cinema gay

Publié le 2 Mai 2018

Légendaire compositeur de "West Side Story" et de "Sur les quais", Leonard Bernstein sera incarné par Jake Gyllenhaal dans un biopic signé Cary Fukunaga, réalisateur de "True Detective" et de "Beasts of No Nation". Le tournage débutera cet automne.

Le légendaire compositeur américain Leonard Bernstein, notamment célèbre pour avoir signé les bandes originales de West Side Story et de Sur les quais, se retrouve décidément au coeur de toutes les attentions hollywoodiennes en ce moment. Après un biopic pour Martin Scorsese, évoqué en 2015, et celui que Spielberg devrait tourner après Indiana Jones 5, il est désormais question d'un autre long métrage, réalisé par Cary Fukunaga (True Detective, Beasts of No Nation) et porté par la star Jake Gyllenhaal

Sobrement intitulé The American, le film devrait se tourner cet automne, et reviendra notamment sur l'ascension fulgurante de Leonard Bernstein après avoir dirigé l'orchestre philharmonique de New York à l'âge de 25 ans. Jake Gyllenhaal, qui incarnera donc le célèbre musicien, n'a pas caché son admiration pour celui qu'il décrit comme une "personnalité fascinante" :

"A travers West Side Story, Leonard Bernstein s’est frayé un chemin dans ma vie et dans mon coeur lorsque j’étais enfant, comme c’est le cas pour beaucoup de personnes," a-t-il expliqué dans un communiqué de presse. "Mais en grandissant, lorsque j’ai appris à connaître l’étendue de son travail, j’ai commencé à saisir l’ampleur de sa contribution hors pair et à quel point la culture américaine moderne lui est redevable."

Un immense compositeur marié et père de trois enfants, qui était aussi gay. « Tu es homosexuel et cela ne changera sans doute jamais », avait écrit à son époux l’actrice Felicia Bernstein en 1951, quelques mois après leur mariage, rappelle France Musique« Je suis prête à t’accepter tel que tu es […] car je t’aime passionnément ».

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Biopic

Repost0

Publié le 1 Mai 2018

Duck Butter

Avec   , ,  

Deux femmes, mécontentes de la malhonnêteté qu'elles rencontrent dans les relations amoureuses, décident de faire un pacte pour passer 24 heures ensemble dans l'espoir de trouver une nouvelle façon de créer une intimité.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 1 Mai 2018

« Je ne sais pas si l'un de nous est très sérieux. » Dans une interview André Aciman, l'auteur du livre, est revenu sur les déclarations du réalisateur du film. Pour lui une suite n'est pas forcément au programme pour l'instant.

C’est ce qui s’appelle de la manipulation émotionnelle. C’était pourtant, promis, juré, craché, Call Me By Your Name, devait avoir une suite. Mais dans une interview accordée au Sydney Morning Herald, André Aciman, l’auteur du livre sur lequel est basé le film, vient mettre en doute cette certitude.

« J’ai parlé au réalisateur [Luca Guadagnino] et il aimerait réaliser une suite mais il a de nombreux autres projets », explique l’auteur. « Nous flirtons atour de cette idée de suite, mais je ne sais pas si l’un de nous est très sérieux. Nous disons que nous le sommes, mais nous n’en savons rien. »

Pourtant, le réalisateur Luca Guadagnino semblait enthousiaste et avait même décrit, succinctement, l’intrigue du second opus. Oliver et Elio devaient « faire le tour du monde ensemble » et « se retrouver ». 

Les acteurs Thimothée Chalamet et Armie Hammer sont, en tout cas, partants. Dans tous les cas, le tournage attendra les 25 de Chalamet (dans trois ans), selon les souhaits de Lucas Guadagninon. Le film devrait se dérouler dans les années 1990. Croisons les doigts.

Source Komitid

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 30 Avril 2018

Le film kényan de Wanuri Kahiu, qui aborde la question de l'homosexualité féminine, et qui sera présenté au prochain festival de Cannes dans la section "Un certain regard", sera interdit au Kenya.

Sélectionné pour être présenté dans le cadre de la section Un Certain regard au prochain Festival de Cannes, Rafiki, mis en scène par la cinéaste Wanuri Kahiu, était le premier film kényan à avoir les honneurs d'une telle sélection. Mais son sujet, une histoire d'amour entre deux femmes, n'a visiblement pas les faveurs de la commission de classification des films du pays, qui vient tout simplement d'interdire le film dans le pays.

La réalisatrice a annoncé la nouvelle vendredi, lors d'une émission matinale populaire baptisée Morning Express, diffusée sur la chaîne locale KTN. Se déclarant logiquement "incroyablement déçue", Wanuri Kahiu a ajouté : "malheureusement, notre film a été censuré au Kenya, parce qu'il traite de choses qui mettent mal à l'aise la commission de classification des films. Mais je crois vraiment qu'une audience adulte est suffisamment mature et capable de discerner les choses, capable de voir ce film et se faire son propre avis. Rafiki est un reflet de notre société, et nous avons besoin de discuter de ce qui se passe dans celle-ci. Malheureusement, parce que le film vient d'être interdit, nous ne serons pas en mesure d'avoir ces discussions".

Contacté par Variety sur les raisons de cette censure / interdiction, le président de cette commission, Ezekiel Mutua, a motivé sa décision en expliquant que le film "décrit des pratiques homosexuelles qui vont à l'encontre de la loi et de la culture de la population kenyane", ajoutant : "il est de notre considération que la morale véhiculée par l'histoire dans ce film vise à légitimer le lesbianisme au Kénya, contrairement à la loi et à la Guideline de la commission de classification".

On ne plaisante pas avec l'homosexualité au Kénya, qui est illégale. L'an dernier, la série inoffensive Andi diffusée sur Disney Channel fut interdite, lorsqu'il fut révélé qu'un personnage clé gay serait présent dans la seconde saison du Show...

Source allociné

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #Cannes 2018, #sorties cinéma, #cinéma gay, #lesbien

Repost0

Publié le 23 Avril 2018

 
Un film de , avec ,  et 
Nationalité : France
Duree : 2h12 mn
Distributeur : Ad Vitam
Sortie en salles le 10 Mai 2018
Année de production : 2018
1990. Arthur a vingt ans et il est étudiant à Rennes. Sa vie bascule le jour où il rencontre Jacques, un écrivain qui habite à Paris avec son jeune fils. 
Le temps d’un été, Arthur et Jacques vont se plaire et s’aimer.
Mais cet amour, Jacques sait qu’il faut le vivre vite. 
 
Un film de  avec ,  et 
Nationalité : Etats-Unis
Distributeur : 20th Century Fox
Sortie en salles le 16 Mai 2018
Année de production : 2017
L’insolent mercenaire de Marvel remet le masque !
Plus grand, plus-mieux, et occasionnellement les fesses à l’air, il devra affronter un Super-Soldat dressé pour tuer, repenser l’amitié, la famille, et ce que signifie l’héroïsme – tout en bottant cinquante nuances de culs, car comme chacun sait, pour faire le Bien, il faut parfois se salir les doigts.
 
Un film de , avec Mc Linn Da Quebrada, Marcia Pantera et Ronaldo Serruya
Nationalité : Brésil
Duree : 1h34 mn
Distributeur : Optimale
Sortie en salles le 16 Mai 2018
Année de production : 2017
Nouveau venu à Sao Paulo, Elias tente de trouver un équilibre entre son travail dans une usine de textile et ses rencontres amoureuses sans lendemain. Il se sent de plus en plus prisonnier de la routine et sous pression. Sa nouvelle amitié avec ses collègues de travail va lui permettre de s’échapper. Il découvre alors la vie nocturne de sa ville et ses possibilités insoupçonnées.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 23 Avril 2018

Matthew Vaughn produit Rocketman, qui sera réalisé

par Dexter Fletcher (Boheman Rhapsody).

Plusieurs années après l’annonce du projet (en 2013, c'est Tom Hardy qui était rattaché au projet), la Paramount obtient officiellement les droits de distribution de Rocketman, le biopic d’Elton John, annonce Deadline. C’est Taron Egerton, la révélation de Kingsman, qui incarnera le musicien britannique, peu après avoir croisé l’interprète de "Your Song" et de "Candle in the Wind" dans Kingsman 2 : Le Cercle d’or (la star y faisait un caméo totalement délirant). C’est d’ailleurs Matthew Vaughn, le réalisateur des deux comédies d’action, qui produira ce long métrage, en compagnie d'Elton John.

Ecrit par Lee Hall, Rocketman sera mis en scène par Dexter Fletcher, le réalisateur d’Eddie the Eagle, qui a récemment repris les commandes de Bohemain Rhapsody, le biopic de Freddie Mercury, suite au départ de Bryan Singer. Il connaît bien Matthew Vaughn, qui l’a embauché plusieurs fois en tant qu’acteur, notamment dans Layer Cake (2005). L’article précise qu’"Edgerton, qui n’a pas caché son envie de jouer Elton John, interprétera lui-même ses chansons, et que tous ceux qui l’ont entendu chanter ses classiques ont été scotchés par la qualité de sa voix et sa ressemblance avec son modèle."

Rocketman n’a pas encore de dates de tournage, mais Elton John participe en attendant à un autre projet : il réenregistre ses titres cultes du Roi Lion pour le film live de Disney, et va aussi composer une chanson inédite pour l’occasion.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay, #Biopic

Repost0

Publié le 22 Avril 2018

Christophe Honoré signe une romance contre la montre.

C’est l’un des 21 films qui seront en compétition en mai prochain au Festival de Cannes. Deux ans après Les Malheurs de SophieChristophe Honoré signe Plaire, aimer et courir vite

Avec Vincent Lacoste et Pierre Deladonchamps en têtes d’affiche, le film se déroulera dans les années 1990, une époque où le SIDA était synonyme de mort. Le long-métrage fera forcément écho à 120 battements par minute de Robin Campillo qui avait reçu le Grand Prix du Festival de Cannes l’année dernière.

Le pitch ? Arthur (Vincent Lacoste) a vingt ans et il est étudiant à Rennes. Sa vie bascule le jour où il rencontre Jacques (Pierre Deladonchamps), un écrivain qui habite à Paris avec son jeune fils. Le temps d’un été, Arthur et Jacques vont se plaire et s’aimer. Mais cet amour, Jacques sait qu’il faut le vivre vite.

Plaire, aimer et courir vite, de Christophe Honoré, avec Vincent LacostePierre DeladonchampsDenis Podalydès (de la Comédie Française) et Adèle Wismes, en salles le 10 mai prochain.

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 19 Avril 2018

Cela pourrait-il être le rôle déterminant pour Rupert Everett ? Et un clin d'œil aux Oscars ?
La bande-annonce du film, retraçant les derniers jours d'Oscar Wilde, vient d'être diffusée. 

The happy prince, qui a jusqu'ici reçu de bonnes critiques, est également interprété par Colin Firth, Colin Morgan et Edwin Thomas. Emily Watson joue l'épouse d'Everett, Constance Lloyd.


Dans la bande-annonce, Oscars Wilde déclare : « Pendant deux ans, je me suis couché sur des panneaux durs, je me suis agenouillé sur une pierre froide, j'ai dîné de honte. Je suis prêt à retourner à la vie.

Oscar Wilde est bien sûr l'un des écrivains gays les plus emblématiques de l'histoire.

Célèbre pour des œuvres telles que le portrait de Dorian Gray, il fut emprisonné de 1895 à 1897 après avoir été reconnu coupable de sodomie et condamné aux travaux forcés.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 18 Avril 2018

A la recherche de Rohmer

 

De 

Genre Drame
Nationalités Français, Chinois

Li Yi se rend en France avec deux missions : prendre soin de l’ex-petite amie de McCartney et rendre visite à la mère de ce dernier à qui il doit remettre les cendres de son fils décédé dans un accident de voiture au Tibet. Durant son voyage, il se remémore son histoire d’amitié et d’amour avec McCartney.

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #sorties cinéma, #cinéma gay

Repost0

Publié le 18 Avril 2018

Dolor y Gloria sera "un film d’hommes", prévient le cinéaste.

Voici les premiers détails de Dolor y Gloria, la prochaine réalisation de Pedro Almodovar, dévoilées dans un communiqué officiel d’El Deseo, sa boîte de production. Pour son 21 film, le metteur en scène veut raconter "une histoire d’hommes", contrairement à Julieta, son dernier projet, Volver (2006) ou Femmes au bord de la crise de nerfs (1988). Il parlera "de création, à la fois théâtrale et cinématographique et des difficultés de séparer cette soif de création de sa vie privée. On verra une succession de rencontres, certaines physiques, certaines sous forme de souvenir relatés plusieurs dizaines d’années plus tard, le tout raconté par un réalisateur vieillissant. Le premier amour, les amours suivants, la mère, la mortalité, la relation avec un acteur avec qui il a travaillé par le passé, les années 1960, les années 1980, notre période contemporaine, et le vide, ce vice incommensurable ressenti lorsqu’il est incapable de faire ses films." Pedro ne précise pas jusqu’à quel point cette histoire est autobiographique.

Au casting, il y aura donc deux acteurs masculins importants : Antonio Banderas, qui retrouvera le cinéaste pour la huitième fois après notamment Attache-moi ! et La Piel que habito, et Asier Etxeandia (les séries Un, dos, tres et Velvet). Deux comédiennes ont accepté des rôles secondaires : Penelope Cruz, la star de Tout sur ma mère, qui a dit oui au réalisateur pour la sixième fois de sa carrière, et Julieta Serrano (Femmes au bord de la crise de nerfs). "Deux actrices que j’adore", a commenté l’intéressé.

Tournage prévu en Espagne début juillet

Source première

Voir les commentaires

Rédigé par Michael

Publié dans #cinéma gay, #sorties cinéma

Repost0