Publié le 11 Mai 2018

L'Américain Bradley Cooper incarnera prochainement le compositeur Leonard Bernstein sur grand écran dans un long métrage qu'il mettra lui-même en scène.

La semaine dernière, on apprenait que Jake Gyllenhaal incarnerait Leonard Bernstein sur grand écran dans un long métrage intitulé The American, réalisé par Cary Fukunaga. Aujourd'hui, un projet concurrent est annoncé, le site Deadline rapportant que Bradley Cooper se glissera également sous les traits du célèbre compositeur de West Side Storyet Sur les quais dans un projet sobrement baptisé Bernstein, dont il assurera également la réalisation.

Les sociétés Paramount Pictures et Amblin, aux commandes du long métrage, ont bouclé un accord exclusif avec les héritiers de Bernstein leur permettant notamment d'avoir un accès exclusif aux chansons de ce dernier. Bradley Cooper, qui écrira le scénario en compagnie de Josh Singer, oscarisé pour son travail sur Spotlight, sera également l'un des producteurs du projet en compagnie de, s'il vous plaît, Steven Spielberg et Martin Scorsese. Ce dernier fut un temps pressenti pour réaliser le film avant de se tourner vers The Irishman.

Bernstein sera la seconde réalisation de Bradley Cooper. Son baptème derrière la caméra, A Star Is Born, film dans lequel il partage l'affiche avec Lady Gaga, sortira dans les salles hexagonales le 3 octobre prochain.

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Biopic

Repost0

Publié le 11 Mai 2018

Premier long métrage de Camille Vidal-Naquet,

Sauvage était présenté aujourd’hui à la Semaine de La Critique.

Nous avons rencontré les comédiens.

Sauvage, un film comme la croisette les aime : fort et sans concession, était donc présenté aujourd’hui à la Semaine de La Critique. Dans la foulée les comédiens, Eric Bernard et Felix Maritaud ont bien voulu répondre à nos questions, car le film en pause forcément. De par son sujet, son traitement, le parcours de ce jeune prostitué gay et SDF incarné par l’acteur de 120 BPM  (Felix Maritaud) ne laissera sans doute pas les spectateurs indifférents.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Cannes 2018, #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 11 Mai 2018

La série « Brooklyn Nine-Nine » était bien plus qu'une énième série comique, et c'est aussi grâce à la façon dont elle représentait les personnes LGBT+.

Depuis 2013, la série Brooklyn Nine-Nine enchante les fans de comédie US, avec ses personnages aussi drôles que déconcertants, son humour à la Scrubs, mais aussi sa pléthore de personnages homos ou bis, comme le flegmatique capitaine de police Ray Holt, joué par Andre Braugher  ou la lieutenante Rosa Diaz, jouée par l’actrice ouvertement bisexuelle Stephanie Beatriz.

La FOX vient malheureusement d’annoncer la fin de la série après cinq saisons de bons et loyaux services. La saison en cours sera donc la dernière. Les réactions – plus ou moins mesurées – ne se sont pas faites attendre.

Si Brooklyn Nine-Nine a autant marqué la comédie, c’est parce qu’elle a su mettre en valeur des personnages queers intéressants et brillamment construits et qu’elle savait sortir des sentiers battus pour se pencher sur des sujets de société. 

« Brooklyn Nine-Nine était conscient, cette série a porté des sujets comme le racisme, l’homophobie, les préjugés contre les femmes, la corruption en Amérique, elle avait de BONNES représentations et pas pour être bien notée, et vous l’annulez comme si elle ne valait rien. »

The Big Bang Theory toujours maintenue

Beaucoup de fans ont aussi fustigé l’annulation de Brooklyn Nine-Nine en comparant la série à la très populaire The Big Bang Theory, dont les saisons 11 et 12 ont déjà été annoncées.

« Comment Brooklyn Nine-Nine peut être annulée alors que The Big Bang Theory est encore renouvelée, ça n’a pas de sens »

Son manque de diversité, ses personnages féminins longtemps utilisés comme des faire-valoir, sans oublier le nombre incalculable de blagues oppressives… The Big Bang Theory, malgré son succès, est régulièrement critiquée pour ses propos qui entretiennent une forme de racisme, de sexisme, ou d’homophobie totalement décomplexée.

Un sauvetage en vue pour Brooklyn Nine-Nine ?

Pareilles colère et déception n’avaient été vues depuis l’annonce de la fin de Sense8. Doit-on parier que la mobilisation des fans pour sauver la série leur assurera aussi un final digne de ce nom ?

Gardons espoir car Brooklyn Nine-Nine n’a peut-être pas brûlé sa dernière cartouche et pourrait être reprise par une plateforme de diffusion, comme ce fut le cas pour The Mindy Project.

Source komotid 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #séries gay

Repost0

Publié le 11 Mai 2018

Le réalisateur de la première claque cannoise, "Plaire, aimer et courir vite", Christophe Honoré, se confie sur le tournage de son histoire d'amour au masculin et son rapport à l'homosexualité ainsi qu'à la paternité.

Un an après la claque 120 battements par minute, c'est autour deChristophe Honoré d'explorer au Festival de Cannes une histoire d'amour au masculin sur fond de sida au coeur des années 90. Avec Plaire, aimer et courir vite, le réalisateur des Chansons d'amour livre un livre très personnel, quasi autobiographique. "Arthur, le personnage principal [joué par Vincent Lacoste, NDLR], c'est à la fois moi et un autre, assure Honoré dans une interview accordée à Paris Match. Mais il y aussi de moi dans Jacques [Pierre Deladonchamps]. Il est écrivain et père, comme je le suis."

Gay et père de famille, Christophe Honoré se met à nu au travers de ce film à la fois engagé et bouleversant. Sur la comparaison avec 120 battements par minute, de Robin Campillo, Christophe Honoré balaie l'idée et tente d'expliquer pourquoi il a mis autant de temps à faire ce film auquel il pensait depuis plusieurs années. Le sida, la disparition des proches et la culpabilité de ceux qui restent, en est la cause. "C'est aussi pour cela que Robin et moi avons mis plus de vingt ans pour en parler. Il fallait laisser le temps à la maturation. A l'acceptation, aussi", dit-il.

 

Face au débat sur le Mariage pour tous et la GPA, le cinéaste de 47 ans dit l'avoir vécu avec "beaucoup de violence", dénonçant "une résurgence de l'homophobie" et notamment le rapport gay / paternité. "Si je vis mon homosexualité de manière joyeuse, la parentalité est un sujet plus compliqué, reconnaît-il. Je suis un père comblé et je m'étais presque aveuglé sur le sujet. J'étais naïf."

Interview à retrouver en intégralité dans Paris Match, en kiosques dès le 10 mai 2018.

 

Source purepeople

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Cannes 2018

Repost0

Publié le 10 Mai 2018

Rédigé par Michael

Publié dans #Musique

Repost0

Publié le 10 Mai 2018

Netflix nous prépare une jolie petite surprise pour le 8 juin. C’est à cette date que sera mis en ligne le film « Alex Strangelove ». Une comédie romantique adolescente signée du réalisateur du drame « The Skeleton Twins » (disponible par ailleurs sur Netflix). On y suivra le quotidien d’Alex Truelove, un jeune ado à priori ordinaire, bon élève et en couple avec une jolie fille. Son monde basculera lors de sa rencontre avec Elliott, un ado gay assumé qui ne va pas le laisser indifférent.

Sourc popandfilms

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Netflix

Repost0

Publié le 10 Mai 2018

Rencontre avec le réalisateur de Plaire, aimer et courir vite, ainsi que ses comédiens Vincent Lacoste et Pierre Deladonchamp.

Retrouvez l'interview sur le cite de Première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 9 Mai 2018

Mercredi 9 à 20h50 sur Paris 1ère

Le temps qui reste (théâtre)

Quatre amis d’enfance se retrouvent à l’enterrement du cinquième inséparable de la bande, disparu subitement à l’âge de cinquante ans. Sophie (sa femme), Sébastien, Paul et Franck évoquent le passé, leurs relations avec le défunt et leurs vies actuelles. Leur conversation digresse sur le temps supposé qu’il leur reste. Prenant conscience de l’urgence à profiter de la vie, ils révéleront des secrets et des désirs.

Des bobos égocentrés, leurs problèmes de couple, d’adultère, d’homosexualité refoulée suivie évidemment du fameux « coming out ».

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #programmes télé gay, #théatre et culture

Repost0

Publié le 9 Mai 2018

Comme quoi on peut avoir beaucoup d'argent, être super branché et avoir de drôle de goût en matière de déco !

Les goûts et les couleurs comme on dit...

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people

Repost0

Publié le 9 Mai 2018

La star de Teen Wolf, Colton Hayes, a demandé le divorce avec son mari, le célèbre fleuriste Jeff Leatham, après seulement six mois de mariage. Hayes a cité des « différences irréconciliables » dans les documents de divorce obtenus par TMZ .

Il y a quelques jours, au milieu de rumeurs selon lesquelles les deux hommes se séparaient, Hayes a utilisé Twitter pour faire taire les spéculations sur le fait que son mari avait été infidèle. "Jeff ne tricherait jamais", écrivait-il. "C'est un homme incroyable, s'il vous plaît, arrêtez d'être méchant avec lui."

Hayes a déjà supprimé toutes les photos de Leatham de son Instagram.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #people, #mariage gay

Repost0