netflix

Publié le 21 Avril 2021

Ryan Murphy a déclaré qu'Ewan McGregor était «le seul choix possible» pour incarner le créateur de mode et  icône du Studio 54 Roy 'Halston' Frowick dans une nouvelle série Netflix.

Halston, le créateur de mode devenu célèbre dans les années 1970, était l'un des visages déterminants du Studio 54 de New York. Il était souvent photographié dans la célèbre boîte de nuit avec des amis de renom, tels que Liza Minnelli et Andy Warhol.

Son histoire est racontée dans la nouvelle série Netflix de Ryan Murphy,  Halston , qui devrait sortir sur la plate-forme de streaming en mai.

«Dans son esprit, ce n'était pas de l'affect - c'était naturel. Je pense qu'Ewan l'a compris. Ewan est vraiment connecté à la douleur de Halston et au désir de Halston, et à quel point il est déroutant d'être à la fois un artiste et un homme d'affaires.

 

Halston , réalisé par Danial Minahan, devrait faire ses débuts sur Netflix le mois prochain, avec Rory Culkin dans le rôle de Joel Schumacher et Krysta Rodriguez dans le rôle de Liza Minnelli.

Murphy parle également de  la liberté qui accompagne la création d'émissions de télévision pour les plateformes de streaming. Le résultat, dit-il, a été qu'ils ont pu faire une série qui était «vraiment précise» avec  Halston .

«La télévision a beaucoup changé, en particulier dans le monde du streaming», a déclaré Murphy. «Avant, je passais la moitié de ma carrière à me battre avec des normes et des pratiques à propos de« Pourquoi ne puis-je pas montrer cela? Pourquoi est-ce que je ne peux pas faire ça? Il a toujours été question de sexe aussi, jamais de violence.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #VOD gay, #Netflix, #Biopic, #séries gay

Repost0

Publié le 21 Avril 2021

Programmée pour le mois de juin, la quatrième saison du carton espagnol Elite promet d'être plus queer que jamais. Une récente vidéo partagée par Netflix laisse présager un rapprochement entre Rebeca et une nouvelle venue.

Lorsqu' Elite reviendra pour l'été avec son quatrième tour de piste, les couloirs de Las Encinas seront un peu plus queers. Un teaser fraîchement dévoilé par Netflix laisserait entendre que Rebeca, la bad girl rebelle de l'établissement, serait sur le point d'explorer sa bisexualité. Dans cette vidéo stylisée et conceptuelle, on l'aperçoit en train de se rapprocher sensuellement d'Ari, l'une des nouvelles élèves incarnée par Carla Díaz. Un premier couple lesbien dans la série ? Il semblerait bien que oui !

 

Jusqu'alors, le hit hispanophone de Netflix n'avait jamais proposé de personnages féminins queers mais mettait tout de même en lumière d'autres issus de la communauté LGBTQI+. À commencer par Omar et Ander, le couple gay iconique de la série interprété par Omar Ayuso et Arón Piper. On mentionnera également Christian, l'hétéro curieux disparu au fil de la saison 2, mais aussi Polo, quant à lui bisexuel.

Mais un autre personnage queer s'apprête aussi à venir secouer le quotidien de nos lycéen·ne·s fétiches : il s'agit de Patrick, lui aussi une des nouvelles recrues de l'école. Joué par l'influenceur au regard perçant Manu Ríos, le nouveau venu devrait causer des problèmes au sein du couple gay de la série en se rapprochant d'Ander. En d'autres termes, mieux vaut s'attendre à des crises de jalousie et autres règlements de comptes pour cette saison 4, attendue dès le 18 juin. Pile à temps pour le Pride Month !

Crédit photos : Netflix

Source Têtu 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix, #lesbien

Repost0

Publié le 15 Avril 2021

Que faut-il savoir sur le film "Ride or Die", thriller japonais tiré d'un manga qui suit l'histoire d'amour de deux femmes en quête de liberté ?

 

ÇA PARLE DE QUOI ?

Amoureuse de Nanae depuis toujours, Rei l'aide à échapper à son mari violent. Mais pendant leur fuite, les sentiments contradictoires de l'une pour l'autre se déchaînent.

Ride or Die de Ryuichi Hiroki - Disponible sur Netflix

L'AMOUR PLUS FORT QUE LA DOULEUR

Ne vous fiez pas à son titre : non, Ride or Die n'est pas un blockbuster sur des manèges à sensations ! Tiré du manga Gunjō de Ching Nakamura (inédit en France), le long métrage suit la romance entre deux femmes, alors que se trame un complot pour assassiner le mari abusif de l'une d'entre elles.

Sorte de synthèse de Thelma et Louise pour ses thématiques et de L'Inconnu du Nord-Express pour son machiavélisme, Ride or Die est la nouvelle réalisation de Ryuichi Hiroki, cinéaste spécialisé dans les longs métrages érotiques et sulfureux. Peu connu en dehors des frontières du Japon, il a néanmoins été récompensé en 2004 par le prix du Meilleur scénario au Festival du film asiatique de Deauville pour Vibrator.

Côté casting, le rôle de la protagoniste principale Rei a été confiée à la superstar nippone Kiko Mizuhara. Le mannequin américano-japonais, révélé en 2010 par le film Norwegian Wood, est notamment connu au Japon pour avoir prêté ses traits à Mikasa Ackerman dans l'adaptation en prises de vues réelles de L'Attaque des Titans. Sa partenaire de jeu Honami Satô y tient, quant à elle, l'un de ses premiers rôles au cinéma.

Romance sulfureuse et autodestructrice, Ride or Die se suit donc à la fois comme un thriller plein de suspense mais également comme le portrait de deux femmes à l'épreuve de la vie. Bénéficiant d'une sortie simultanée internationale, le film est à découvrir sur Netflix dès ce jeudi 15 avril.

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #VOD gay, #lesbien, #Netflix

Repost0

Publié le 14 Avril 2021

Sorti en toute discrétion sur Netflix fin 2020, ce film taïwanais mérite qu’on s’y attarde. On y suit l’histoire d’amour compliquée entre deux lycéens au lendemain d’importants changements politiques à Taïwan.

 

DE QUOI ÇA PARLE ?

En 1987, après la fin de la loi martiale à Taïwan, Jia-han et Birdy tombent amoureux malgré la pression familiale, l'homophobie et la stigmatisation sociale ambiantes.

ÇA VAUT LE COUP D’ŒIL ?

Drame simple et épuré, Ton nom en plein cœur raconte une histoire qui se déroule dans un lycée catholique pour garçons. Nous sommes en 1987 ; presque quatre décennies de loi martiale viennent de prendre fin. Mais les Taïwanais restent encore, psychologiquement au moins, sous le joug d’une société cadenassée par des années traumatisantes d’une domination militaire.

Jia-han (Edward Chen), un jeune homme à la voix douce et très apprécié de ses camarades de classe, fait la connaissance d’un nouvel élève en quête de sensations fortes. Il le surnomme Birdy (Chin-Hua Tseng) en référence au film d’Alan Parker. Les autres élèves ne savent pas trop quoi penser du nouveau, mais Jia-han et lui se lient immédiatement d’amitié.

Sous la franche camaraderie, naît une intimité grandissante faite de gestes candides et tendres. C’est une sieste dans le train où l’un pose sa tête sur l’épaule de l’autre. C’est ce corps qui s'agrippe à celui de son complice lors d’une balade à scooter. Des instants anodins tandis que dans ces interstices, naît une histoire d’amour.

Mais il est encore impossible de s’aimer au grand jour à Taïwan, à cette époque où les étudiants gays sont battus et harcelés par leurs camarades de classe et rejetés par la société. Alors lorsque l’école s’ouvre aux jeunes filles, Birdy se rapproche d’une fille au franc-parler. Ce qui brise le cœur de Jia-han.

Entre Call Me by Your Name et In the Mood for Love

On ne peut alors s’empêcher de penser au trio amoureux de Call Me by Your Name. Lorsque la jeune Marzia (Esther Garrel) vient ralentir le rapprochement entre Oliver (Armie Hammer) et Elio (Timothée Chalamet). Mais ici, les réactions sont plus vives. La douleur de Jia-han lui est presque insupportable.

Toute en délicatesse, la réalisation s’attarde alors sur les émotions et retient toujours l’action d’advenir trop brusquement. Le réalisateur Patrick Kuang-Hui Liu s’applique, comme un observateur privilégié, à filmer les manifestations presque invisibles du désir physique. Il prend le temps de faire naître la romance entre ses personnages et laisse le temps à ses acteurs de construire une alchimie qui devient de plus en plus crédible.

En même temps qu’on s’ébahit devant la beauté de Birdy et Jia-han, Liu leur donne de la texture et de l’ampleur. De la même manière que Wong Kar-wai étire le temps pour mieux exprimer le désir dans In the Mood for Love, la langueur déployée dans Ton nom en plein cœur ne sert qu’à étoffer la narration sous-jacente. L’expression est dans la position des corps, l’inclinaison des visages, la force du regard plus que dans les dialogues. Même s’ils finissent par exulter à force d’étouffement.

Une histoire personnelle

L’arc particulier de Jia-han est basé environ à "80%" sur l’expérience de Patrick Kuang-Hui Liu, d'après le réalisateur. "À l’origine, mon intention n’était pas de faire un film gay, mais de faire un film personnel", dit-il. "Il s'agit de mon premier amour, et mon premier amour s'est avéré être l'histoire d'un garçon aimant un autre garçon." a déclaré le réalisateur au magazine Time.

 

Nous espérons vraiment que, grâce à Netflix, les communautés LGBT d'autres régions d'Asie pourront voir le film. Les communautés LGBT ont besoin d’un film comme celui-ci pour leur dire : "Vous êtes autorisé à aimer, vous n’êtes pas coupable."

 

La production du film a démarré en 2018, avant que la législation sur le mariage homosexuel soit promulguée à Taïwan qui est le premier pays d’Asie – et le seul à ce jour – à avoir légalisé ces unions en mai 2019. Sorti fin septembre 2020 en salles à Taïwan, Ton nom en plein cœur est devenu le plus gros succès taïwanais de 2020 et le film LGBT+ le plus vu de l’histoire de Taïwan.

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #VOD gay, #Netflix

Repost0

Publié le 12 Avril 2021

Les anciens de Las Encinas croiseront les nouveaux venus cet été.

"Vous avez intérêt à vous préparer, ça va être renversant !" Netflix tease ainsi l'arrivée prochaine de la saison 4 d'Élite sur la plateforme. Comme le montre ce premier teaser, elle sera en ligne dès le début de l'été, le 18 juin prochain. La vidéo dévoile ainsi les nouveaux visages qui animeront Las Encinas, aux côtés des historiques que seront Samuel (Itzan Escamilla), Ander (Arón Piper), Guzman (Miguel Bernardeau) et Omar (Omar Ayuso), respacés de la série après le départ de tous les autres au terme de la saison 3 :

source Première 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 6 Avril 2021

Michael Burnham et son équipage seront encore dans l'inconnu total, dans les prochains épisodes à venir cette année.

 

À l'occasion du First Contact Day (dans l'univers de science-fiction de Star Trek, il honore la date du 5 avril 2063, la première rencontre entre des humains et une race extra-terrestre, les Vulcains), Paramount a mis en ligne une première bande-annonce pour la saison 4 de Star Trek: Discovery. La star Sonequa Martin-Green introduit la vidéo, qui dévoile les premiers pas de Burnham dans la peau du Capitaine du vaisseau. Bien sûr, ce ne va pas être une promenade de santé dans les étoiles. Le trailer promet déjà une découverte incroyable, une nouvelle menace, et l'inconnu total à apprivoiser. Notons que Saru passe une tête dans ce long teaser, preuve que Doug Jones sera bien de retour, même si le dernier capitaine du Discovery a choisi de retourner sur sa planète Kaminar à la fin de la saison 3... La saison 4 de Star Trek: Discovery sera diffusée courant 2021, en France sur Netflix.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 3 Avril 2021

La deuxième saison de la série Special arrive avec de nouveaux membres dans sa distribution.

Selon Deadline ,  Leslie Jordan apparaîtra dans un rôle d’invité et il y aura également des nouveaux venus dont deux personnages queer.

L’histoire :  "Ryan a vraiment besoin de se ressaisir". En plus de surmonter le blocage de l'écrivain, il se trouve charmé par Tanner, "un professeur de danse " 

Taner sera joué par Max Jenkins et il rencontrera Ryan dans un bar. C'est un ancien danseur professionnel, nous attendons donc quelques mouvements de sa part. Jenkins est déjà apparu dans des projets comme Dead to Me , The Mysteries of Laura.

 

De plus, il y a Buck Andrews . Andrews jouera Henry qui "a un autisme de haut niveau.  Selon Deadline, Il est charismatique, drôle et devient un ami proche de Ryan alors qu'il l'introduit dans la communauté du handicap.

La saison 2 spécial  débutera le 20 mai.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 24 Mars 2021

Evan Peters travaille sur une nouvelle d'histoire d'horreur pour Ryan Murphy.

La star d' American Horror Story , Evan Peters, a été choisie pour le rôle principal du tueur en série Jeffrey Dahmer dans la prochaine série de Ryan Murphy et Ian Brennan Monster: l'histoire de Jeffrey Dahmer . Peters sera rejoint par la star de Scream Queens Niecy Nash.

Nash joue Glenda Cleveland qui était une voisine de Dahmer. Elle a contacté la police et le FBI à plusieurs reprises pour essayer de les amener à enquêter sur Dahmer, mais elle a été ignorée. 

À un moment donné, elle a même contacté la police après qu'une victime de 14 ans se soit enfuie de chez lui. Mais parce que Cleveland était noir et que Dahmer était blanc, il a pu parler à la police et les convaincre que le garçon était un de ses partenaires adultes.

Contrairement aux représentations précédentes de l'histoire de Dahmer, celle-ci se concentrera sur ses victimes, l'incompétence et la corruption de la police qui lui ont permis de tuer pendant si longtemps malgré le fait qu'il ait été signalé à plusieurs reprises par des voisins. La série couvre les années 60, 70 et 80 et se termine par l'arrestation de Dahmer au début des années 90.

Selon Deadline . La série parlera au moins de10 fois où Dahmer a été presque appréhendé mais finalement relâché. On s'attend également à ce que la série aborde le privilège des blancs, car Dahmer, un homme blanc propre sur lui et beau, a eu indulgence des flics ainsi que des juges lorsqu'il avait été accusé de petits crimes. 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Netflix

Repost0

Publié le 24 Mars 2021

Grande habituée des romances de Noël hétéros à l'eau de rose, la plateforme de streaming veut changer la donne. Pour son prochain line-up des fêtes de fin d'année, elle inclura une rom-com centrée sur des personnages LGBTQI+.

Il était temps que Netflix se lance dans la production de films queers de Noël. Comme le rapporte Variety, le mastodonte du streaming annonce la mise en chantier de Single All the Way, une comédie romantique centrée sur un personnage homosexuel et ses démêlés sentimentaux. Lassé que sa famille le juge sur son statut de célibataire endurci, Peter demande à son meilleur ami Nick de l'accompagner pour les fêtes et de prétendre être son petit ami. Mais quand la mère de Peter lui arrange un blind date avec un coach sportif des plus charmants, son plan ne se passe pas comme prévu.

Des comédiens gays

Côté casting, la plateforme de SVoD semble avoir eu vent d'un certain débat et a fait appel à des comédiens eux-mêmes gays pour incarner les personnages principaux. Ainsi, Michael Urie (révélé dans Ugly Betty) se glissera dans la peau du héros, tandis que Luke MacFarlane (connu pour avoir joué la moitié d'un couple gay dans la série Brothers & Sisters) incarnera le fameux pro du fitness et son potentiel prétendant. Encore novice, l'acteur Philemon Chambers campera quant à lui le meilleur ami. Dans les rôles secondaires, on reconnaîtra des visages familiers comme ceux de Jennifer Coolidge (La Revanche d'une blonde), Jennifer Robertson (Schitt's Creek) ou encore l'excellente Kathy Najimy (Hocus Pocus).

Bien que Netflix se soit déjà bien imposée dans le monde des films de Noël avec des œuvres comme Holidate ou The Princess Switch, ce sera la première fois qu'un de ses récits se focalise sur une romance gay. En 2020, plusieurs de ses concurrents aux États-Unis ont proposé des comédies romantiques queers pour la fin d'année, avec des titres comme Happiest Season, The Christmas Setup ou encore The Christmas House. Il était temps que ce genre hétéronormé se mette enfin à accueillir des personnages LGBTQI+.

Crédit photos : Netflix via Twitter

Source Têtu

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Netflix, #VOD gay

Repost0

Publié le 12 Mars 2021

Aiguisez vos crocs et vos piquets en bois, une nouvelle série de chasseurs de vampires lesbiennes arrive sur Netflix!

La série First Kill avec Sarah Catherine Hook ( Monsterland ) jouant le rôle d’une vampire qui se lancant dans lson premier meurtre pour rejoindre l'héritage de sa famille et Imani Lewis (The Get Down)  une adolescente chasseur de vampires. Mais les deux ados que tout oppose, finissent par tomber amoureuse. 

 

En octobre dernier, Netflix a commandé huit épisodes de la série d'une heure basée sur une nouvelle du même nom de Victoria «VE» Schwab. La série se concentrera sur Juliette Fairmont ( Hook ), une adolescente issue d'une puissante famille de vampires qui est censée faire son premier meurtre. Elle choisit une nouvelle fille en ville, Calliope Burns (Lewis), mais apprend bientôt que sa proie vient d'une longue lignée de célèbres tueurs de vampires. Bien que les deux aient manifestement beaucoup de tension, des sentiments commencent à se développer entre eux.

Selon Variety , Calliope, dont le diminutif est Cal, est «un chasseur de monstres intrépide et têtu. Derrière cette carapace se cache une jeune adolescente vulnérable déchirée entre son devoir envers sa famille et ses aspirations secrètes à l'amour.

Juliette, quant à elle, est «une adolescente timide et gentille, née vampire et déterminée à ne pas être un monstre. Sa famille l'a toujours soutenue mais alors qu'elle prend tout son sens, sa quête d'amour est mise au défi par son héritage. 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #lesbien, #Netflix

Repost0