coming out

Publié le 20 Janvier 2022

À l'antenne depuis 1999, la série policière américaine continue de surprendre son public dans sa saison 23 avec une jolie scène entre la détective Olivia Benson et son fils Noah, qui lui révèle aimer autant les filles que les garçons.

Si l'on se focalise souvent sur la longévité déroutante de Grey's Anatomy, New York, unité spéciale ne démérite pas, diffusée sur NBC – et en France sur TF1 – depuis 1999. Et dans sa saison la plus récente, la 23e, la série a inclus une jolie scène de coming out. Ainsi dans l'épisode 11 intitulé "Burning with Rage Forever", le jeune Noah confie à sa mère, l'inspectrice Olivia Benson (interprétée par Mariska Hargitay), sa bisexualité au détour d'une conversation sur le harcèlement scolaire.

"J'ai dit que j'étais bi et qu'il n'y avait pas de honte à être soi-même"

C'est lors d'une balade nocturne avec son fils adoptif qu'Olivia est surprise de l'entendre lui raconter sa journée et comment il a défendu un camarade de classe harcelé à l'école. "Hudson a commencé à traiter Cory de tapette alors j'ai dit que j'étais bi et qu'il n'y avait pas de honte à être soi-même", explique le jeune Noah en toute simplicité. "Donc tu as pris la défense de Cory et tu t'es aussi défendu toi-même, lui fait remarquer sa mère. Et ça, c'est incroyablement courageux."

 

Avec donc une vingtaine de saisons au compteur, New York, unité spéciale (en VO Law and Order: Special Victims Unit) aura accueilli une poignée de personnages LGBTQI+ au fil des années. Comme par exemple le Dr. George Huang (incarné par BD Wong), Ken Randall (joué par Ernest Waddell) ou encore récemment la détective bisexuelle Kat Tamin (campée par Jamie Gray Hyder), qui a malheureusement quitté la série cette année.

Le coming out pré-ado, sujet rare à la TV

Il est rare et intéressant de voir une fiction populaire du petit écran évoquer ouvertement et sincèrement l'orientation sexuelle d'un pré-adolescent – l'acteur qui l'interprète Noah, Ryan Buggle, va sur ses 12 ans. Or, c'est bien à cet âge-là que surviennent les premiers béguins dans la cour de recrée, et que se découvrent les attirances. Une belle séquence de pédagogie à l'égard des parents, donc.

Une autre série était parvenue à traiter avec brio ces questions à cet âge-là : The Fosters, à travers le personnage de Jude qui prend progressivement conscience de sa préférence pour les garçons. En France, ses épisodes sont disponibles en streaming sur Disney+.

Source Têtu

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #bisexualité, #Coming out

Repost0

Publié le 13 Décembre 2021

Dans l'épisode de DNA diffusé ce mercredi 15 décembre, un personnage du feuilleton quotidien de TF1 sort du placard. Un extrait de son coming out, émouvant au possible, est d'ores et déjà disponible en vidéo. Attention, spoiler.

Les fans de Demain nous appartient attendaient ce moment depuis un bout de temps. Dans l'épisode diffusé ce mercredi 15 décembre sur TF1, le personnage de Jack fera enfin son coming out gay auprès de sa famille. Incarné par l'acteur Dimitri Fouque, l'adolescent n'avait pas encore révélé son homosexualité à sa mère. C'est désormais chose faite, comme le montre un tout nouvel extrait vidéo du feuilleton journalier diffusé en amont par la chaîne.

Joli moment entre Jack et sa mère

Tirée de l'épisode 1079 du programme, cette scène à cœur ouvert entre Audrey et son fils Jack se révèle à la fois très juste et pédagogique dans son approche. "T'es pas déçue ? Que je sois pas hétéro ?", demande, inquiet, le lycéen. À sa mère de répondre avec tendresse : "Non. Je regrette juste un truc, c'est de ne pas l'avoir vu plus tôt. Tu te serais peut-être senti moins seul." Des mots simples et mesurés, que beaucoup de jeunes LGBTQI+ aimeraient ou auraient aimé entendre au moment de leur coming out.

Dimitri Fouque sous les traits de Jack dans "Demain nous appartient" (crédit photo : TF1)

Dans une interview accordée à Allociné à la rentrée, le directeur de collection Marc Kressmann s'exprimait sur sa volonté d'aborder la question de l'homophobie dans la série. "J'avais envie de mettre en avant davantage de personnages LGBT, comme Roxane et Sara, et Jack aussi", avançait-il. Débarqué en août dans DNA, Jack avait eu un premier béguin pour une autre garçon en la personne de Hadrien, campé par Anthony Colette (Danse avec les stars).

L'univers Demain nous appartient (en replay ici) fait beaucoup pour visibiliser la communauté LGBTQI+. En témoigne aussi son spin-off Ici tout commence qui cartonne également sur TF1. Depuis son lancement à l'automne 2020, la série excelle dans le développement du personnage d'Eliott, dont l'asexualité est explorée avec beaucoup de bienveillance. Sa relation avec Greg, désormais ouvertement gay, a valu au feuilleton le prix du Meilleur couple lors de la dernière édition des Soap Awards.

Source Têtu

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Coming out

Repost0

Publié le 22 Juin 2021

Le champion olympique de natation, Jérémy Stravius, vient de dévoiler son homosexualité dans le documentaire "Faut qu'on parle". Il est ensuite revenu sur cet évènement dans Le Parisien, pour expliquer les raisons qui l'ont poussé à franchir le pas et parler de celui qui partage sa vie depuis plusieurs années.

C'est l'un des nageurs français les plus doués de sa génération. Jérémy Stravius, âgé de 32 ans, a remporté les titres les plus prestigieux de son sport. Champion olympique lors des JO de Londres en 2012, il a régné avec l'équipe de France sur son sport pendant de nombreuses années. Si sa carrière sportive est riche de nombreux accomplissements, l'athlète s'est fait beaucoup plus discret sur sa vie privée, jusqu'à samedi dernier lors du documentaire Faut qu'on parle diffusé sur Canal +. Aux côtés de la basketteuse Céline Dumerc, de l'escrimeuse Astrid Guyart, du patineur Kévin Aymoz, de la judokate Amandine Buchard, et du rugbyman Jérémy Clamy-Edroux, le natif d'Abbeville a révélé son homosexualité pour la première fois.

Un choix qu'il a fait avant tout pour permettre aux personnes concernées de ne plus se cacher et de vivre leur sexualité comme ils l'entendent. "On n'a pas fait ce doc pour nous mais plus pour les autres. Je voulais vraiment faire passer un message pour les plus jeunes...", assure-t-il dans les colonnes du Parisien dimanche 20 juin. Une action courageuse pour celui qui n'a jamais caché son homosexualité, même s'il ne l'a jusqu'ici jamais rendu publique. "J'ai toujours refusé parce que je ne voulais pas être le porte-drapeau. Je ne ressentais aucunement le besoin de faire mon coming out. D'ailleurs, je trouve le mot violent. Mais je ne cachais rien, c'était naturel. Ça fait longtemps que je vis avec ce statut. Si on me demande, je le dis sans mentir, sinon je ne dis rien", détaille-t-il.

Ça fait huit ans que je suis avec mon mec, je vais poster naturellement des choses sur les réseaux sociaux.

En couple avec un certain José, Jérémy Stravius n'a pas vraiment eu peur des retours suite au documentaire, puisqu'il n'hésite pas à montrer son amoureux sur son compte Instagram depuis plusieurs années. "Ça fait huit ans que je suis avec mon mec, je vais poster naturellement des choses sur les réseaux sociaux. C'est juste normal", explique-t-il. Sur le compte Instagram du nageur, on peut en effet découvrir plusieurs photos du joli couple.

 

Désormais libre dans sa tête et heureux d'avoir franchi le pas, Jérémy Stravius, qui a eu quelques problèmes professionnels récemment, peut continuer de mener sa vie sereinement avec son amoureux.

 

Source purepeople.com 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Coming out

Repost0

Publié le 22 Juin 2021

Quel mois de juin pour le monde du sport ! Alors que cette période de l'année est traditionnellement celle des Fiertés aux quatre coins du monde, nombreux sont ceux à en avoir profité pour faire leur coming out. Aux Etats-Unis, Carl Nassib vient de marquer l'Histoire.

Carl Nassib, joueur de football américain actuellement dans l'équipe des Raiders de Las Vegas - laquelle a remporté trois Super Bowl au cours de son histoire -, a fait son coming out lundi 21 juin 2021. Si cela devient de plus en plus fréquent dans le monde du sport, cette démarche reste unique : il est le premier joueur professionnel de la NFL à le faire en étant toujours en activité et pas à la retraite.

C'est donc en plein mois des Fiertés - période également choisie par six sportifs français pour faire leur coming out - que Carl Nassib a choisi de prendre la parole pour publiquement dévoiler son homosexualité. "Je voulais simplement prendre un instant pour dire que je suis gay. Cela faisait déjà un moment que je pensais à faire ceci mais je me sens enfin suffisamment à l'aise pour m'ôter ce poids des épaules", a-t-il dit dans une vidéo publiée sur Instagram et likée presque 400 000 fois. L'ailier défensif de 28 ans ajoute : "Je suis une personne plutôt attachée à sa vie privée donc j'espère que vous comprenez que je ne fais pas ça pour attirer l'attention. Je crois simplement que la représentation et la visibilité de la communauté LGBTQ sont tellement importantes. D'ailleurs, j'espère qu'un jour les vidéos comme celle-ci et tout le processus de coming out ne seront plus nécessaires, mais d'ici là, je ferai de mon mieux pour développer une culture de tolérance et de compassion."

Carl Nassib, qui a aussi annoncé faire un très généreux don de 100 000 dollars à l'association The Trevor Project, est donc le premier joueur en activité d'une équipe de la ligue professionnelle de football américain à faire son coming out. En 2014, le jeune sportif Michael Sam en avait fait de même mais il était alors en championnat universitaire. Il avait été recruté par l'équipe St. Louis Rams, l'écurie NFL de Los Angeles, puis libéré de son contrat après avoir joué quelques matchs de pré-saison et n'a jamais participé à des matchs de saison régulière en NFL...

Carl Nassib a déjà joué cinq saisons de NFL et a rejoint les Raiders - qui se sont dit "fiers" de lui sur les réseaux sociaux - après être passé par deux autres équipes, les Browns de Cleveland et les Buccaneers de Tampa (qui ont remporté le Super Bowl LV en 2021). Son contrat à Las Vegas court jusqu'en 2022. "J'ai vraiment la meilleure vie, la meilleure famille, les meilleurs amis et le meilleur boulot dont un gars puisse rêver (...) Allez les Raiders", a ajouté le joueur

Source purepeople.com 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Coming out

Repost0

Publié le 16 Juin 2021

Entrée dans la lumière médiatique avec le tube "Ta Marinière", la jeune chanteuse Hoshi a aussi pris de plein fouet la haine d'anonymes lui crachant au visage leur homophobie. Mais l'artiste ne compte pas se laisser faire et vit sa vie comme elle l'entend ! Interrogée par "Têtu", elle a fait quelques sincères confidences sur sa vie privée.

Hoshi est de retour avec Etoile flippante une réédition enrichie de 13 titres inédits de son album Sommeil levant et, en pleine promotion, elle a longuement discuté avec le magazine Têtu. La chanteuse de 24 ans, de son vrai nom Mathilde Gerner, n'a éludé aucun sujet.

Auprès du magazine, Hoshi est notamment revenue sur sa passion pour la musique, ses débuts dans le show business et, bien sûr, la haine dont elle a été victime notamment sur les réseaux sociaux lorsqu'elle a publiquement assumé son lesbianisme. Une haine intolérable qui a donné lieu à une saisie de la justice... Si la jeune star s'était retrouvée au milieu d'un imbroglio autour de son coming out médiatique, ce n'était toutefois pas la première fois qu'elle évoquait sa sexualité. Dans Têtu, elle a relaté le premier coming out de sa vie. "C'était au collège, sur Skyblog. J'avais un blog privé, où je postais à la façon d'un journal intime. J'avais quelques amis qui me suivaient et j'ai pu en discuter avec eux. C'était cool, car personne ne l'a mal pris. Jai eu de la chance. Dans mon noyau, c'était accepté. Ce sont plutôt les gens autour qui ont posé problème...", raconte celle qui a été agressée deux fois.

 

 

Aujourd'hui, Hoshi est entourée d'amour et cela lui permet notamment de faire - un peu - abstraction de la haine en ligne dont elle est parfois victime. Celle qui fait battre son coeur et la soutient au quotidien se prénomme Gia. "Mon coeur est complètement pris par Gia. J'en parle un peu sur mes réseaux. Je l'ai rencontrée il y a quatre ans, et on ne s'est jamais quittées. C'est aussi ma manageuse", explique-t-elle. Une belle et solide histoire qui commence à durer et pourrait donner envie à la chanteuse de voir plus grand ? Pourquoi pas en devenant maman ? "Je ne suis pas encore fixée sur cette question-là. Je ne ressens pas non plus de pression, mais je veux en tout cas avoir le choix d'avoir un enfant ou pas. S'il peut être conçu en France [elle soutient la PMA pour toutes, NDLR], c'est encore mieux, car j'aime mon pays", ajoute-t-elle.

Pour le moment, Hoshi se concentre sur sa musique et essaye de faire passer des messages. "On me dit parfois que mes morceaux permettent à des plus jeunes d'entamer des discussions avec leurs parents. Si je peux servir à ça, c'est cool", souligne-t-elle.

L'interview intégrale de Hoshi est à lire dans Têtu, édition du 16 juin 2021.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Coming out, #lesbien

Repost0

Publié le 27 Mai 2021

Même si le monde du sport a fait des progrès quant au respect des LGBT, force est de constater que dans le football cela reste encore très (très) limité... L'ancien joueur Ouissem Belgacem publie le livre "Adieu ma honte" dans lequel il parle librement de son homosexualité. Un ouvrage sur lequel l'univers du ballon rond ferme toujours les yeux.

Ces dernières années, les coming out se sont multipliés dans le monde du sport, aussi bien en France qu'à l'étranger et dans diverses disciplines (rugby, basket, natation ou encore patinage, catch...). Une véritable libération de la parole de la part des athlètes LGBT et une vitrine pour inciter les plus jeunes à ne plus avoir peur de s'assumer sur les terrains comme dans les vestiaires. Mais un sport reste encore en retard sur le sujet : celui du football. Et ce n'est pas l'ancien joueur Ouissem Belgacem qui dira le contraire.

Le 5 mai 2021, Ouissem Belgacem publiait le livre Adieu ma honte (édition Fayard) dans lequel il évoque librement son homosexualité, ses conséquences aussi bien sur sa carrière que sur sa vie d'homme. Depuis qu'il en fait la promotion, l'ancien espoir du Toulouse FC a reçu énormément de témoignages de soutien mais quasiment aucun de la part de joueurs de foot ; à l'exception de Moussa Sissoko et Cheikh M'Bengue. Un silence qu'il qualifie volontiers d'"étrange, ultragênant", dans le portrait que lui accorde Libération ce mercredi 26 mai. Doit-on comprendre que les lacets aux couleurs de l'arc-en-ciel portés une poignée de minutes par les joueurs pros lors de certains évènements et les quelques discrets messages clamant un soutien aux LGBT seraient insuffisants pour faire bouger les mentalités ?

Et pourtant, quelle hypocrisie entretient le monde du football ! "Des homos dans le foot pro, il y en a aujourd'hui", ne manque pas de rappeler Ouissem Belgacem. Un secret de polichinelle pour les fins connaisseurs du ballon rond et qui concerne parfois de grands joueurs populaires... "Pour qu'une équipe soit performante, il faut de la stabilité. Un coming out dans le monde pro, ça va perturber le vestiaire. Tu peux être viré en trois mois", souligne-t-il. Et le changement, ce n'est pas pour maintenant.

Retiré des terrains, installé à Paris et en couple, Ouissem Belgacem ne compte pas laisser tomber les jeunes homos une fois la promo de son livre derrière lui. Celui qui a depuis lancé l'entreprise On Track - qui dispense des formations à des joueurs pendant et après leur carrière - veut agir, concrètement. "Je veux voir des programmes de formation à la tolérance, au respect de la différence, à la diversité, à l'inclusion. Surtout que parmi les jeunes des centres de formation, certains vont jouer dans les meilleurs clubs d'Europe, donc devenir les leaders d'opinion de demain", dit-il. Un combat qui s'annonce long et laborieux.

Adieu ma honte, de Ouissem Belgacem avec Éléonore Gurrey (Fayard).

Source purepeople.com 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Livre gay, #homophobie, #Coming out

Repost0

Publié le 18 Mai 2021

L'un des présentateurs de la chaîne d'infos BFMTV a annoncé une nouvelle qui lui tenait à coeur, lundi 17 mai. A l'occasion d'une journée très symbolique, le jeune homme en question a fait son coming-out, sur son compte Twitter.

Le 17 mai 2021 était une journée spéciale. De nombreuses personnes, parmi lesquelles des personnalités, ont fêté la journée mondiale contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie. A cette occasion, un présentateur a souhaité faire son coming-out à travers un message posté sur Twitter.

Il fait la pluie et le beau temps sur BFMTV : Marc Hay, journaliste météo de la chaîne, a pris une grande décision lundi dernier. Afin de célébrer comme il se doit cette journée mondiale importante pour les LGBT, le charmant brun a fait une révélation de taille sur sa vie personnelle à ses abonnés. Pour la première fois, Marc Hay a fait savoir qu'il aimait les hommes.

"En ce 17 mai, journée mondiale contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie, il est temps pour moi de dire à voix haute ce que je n'ai jamais encore osé dire : je suis gay. L'occasion pour moi aussi de dénoncer toutes les insultes à mon égard sur les réseaux sociaux", a-t-il posté sur son compte Twitter. Une nouvelle saluée par ses abonnés. Ces derniers n'ont en effet pas manqué de commenter sa publication. "Bravo à vous, c'est très courageux ! On n'est jamais aussi bien dans sa tête et vis-à-vis des autres que quand on est soi-même", "Bravo pour poser publiquement ces mots cher Marc et tout mon soutien face aux ignominies reçues et lues sur les réseaux", "J'aurais aimé qu'en 2021, la question ne se pose pas ! Cela dit je me joins à tous les autres dans leur message de soutien ! We are one", a-t-on notamment pu lire.

Très vite, Marc Hay a donc remercié les internautes pour tous leurs messages bienveillants qui l'ont touché droit au coeur. En revanche, il n'a pas précisé s'il était un coeur à prendre ou pas. Et aucun doute que certains téléspectateurs se posent la question...

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Coming out

Repost0

Publié le 8 Avril 2021

L'acteur américain, révélé dans la série de M6 sur l'univers des pompiers, a récemment fait part de son orientation sexuelle à un média américain. Son rôle et l'amour des fans lui ont permis de franchir le pas.

Dans une entrevue vidéo accordée à Variety ce mercredi 7 avril, l'acteur Ronen Rubinstein a déclaré : "Je m'identifie pleinement comme bisexuel". Une révélation qui semble l'avoir libéré d'un poids. "J'ai la chair de poule d'en avoir parlé. Je suis tellement soulagé d'en avoir parlé, ça fait tellement de bien de se sentir enfin à l'aise d'en parler normalement", a-t-il ajouté.

Un soulagement d'autant plus grand pour lui puisqu'il explique avoir été très anxieux de la façon dont ses amis et sa famille allaient percevoir son personnage d'homosexuel dans la série qui l'a fait connaître. Dans 9-1-1: Lone Star diffusée sur M6, l'acteur de 27 ans joue le fils de Rob Lowe, personnage principal de la série.

Ronen Rubinstein n'a pas eu de mal a dire qu'il avait décroché un rôle dans cette série qui s'intéresse à l'univers des pompiers, mais il avait peur de la réaction de ses proches en leur apprenant qu'il devait embrasser un autre acteur pour une scène. "J'ai averti mes parents et mes amis pendant des mois. Je leur ai dit : "Ecoutez, je comprends que vous n'ayez pas envie de voir ça et que vous allez peut-être dire des choses ignorantes et étroites d'esprit ou que vous n'allez simplement pas regarder, je comprends tout ça", raconte-t-il.

La scène en question a été très bien reçue par les fans de la série et son personnage a permis à l'acteur israélo-américain de mieux comprendre son attirance pour les hommes comme pour les femmes. Un sentiment qu'il a essayé de garder pour lui pendant longtemps. "D'où je viens, les gens comme moi qui s'identifient comme bisexuel ou gay ne sont pas bien accueillis", déclare-t-il dans son interview.

En couple avec l'actrice canadienne Jessica Parker Kennedy, l'acteur a eu la chance de pouvoir compter sur son soutien pour enfin s'accepter. C'est d'ailleurs l'une des premières personnes à lui avoir dit de pleinement accepter ses sentiments. "Elle m'a encouragé à en parler, à ne pas vivre dans le mensonge. Elle m'a dit "Je t'aime pour qui tu es et les gens t'aimeront aussi pour qui tu es"", a-t-il ajouté.

Une situation qui l'a longtemps fait renoncer à dévoiler ses sentiments à son entourage. "J'avais une vraie peur d'accepter qui j'étais. Je m'en suis rendu compte au lycée. J'étais conscient de mes sentiments et de la façon dont je regardais les hommes, mais je ne pouvais en parler à personne", assure l'acteur.

L'acteur remercie les fans de la série et leurs réactions très positives quant à son personnage et la relation qu'il développe avec un autre homme. "C'est une des raisons principales qui m'ont permis de me sentir en sécurité et à l'aise pour parler de ma sexualité en toute tranquillité", conclut-il.

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay, #Coming out

Repost0

Publié le 14 Mars 2021

Premier animateur gay à faire la couverture de "Paris Match" avec son compagnon en 2017, Stéphane Bern avait révélé tout le courage qu'il lui avait fallu pour faire son coming out des années plus tôt. Très fleur bleue, l'animateur dévoile également les dessous de ses histoires sentimentales souvent passionnées.

Le spécialiste des têtes couronnées et animateur Stéphane Bern faisait son coming out en 2009 dans le magazine Têtu. Neuf ans plus tard, le présentateur de Secrets d'Histoire confiait comment il avait annoncé à ses parents son homosexualité lors d'une interview avec Marc-Olivier Fogiel. Un souvenir toujours vivace dans la mémoire de Stéphane. "Je tournais autour du pot et mon père m'a dit : 'Il n'y a rien que l'on puisse me dire sur toi que je ne sache déjà... Ce qui compte, c'est que tu sois heureux.' J'ignorais que j'avais un père si ouvert. Je pensais même le contraire", expliquait-il avec tendresse.

En revanche, la mère de Stéphane n'a jamais voulu accepter la sexualité de son fils. "Impossible. Ma mère était fermée sur la question. Même si elle s'en doutait. Régulièrement, elle me faisait des piques assez violentes. (...) Nos rapports étaient trop compliqués, trop passionnels", expliquait-il. Pour autant, il confiait avoir toujours gardé un lien très fort avec elle, et ce malgré leurs divergences : "Elle reste très présente dans ma vie. C'est très facile d'aimer les gens quand ils ont disparu. J'ai adoré ma mère, mais elle était très dure avec elle-même et avec les autres. Je l'aurais déçue, forcément." Pire, l'auteur de Sagas indiquait que sa mère aurait sûrement préféré ne pas avoir de fils qu'un enfant homosexuel. "Elle me disait, et je pense qu'elle ne le pensait pas, enfin j'espère, qu'elle préférerait me voir mort qu'homosexuel", déclarait Stéphane sur RTL en 2018.

 

Quant à son éducation sexuelle, elle s'était faite "avec des mecs", comme il le confiait à Têtu en 2021, avec lesquels il a toujours gardé de très bons rapports. "Je suis resté ami avec toux ceux qui ont vraiment compté – il y en a trois. Quand on aime quelqu'un un jour, on l'aime pour toujours", confiait l'animateur décidément très sentimental.

Après une relation de dix ans avec un architecte d'intérieur nommé Cyril Vergniol, Stéphane était tombé amoureux de Lionel. Ensemble, ils avaient fait la couverture de Paris Match en 2017, devenant ainsi le premier couple gay à la Une de l'hebdomadaire.

Le numéro s'est vendu à neuf cent mille exemplaires. (...) Mais cette couverture a eu un effet que je n'avais pas escompté : ruiner ma vie privée. C'est violent pour l'autre d'être ainsi exposé", confiait-il à Télérama en septembre 2019. Quelques mois plus tard effectivement, le couple se sépare. "Il faut reconnaître qu'être exposé malgré vous quand vous êtes le compagnon d'une célébrité, ça fait des ravages", déplorait-il auprès des journalistes de Télé Poche.

Depuis, Stéphane reste discret. "Amoureux" comme il le révélait récemment à Têtu, l'animateur n'a pour autant pas souhaité en dire plus sur son nouveau compagnon...

Source purepeople.com 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #Coming out

Repost0

Publié le 6 Janvier 2021

La marque de chipps Doritos a publié une publicité de 2 minutes intitulée "El Mejor Regalo" ("Le meilleur cadeau") qui raconte l'histoire d'un père célibataire se rendant sur internet pour demander conseil aux internautes sur la façon de s'adresser et parler à son fils de sa sexualité. Tout au long du clip, nous voyons que le jeune homme a une relation intime avec un autre garçon, et bien que le fils dise à son père qu'il n'est qu'un ami de l'université, il est évident que les 2 garçons sont ensemble et qu'ils sont amoureux l’un de l’autre.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Pub gay, #Coming out

Repost0