Articles avec #cinema gay tag

Publié le 30 Octobre 2018

continue de se dévoiler. L'affiche officielle réunissant tous les acteurs principaux a été dévoilée. Et l'un des fils conducteurs, à savoir la présence d'un couple de lesbiennes, est mis en vedette !

Ce sera assurément l'événement de ce début d'année 2019 ! Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ?, suite de la comédie à succès de Philippe de Chauveron, Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu, sortira dans nos salles le 30 janvier. En marge de cet événement, UGC vient de dévoiler la première affiche ainsi que le synopsis officiel de cette suite très très attendue.

Le retour des familles Verneuil et Koffi au grand complet ! Claude et Marie Verneuil font face à une nouvelle crise. Leurs quatre gendres, Rachid, David, Chao et Charles sont décidés à quitter la France avec femmes et enfants pour tenter leur chance à l'étranger. Incapables d'imaginer leur famille loin d'eux, Claude et Marie sont prêts à tout pour les retenir. De leur côté, les Koffi débarquent en France pour le mariage de leur fille. Eux non plus ne sont pas au bout de leurs surprises...

Comme le confirme l'affiche, faisant suite au court teaser qu'UGC avait dévoilé au Congrès annuel des exploitants à Deauville fin septembre, l'un des fils conducteurs de l'intrigue a été révélé. Il s'agit de l'idylle entre la petite soeur de Noom Diawara (jouée par Claudia Tagbo) et l'amour de sa vie, une femme incarnée par Tatiana Rojo. La présence de ce couple lesbien va ajouter un peu plus de piment et d'écho à l'actualité.

De quoi conforter Frédéric Chau, l'interprète de Chao Ling dans le premier volet. "Je vais vous dire, honnêtement, je crois que ce deuxième volet fera polémique. Au même titre que le premier, mais dans un style différent. Parce que Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu traite de sujets sensibles, comme l'identité, la religion, le vivre-ensemble, les préjugés... Tout ça fait un mélange très polémique. Et le deuxième opus reprend ces thèmes un peu sensibles... et du coup je crois qu'on va en entendre parler !", avait-il confié au magazine Première cet été. On a hâte !

Tout ce petit monde, à commencer par les Verneuil incarnés par Chantal Lauby et Christian Clavier, seront de retour, tout comme leurs filles jouées par Frédérique Bel, Émilie Caen, Julia Piaton et Élodie Fontan (qui semble par ailleurs enceinte sur l'affiche).

Source purepeople

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #sorties cinéma, #lesbien

Repost0

Publié le 24 Octobre 2018

La réponse courte: c'est assez gay.

Quand il a été annoncé que le biopic longtemps attendu du légendaire groupe de rock Queen et de son emblématique leader Freddie Mercury serait enfin réalisé, les fans se sont naturellement souciés de savoir si le film aborderait tous les sujets. Ces inquiétudes ont atteint leur paroxysme lorsque la bande-annonce a été publiée plus tôt cette année. Bien sûr, cela ressemblait à une célébration déchaînée de la musique et de l'histoire du groupe, mais il y avait peu de signes de la sexualité de Freddie et aucune mention du SIDA; ce qui était inclus, cependant, étaient des scènes de lui flirtant avec une femme.

Heureusement, après la première mondiale mercredi soir, nous pouvons confirmer que le film rend hommage à la plus grande partie de Freddie qui le rend si attachant à la communauté LGBTQ à ce jour: sa démesure.

En plus de la musique, le début de Bohemian Rhapsody met principalement l’accent sur la relation de Freddie avec Mary Austin (Lucy Boynton), à qui la star a été fiancée et décrite à de nombreuses reprises comme «l’amour de [sa] vie». Ce n'est que lorsque le groupe entreprend une tournée en Amérique que son attirance pour les hommes commence à se manifester. Le premier signe vient lorsque Freddie parle à Mary au téléphone dans une station service, mais reste distrait lorsqu'il ferme les yeux et pense à un chauffeur de camion qui entre dans les toilettes des hommes. Les spectateurs se demandent si Freddie va le suivre, mais les choses deviennent plus explicitement queer à mesure que le film avance.

Une scène, filmée dans la discothèque emblématique de Londres, Heaven, montre Freddie en train de traverser la piste de danse pleine d'hommes en cuir, avec des chaînes et des masques. Ailleurs, il prend des pilules et organise les fêtes les plus folles de la ville. Le film n'aborde jamais les choses de façon explicite - il n'y a pas de scène de sexe en vue - mais le spectateur sait clairement ce que Freddie recherche et qu'il est attiré par d'autres hommes.

Que Freddie soit réellement gay ou bisexuel reste un mystère. Il avait des relations avec des hommes et des femmes, mais le film le traite en grande partie comme un homme gay. L’une des scènes les plus touchantes est celle où Freddie s’adresse à Mary, qui porte toujours sa bague de fiançailles. Il lui dit qu'il est bisexuel, mais elle pense qu'il est gay. «tu vas avoir une vie si difficile», lui dit-elle. Ils sont restés amis pour le reste de leur vie.

On pourrait soutenir que la représentation de l'homosexualité dans le film est assez sombre, quelle que soit la fidélité des expériences présentées. Mary encourage Freddie à quitter Paul et à rentrer à la maison pour retrouver les personnes qui se soucient vraiment de lui,et  avec qui il avait une relation hétérosexuelle. Sa famille hétéro-normative, qui ne soutient pas nécessairement ses relations homo - et les autres hommes gays de sa vie ne sont jamais vraiment présentés comme ayant eu une influence positive sur lui. Pendant ce temps, les membres du groupe sont décrits ayant des relations hétérosexuelles heureuses et ne se livrant pas au style de vie hédoniste que Freddie poursuivait. Un spectateur plus cynique soutiendrait que le film approche dangereusement de la diabolisation de l'homosexualité et de la glorification de l'hétérosexualité.

C'est seulement à la fin du film que Freddie rencontre un homme qui le traite correctement: Jim Hutton (Aaron McCusker). Dans la vie réelle, ils vivaient une relation amoureuse privée. Jim resta aux côtés de Freddie jusqu'au jour de son décès. C'est dommage que ce film n'ait pas pu explorer davantage cette relation, mais compte tenu du calendrier qu'il suit, il est compréhensible que se soit ainsi.

L’autre thème que les fans espéraient voir abordé correctement concerne la maladie de Freddie, qui a conduit à sa mort tragique en 1991. 

La mort de Freddie n’est pas abordée dans le film car elle s’achève sur la légendaire performance Live Aid du groupe. Qu'il s'agisse d'un résultat positif ou négatif, cela dépend uniquement du spectateur. Certains diront que le film est une célébration de la vie d’une icône et non de sa mort, alors qu’un public plus politisé pourrait critiquer le manque d’exploration plus réaliste et plus approfondie de l’impact réel du SIDA sur Freddie au cours de ses dernières années. Cela aurait été une excellente occasion de ramener le VIH et le sida - qui touchent encore des millions de personnes dans le monde entier - dans l'esprit du grand public.

 Bohemian Rhapsody est finalement un film raconté à travers les yeux des membres restants du groupe, Brian May et Roger Taylor, qui ont tous deux servi de consultants dans le processus de fabrication du film, et il convient de s'en souvenir. Si vous recherchez une célébration de Queen, de la fraternité attachante de Freddie et de son impact stratosphérique sur le monde de la musique, le film est une réussite sans réserve. Mais si vous recherchez un film biographique honnête et complet sur l’une des plus grandes icônes LGBTQ de tous les temps, vous serez un peu déçu.

Source gaytimes

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Biopic

Repost0

Publié le 23 Octobre 2018

Rami Malek, la vedette du nouveau film biographique du groupe Queen : Bohemian Rhapsody, a parlé de l'impact du film sur la sensibilisation au VIH et au sida.

Dans le nouveau film, l'acteur interprète Freddie Mercury , le leader flamboyant du groupe de rock, décédé des suites d'une maladie liée au sida en 1991.

S'adressant à Gay Star News, Rami a déclaré: '[Le guitariste de Queen] Brian May m'a dit cela lorsque nous parlions du tournage du film. "Il y a beaucoup de gens qui ne réalisent pas la signification de cette sentence de mort." 

«Plus de 35 millions de personnes sont mortes du sida. C'est une pandémie qui existe toujours. J'étais juste au Swaziland pour voir ce que le Mercury Phoenix Trust [fondé par May et Roger Taylor à la mémoire de Freddie] a fait. S'ils ne prennent pas ces pilules tous les jours, cela pourrait avoir une résurgence comme jamais.

«Alors, même s’il s’agit d’un film très divertissant, et émouvant, il a un impact à bien des égards. Vous pouvez emmener vos enfants et peut-être leur donner une petite leçon d'histoire, tout en  chantant des airs bien connus.

 

"Freddie est un héros pour moi"

 Rami a également déclaré: «Je veux que tout le monde se sente représenté par ce film. C'est exactement ce que Freddie Mercury était et est.

Parlant de la représentation de la bisexualité dans le film, il a ajouté: "C'est quelqu'un qui inclut tout le monde. Il n'a jamais voulu être catégorisé ou étiqueté. Il était juste. 

Il a également ajouté: «Si vous êtes là-bas et que vous êtes exactement ce que vous voulez être, je pense que pour vous, Freddie Mercury pourrait être un héros. Il l'est pour moi.

Bohemian Rhapsody en avant première dès le 26 novembre en salle.

Source gaystarnews

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Biopic, #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 17 Octobre 2018

De la vie des marionnnettes
Date de reprise 24 octobre 2018 - Version restaurée (1h 44min)
 
Genre Drame
Nationalités Ouest-AllemandSuédois

Peter Egerman a étranglé une prostituée sur la scène d'un théâtre pour voyeurs. Le psychanalyste Mogens Jensen est chargé du dossier d'expertise. Peter, alors son ami, était venu le consulter pour lui avouer son désir trouble d'assassiner sa femme Katerina.

Persona
Date de reprise 26 septembre 2018 - Version restaurée (1h 23min)
Date de sortie 19 avril 1967 (1h 23min)
Genres DrameThriller
Nationalité Suédois

L’actrice Elisabet Vogler, alors qu’elle est sur scène à interpréter Electre, se retrouve d’un seul coup sans voix. Son mutisme se poursuit après l’incident. Après un séjour à l’hôpital, elle part en compagnie de son infirmière Alma se reposer dans sa demeure de l’île de Fårö.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 11 Octobre 2018

Arrêtez tout ! La deuxième bande-annonce de « Glass », la suite d' »Incassable » et « Split » vient de tomber. On y découvre une Bête totalement déchaînée et manipulée par Mr. Glass, face à un David Dunn impuissant.

Après une première bande-annonce qui entretenait savamment le mystère tout en dévoilant les grandes lignes de l’intrigue, Glass se dévoile un peu plus dans un deuxième trailer. Après Incassable et SplitM. Night Shyamalan semble apparemment vouloir conclure sa trilogie de super-héros en apothéose. C’est en tout cas ce que laissent espérer ces nouvelles images extrêmement alléchantes.

L’alliance entre Mr. Glass et la Bête prend forme

Dans la précédente bande-annonce, on découvrait surtout que les personnages incarnés par Bruce Willis, Samuel L. Jackson et James McAvoy se trouvaient tous les trois dans un hôpital psychiatrique. Dans ce dernier, la psychiatre incarnée par Sarah Paulson tente de les soigner, avec des moyens apparemment très douteux, car ils ont la fâcheuse tendance à se prendre pour des super-héros. Pourtant, leurs dons sont bien réels et les trois protagonistes comptent bien les mettre à profit dans ce film dans lequel le héros d’Incassable affrontera son ancien ennemi ainsi que le jeune homme aux 23 personnalités qu’il découvrait dans le twist malin de Split.

La médecin a en effet sous-estimé le talent de persuasion de Mr. Glass et la force herculéenne de la Bête, dont on découvre l’évasion de l’établissement dans cette deuxième bande-annonce. Toujours détenu, David Dunn va lui aussi devoir trouver un moyen de sortir de l’hôpital pour tenter de mettre fin au plan machiavélique de ses deux rivaux.

La bande-annonce dévoile une Bête totalement déchaînée dans les rues de Philadelphie et un Mr. Glass au regard plus sournois que jamais. Les fans d’Incassable et Split devraient donc se régaler devant ce qui s’annonce comme un film de super-héros sombre, violent et particulièrement désabusé.

Aux côtés de Bruce Willis, Samuel L. Jackson, James McAvoy et Sarah Paulson, nous retrouverons également Anya Taylor-Joy, l’héroïne de Split. Spencer Treat Clark et Charlayne Woodard reprennent quant à eux les rôles qu’ils tenaient dans Incassable, à savoir le fils de David Dunn et la mère d’Elijah Price, alias Mr. Glass.

En France, les spectateurs pourront découvrir Glass dans les salles obscures dès le 16 janvier prochain. En attendant, on se remet en boucle les images de ce qui devrait être l’une des plus belles confrontations de 2019.

Source cinéséries

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 11 Octobre 2018

Emma Stone, Rachel Weisz et Olivia Colman dans un triangle amoureux pervers.

Twentieth Century Fox vient de dévoiler la nouvelle bande-annonce de La Favorite, le prochain film de Yorgos Lanthimos (The Lobster, Mise à mort du cerf sacré) avec Olivia Colman (Week-end royal, Tyrannosaur, série The Crown), Rachel Weisz (The Lobster, Agora, Constantine) et Emma Stone (La La Land, Birdman, Magic in the moonlight). La première bande-annonce du film, dévoilée cet été, annonçait un film d’époque excentrique, digne de l’univers décalé, cynique et absurde du réalisateur grec. Ce nouveau trailer confirme cette première impression.

La Favorite se déroule à la cour d’Angleterre au XVIIIe siècle, sous le règne de la Reine Anne. Alors que la guerre contre la France fait rage, la Cour se distrait comme elle peut avec des courses de canards et des bals. Le film met en scène un triangle amoureux féminin plutôt pervers entre la Reine (Olivia Colman), sa confidente et amante (Rachel Weisz), et la jeune cousine de cette dernière (Emma Stone).

Cette nouvelle bande-annonce dévoile une reine absolument extravagante, pas toujours très futée, et souvent caricaturale, ainsi que Rachel Weisz et Emma Stone rivalisant d’inventivité pour rester ou devenir la préférée de sa majesté. Autant d’extraits déjantés qui promettent un film aussi déstabilisant que The Lobster et Mise à mort du cerf sacré.

La Favorite sortira en salles le 6 février 2019.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #people

Repost0

Publié le 11 Octobre 2018

Et en a profité pour la sortir sur le plateau.

C’est un secret de polichinelle : dans le remake de Suspiria signé Luca Guadagnino, Tilda Swinton incarne un homme de 82 ans, le psychiatre Jozef Klemperer. Si officiellement le rôle est tenu par un certain Lutz Ebersdorf, Swinton elle-même a avoué au New York Times incarner le personnage. « Indéniablement, je l’ai fait avant tout pour m’amuser », confie l’actrice. « Comme l’aurait dit ma grand-mère : ce serait dommage de ne pas le faire ». 

Chaque jour, Tilda Swinton a donc passé quatre heures au maquillage pour ressembler à un vieux monsieur. Et le maquilleur Mark Coulier explique à nos confrères que la comédienne, malgré son look « légèrement androgyne », a « une structure de visage très féminine ». Il a donc fallu masculiniser les traits de Swinton, et notamment sa mâchoire. On a apprend au passage que l’actrice a voulu aller jusqu’au bout : elle a demandé à Coulier de lui fabriquer un appareil génital masculin. « Elle nous a fait faire un pénis et des testicules », raconte-t-il. « Elle avait ce chouette truc, un peu lourd, qui se balançait entre ses jambes. Et elle a trouvé l’occasion de le sortir sur le plateau à quelques reprises ».

Coulier assure que le tout se trouve « probablement dans une boîte, quelque part. Je devrais essayer de le trouver pour le mettre sur mur de mon atelier ».

Suspiria sortira le 14 novembre prochain en France. Bande-annonce :

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 8 Octobre 2018

L’acteur franco-américain a fait part de son enthousiasme et de celui de son partenaire de jeu. Timothée Chalamet et Armie Hammer sont « à 1000% pour » un projet de sequel de « Call me by your name » de moins en moins incertain.

Les profs de maths se crisperont un peu, mais tous les autres peuvent sauter de joie. Timothée Chalamet a confié au Time que Armie Hammer et lui-même sont « à 1000 % pour » tourner la suite de « Call Me By Your Name ».

Celui qui incarne le jeune Elio a expliqué que le projet était réellement en préparation et qu’il ne voyait « aucune raison que le film ne se fasse pas ». Il a également précisé qu’il était toujours très proche de son partenaire de jeu.

La fin d'un désaccord ?

Le réalisateur Luca Guadagnino avait annoncé en mars vouloir donner une suite à « Call Me By Your Name ». Une annonce faite pendant les Oscars qui n’avait pas plu à James Ivory, en charge de l’écriture du film adapté du roman d’André Aciman. Luca Guadagnino avait expliqué travailler directement avec l’écrivain pour son projet de sequel.

Le fait que Timothée Chalamet s’exprime publiquement sur une suite de plus en plus certaine laisse penser qu’un accord a été trouvé avec James Ivory. A moins qu’il ne travaille finalement pas sur le projet. Un point d’incertitude sur lequel Timothée Chalamet ne s’est pas exprimé.

Crédit photo : Sony Pictures Releasing.

Source Têtu

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 3 Octobre 2018

Le réalisateur du prochain film  Fantastic Beasts: Les crimes de Grindelwald a  annoncé qu'Albus Dumbledore ne vivrait pas comme un homme ouvertement homosexuel dans le film, mais aurait des scènes sensuelles avec l'amour de sa vie, Gellert Grindelwald.

 

Pendant des années, Rowling a dit que les suites de Fantastic Beasts offriraient aux fans un personnage ouvertement gay à Poudlard. 

"Je ne peux pas vous dire tout ce que je voudrais dire, car il s'agit évidemment d'une histoire en cinq parties, de sorte qu'il y a beaucoup à raconter dans cette relation", a déclaré Rowling. «Vous verrez Dumbledore plus jeune et troublé parce qu'il n'a pas toujours été cet homme sage. Il est très intelligent, mais nous verrons une période de sa vie très formatrice. En ce qui concerne sa sexualité ... surveillez cet espace. "

Cependant, Yates a clairement indiqué que nous ne verrions pas Dumbledore sortir du placard - pour le moment.

"Cette partie de cet énorme récit que Jo est en train de créer ne se concentre pas sur sa sexualité, mais nous ne le cachons pas", a déclaré Yates . "L'histoire [d'une relation romantique ] n’est pas dans ce film, mais il est clair que dans ce que vous voyez… il est gay. "

En attendant, les fans sont extrêmement déçus que les esprits derrière Poudlard n'aient pas explicitement montré le personnage qu'ils ont proclamé gay vivre sans honte. La série a également été critiquée après la révélation que dans le prochain film,  Voldemort's pet snake, Dumbledore reste dans le placard et Johnny Depp dans le casting. .

Le réalisateur a noté que la sexualité de Dumbledore sera montrée de manière subtile dans le film. «Quelques scènes que nous avons tournées sont des moments très sensuels entre lui et le jeune Grindelwald», a déclaré Yates. 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 3 Octobre 2018

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost0