Ingram), qui arrive à l’âge adulte et remet en question sa sexualité au Sri Lanka entre 1970 et 1980.

Basé sur le roman canadien à succès de Shyam Selvadura, le film suit le parcours d'Arjie vers l'acceptation de soi dans une société qui ne l’accepte pas, alors que la nation est également aux prises avec des conflits politiques entre la minorité tamoule et la majorité cinghalaise.

Prochainement sur Netflix j’espère.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Netflix, #VOD gay

Repost0

Publié le 10 Décembre 2020

Un drame sur les divisions de l'Amérique, autour d'un Californien gay qui s’occupe de son vieux père conservateur atteint de démence.

 
 
 

Le premier film du réalisateur Viggo Mortensen s'intitulera Falling, et racontera comme un homme gay d’âge moyen s’occupe de son vieux père conservateur, dans les premiers stades de la démence. La bande-annonce promet un beau drame dans l'Amérique profonde :

Le pitch : "John vit avec son partenaire, Eric et leur fille, Mónica en Californie, loin de la vie rurale traditionnelle qu'il a laissée derrière lui il y a des années. Mais son père, Willis, est un homme têtu d'une époque révolue, qui vit seul dans la ferme isolée où John a grandi. Willis est aux premiers stades de la démence, ce qui rend la gestion de la ferme de plus en plus difficile, alors John l'invite à rester chez lui en Californie afin que lui et sa soeur Sarah puissent l'aider à trouver une nouvelle adresse, près de chez eux, où il pourrait déménager..."

Écrit et réalisé par l'ancienne star du Seigneur des Anneaux, qui a également produit le film, Falling a été présenté au Festival de Sundance récemment et sélectionné au Festival de Cannes 2020.

"Bien qu'ils ne soient pas strictement autobiographiques, certains événements et dialogues qu'on voit dans Falling sont inspirés de l'enfance que j'ai partagée avec mes deux frères, Charles et Walter, à qui le film est dédié. C'est une histoire complexe, empreinte des souvenirs subjectifs et imparfaits (...) Il m'a fallu beaucoup de temps pour accepter mon propre père tel qu'il était, avec le moins de jugement possible, mais je suis heureux de l'avoir finalement fait", commente Viggo Mortensen, qui donnera la réplique à Lance Henriksen (Millenium), et Laura Linney (Ozark).

Falling sortira le 5 février 2021 dans les salles américaines et en numérique et en VOD. En France, il a été montré au Festival Lumière mais n'a pas encore date de sortie nationale en salle.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #sorties cinéma, #VOD gay

Repost0

Publié le 25 Novembre 2020

Porté par Sophia Lillis et Paul Bettany, il arrive aujourd'hui sur Amazon.

 
 
 

Alan Ball, célèbre pour avoir écrit American Beauty, l'énorme succès de Sam Mendes sorti en 1999 au cinéma, et surtout pour avoir créé les séries Six Feet Under et True Blood (ainsi que plus récemment Here and Now) revient cette semaine avec son deuxième film en tant que réalisateur, Uncle Frank. Celui-ci sort treize ans après son premier essai pour le cinéma, Pureté volée, mais sera proposé directement en streaming, à l'heure où l'épidémie de Covid-19 a imposé une nouvelle fermeture des salles obscures (elles réouvriront en France le 15 décembre). Primé au dernier festival de Cannes, il s'agit d'un feel-good movie en partie autobiographique. Comme dans sa série culte, il est question de liens familiaux et d'homosexualité cachée, le réalisateur s'inspirant de son propre coming-out auprès de sa maman pour raconter l'histoire de Frank (Paul Bettany), brouillé avec sa famille, mais qui s'attache à Beth (Sophia Lillis, la révélation de Ca), sa jeune nièce qui a davantage l'esprit ouvert que ses aînés.

Verdict ? Si l'ensemble manque d'audace et d'originalité, Uncle Frank fonctionne grâce à son interprète principal, Paul Bettany, qui porte le film de bout en bout. Voici notre critique : "Frank, c’est cet oncle charismatique qui fascine Beth, une jeune fille élevée dans le Sud profond. Irrévérencieux, incorrect, vaguement brouillé avec sa famille, il est prof à New York. Lorsqu’elle le rejoint pour faire ses études, elle découvre son secret : il est homosexuel. Après la disparition de son père, Frank, son compagnon et sa nièce entament un voyage qui sera aussi existentiel que géographique. On est bien loin du coup de maître d’Alan Ball, Six Feet Under. Cousu de fil blanc, son road-trip, entrecoupé de flash-back traumatiques, accumule les clichés lourdauds et les écueils mélos (l’alcoolisme, la tentative de suicide) pour ne jamais dévier de sa feuille de route : les Oscars. Mais ça tombe bien, le (toujours) remarquable Paul Bettany est parfait et on se rince l’œil en regardant la belle reconstitution des années 70."

Source Première 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #VOD gay, #Amazon prime

Repost0